Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 21 à 40 sur 827 - triés par pertinence
  • Eglise paroissiale Saint-Martial
    Eglise paroissiale Saint-Martial Lestards - en village - Cadastre : 2013 D 441
    Description :
    L'église se distingue par sa couverture en chaume unique en France. L'entrée se fait par un clocher
  • Monument aux morts
    Monument aux morts Brossac - place des Anciens Combattants - en village - Cadastre : 1957 E3 479 [Idem en 2014]
    Description :
    représentant la France), en pierre, posée sur un haut socle portant sur la face antérieure la dédicace et la cassée. L'allégorie de la France est debout, pieds nus, coiffée d'un bonnet phrygien ceint d'une couronne
    Observation :
    Inscriptions : " Pro Patria " ; " La commune de / Brossac / à ses enfants / morts pour la France
    Historique :
    du 2 avril 1921. En 1920, le prix total des dépenses s’élève à 9000 francs, couvert par : 3400 francs issus des souscriptions recueillies dans la commune ; 500 francs issus du crédit inscrit au budget communal ; 2100 francs de dépenses à inscrit au budget de 1920, et une demande de subvention de 3000 francs . En janvier 1921, le devis s’élève à 8500 francs, comprenant : - 18,25 francs pour les fouilles dans la terre comprenant le piochage, le jet sur berge et le transport des terres ; - 182,50 francs pour la maçonnerie de béton au mortier de chaux hydraulique et cubes des fouilles ; - 4300 francs pour le wagon en gare de La Rochefoucauld du socle en pierre fine de Lavoux taillée et sculpté ; - 2080 francs pour la statue en pierre silicatée représentant le "France Victorieuse", en gare de Chalais ; - 300 francs pour la pose du socle sur le mortier de chaux hydraulique, 800 francs pour la plaque en marbre prénoms formant un ensemble de 480 lettres y compris l'inscription sur le socle ; - et 819 francs 25
    Référence documentaire :
    dépense inscrite au Budget. État de répartition de la somme de 13581 francs 85 centimes, attribuée par arrêté ministériel du 23 août 1921, pour l'érection des monuments aux morts, dont 852 francs à Brossac. 3000 francs. 1921, 26 janvier : devis détaillé du monument aux morts à élever, signé Roger Baleix , soit 8500 francs, avec une allégorie en pierre, comprenant : 18 francs 25 centimes pour les fouilles dans la terre comprenant le piochage, le jet sur berge et le transport des terres ; 182 francs 50 centimes pour la maçonnerie de béton au mortier de chaux hydraulique et cubes des fouilles ; 4300 francs francs pour la statue en pierre silicatée représentant le " France Victorieuse ", en gare de Chalais ; 300 francs pour la pose du socle sur le mortier de chaux hydraulique, 800 francs pour la plaque en des prénoms formant un ensemble de 480 lettres y compris l'inscription sur le socle ; et 819 francs 25 délibérations du conseil municipal. Évaluation des ressources : 7134,30 francs, soit 3600 francs votés en 1920 à
  • Monument aux morts
    Monument aux morts Andilly - place du Monument-aux-morts - en village - Cadastre : 2014 OB non cadastré
    Description :
    compose d'un haut socle surmonté d'une statue en pierre représentant une allégorie de la France debout de / Andilly / morts pour la France ".
    Historique :
    décembre 1919 avec Urbain Gourdon, directeur des marbreries générales. Son devis s'élève à 5170 francs pour la statue en elle-même, et 281,75 francs pour les lettres. Le tout est couvert bien au-delà du devis par des crédits inscrits au budget de la commune (4253,75 francs), une souscription publique (1916,25 francs) et une subvention départementale (1000 francs). De nombreux litiges opposent entre la commune et l’entrepreneur, d'une part par l’augmentation des prix de la matière première, qui coûte 250 francs Georges Aimé, forgeron et serrurier demeurant au bourg d'Andilly. Son devis s'élève à 4827,52 francs, et de l'entrepreneur C. Fory (?). Le modèle de " France " en pierre silicatée, était diffusé dans tout
    Référence documentaire :
    somme de 1500 francs qui sera inscrite au budget additionnel de 1918. 1919, 26 mars : extrait du à 1916 francs et 25 centimes. 1919, 24 août : liste des souscriptions, dont la somme s'élève à 1916 francs 25 centimes. 1919, 26 octobre : extrait du registre des délibérations du conseil municipal. Vote mort pour la France ". 1919, 30 décembre : traité entre la commune d'Andilly et U. Gourdon pour conseil établit la liste des enfants de la commune morts pour la France. 1920, 19 février : lettre du qui autorise 1000 francs de subvention, les imprimés et un extrait du décret en date du 13 décembre autorisant le versement d'une subvention de 1000 francs par le département. 1921, 20 février : extrait du d'Andilly à ouvrir un nouveau crédit de 531 francs 75. 1921, 25 mars : extrait du registre des délibérations Place du Canton, dont la somme s'élève à 4827 francs 52 centimes. 1921, 21 août : extrait du registre sera faite, avec une demande de remboursement de 1900 francs 55 centimes déjà versés. 1921, 4 décembre
  • Monument aux morts de la commune de Roullet-Saint-Estèphe, Charente, bourg de Roullet
    Monument aux morts de la commune de Roullet-Saint-Estèphe, Charente, bourg de Roullet Roullet-Saint-Estèphe - Le Bourg - en ville - Cadastre : 2016 OE 614 Derrière l'église.
    Description :
    soldats morts pour la France durant la guerre 1914-1918 dans l’ordre de leur date de décès. La liste est précédée par la phrase honorifique "À nos soldats morts pour la France". Sous la plaque, une sculpture en
    Annexe :
    plaque) À nos soldats morts pour la France. BRETENOUX Jean août 1914 ; BOILEVIN Gustave août 1914
    Historique :
    une somme totale de 4000 francs. La commune assura cette dépense grâce à un crédit municipal de 2000 francs ainsi qu'à une souscription publique ayant réuni 2433,20 francs. La plaque gravée en marbre coûta 487,80 francs, tandis que la grille entourant le monument (aujourd'hui disparue, réalisée par M. Guichard ) coûta 1500 francs. Le monument fut placé à l'origine sur la place publique aménagée au sud de l’église
    Référence documentaire :
    monument aux morts de la commune pour une somme de 4000 francs. "Cette somme est couverte par une somme de 2000 francs votée par le conseil municipal et par le montant d'une souscription faite dans la commune à ce sujet et qui a produit 2433,20 francs, soit un total de 4433,20 francs". La plaque de marbre gravée a déjà été achetée pour une somme de 487,20 francs et le conseil municipal projette l'achat d'une "l'entourage n°2 au prix de 1500 francs" ainsi qu'un motif de sculpture à réaliser à l'emplacement laissé vide ". Le montant de la dépense sera pris sur le budget additionnel de 6000 francs de 1921. 1921, 20 août 6000 francs inscrit au budget additionnel de 1921. Est également joint un croquis approuvé (non présent , "quincailler pour la fourniture et la pose d'une grille d'entourage [...] moyennant la somme de 1500 francs . "Extrait du registre des délibérations du conseil municipal". Le budget de 6000 francs, déjà voté au budget
  • Monument aux morts de la guerre de 1914 à 1918
    Monument aux morts de la guerre de 1914 à 1918 Le Vieux-Cérier - en village - Cadastre : 1988 C1 71
    Description :
    la dédicace " aux enfants / du Vieux Cérier / morts / pour la France / 1914-1918 ".
    Historique :
    La commune prévoit d'abord la simple pose d'une plaque de marbre pour un budget de 300 francs
    Référence documentaire :
    l’érection du monument (300 francs), le total des souscriptions recueillies dans la commune (néant, pose budget (300 francs).
  • Monument aux morts de la commune de Brie, Charente
    Monument aux morts de la commune de Brie, Charente Brie - 106 rue de la Mairie - en village - Cadastre : 2016 AC 115
    Description :
    patriotique orienté vers l'ouest, au sommet duquel on peut lire : "Aux enfants de Brie morts pour la France
    Annexe :
    de la commune de Brie. "Aux enfants de Brie morts pour la France 1914-1918 ALLÉLIE Louis ; BAYOUX
    Historique :
    monument, dressé par M. Cammal, entrepreneur à Chazelles (Charente), fait état d'une somme de 4600 francs , grille comprise ("Monument en pierre de Vilhonneur : 1900 francs. Sculpture et gravure : 1100 francs . Transport et pose : 700 francs. Grille en fer de 6 mètres de longueur : 900 francs. Total : 4600 francs "). 400 francs sont rajoutés pour des fouilles imprévues, et 379 francs pour la peinture. Une souscription publique rassemble 1245,85 francs. Le monument est reçu le 11 juillet 1921. Le monument est déplacé en 1987
    Référence documentaire :
    monument, dressé par M. Cammal, fait état d'une somme de 4600 francs, grille comprise. Le conseil vote au budget additionnel 4000 francs pour ce travail. Le conseil prie M. le Maire de faire les démarches monument pour la somme de 4600 francs, suivant plans et devis fournis ainsi que les indications notées dans éventuels accidents. 1920, 10 août. Devis estimatif. "Monument en pierre de Vilhonneur : 1900 francs . Sculpture et gravure : 1100 francs. Transport et pose : 700 francs. Grille en fer de 6 mètres de longueur : 900 francs. Total : 4600 francs". Signé par le surveillant des travaux et M. le Maire. 1920, 5 pièces enregistrées pour l'exercice de 1921. 1- 4600 francs. 2- 400 francs. 3- 379 francs. Total 5379 francs. 1921, 1er février. Souscription publique. 7 pages. Souscription arrêtée à la somme de 1245,85 francs le 1er février 1921. 1921, 16 juin. M. le Maire autorise M. le Receveur municipal à encaisser la somme de la souscription publique pour le monument = 1245,85 francs. 1921, 11 juillet. Décompte général
  • Monument aux morts
    Monument aux morts Alloue - en village - Cadastre : 1986 B2 497
    Description :
    France. Il est entouré d'un espace qui est clos de chaînes et de canons.
    Historique :
    artistique le 21 mai 1921. Le budget de 5000 francs doit être abondé par 2850 francs de souscriptions et 1850 par arrêté ministériel une subvention complémentaire de 900 francs pour l'érection des monuments aux
    Référence documentaire :
    des membres de la communes morts pour la France. Octobre 1921, mandat de paiement à M. Dinet. 27 juin l’érection du monument (5000 francs), le total des souscriptions recueillies dans la commune (2850), le conseil municipal en vue de faire face à la dépense inscrite au budget (1850 francs à inscrire au budget francs 82 centimes, attribuée par arrêté ministériel du 19 avril 1923, dont 900 francs pour l'érection
  • Monument aux morts de la Vienne
    Monument aux morts de la Vienne Poitiers - boulevard de Verdun - en ville - Cadastre : 2014 BK 127
    Description :
    Le monument est dédié aux 11810 soldats morts pour la France (chiffre donné par le comité chargé de / POUR LA / FRANCE / 1914-1918 " et l'ajout dans des caractères différents : " 1939-1945 ". Un drapeau
    Observation :
    Inscriptions sur le socle : " AUX / ENFANTS / DE LA / VIENNE / MORTS / POUR LA / FRANCE / 1914-1918
    Historique :
    Malapert. En août 1922, le total des souscriptions atteint juste 75000 francs et la ville accorde une subvention de 40000 francs pris sur l'emprunt destiné à l'embellissement du boulevard de Verdun. Le budget daté du 14 novembre 1922 fait état d'un devis de 141844,74 francs couverts par des souscriptions pour 67844,74 francs (moins qu'annoncé quelques mois plus tôt) et 74000 francs de budget municipal devis, de 148719,30 francs, est couvert par les souscriptions (54714,30 francs, revu à la baisse par rapport au budget de 1922), un emprunt (40000 francs), le budget ordinaire de la commune (34000 francs ), il manque donc 15000 francs, votés sur le budget additionnel. L'érection du monument aux morts est autorisée par arrêté préfectoral du 28 novembre 1924 sur la base d'un budget de 148719,30 francs couverts par des souscriptions pour 59714,30 francs, des crédits votés pour 89005 francs et une demande de subvention de 8010 francs calculée par rapport au nombre de morts pour la France de la commune (1416 tués
    Référence documentaire :
    novembre, 50 francs), Blanzay (19 novembre, 100 francs), Charroux (20 novembre, 20 francs), Chouppes (20 novembre, 20 francs), Colombiers (3 décembre, 50 francs), Latillé (13 novembre, 20 francs), Lésigny (20 novembre, 50 francs), Mouterre (13 novembre, 100 francs), Neuville (5 novembre, refus), Nouaillé (13 novembre, 100 francs), Les Ormes (13 novembre, 50 francs), Persac (22 novembre, 25 francs), Saint-Jean-de -Sauves (20 novembre, 50 francs), Sanxay (4 décembre, 50 francs), Thurageau (20 novembre, 50 francs), Vaux (6 novembre, 100 francs). 1922, 21 août : délibération du conseil municipal. Le colonel Malapert a morts une subvention de 40000 francs car la souscription ne couvrira pas le coût estimé à 141845 francs , seuls 75000 francs ont été recueillis et les 100000 francs seront difficilement atteints. La subvention rapport au nombre de morts pour la France de la commune (1416 tués pour 41242 habitants) ; budget sur la base d'un devis de 141844,74 francs et bordereau d'envoi à la préfecture du dossier complet
  • Monument aux morts
    Monument aux morts Cognac - rue du Cagouillet - en village - Cadastre : 1975 AS 13 2014 AS 3
    Description :
    France victorieuse de 1918 ; l'autre, la tête couverte d'un voile de veuve, la France vaincue de 1870
    Référence documentaire :
    p. 45 Choubard, Alain. L'histoire des 500 plus beaux monuments aux morts de France, collection les général des monuments et richesses artistiques de la France, collection Images du patrimoine, n° 153
  • Verrière figurée
    Verrière figurée Ussel - 11 avenue Carnot 1 rue de l' Arbre Pin - en ville - Cadastre : 2013 AW 67
    Auteur :
    [auteur du modèle] Belcour Marie-France
  • Ensemble de cinq verrières décoratives
    Ensemble de cinq verrières décoratives Ussel - 6 boulevard sarsonne - en ville - Cadastre : 2013 AX 159
    Auteur :
    [auteur du modèle] Belcour Marie-France
  • Ensemble de trois verrières abstraites
    Ensemble de trois verrières abstraites Saint-Privat - en village - Cadastre : 2013 A 125
    Auteur :
    [auteur du modèle] Belcour Marie-France
  • Monument aux morts
    Monument aux morts Largeasse - rue du 11-Novembre - en village - Cadastre : 2014 AR 67
    Observation :
    / Largeasse / morts pour la France / 1914 -1918 " sur le socle.
    Historique :
    par décret du 4 novembre 1920. Le devis initial est fixé à 13550 francs, financé par 6000 francs de souscriptions, 7000 francs inscrits au budget additionnel de 1920, et les 550 francs restants sont couverts par subvention est néanmoins faite. Le devis de 13550 francs comprend : - 750 francs pour le volume du monument ; - 5100 francs pour la surface taillée ; - 450 francs pour les 3 plaques de marbre ; - 600 francs pour les 1000 lettres gravées et dorées (à 60 francs la lettre) ; - 210 francs pour l'entourage en fer ; - 1040 francs pour la palme en bronze de 1,20 mètre de hauteur ; - 2500 francs pour la statue en pierre sillicatée représentant une Victoire de 1,98 mètre ; 800 francs de matériaux ; - 1600 francs de terrassement et de béton (à 80 francs les 20 mètres carrés) ; 400 francs pour la pose (avec 20 journées à 20 francs) ; - et 100 francs pour les matériaux utilisés pour la pose. Ce devis est établi en parallèle
    Référence documentaire :
    avant de demander le déclenchement du décret au ministre, car le devis est de 13550 francs et les ressources sont de 13000 (6000 francs de souscriptions et 7000 francs de crédit porté au budget additionnel . 1920, 20 septembre : réponse du maire à la lettre du préfet en justifiant que le déficit de 550 francs 7000 francs issus du budget additionnel pour le financement du monument aux morts. 1920 1er octobre pouvoir mandater la somme de 7000 francs au budget additionnel avant le fin de l'année 1920, pour pouvoir
  • Monument aux morts
    Monument aux morts Asnières-sur-Blour - place de l' Eglise - en village - Cadastre : 2014 G 176
    Description :
    prénom de chaque soldat d'Asnière mort pour la France. La statue et la stèle d'un seul bloc en marbre qui a été choisi par la commune d'Asnières-sur-Blour comme dans quelques autres communes en France
    Observation :
    Inscriptions sur la stèle : " Asnière sur Blour / à ses / héroïques enfants / morts pour la France
    Historique :
    de haut sur 0,98 m de large avec 524 lettres et chiffres gravés et dorés, pour 836 francs. Cette wagon 14500 francs, - transport et emballage 800 francs, - inscriptions 400 francs, - ouvrier pour la pose 300 francs, soit un total de 16000 francs.
    Référence documentaire :
    francs, dont 535 francs réunis par une souscription. 1921, 1er septembre : devis de Jules Andréotti de large avec 524 lettres et chiffres gravés et dorés, pour un total de 836 francs. 1921, 11 somme de 1000 francs pour l'érection d'une plaque et que la commune attend les devis pour élever son commémorative des morts pour la France. 1923, 10 juin : délibération du conseil municipal, constitution du , entrepreneur de Marbrerie, 33 rue Poussin à Paris, pour la somme de 16000 francs, à ériger " sur la place 4000 francs. 1924, 30 juin : approbation du projet par arrêté préfectoral.
  • Usine de construction automobile (carrosserie) Heuliez, actuellement Euro-Automobiles
    Usine de construction automobile (carrosserie) Heuliez, actuellement Euro-Automobiles Cerizay - boulevard Georges-Pompidou - en ville - Cadastre : 2003 BE 219 à 226
    Illustration :
    Atelier France Design construit en 1978 au Pin. IVR54_20037900817NUCA Atelier F.O.P. construit en 1995 au Pin à proximité de France Design. IVR54_20037900818NUCA
  • Monument aux morts
    Monument aux morts Lathus-Saint-Rémy - le Bourg de Lathus - en village - Cadastre : 2016 K5 431
    Description :
    Le monument aux morts de l'ancien bourg de Lathus, dédié " à nos héros / morts pour la France ", a
    Annexe :
    héros morts pour la France / 1939 / 1945 Chartier André Lannaud Georges Perrot Gilbert Desmousseau René à 'âge de 18 ans ". " A nos héros morts pour la France ". Face sud " sont morts pour la France 1914 l'humidité. Ciment Le ciment sera du Boulogne ou de la Porte de France. Il sera de prise lente et de première verser un cautionnement en numéraire de deux cent soixante cinq francs. Frais d'adjudication Tous les
    Historique :
    février 1921 (voir annexe). Le projet approuvé comprend un devis de 18386,38 francs, financés par 5133,75 francs de souscriptions, 11400 francs de crédits, la subvention calculée et le supplément par la commune tués (95) donne une subvention de l’État de 1824 francs. Le granite de Thiat de la pyramide est fourni décembre 1922, 1080,60 francs sont votés pour un dépassement du devis de travaux en raison de la nature des . Les paiements s'élèvent au total à : - 5850 francs au carrier Alphonse Jouillat - 10926,50 francs à l'entrepreneur Sylvain Goupil - 838,82 francs (= 5 % du total des travaux = 16776, 50 francs) à l'architecte Plat . En mars 1923 sont votés, 590 francs pour l'achat d'une palme en bronze à Andréotti, fournitures funéraires à Poitiers, et 500 francs pour les frais d'inauguration. Le monument est inauguré le 8 avril 1923 " grille pour entourage du monument aux morts ", pour la somme de 2910 francs.
    Référence documentaire :
    faisant l'objet d'un marché spécial), pour la somme de 9854,26 francs. 1922, 8 décembre : mémoire pour francs. 1923, 18 mars : délibérations pour l'achat d'une palme en bronze pour la somme de 590 francs et pour les frais d'inauguration prévue le 8 avril 1923 pour la somme de 500 francs. 1925, 20 septembre monument aux morts ", pour la somme de 2910 francs. 1925, 22 novembre : délibération pour attribuer des travaux et mandat de paiement de 1700 francs à Alphonse Jouillat, carrier à Thiat, pour la fourniture du supplémentaires réalisés par Sylvain Goupil (1080,60 francs) 1922, 17 décembre : :andat de paiement de 9845,90 francs à Sylvain Goupil, entrepreneur de travaux publics à Lathus (et copie du marché de gré à gré passé (5 % du total des travaux s'élevant au final à 16776, 50 francs, répartis ainsi : 5850 francs au carrier Alphonse Jouillat et 10926,50 francs à l'entrepreneur Sylvain Goupil, soit 838,82 francs). 1923 , 15 janvier : mandat de paiement de 838,82 francs pour les frais d'honoraires de l'architecte Plat
  • Monument aux morts, détruit et reconstruit
    Monument aux morts, détruit et reconstruit Rochefort - rue du Docteur Paul Peltier - en ville - Cadastre : 2014 AW Non cadastré (au sud de la parcelle AW 670)
    Description :
    " la France " (ou la paix, " Pax " d'après le dessin des Marbreries générales), coiffée d'un casque de des Marbreries générales à Paris, entreprise dirigée par Georges Gourdon et tarifée 13 200 francs en pierre, modèle choisi ici, et 19 000 francs en bronze. Les communes de Chives, Saint-André-de-Lidon
    Historique :
    générales. Son devis s'élève à 180 000 francs (une somme qui semble disproportionnée pour une oeuvre de catalogue), comprenant 158 000 francs pour le monument en lui-même, 15 000 francs pour la statue en marbre , 3 000 francs pour les inscriptions (en bronze et en lettres gravées dorées) et 4 000 francs pour la construction de l’escalier. Cette dépense est couverte par 144 800 francs inscrits au budget communal de 1920 ; 3421,25 francs sont issus des intérêts des fonds placés ; 13 934 francs proviennent des souscriptions publiques ; 1000 francs sont accordés comme subvention départementale ; 14 480 francs (10 %) de subvention de l’État ; et 2 400 francs sont issus des bénéfices réalisés par l'achat de bons de la défense
    Référence documentaire :
    francs. 1924, 5 juillet : devis descriptif et estimatif pour la fourniture d'un monument commémoratif aux soldats de Rochefort-sur-Mer, morts pour la France. 1924, 23 juillet : détail des moyens financiers. 1924 -préfet de Rochefort. Détail des ressources et du prix du devis qui s'élève à 180000 francs. 1924, 27
  • Monument aux morts
    Monument aux morts Chassiecq - en village - Cadastre : 1986 C2 261 (près de)
    Description :
    Chassiecq / à ses enfants / morts pour la Patrie ". La liste des morts pour la France est gravée sur
    Historique :
    , la commune prévoit un budget de 6000 francs couverts par 3000 francs de souscriptions et 1000 francs
    Référence documentaire :
    l’érection du monument (6000 francs), le total des souscriptions recueillies dans la commune (3000 francs par le conseil municipal en vue de faire face à la dépense inscrite au budget (1000 francs prélevés
  • Monument aux morts
    Monument aux morts Latillé - rue de la République - en village - Cadastre : 2014 B 403
    Description :
    , entreprise dirigée par Georges Gourdon et tarifée 13 200 francs en pierre, modèle choisi ici, et 19 000 francs en bronze. Les communes de Chives, Saint-André-de-Lidon (Charente-Maritime) et Latillé (Vienne
    Illustration :
    France ", par Raphaël Franchineau, 1921. IVR75_20188600089NUCA
    Historique :
    1920, avec un budget de 3327,60 francs (devis de Raphaël Franchineau, entrepreneur à Latillé), couvert francs de dépenses (16.800 de travaux + 8100 francs pour la statue déjà payée en mai 1924 aux Marbreries générales) couvertes par 24700 francs inscrits au budget prévisionnel et une subvention calculée sur le nombre de morts de la commune de 3211 francs (sur la base de 50 combattants tués pour une population de 1286 habitants). La statue a été payée à la livraison en gare d'Ayron par 4900 francs de souscriptions et 3200 francs sur le budget communal. Le projet est approuvé par arrêté préfectoral du 26 septembre la construction du piédestal de la statue en marbre fournie par la commune (7800 francs), Roger Payrault, entrepreneur de maçonnerie à Latillé (4380 francs) pour l'aménagement de l'aqueduc et Edmond Goudeau, serrurier, pour les grilles (3820 francs), (marchés les 15 et 18 septembre ; délibération du 17
    Référence documentaire :
    Latillé pour ériger dans le cimetière un monument aux morts, devis de 3327,60 francs de Raphaël aux morts dans le cimetière de 3000 francs sur le budget de 1920 et 327,60 francs sur le budget , entrepreneur de maçonnerie à Latillé (suite à un devis non daté de 3327,60 francs). 1921, 2 février : le préfet . Franchineau, entrepreneur à Latillé, de 3327,60 francs à financer sur budget municipal, sans subvention au francs couverts par 4900 francs de souscription et 3200 francs pris sur le budget municipal. Approbation fourniture d'une statue de son catalogue pour la somme de 8100 francs, le marché de gré à gré signé le même commune, pour 7800 francs. 1924, 18 septembre : budget pour le monument aux morts. Dépenses totales 24900 francs (8100 francs pour la statue déjà payée ; 16800 francs correspondant aux devis de travaux ) ; recettes 8100 francs pour la statue (souscription 4900 francs ; budget municipal 3200 francs) et 21500 francs de budget additionnel. 1924, 18 septembre : demande de subvention reprenant le budget total et le
  • Monument aux morts
    Monument aux morts La Rochelle - la Pallice Laleu - avenue de la Repentie - en ville - Cadastre : 2003 BH 21
    Description :
    sont morts pour la France 177 civils et militaires dans l'explosion accidentelle de la poudrerie