Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 25 - triés par pertinence
  • Phares et balises de l'embouchure de la Charente
    Phares et balises de l'embouchure de la Charente
    Historique :
    . Avec le phare de Cordouan, ils représentent les trois plus anciens fanaux de France, l'îlot de Cordouan France. Les machines électriques sont actionnées par des moteurs à vapeur, et la lumière est produite par
    Référence documentaire :
    FAILLE (René), Les trois plus anciens phares de France : Cordouan, Les Baleines, Chassiron, La le balisage des côtes de France, Paris : imprimerie impériale, 1864. Reynaud, L. Etudes sur les travaux publics ; les phares et les balises. Mémoire sur l'éclairage et le balisage des côtes de France
  • Port de Saint-Thomas
    Port de Saint-Thomas Saintes - Saint-Thomas - isolé
    Référence documentaire :
    p. 55 Larue, A. Manuel des voies navigables de la France, avec leur prolongement au-delà des
  • Bac et passage d'eau de l'Houmée
    Bac et passage d'eau de l'Houmée La Vallée - l'Houmée - isolé
    Historique :
    chaîne d'amarrage (estimation de 3 300 francs) ; un bateau secondaire de 7,50 mètres de long, sur 1,92 d'amarrage (estimation : 100 francs). En 1894, les habitants de La Vallée demandent la gratuité du passage
  • Petit-Port ou Port du Bas-Bourg
    Petit-Port ou Port du Bas-Bourg Dompierre-sur-Charente - Bas-Bourg - en écart
    Historique :
    France, paru en 1877, et encore dans un ouvrage similaire édité en 1891. Toutefois, il est probable que
    Référence documentaire :
    p. 55 Larue, A. Manuel des voies navigables de la France, avec leur prolongement au-delà des p. 259 Musset, Georges. Les ports francs. Recueil de la commission des arts et monuments
  • Bac et passage d'eau de Portublé
    Bac et passage d'eau de Portublé Courcoury - Portublé - isolé
    Historique :
    à 775 francs ; un batelet neuf de 5 mètres de long, 1,60 mètres de large et 0,35 mètre de hauteur , muni d'un aviron et d'une chaîne d'amarrage, estimé à 160 francs. Le passage est aussi équipé de deux
  • Bac et passage d'eau de Chauveau
    Bac et passage d'eau de Chauveau Chaniers - Chauveau - isolé
    Historique :
    n'en exigeant qu'un seul. Il est affermé par l'Etat pour la somme annuelle de 420 francs. En 1874, plus 2300 francs ; un bac secondaire, dit passe-cheval (gaillon), ayant 10,80 mètres de longueur, 2,50 mètres de largeur et 0,60 mètre de hauteur, accompagné de ses accessoires, estimé 1100 francs. En 1888
  • Station thermale d'Eaux-Bonnes
    Station thermale d'Eaux-Bonnes Eaux-Bonnes - en village
    Texte libre :
    nationale de France ou de fonds privés. L'étude des archives représente 4.600 documents manuscrits et franc succès de la station, la ligne de chemin de fer entre Buzy et Laruns relevant de la politique de , malgré son succès incontestable, elle est déjà endettée d’un million de francs auprès du Crédit Foncier établissements thermaux est conditionnée par une caution de 100.000 francs, correspondant à sa dette, que le
    Référence documentaire :
    GRENIER Lise (dir.). Villes d'eaux en France. Paris : Institut Français d'Architecture, 1985. JARRASSÉ Dominique. Les thermes romantiques. Bains et villégiature en France de 1800 à 1850 histoire du thermalisme en France depuis l’Antiquité". In Situ [En ligne], n° 24, 2014.
  • Bac et passage d'eau de l'Hopitau
    Bac et passage d'eau de l'Hopitau Bords - l'Hopitau - isolé
    Historique :
    5,50 mètres. La somme annuelle d'affermage de 65 francs atteste d'un passage très peu fréquenté. En inventoriés un grand bac de 9,75 mètres de long, provenant du passage de l'Houmée et estimé à 850 francs, et un bateau secondaire de 7,10 mètres, estimé à 425 francs. Un bac neuf est construit par Baptiste
  • Bac et passage d'eau de la Grande-Porte
    Bac et passage d'eau de la Grande-Porte Bussac-sur-Charente - la Grande-Porte - en écart
    Historique :
    pour la somme annuelle de 400 francs, ce qui montre l'assez faible fréquentation de ces deux traversées
  • Port de Martrou
    Port de Martrou Échillais - Martrou - en écart
    Référence documentaire :
    p. 62-63 Musset, Georges. Ports francs, étude historique, La Rochelle : Noël Texier, 1904.
  • Bac et passage d'eau de Taillebourg
    Bac et passage d'eau de Taillebourg Taillebourg - en village
    Historique :
    desservi par trois bateaux - un gabarot, un gaillon et un batelet. La somme annuelle de 755 francs demandée
  • Port Chapron à Dompierre-sur-Charente
    Port Chapron à Dompierre-sur-Charente Dompierre-sur-Charente - isolé
    Référence documentaire :
    p. 55 Larue, A. Manuel des voies navigables de la France, avec leur prolongement au-delà des
  • Ports de commerce de Rochefort
    Ports de commerce de Rochefort Rochefort
    Référence documentaire :
    p. 83-130 Ministère des travaux publics. Ports maritimes de la France, T. 6 : de La Rochelle à
  • Station thermale des Eaux-Chaudes
    Station thermale des Eaux-Chaudes Laruns - Les Eaux-Chaudes - en écart - Cadastre : 2018 BE
    Illustration :
    Vue de l'établissement thermal et de l'hôtel de France depuis le gave. Carte postale, début du 20e Entrée du bourg thermal dans les années 1920. Devant l'hôtel de France. A l'arrière-plan, place de Hôtel de France. Porche d'entrée: détail de borne kilométrique et altitude sur la base d'une
    Texte libre :
    municipale de Toulouse, de la Bibliothèque municipale de Bordeaux, de la Bibliothèque nationale de France et nom sur l’impulsion de la cour de Navarre qui, avec son absorption dans le royaume de France, les fortement dévalués : l’hôtel de France estimé à 80.000 F est vendu 37.000 F ; la maison Souques (non sociétés géographiques de France entre 1885 et 1887 ; après une première édition en 1878, le conseil
    Référence documentaire :
    GRENIER Lise (dir.). Villes d'eaux en France. Paris : Institut Français d'Architecture, 1985. JARRASSÉ Dominique. Les thermes romantiques. Bains et villégiature en France de 1800 à 1850 l'ancienne France, Languedoc, tome II, 1835 TAYLOR Isidore, NODIER Charles, CAILLEUX Alphonse de. Voyages pittoresques et romantiques dans l'ancienne France, Languedoc tome II, Paris : Firmin-Didot, 1835. VALOIS Marguerite (de). Mémoires de la Reine Marguerite de Valois, reine de France et de Navarre France et de Navarre. LIège: Broncart, 1713.
  • Port de Mung, dit de l'Anglée ou de la Touche
    Port de Mung, dit de l'Anglée ou de la Touche Crazannes - Touche (la) - isolé
    Historique :
    partout en France, mais aussi aux Etats-Unis, en Belgique et en Allemagne. Dans les années 1880, la . Cependant, en 1910, la mise au prix de 100 francs de "deux ports et bureau" appartenant à la famille Gachet
  • Bac et passage d'eau de Brives
    Bac et passage d'eau de Brives Chérac - isolé
    Historique :
    francs, ce qui montre qu'il est assez peu fréquenté. En 1856, Jean Bardon le qualifie pourtant de
  • Port de commerce de Tonnay-Charente
    Port de commerce de Tonnay-Charente Tonnay-Charente - en ville
    Annexe :
    Extrait de Le littoral de la France ; côtes gasconnes, volume 4. par Aubert, 1892, p. 124. "Son
    Référence documentaire :
    communication de la France. Paris : Imprimerie nationale, 1873. p. 131-151 Ministère des travaux publics. Ports maritimes de la France, T. 6 : de La Rochelle à p. 122-125 Vatttier d'Ambroyse, V. Le littoral de la France ; côtes gasconnes - de La Rochelle à
  • Station thermale de Saint-Christau
    Station thermale de Saint-Christau Lurbe-Saint-Christau - Saint-Christau - Route de Saint-Christau - isolé - Cadastre : 2018
    Texte libre :
    -Sainte-Marie et de la Bibliothèque nationale de France. A cela s’ajoutent les fonds privés (notamment de l’année 1842 moyennant la somme de 1.410 francs. Un jugement de l’affaire intentée à l’initiative de propriété aux enchères auprès du tribunal d’Oloron le 28 février 1846 pour la somme de 120.005 francs en cohéritiers Bois-Juzan le 26 avril 1846, probablement en raison de la pension de 1.100 francs que l’acquéreur
    Référence documentaire :
    p.161-163 CONTY Henri A. (de). Les Pyrénées occidentales et centrales et le sud de la France, Coll France. Coll. Guides pratiques Conty. Paris : administration des Guides Conty, 1899. GRENIER Lise (dir.). Villes d'eaux en France. Paris : Institut Français d'Architecture, 1985. JARRASSÉ Dominique. Les thermes romantiques. Bains et villégiature en France de 1800 à 1850
  • Ceinture de forts de l'embouchure de la Charente
    Ceinture de forts de l'embouchure de la Charente
    Historique :
    de France depuis la côte de Bretagne jusqu’à celle d’Espagne et où se rendent pareillement les
    Référence documentaire :
    p. 131-151 Ministère des travaux publics. Ports maritimes de la France, T. 6 : de La Rochelle à
  • Bac et passage d'eau de Port-d'Envaux
    Bac et passage d'eau de Port-d'Envaux Port-d'Envaux - en village
    Historique :
    annuelle de 325 francs, ce qui le place dans les passages d'intérêt local. En 1888, ce passage est équipé