Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 105 - triés par pertinence
  • Cloche 2 dite Marie-Paulette, dédiée aux morts pour la France
    Cloche 2 dite Marie-Paulette, dédiée aux morts pour la France Jouhet - le Bourg - en village - Cadastre : 1943 H3 455
    Titre courant :
    Cloche 2 dite Marie-Paulette, dédiée aux morts pour la France
    Illustration :
    Inscription en bas : " A la mémoire des enfants de Jouhet / morts pour la France en 1914-1918 et
    Inscriptions & marques :
    / morts pour la France en 1914-1918 et 1940-1945 / Marie Paulette ". Signature en bas " Louis Bollée et
  • Usine d'engrais de la Sté pour l'industrie chimique en France, actuellement SOCOFER
    Usine d'engrais de la Sté pour l'industrie chimique en France, actuellement SOCOFER La Rochelle - la Pallice - 357 avenue Jean-Guiton - en ville - Cadastre : 1995 AY 36 à 47, 70
    Titre courant :
    Usine d'engrais de la Sté pour l'industrie chimique en France, actuellement SOCOFER
    Annexe :
    ". Provinces informations ; revue mensuelle de la France vivante, août-septembre-octobre 1959, p. 67. L'Union France pour la fabrication des engrais. Cette usine est bien placée pour recevoir ses matières premières française pour l'industrie chimique en France fabrique des superphosphates. L'acide sulfurique est fabriquée
    Appellations :
    Société pour l'industrie chimique en France, puis Union française d'engrais et de produits
    Historique :
    L'usine d'engrais de la Société pour l'Industrie chimique en France a été créée pendant la guerre d'acide sulfurique et 40 tonnes d'oléum pour la France. Datent de cette époque le logement patronal, 8
  • Monument aux morts de la guerre 1914-1918
    Monument aux morts de la guerre 1914-1918 Béruges - le Bourg - route de Moulin-de-Cruchet - en village - Cadastre : 2004 D 758
    Description :
    inscriptions dont la liste des donateurs et des morts pour la France.
    Historique :
    commémoratif des Enfants de la commune morts pour la France dont la croix serait en même temps la croix
  • Usine de construction automobile (carrosserie) Heuliez, actuellement Euro-Automobiles
    Usine de construction automobile (carrosserie) Heuliez, actuellement Euro-Automobiles Cerizay - boulevard Georges-Pompidou - en ville - Cadastre : 2003 BE 219 à 226
    Illustration :
    Atelier France Design construit en 1978 au Pin. IVR54_20037900817NUCA Atelier F.O.P. construit en 1995 au Pin à proximité de France Design. IVR54_20037900818NUCA
  • Monument aux morts
    Monument aux morts Boutiers-Saint-Trojan - rue de Porte-Fâche - en village - Cadastre : 1981 AR 259 2014 AR 290
    Description :
    , on trouve les inscriptions: " BOUTIERS-SAINT-TROJAN / A SES ENFANTS / MORT POUR LA FRANCE / 1914
    Historique :
    Le choix de construction du monument aux morts pour la France de Boutiers-Saint Trojan a été ; il n'a pas été retrouvé de documents sur le projet initial. La dépense envisagée était de 9000 francs , couverts par la souscription ouverte pour l’érection d'un monument aux morts à hauteur de 4000 francs. Par la suite, plusieurs devis ont été réalisés, le premier date de juillet 1924, et s'élève à 8000 francs est apposée sur le monument. Le second date du mois d'août 1924, il s’élève à 11500 francs, et est couvert à : - 9165,63 francs d'un crédit inscrit sous le n° 14 au budget additionnel de 1924 ; - 500 francs d'un crédit « Secours aux indigents » inscrit sous le n° 16 au budget additionnel de 1924 ; - et 1934,37 francs qui seront prélevés au début de l'année 1925, sur les fonds libres de l'exercice de 1924
    Référence documentaire :
    a produit la somme de 4000 francs, pour une dépense envisagée de 9000 francs. La différence sera . Acceptation du devis global de 8000 francs, au nom de L. Borgioli et A. Mayolle, entrepreneurs sculpteurs à la France 1914-1918 ». 1924, 17 juillet : lettre du préfet de la Charente au sous-préfet de Cognac approuvant le projet de monument aux morts par un devis de 8000 francs, avec précision des inscriptions . Borgioli et A. Mayolle, entrepreneurs sculpteurs à la Rochefoucauld, avec un nouveau devis de 11500 francs Cognac modifiant le prix du devis estimatif, initialement de 8000 francs, à 11500 francs. Prix totalement la décision d'imputer le montant de la dépense de 1100 francs sur les fonds libres communaux. général des monuments et richesses artistiques de la France, collection Images du patrimoine, n° 153
  • Monument aux morts de 1914-1918
    Monument aux morts de 1914-1918 Châtellerault - square Gambetta - en ville - Cadastre : 2014 CX 88
    Description :
    5000 francs dans le devis de 1924. Sur le socle se tient une statue masculine en bronze présentant dans
    Historique :
    soldats morts pour la France " réalisées par Narcisse Bordeaux, marbrier, entrepreneur à Châtellerault l'érection du monument aux morts pour un budget total de 80000 francs, suivant le devis du 10 décembre 1924 signé de l'architecte Ferdinand Milord. Les recettes comprennent 20000 francs de souscription et 5400 francs de subvention de l’État calculée sur la base de 527 morts dont 46 officiers pour une population de de 10000 francs du coût du monument aux morts lié à l'augmentation du prix du bronze, le coût de la statue est portée à 70000 francs. Le maire souhaitait inaugurer le monument le 14 juillet 1926, mais par avec Marcel Pillac, marbrier à Châtellerault, moyennant la somme de 9200 francs, honoraires de l'architecte de la ville compris. Le budget total du monument est porté à 90.500 francs. Les deux marchés de 35000 francs lors de la mise en fonte, 25000 francs à la mise sur le wagon et 10000 francs après l'inauguration et en deux fois pour Marcel Pillac, 6000 francs payables à la commande et 3200 francs lors de
    Référence documentaire :
    Châtellerault morts pour la France. Le conseil vote le principe de cet achat, ajourné jusqu'à la fin de la des soldats morts pour la France. 1921, 15 avril : délibération municipale pour le choix de l'entrepreneur pour la pose des trois plaques en marbre noir. Trois offres reçues ; M. Pillac 4500 francs ; M . Joubert 5000 francs ; M. Bordeaux, 4390 francs ; ce dernier est choisi. 1921, 1er juillet : marché de gré pour titre " hommage aux héros de la commune de Châtellerault morts pour la France ", 458 noms et marbre destinées à consacrer la mémoire des soldats morts pour la France ". 1921, 8 novembre : décret du 50000 francs pour faire face aux dépenses d'érection du monument aux morts. 1924, 4 décembre : le préfet élément de patrimoine communal. 1924, 10 décembre : devis estimatif de 80000 francs établi par souscription aura du mal à atteindre les 20000 francs prévus. 1924, 22 décembre : arrêté préfectoral autorisant l'érection du monument aux morts pour un budget total de 80000 francs, dont 20000 francs de souscription et
  • Square et monument aux morts des guerres de 1914-1918 et de 1939-1945
    Square et monument aux morts des guerres de 1914-1918 et de 1939-1945 Saint-Benoît - le Bourg - rue du Square - en village - Cadastre : 2004 AS 562
    Description :
    -1918, la dédicace " la commune de Saint-Benoît à ses enfants morts pour la France ", " deux plaques de
    Historique :
    retenu est de 15700 francs (devis initial de 15850 francs), financés par 15700 francs de crédits inscrits France (48) par rapport à la population totale (1248 habitants), soit 1884 francs. Il n'y a pas eu de de la dédicace, le tout pour un total de 15700 francs payable en trois fois. En novembre 1921, le monument érigé en l'honneur de cinquante-six sancto-bénédictins morts pour la France au cours de la . Poindessault, serrurier à Saint-Benoît, pour la somme de 7500 francs. En 1991, le square est aménagé (avec une
    Référence documentaire :
    érigé le monuments aux "enfants de Saint-Benoît morts pour la France. Ce monument ne devra porter aucun élément religieux ". 1921, 3 avril : devis corrigé suite à un accord, passant de 15850 à 15700 francs avec , entrepreneur à Poitiers, pour 15700 francs, y compris la fourniture de la statue. 1921, 29 mai : délibération : délibération du conseil municipal. Inscription d'une somme de 9000 francs sur le budget de 1921 pour l'érection Saint-Benoît. 1925, 8 juin : marché de gré à gré de 7500 francs entre la commune et M. Poindessault
  • Monument aux morts
    Monument aux morts Coussay-les-Bois - le Bourg - place des Ecoles - en village - Cadastre : 2014 BL Non cadastré [au nord de la parcelle BL 385]
    Observation :
    Inscriptions : " 1914-1918 Coussay-les-Bois à ses enfants morts pour la France " ; " N. Bordeaux
    Historique :
    francs, commission comprise. La commune a retenu le projet de Narcisse Bordeaux, entrepreneur de de la commune) et une statue de marbre blanc pour un total de 26400 francs financés par un emprunt de la même somme remboursable en 30 annuités de 2906,92 francs, avec 10,5 % d'intérêts, contracté auprès du Crédit foncier de France [pour plus de détails, voir ci-dessous les documents conservés aux
    Référence documentaire :
    Pleumartin, pour un total, commission comprise, de 4198,31 francs. 1925, 16 janvier : procès-verbal 2557,20 francs (10 francs le m²) ; plan joint [reproduit en illustration]. 1925, 16 janvier : promesse de de 1641,11 francs (frais d'acte, déplacement de la barrière, construction d'un mur de séparation situation, le prix de 10 francs le mètre carré n'est pas exagéré comme terrain à construire ". 1925, 14 de la commune) et une statue de marbre blanc pour un total de 26400 francs. 1926, 22 juillet 26400 francs. 1926, 24 juillet : transmission de la délibération municipale avec avis favorable du sous de 26400 francs remboursable en 30 annuités de 2906,92 francs, avec 10,5 % d'intérêts, auprès du Crédit foncier de France. 1926, 30 octobre : signature de la convention d'emprunt entre le maire et le gouverneur du Crédit foncier de France. Autexier destiné à l'érection du monument aux morts pour la France. Plan des lieux ". Plan aquarellé
  • Monument aux morts
    Monument aux morts Vouneuil-sous-Biard - le Bourg - avenue Camille-Hablizig - en village - Cadastre : 2004 C 73
    Historique :
    maintient son choix de la place publique. Le devis de 3600 francs, y compris l'entourage, est financé par 2754 francs de crédits inscrits au budget communal, une souscription publique de 846 francs et une demande de subvention calculée sur la base du nombre de morts pour la France (32) par rapport à la population totale (804 habitants), soit 358,02 francs. Le 20 août 1920, suite au passage en commission
    Référence documentaire :
    2561 francs. Engagement de Saint-Ange Seguin, maçon à Vouneuil-sous-Biard, pour l'érection du monument pour la somme de 2280 francs, avec des lettres dorées à 60 centimes la lettre, soit un total de 2538 francs. 1920, 11 avril : extrait du registre des délibérations du conseil municipal de la Commune de municipal de la commune de Vouneuil-sous-Biard. Pétition par les parents des morts pour la France pour 4000 francs pour l'érection d'un monument aux morts pour la France et pour diverses réparations aux moyens pour couvrir la dépense. Indication du montant du devis (3600 francs avec les entourages), ainsi que des ressources comprenant des souscriptions (846 francs) et un crédit inscrit au budget primitif ou additionnel de 2754 francs issus d'un crédit à prendre sur un emprunt de 4000 francs. 1920, 20 du monument aux morts pour la France, par décret, validant la délibération datée du 11 avril 1920.
  • Monument aux morts
    Monument aux morts Migné-Auxances - le Bourg - place du 11-novembre-1918 - en village - Cadastre : 2004 AX
    Historique :
    francs, financés par une souscription de 3050 francs, des crédits votés par le conseil municipal pour un total de 5239,55 francs et une demande de subvention fondée sur le nombre de combattants morts pour la France (140) rapporté à la population communale (2229 habitants), soit 943,10 francs. Le 15 novembre 1925
    Référence documentaire :
    estimatif, 1 demande de subvention). Calcul de la subvention par rapport au nombre de morts pour la France de la commune (140 tués pour 2229 habitants) : 943,10 francs. Le budget de l'opération (dépenses totales 9107,30 francs ; souscription 3050 francs ; ressources de la commune 5239,55 francs). 1920, 20 , pour un total de 9107,30 francs.
  • 5 machines à broyer : broyeurs à cylindres dits Granule
    5 machines à broyer : broyeurs à cylindres dits Granule Aujac - Moulin-Grelat - isolé
    Inscriptions & marques :
    Inscription concernant le fabricant : Etablissements Ph. Lafon, Tours, France.
  • Machine à séparer des solides : plansichter
    Machine à séparer des solides : plansichter Aujac - Moulin-Grelat - isolé
    Inscriptions & marques :
    Inscription concernant le fabricant : Etablissements Ph. Lafon, Tours, France.
  • Machine à broyer : broyeur à cylindres
    Machine à broyer : broyeur à cylindres Mosnac - le Grand-Moulin - isolé
    Historique :
    en France par la maison Uzwil à Paris.
  • Verrière figurée (baie 10)
    Verrière figurée (baie 10) Eymoutiers - place du Chapitre - en ville - Cadastre : 1975 AH 240 2011 AH 240
    Description :
    de gauche aux armes du Dauphin, celui de droite aux armes de France, à trois fleurs de lys. Plus bas
    Inscriptions & marques :
    : celui de gauche correspond aux armes du Dauphin ; celui de droite, aux armes de France, à trois fleurs
    Historique :
    Cette verrière a été exécutée après juin 1470, puisque les armoiries du Dauphin de France y sont
    Référence documentaire :
    d'Auvergne et du Limousin : Corpus Vitrearum, France, recensement IX. INVENTAIRE GENERAL DU PATRIMOINE
  • Laiterie et fromagerie industrielles de Bois-Hardy
    Laiterie et fromagerie industrielles de Bois-Hardy Marsais - Bois-Hardy - 16 rue de la Laiterie - isolé - Cadastre : 1996 YE 69, 70
    Illustration :
    Charentes et du Poitou, morts pour la France. IVR54_19961701590V
  • Monument aux morts de la commune de Ruelle-sur-Touvre, Charente
    Monument aux morts de la commune de Ruelle-sur-Touvre, Charente Ruelle-sur-Touvre - place de la Mairie - en ville - Cadastre : 2016 BC 122
    Description :
    plaques listent les noms des soldats morts pour la France.
    Historique :
    minimum de 10 000 francs pour envisager un monument en granit. Elle souhaite que la composition de ce . Mazaleyrat, instituteur à Ruelle et secrétaire du comité, indique qu’il n’a en caisse que 5300 francs (dons subvention de 2000 francs, aussi est-il nécessaire de trouver un financement complémentaire si on ne veut pas conflit. Le prix prévisionnel s'élève à 13400 francs et le comité estime que c'est le minimum pour réaliser un monument qui fasse honneur à la ville ; seulement, il ne dispose que de 9300 francs… Au conseil du 11 février 1921, il est décidé d'ajouter une somme maximum de 4000 francs au 2000 déjà prévus. En novembre 1921, on fait le point : le comité dispose de 10300 francs, et 5000 sont prévus au budget de 1921 , mais le coût est entre-temps passé à 15600 ; il faut donc voter une rallonge de 300 francs. Le projet a francs. Le 8 octobre, un marché de gré à gré est passé avec l'entrepreneur André Gros qui devra avoir , obligent M. Joubert, sculpteur à Ruelle, à procéder à de menues réparations estimées à 13 300 francs. Mais
    Référence documentaire :
    avec approbation, mais la somme de 15 600 francs (selon devis), ne semble pas être assurée intégralement. 10 300 francs sont assurés par la souscription publique et 300 francs par le vote du conseil municipal. Il convient donc de faire connaître de quelle manière sera assuré le déficit de 5000 francs.
  • Distillerie d'eau-de-vie de cognac Brugerolle
    Distillerie d'eau-de-vie de cognac Brugerolle Matha - 4bis rue des Douves - en village - Cadastre : 1996 AB 50
    Historique :
    % de la production est vendue en France et dans les pays limitrophes, le reste l'étant en Orient et aux
    Référence documentaire :
    de France.
  • Verrière figurée (baie 100) : l'Annonciation, le Calvaire
    Verrière figurée (baie 100) : l'Annonciation, le Calvaire Limoges - 3 place de l' Evêché - en ville - Cadastre : 2010 E0 196
    Référence documentaire :
    f° 112v° Notes sur les diverses localités de France (1826, 1850, 1867, 1871) GUILHERMY, Ferdinand (de). Notes sur les diverses localités de France. Nouvelles acquisitions françaises. Nouvelles Limousin : Corpus Vitrearum, France, recensement IX. INVENTAIRE GENERAL DU PATRIMOINE CULTUREL. CENTRE p. 214-215 L'art du XIVe siècle en France (1954) LAFOND, Jean, LEFRANCOIS-PILLION, Louise. L'art du XIVe siècle en France. Paris : A. Michel, 1954. 1 vol. (253 p-XLVIII p. de pl.) : ill., couv. ill. en p. 274 Histoire de la peinture sur verre d'après ses monuments en France (1853-1857) LASTEYRIE , Ferdinand (de). Histoire de la peinture sur verre d'après ses monuments en France. Paris : impr. de Firmin
  • Église Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus
    Église Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus Limoges - 129 avenue des Ruchoux - en ville - Cadastre : 2011 BH 798
    Historique :
    vignette de cinquante francs (à Limoges, puis dans la France entière) puis grâce aux dons des habitants du
  • Usine de construction mécanique Guéry
    Usine de construction mécanique Guéry Mauléon - rue des Hautes-Vallées - en ville - Cadastre : 2003 AZ 338 à 342, 520, 521
    Référence documentaire :
    p. 196 Regards sur les Deux-Sèvres / Regards sur la France (Paris). - Paris : Regards sur la France, 1971.
1 2 3 4 6 Suivant