Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 219 - triés par pertinence
  • Église paroissiale, puis collégiale Notre-Dame-du-Mont (détruite)
    Église paroissiale, puis collégiale Notre-Dame-du-Mont (détruite) Aubusson - rue du Chapitre - en ville
    Description :
    Nationale de France (Cabinet des Estampes), l'église Notre-Dame-du-Mont, dont il ne subsiste plus aucun en France, édité par Firmin-Didot en 1838. L'église figure aussi sur la lithographie réalisée par
    Illustration :
    pittoresque du voyageur en France, édité par Firmin-Didot en 1838 (AD 23). A gauche, l'église Notre-Dame-du
  • Église paroissiale Saint-Marmet (dite chapelle)
    Église paroissiale Saint-Marmet (dite chapelle) Boutiers-Saint-Trojan - Saint-Marmet - Dans le cimetière Saint-Marmet - isolé - Cadastre : cadastre ancien s. d. A 293 1986 AT 104 2011 AT 104
    Illustration :
    Plan relevé en 1973 par l'agence départementale des bâtiments de France. IVR54_19901601094V Élévation de la façade, relevé de 1973 par l'agence départementale des bâtiments de France Coupe longitudinale exécutée en 1973 par l'agence départementale des bâtiments de France
    Référence documentaire :
    " Environs de Cognac. Église et cimetière de Saint-Marmé ". Sans date. Aux Dames de France, Cognac l'histoire générale de la France depuis les temps celtiques jusqu'à l'an 1882. Bordeaux : Impr. Gounouilhou p. 28 Daras, Charles. Dictionnaire des églises de France, tome IIIc. Paris : Laffont, 1967.
  • Église paroissiale Saint-Hippolyte
    Église paroissiale Saint-Hippolyte Lamothe - en village - Cadastre : 2017 G 140
    Annexe :
    totale, en dehors du mobilier, n'a été que de 23.000 francs. Cette somme a été réalisée par des dons et testament un don de quinze mille francs ; M. de Laborde-Noguez souscrit pour 4000 fr. Le reste est venu par
    Historique :
    . La dépense totale, s'élevant à 23.000 francs, fut couverte par un legs de 15.000 francs de la baronne 4.000 francs d'Amédée de Laborde-Noguez (1823-1910), propriétaire du château de Lamothe, et une souscription communale de 7.000 francs recueillie par l'abbé Pierre Dulucq (1845-1901, curé de Lamothe de 1879 800 francs accordée par l'État.
  • Église paroissiale Saint-Vincent
    Église paroissiale Saint-Vincent Villeneuve - en village - Cadastre : 1819 A 980 2018 A1 740
    Observation :
    La cloche de 1491 est réputée l'une des plus anciennes de France.
  • Église paroissiale Saint-Barthélemy
    Église paroissiale Saint-Barthélemy Rion-des-Landes - place des Droits-de-l'Homme - en village - Cadastre : 2017 AB 41
    Annexe :
    Jouanlong, m'a donné six francs pour l'église à la place d'un abeillé dont il voulait faire don à St -Barthélemy". M. Baffoigne [curé de Rion] put ainsi acheter un calice de la somme de 80 francs, pour le coffre duquel on acheta une serrure. La dépense de 1807 atteignit 121 francs, y compris l'achat d'une aube à argent qui coûtèrent 36 francs, des bouquets et anneaux pour le dais." "Girons Cuzac, "marguillier , sacristain et coupier", de 1811 à 1816 paya 10 francs pour une croix plantée au cimetière le 24 juin 1811, et 2 francs pour la façon d'une autre croix plantée près de la maison Du Blanc. Le 24 août 1812, il fit blanchir la lampe qui était devant le maître-autel, coût 10 francs, acheta treize bouquets pour parer le maître-autel, coût 28 francs, et changea le vieil encensoir et la navette par un neuf plaqué en argent . Enfin, le 3 mars 1813, il acheta "un surplis de toile sans ailes" qui coûta 13 francs 10 centimes ] acheta un ciboire en argent, doré en dedans, 60 francs, une aube pour les jours de fête et quelques
    Historique :
    collatéral au sud du vaisseau, puis vote un crédit de 90.000 francs et approuve en mai 1867 le projet la somme de 80.343 francs 39 centimes, sont adjugés en mai 1868, pour 72.308 francs 97 centimes, à -autel (3.500 francs) et la pose des verrières du chœur (2.390 francs), sont approuvés dès le début du chantier. Le décompte final porte la dépense à 91.404 francs et 58 centimes. A l'exception de la façade -jours" pour les baies du clocher (1.200 francs), exécuté par l'entrepreneur Callède. Le dernier
    Référence documentaire :
    tome II (Sud-Ouest), p. 236 PILLEMENT Georges. La France inconnue. Paris : Grasset, 1956.
  • Église paroissiale Saint-Clément
    Église paroissiale Saint-Clément Saint-Clément-des-Baleines - Le Chabot - rue du Centre - en village - Cadastre : 1965 AC 3 2015 AR 253
    Historique :
    quêtes dans l'ouest de la France car l’administration municipale refuse d'apporter son concours financier
    Référence documentaire :
    Canton de l'Ile de Ré, Charente-Maritime. FRANCE. Ministère de la Culture et de la Communication . Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France. Commission régionale de Poitou
  • Église paroissiale Notre-Dame de Lagastet
    Église paroissiale Notre-Dame de Lagastet Aurice - Lagastet - en écart - Cadastre : 2016 E 272
    Annexe :
    souscripteurs et le montant de la souscription : 124.600 francs.] "Détail des dépenses engagées à Lagastet pour
    Historique :
    cette époque : réparation de la toiture entre 1863 et 1879 grâce à un don de 2000 francs d'Élisabeth de , pour un coût de 2950 francs, couvert en partie par un legs de 1000 francs de la baronne de Toulouzette
  • Église paroissiale
    Église paroissiale Mougon - en village - Cadastre : 1983 C1 328
    Référence documentaire :
    et servitudes, moyennant 1230 francs, signé Dumez, géomètre à Melle. - 1826, 20 août : procès-verbal d'adjudication à Philippe Gaillard, menuisier à Rouvre, canton de Champdeniers, moyennant 1080 francs. 1836-1840 d'adjudication des travaux ; adjudicataire Louis François Tarenne, charpentier à Celles, moyennant 1730 francs de 280 à 300 kg, à raison de 3,50 francs de kg. juin-juillet 1847 : sousseing approuvé par le maire des réparations à faire à l'église et au presbytère (devis 1094 francs, avoir 300 francs, déficit 794 francs). 31 mars 1877 : le ministère de la Justice et des Cultes accorde un secours de 500 francs. 1894 département des Deux-Sèvres. 5 décembre 1902 : projet de restauration de l'église s'élevant à 9.500 francs
  • Chapelle de cordeliers ; actuellement église paroissiale Saint-Jacques
    Chapelle de cordeliers ; actuellement église paroissiale Saint-Jacques Pau - place de la Libération - en ville
    Historique :
    mots : la ville de Pau n’a pas d’églises." Il poursuit : "je ne sache pas en France une seule ville si somme de 271.000 francs. Les fonds soulevés se monteront finalement à 354.487,18 francs. Le 24 octobre 312.223,27 francs, auxquels s’ajoutent 12.312,85 francs d’améliorations demandées par le Conseil. Le 19 mars suivant, un nouveau devis est soumis au Conseil général des bâtiments qui s’élève à 363.000 francs. Il ne pierre de taille, mais en brique à parement de pierre. Le 13 mai 1861, une allocation de 50.000 francs en juillet 1864. Le 12 avril 1863, le montant des souscriptions s’élève à 338.128 francs. 133.536 francs ont déjà été payés à Loupot. Le 29 avril 1863, le conseil de Fabrique approuve en séance l’église". La même année, une nouvelle souscription est lancée pour réunir les 44.000 francs nécessaires à francs. Le 8 avril 1866, le coût des travaux s’élève à 407.000 francs. Le même jour, Émile Loupot , 418.000 francs ont été dépensés pour la construction et l’ornement de l’église. L’église est consacrée le
  • Église paroissiale Saint-Simon-et-Saint-Jude
    Église paroissiale Saint-Simon-et-Saint-Jude Puyol-Cazalet - en village - Cadastre : 2017 B 231
    Annexe :
    Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571", concernant l'église de "Pujo" (Puyol) "PUJO ET
    Historique :
    de la reconstruction de son ancienne matrice de Clèdes) sur un terrain acheté pour 40 francs à identique, coûta 2.675,25 francs (compte approuvé le 14 janvier 1883), somme couverte pour l'essentiel par
    Référence documentaire :
    Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571 "Procès-verbal de l'état des églises du diocèse d'Aire en vertu des lettres clauses de Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571". Revue de
  • Eglise collégiale puis paroissiale Saint-Dominique
    Eglise collégiale puis paroissiale Saint-Dominique Monpazier - rue Notre-Dame - en village - Cadastre : 1845 SU 328 1986 AC 238, 537
    Référence documentaire :
    , Beaumont)". Congrès archéologique de France, 156e session tenue à Périgueux en 1998. Paris : Société France, 156e session tenue à Périgueux en 1998. Paris : Société française d'archéologie, 1998.
  • Église paroissiale Saint Rémi de Reims
    Église paroissiale Saint Rémi de Reims Colondannes - Bourg - en village - Cadastre : 1846 C 275 2008 AO 0038
    Référence documentaire :
    p. 52 Églises de France, Creuse (1934) LACROCQ, Louis. Églises de France, Creuse. Paris : Librairie
  • Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste de Ronsacq
    Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste de Ronsacq Meilhan - Ronsacq - en écart - Cadastre : 2017 ZI 22
    Annexe :
    restauration de l'église pour laquelle on dépensa vingt cinq mille francs. Les travaux furent mal dirigés par
    Référence documentaire :
    , roy de France, en date du 5 octobre 1571 "Procès-verbal de l'état des églises du diocèse d'Aire en vertu des lettres clauses de Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571". Revue de Gascogne
  • Eglise paroissiale Notre-Dame
    Eglise paroissiale Notre-Dame Vouneuil-sous-Biard - le Bourg - en village - Cadastre : 2004 AS 73
    Historique :
    municipal. Le devis se monte à 24 831 francs. Les plans établis par les frères Boyer, architectes, prévoient montant de 877 francs. Le 24 avril 1900, le conseil municipal décide des travaux de réparation à la montant de 80 000 francs. Les pierres apparentes sont nettoyées et rejointoyées, l'enduit est refait, les
  • Église paroissiale Saint Léon
    Église paroissiale Saint Léon Méasnes - Bourg - place de l' Eglise - en village - Cadastre : 1836 D 747 2008 AS 135
    Historique :
    vendre, moyennant un franc symbolique, l´édifice et le terrain attenant à l´évêché de Limoges. Ce dernier
    Référence documentaire :
    Les églises de France : Creuse (1934) LACROCQ, Louis. Les églises de France : Creuse. Paris
  • Église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption
    Église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption Payros-Cazautets - en village - Cadastre : 2017 B 404
    Annexe :
    Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571", concernant l'ancienne église de Payros et son : achat de livres liturgiques pour une somme de 20 francs. ______________________________________ pour 100 nouveaux francs (16 juin 1964). J. Approbation du préfet des Landes au projet de construction 10.725 francs accordée par le ministère de l'Intérieur (29 décembre 1964). Elle sera versée après France au maire Léon Dulucq, l'informant du versement d'un prêt de 25.000 francs "destiné aux travaux de
    Historique :
    l'Intérieur et un prêt de 25.000 francs du Crédit foncier, la commune procède le 28 décembre à l'adjudication
    Référence documentaire :
    Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571 "Procès-verbal de l'état des églises du diocèse d'Aire en vertu des lettres clauses de Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571". Revue de
  • Église paroissiale Saint-Martin
    Église paroissiale Saint-Martin Pau - rue Henri-IV - en ville
    Historique :
    du 22 février 1856, le maire arrête le budget des travaux à 400.000 francs, qui n’incluent cependant travaux à 444.438,25 francs. Si le Conseil général approuve le choix du style roman du XIIe siècle de programme pour l’église. Le 8 janvier 1862, un devis estime le coût des travaux à 449.897,73 francs. Celui conseil sur le fait que de telles dimensions entraineraient une augmentation du budget de 200.000 francs sacristies sont modifiés en conséquence. Ces changements entraînent un surcoût estimé à 60.000 francs, pris conseil de Fabrique que sa participation se limitera à 450.000 francs et que tout dépassement devra être à nouveau devis se montant à 580.000 francs. Il divise les lots d’adjudication en maçonnerie, couverture , que le terrain Gontaut-Biron est acheté par la ville pour 234.500 francs. Le 22 mai, la première de sa séance du 29 juin, le conseil de Fabrique vote un budget supplémentaire de 172.187,59 francs adresse au maire un nouveau devis de 639.642,54 francs. Une lettre de Boeswillwald au maire, en date du 31
  • Église paroissiale Saint-Pierre-ès-Liens
    Église paroissiale Saint-Pierre-ès-Liens Sagnat - Bourg - en village - Cadastre : 1826 B 561 2008 B 537
    Référence documentaire :
    Les églises de France : Creuse (1934) LACROCQ, Louis. Les églises de France : Creuse. Paris
  • Église paroissiale Saint Sulpice de Bourges
    Église paroissiale Saint Sulpice de Bourges Lafat - Bourg - en village - Cadastre : 2008 AA 69
    Référence documentaire :
    Les églises de France : Creuse (1934) LACROCQ, Louis. Les églises de France : Creuse. Paris
  • Eglise paroissiale Saint-Pierre
    Eglise paroissiale Saint-Pierre Barzan - le Bourg - en village - Cadastre : 2009 OB 381
    Annexe :
    économiques, mais convenables. La dépenses paraît donc devoir atteindre un chiffre de 15000 à 20000 francs
    Historique :
    de 18000 francs. Une telle somme effraie la municipalité qui, dès le 22 juillet, demande une contre romain, des murs du clocher, le tout pour 1641 francs. Adjugés à Picoulet le 31 décembre 1861, ces nouveau devis de 400 francs est établi par le sieur Roy, ouvrier tailleur de pierres, pour faire repeindre de ces nouveaux travaux, le 6 décembre 1864. Le 29 décembre 1866, un nouveau devis, de 1314 francs d’agrandir l’église en prolongeant la façade de 4 mètres vers l’ouest. Un devis de 1811 francs est établi en église le 19 mai 1869. La dépense s’élèvera à 21500 francs, financée en grande partie par la commune, par pour le clocher s'élèverait à 8500 francs. En attendant une décision pour le clocher, les travaux de
1 2 3 4 11 Suivant