Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
  • Monument aux morts de la commune de Champniers, Charente
    Monument aux morts de la commune de Champniers, Charente Champniers - 150 Place de l'Église - en village - Cadastre : 2016 AP Non cadastré. Sur la place de l'Église.
    Description :
    pour la France", "1914-1918, 1939-1945". Sur les faces nord et sud de ce socle, des plaques présentent
    Annexe :
    , signée U. Gourdon) Pro patria. À la mémoire glorieuse des enfants de Champniers morts pour la France 1914
    Historique :
    1919. Un budget de 7500 francs est prévu, complété par une souscription publique réunissant 3225 francs francs. Au début de l'année 1922, un marché est passé entre M. le Maire et M. Gourdon, directeur des Marbreries générales pour la fabrication de la statue du Poilu (1420 francs). Le 12 février 1922, une alors l'envoi immédiat de la statue. Le déplacement de cette commission a coûté 367 francs à la
    Référence documentaire :
    enfants qui ont offert leur vie, leurs espoirs, leurs désirs, leurs tendresses pour conserver notre France collectée de 3587,50 francs. francs porté au budget additionnel de 1919 et une souscription de 3225 francs. L'autorisation est francs. 1919, 24 novembre. Du maire au préfet. Le maire demande a être autorisé à mener le projet et à , un crédit de 7500 francs a été ouvert. Une souscription particulière a permis de réunir 3225 Francs marché de gré à gré entre M. le Maire et l'entrepreneur M. Chabot pour la somme de 6800 francs. 1921, 17 reliquat de la somme affectée à la construction du monument (11 000 francs) et qui s'élève à 4120 francs une dépense totale de 3300 francs. 1921, 31 mai. Note informant le préfet que le maire de Champniers va réunir le conseil le 3 juin 1921 pour voter la somme de 3300 francs destinée à la réalisation de poilu (1420 francs) et une copie d'une délibération du 21 novembre 1921 approuvant ledit marché. 1922
  • Église Saint-Martin
    Église Saint-Martin Champniers - en village - Cadastre : 1830 B1 38 1970 B 17 2010 B 17
    Annexe :
    nombreuses que les nouveautés. Depuis un siècle l'art italien avait introduit en France beaucoup de traits rosaces dont Gélis-Didot a donné une reproduction en couleurs, La peinture décorative en France du XIe au
    Historique :
    ». En 1876, le curé propose aussi des travaux au clocher pour 4000 francs. Ces travaux sont réalisés en même année, un nouveau plan de travaux est soumis au conseil de fabrique avec un devis de 5572 francs plan et une coupe ont été dressés en 1969 par J. Semionoff (agence des bâtiments de France), en
    Référence documentaire :
    est aussi à refaire. Il estime l'ensemble des travaux (église et presbytère) à 5000 francs. 1876, 24 janvier : le ministère de l'instruction publique et des cultes accorde un secours de 2000 francs pour des cultes accorde un secours supplémentaire de 600 francs pour les mêmes travaux (église et presbytère " Coupe de la nef ". Février 1969. J. Semionoff, agence des bâtiments de France. 0,02 p.m " Plan ". Février 1969. J. Semionoff, agence des bâtiments de France. 0,02 p.m. (Direction p. 38 Crozet, René. Dictionnaire des églises de France. Paris : Robert Laffont, 1967, tome IIIc
  • Église paroissiale Sainte-Eulalie de Champniers
    Église paroissiale Sainte-Eulalie de Champniers Champniers - en village - Cadastre : 2014 AP 145
    Référence documentaire :
    p. 37 Daras, Charles. Dictionnaire des églises de France, tome IIIc. Paris : Laffont, 1967. p. 61-62 George, Jean. Les églises de France : Charente. Paris : Letouzé et Ané, 1933.
1