Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
  • Église Saint-Claud
    Église Saint-Claud Chassiecq - en village - Cadastre : 1986 C1 117
    Référence documentaire :
    p. 164 Crozet, René. Dictionnaire des églises de France. Paris : Robert Laffont, 1967, tome IIIc p. 67-68 George, Jean. Les églises de France : Charente. Paris : Letouzé et Ané, 1933.
  • Église Saint-Etienne
    Église Saint-Etienne Esse - en village - Cadastre : 2004 C 177
    Annexe :
    pontife, sur la France et les états catholiques, sur les familles chrétiennes. 3° de solliciter par l ´église, d´une table de communion en fer, de la valeur de 150 francs. Autel de la Ste Vierge Madame francs. Cloche L´an mil huit cent soixante et onze et le 4 septembre, a été bénite une cloche pesant 808 de huit cents francs (800f), voulant ainsi, par sa générosité et sa piété contribuer à la gloire de fabrique d´Esse un secours de deux-cent-cinquante francs. Avec les produits d´une quête et d´une souscription, joints au secours, on est arrivé à recueillir la somme de cinq cent-quatre-vingt-sept francs. Mr élevés à la somme de deux-cent-quarante-huit francs. Description de la Chaire 1er panneau 1° Sur le
    Référence documentaire :
    p. 109-110 George, Jean. Les églises de France : Charente. Paris : Letouzé et Ané, 1933.
  • Église Notre-Dame de Chenay
    Église Notre-Dame de Chenay Chenay - en village - Cadastre : 1831 D3 838 1974 AB 151
    Annexe :
    de 793 francs (18). Les travaux ne seront pas exécutés puisque le 9 janvier 1830 un devis estimatif , Lantier de Verrières, pour un montant de travaux de 805 francs 58 atteignant 1000 francs avec les , maître-maçon demeurant au village de Brieuil, commune de Chenay, pour un montant de 804 francs, Il (Inspecteur des travaux de l'arrondissement ?) pour un montant de 717 francs 66. L'adjudication est faite à François Fraigneau le 7 mai 1843 pour 700 francs, Les travaux, outre l'entretien des couvertures de sécurité en 1863, L'architecte Godineau, de Châtellerault, établit un devis de 4500 francs. Une partie des travaux sont exécutés la même année par des marchés de gré à gré. En 1864 autre devis de 2273 francs est approuvé par le Préfet et en 1865 un marché de gré à gré de 1004 francs est passé avec un sieur Vivien. Les [s] (25) . L'architecte en établit le cahier des charges et le devis pour un montant de 4273 francs de 2996 francs. « Les fondations de l'édifice, établies sur l'argile, se sont tassées avec le temps
    Référence documentaire :
    p. 47 Crozet, René. Dictionnaire des églises de France. Paris : Robert Laffont, 1967, tome IIIc
1