Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
  • Monument aux morts de la Vienne
    Monument aux morts de la Vienne Poitiers - boulevard de Verdun - en ville - Cadastre : 2014 BK 127
    Description :
    Le monument est dédié aux 11810 soldats morts pour la France (chiffre donné par le comité chargé de / POUR LA / FRANCE / 1914-1918 " et l'ajout dans des caractères différents : " 1939-1945 ". Un drapeau
    Observation :
    Inscriptions sur le socle : " AUX / ENFANTS / DE LA / VIENNE / MORTS / POUR LA / FRANCE / 1914-1918
    Historique :
    Malapert. En août 1922, le total des souscriptions atteint juste 75000 francs et la ville accorde une subvention de 40000 francs pris sur l'emprunt destiné à l'embellissement du boulevard de Verdun. Le budget daté du 14 novembre 1922 fait état d'un devis de 141844,74 francs couverts par des souscriptions pour 67844,74 francs (moins qu'annoncé quelques mois plus tôt) et 74000 francs de budget municipal devis, de 148719,30 francs, est couvert par les souscriptions (54714,30 francs, revu à la baisse par rapport au budget de 1922), un emprunt (40000 francs), le budget ordinaire de la commune (34000 francs ), il manque donc 15000 francs, votés sur le budget additionnel. L'érection du monument aux morts est autorisée par arrêté préfectoral du 28 novembre 1924 sur la base d'un budget de 148719,30 francs couverts par des souscriptions pour 59714,30 francs, des crédits votés pour 89005 francs et une demande de subvention de 8010 francs calculée par rapport au nombre de morts pour la France de la commune (1416 tués
    Référence documentaire :
    novembre, 50 francs), Blanzay (19 novembre, 100 francs), Charroux (20 novembre, 20 francs), Chouppes (20 novembre, 20 francs), Colombiers (3 décembre, 50 francs), Latillé (13 novembre, 20 francs), Lésigny (20 novembre, 50 francs), Mouterre (13 novembre, 100 francs), Neuville (5 novembre, refus), Nouaillé (13 novembre, 100 francs), Les Ormes (13 novembre, 50 francs), Persac (22 novembre, 25 francs), Saint-Jean-de -Sauves (20 novembre, 50 francs), Sanxay (4 décembre, 50 francs), Thurageau (20 novembre, 50 francs), Vaux (6 novembre, 100 francs). 1922, 21 août : délibération du conseil municipal. Le colonel Malapert a morts une subvention de 40000 francs car la souscription ne couvrira pas le coût estimé à 141845 francs , seuls 75000 francs ont été recueillis et les 100000 francs seront difficilement atteints. La subvention rapport au nombre de morts pour la France de la commune (1416 tués pour 41242 habitants) ; budget sur la base d'un devis de 141844,74 francs et bordereau d'envoi à la préfecture du dossier complet
  • Monument aux morts
    Monument aux morts Lusignan - place de 8 mai 1945 - en village - Cadastre : 2014 AI Non cadastré
    Historique :
    dépense totale est de 25309,87 francs, financés par 4084,50 francs de souscription, 19000 francs votés par le conseil municipal et une subvention de 2470 francs calculée par rapport au nombre de morts pour la France de la commune (91 tués pour 2123 habitants), soit un total de 25554,50 francs. En 1923, un budget additionnel de 2000 francs est voté pour permettre le financement de la grille qui entoure le monument. Le 6 à gré de 3800 francs à MM. Civet, Pommier et Cie, propriétaires exploitants de carrière domicilés francs signé le 10 octobre 1922. Le devis estimatif est signé des architectes poitevins Maurice-Charles de l'atelier parisien par voie ferrée pour un total de 25309,87 francs. Des marchés de gré à gré sont travaux de terrassement et de maçonnerie (1647,25 francs) - Abel Poiraton, serrurier à Lusignan, pour l'entourage du monument (2750 francs). Le monument est daté de 1922. Il a été inauguré le 22 juillet 1923.
    Référence documentaire :
    1919-1925. Monument aux morts de Lusignan 1922 : bordereau du dossier avec budget (25309,87 francs par rapport au nombre de morts pour la France de la commune (91 tués pour 2123 habitants) : 2470 francs. 1922, 5 septembre : délibération du conseil municipal pour autoriser la signature des marchés de maçonnerie (1648 francs) et Abel Poiraton, serrurier à Lusignan, pour l'entourage du monument (2750 francs francs) ; demande d'autorisation d'utiliser les fonds propres de la commune au cas où les 19000 francs réalisation de la statue pour 17911,45 francs (marché signé le 10 octobre 1922). 1922, 5 septembre Cie pour la fourniture de deux blocs en pierre de Lavoux devant servir à la sculpture (3800 francs 25309,87 francs ; recettes 23084,50 francs (souscription 4084,50 francs ; crédits inscrits au budget 19000 francs). Formulaire avec les données devant servir au calcul de la subvention en fonction du nombre de 25309,87 francs. 1922, 15 décembre : arrêté préfectoral autorisant l'érection du monument aux morts. 1923
  • Monument aux morts de 1914-1918
    Monument aux morts de 1914-1918 Châtellerault - square Gambetta - en ville - Cadastre : 2014 CX 88
    Description :
    5000 francs dans le devis de 1924. Sur le socle se tient une statue masculine en bronze présentant dans
    Historique :
    soldats morts pour la France " réalisées par Narcisse Bordeaux, marbrier, entrepreneur à Châtellerault l'érection du monument aux morts pour un budget total de 80000 francs, suivant le devis du 10 décembre 1924 signé de l'architecte Ferdinand Milord. Les recettes comprennent 20000 francs de souscription et 5400 francs de subvention de l’État calculée sur la base de 527 morts dont 46 officiers pour une population de de 10000 francs du coût du monument aux morts lié à l'augmentation du prix du bronze, le coût de la statue est portée à 70000 francs. Le maire souhaitait inaugurer le monument le 14 juillet 1926, mais par avec Marcel Pillac, marbrier à Châtellerault, moyennant la somme de 9200 francs, honoraires de l'architecte de la ville compris. Le budget total du monument est porté à 90.500 francs. Les deux marchés de 35000 francs lors de la mise en fonte, 25000 francs à la mise sur le wagon et 10000 francs après l'inauguration et en deux fois pour Marcel Pillac, 6000 francs payables à la commande et 3200 francs lors de
    Référence documentaire :
    Châtellerault morts pour la France. Le conseil vote le principe de cet achat, ajourné jusqu'à la fin de la des soldats morts pour la France. 1921, 15 avril : délibération municipale pour le choix de l'entrepreneur pour la pose des trois plaques en marbre noir. Trois offres reçues ; M. Pillac 4500 francs ; M . Joubert 5000 francs ; M. Bordeaux, 4390 francs ; ce dernier est choisi. 1921, 1er juillet : marché de gré pour titre " hommage aux héros de la commune de Châtellerault morts pour la France ", 458 noms et marbre destinées à consacrer la mémoire des soldats morts pour la France ". 1921, 8 novembre : décret du 50000 francs pour faire face aux dépenses d'érection du monument aux morts. 1924, 4 décembre : le préfet élément de patrimoine communal. 1924, 10 décembre : devis estimatif de 80000 francs établi par souscription aura du mal à atteindre les 20000 francs prévus. 1924, 22 décembre : arrêté préfectoral autorisant l'érection du monument aux morts pour un budget total de 80000 francs, dont 20000 francs de souscription et
  • Monument aux morts
    Monument aux morts Montmorillon - place Saint-Martial - en ville - Cadastre : 2014 AH Non cadastré
    Description :
    ). D'autres noms se recoupent aussi avec le tableau commémoratif des musiciens morts pour la France. Sur le
    Historique :
    Première Guerre mondiale, les premières commémorations des morts pour la France avaient lieu devant la réaliser la sculpture en bronze et non en pierre comme prévu initialement. Le coût de 50000 francs est couvert par une subvention de l’État (3576 francs, calculée sur le nombre de morts pour la France (163 ) rapporté au nombre d’habitants (4847) de la commune), une souscription (16686,20 francs) et un emprunt de la ville de 29800 francs en mars 1921. Un modèle en plâtre fut présenté au salon des artistes surcoût de 7000 francs par rapport au projet de gravure des noms sur la pierre, surcoût couvert par un
    Référence documentaire :
    conseil municipal, le maire propose que les noms des soldats morts pour la France ne soient plus inscrits
1