Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
  • Moulins à blé, minoteries de la Charente
    Moulins à blé, minoteries de la Charente
    Annexe :
    francs, rendus sur les lieux. Le mécanisme pour la fabrication du minot ne laisse rien à désirer. Lorsque
    Référence documentaire :
    Statistique de la France-Industrie, t. IV, Paris, 1852. Statistique de la France-Industrie, année 1883.
  • Château Chabrot, grosse forge P. Pensue, puis minoterie
    Château Chabrot, grosse forge P. Pensue, puis minoterie Montbron - la Forge - en écart - Cadastre : 1833 B 853 à 858 1833 H 129 1990 B 455 à 459 1990 H 52 à 57
    Annexe :
    Tardouëre et le Bandia. Elle emploie 250 quintaux de ces matières, qui lui coûtent, rendues, 11 francs le de l'avantage d'exploiter. Les bois qui coûtent aujourd'hui 12 francs la brasse, n'en valaient que 6 en 1789 ; aussi les fers qui, à cette époque, valaient 30 ou 40 francs le quintal, et la fonte 12 francs, en valent aujourd'hui 62 ou 64, et la fonte 23 à 25. Il n'est pas douteux que la continuation de France faisait perdre à l'Anglais tout espoir de rentrer en possession de ses richesses. Il indiqua
  • Moulin à blé, moulin à huile, minoterie
    Moulin à blé, moulin à huile, minoterie Saint-Simeux - les Corbeaux - en village - Cadastre : 1834 B 602 à 615 1935 B 285 à 293
    Annexe :
    plaignirent-ils ! En 1867, on les prie de verser au Trésor une redevance annuelle de dix francs. Priollaud
1