Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 15 sur 15 - triés par pertinence
  • Église Saint-Séverin
    Église Saint-Séverin Chenac-Saint-Seurin-d'Uzet - Saint-Seurin-d'Uzet - rue du Caviar - en village
    Historique :
    en France, l'église est érigée en simple dépendance de l'église de Chenac. Le curé de Chenac vient la réparer, il faudrait une somme de 3000 francs, que l'on préfère affecter à la réparation des 1826, des réparations d'un montant de 5000 francs sont effectuées à l'église grâce à une souscription travaux, dont le coût s'élève à 10000 francs, le maire, Amédée Brétinauld de Saint-Seurin s´engage à verser 2400 francs et l´Etat accorde un secours de 2000 francs. Une quête effectuée de porte en porte par outre 4598 francs. Le 14 novembre 1858, les travaux sont adjugés à Pierre Raine, maçon à Barzan. Ils relevé en entier. Un secours supplémentaire de 1000 francs est accordé par l´Etat en juin 1860. En 1866
  • Église trappiste, église cistercienne Notre-Dame de Bonne Espérance, dite église de l'abbaye de la Trappe
    Église trappiste, église cistercienne Notre-Dame de Bonne Espérance, dite église de l'abbaye de la Trappe Échourgnac - Abbaye de la Trappe - isolé - Cadastre : 1958 C3 267
    Référence documentaire :
    IGN. Carte topographique de la France à 1/50 000 : Montpon-Ménestérol. Série orange, feuille 1735 Universis, 1992, fac-similé de l'édition de 1873 (Monographies des villes & villages de France).
  • Église abbatiale, actuellement église paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Paul
    Église abbatiale, actuellement église paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Paul Solignac - Saint-Eloi - en village - Cadastre : 2014 AD 01 65
    Référence documentaire :
    p. 130-132 Dictionnaire des églises de France, Belgique, Luxembourg, Suisse (1966) Dictionnaire des églises de France, Belgique, Luxembourg, Suisse : Centre et Sud-Est, volume II B. Paris : Robert Laffont ]. Congrès archéologique de France. Limoges : A. Picard, 1923, p. 237-256. 1 vol. (528 p., LXIV p.) : ill [Congrès. Paris, Caen. 1848]. Congrès archéologique de France. Séances générales tenues à Sens, Tours
  • Église Notre-Dame de la chartreuse de Vauclaire
    Église Notre-Dame de la chartreuse de Vauclaire Montpon-Ménestérol - Vauclaire - isolé - Cadastre : 1844 E3 740 1949 L3 375
    Référence documentaire :
    IGN. Carte topographique de la France à 1/50 000 : Montpon-Ménestérol. Série orange, feuille 1735 DESCHAMPS Paul, THIBOUT Marc. La peinture murale en France au début de l'époque gothique : de murale en France au début de l'époque gothique : de Philippe-Auguste à la fin du règne de Charles V, 1180 , 1992, fac-similé de l'édition de 1873 (Monographies des villes & villages de France).
  • Église Saint-Claud
    Église Saint-Claud Chassiecq - en village - Cadastre : 1986 C1 117
    Référence documentaire :
    p. 164 Crozet, René. Dictionnaire des églises de France. Paris : Robert Laffont, 1967, tome IIIc p. 67-68 George, Jean. Les églises de France : Charente. Paris : Letouzé et Ané, 1933.
  • Église Saint-Martin
    Église Saint-Martin Chenac-Saint-Seurin-d'Uzet - Chenac - rue du Clocher - en village
    Historique :
    être repris. Le total des travaux est estimés à 575 francs. Une souscription est lancée. Parmi les , notable et bienfaiteur de la paroisse. Le besoin s'élève à 14360 francs. Le 14 mars 1852, le devis et Perrinaud, entrepreneur à Saintes, pour 13930 francs, les travaux sont achevés en novembre 1868. Le
  • Église abbatiale Saint-Sever
    Église abbatiale Saint-Sever Saint-Sever - Place du Tour du Sol - en ville - Cadastre : 1809 K 1844 K 2015 AY 92 à 100
    Référence documentaire :
    de France. CABANOT Jean. Les débuts de la sculpture romane dans le sud-ouest de la France. Paris : Picart
  • Eglise Saint-Pierre et Saint-Paul
    Eglise Saint-Pierre et Saint-Paul Le Gicq - place de Batiscan - en village - Cadastre : 1834 B 1521 2017 B 992
    Historique :
    , Jacques Massicot, pionnier en Nouvelle-France, fut baptisé en cette église. Il décéda en 1738 à Batiscan
  • Église Saint-Pierre-ès-Liens, puis Sainte-Croix
    Église Saint-Pierre-ès-Liens, puis Sainte-Croix Migné-Auxances - le Bourg - en écart - Cadastre : 1839 E11 145 2004 AY 32
    Annexe :
    France et même de l´étranger une somme de 225 francs pour ériger un monument en forme de pyramide ou une sur le parterre de la sacristie. Total de 36 372 francs". Annexe : Condition de l´entrepreneur. "Il du Roi, le 13 avril 1828, autorisation d´une imposition extraordinaire, d´une somme de 3 387 francs par le Maire, à M. Joseph Blanchard, entrepreneur à Migné, pour la somme de 8 000 francs. - Devis , chapelles et choeur. (...) Total = 17 723, 49 francs". - Lettre de l´évêque de Poitiers à M. le Comte de par le Maire, à M. Jean Couturier, entrepreneur à Migné, pour la somme de 11 337 francs. - Lettre de M , entrepreneur à Poitiers, pour la somme de 10 995 francs. - Procès-verbal de réception des travaux, daté du 3 la restauration du toit de l´église, pour un montant de 2 500 francs. Demande de secours, datée du 9 fabrique (600 francs), subvention du Ministre des cultes (1 000 francs). Le Conseil municipal avait chargé 500 francs. Quand il s´est agit de faire l´adjudication des travaux, M. Boyer architecte à Poitiers s
  • Église Saint-Etienne
    Église Saint-Etienne Esse - en village - Cadastre : 2004 C 177
    Annexe :
    pontife, sur la France et les états catholiques, sur les familles chrétiennes. 3° de solliciter par l ´église, d´une table de communion en fer, de la valeur de 150 francs. Autel de la Ste Vierge Madame francs. Cloche L´an mil huit cent soixante et onze et le 4 septembre, a été bénite une cloche pesant 808 de huit cents francs (800f), voulant ainsi, par sa générosité et sa piété contribuer à la gloire de fabrique d´Esse un secours de deux-cent-cinquante francs. Avec les produits d´une quête et d´une souscription, joints au secours, on est arrivé à recueillir la somme de cinq cent-quatre-vingt-sept francs. Mr élevés à la somme de deux-cent-quarante-huit francs. Description de la Chaire 1er panneau 1° Sur le
    Référence documentaire :
    p. 109-110 George, Jean. Les églises de France : Charente. Paris : Letouzé et Ané, 1933.
  • Église Notre-Dame de Chenay
    Église Notre-Dame de Chenay Chenay - en village - Cadastre : 1831 D3 838 1974 AB 151
    Annexe :
    de 793 francs (18). Les travaux ne seront pas exécutés puisque le 9 janvier 1830 un devis estimatif , Lantier de Verrières, pour un montant de travaux de 805 francs 58 atteignant 1000 francs avec les , maître-maçon demeurant au village de Brieuil, commune de Chenay, pour un montant de 804 francs, Il (Inspecteur des travaux de l'arrondissement ?) pour un montant de 717 francs 66. L'adjudication est faite à François Fraigneau le 7 mai 1843 pour 700 francs, Les travaux, outre l'entretien des couvertures de sécurité en 1863, L'architecte Godineau, de Châtellerault, établit un devis de 4500 francs. Une partie des travaux sont exécutés la même année par des marchés de gré à gré. En 1864 autre devis de 2273 francs est approuvé par le Préfet et en 1865 un marché de gré à gré de 1004 francs est passé avec un sieur Vivien. Les [s] (25) . L'architecte en établit le cahier des charges et le devis pour un montant de 4273 francs de 2996 francs. « Les fondations de l'édifice, établies sur l'argile, se sont tassées avec le temps
    Référence documentaire :
    p. 47 Crozet, René. Dictionnaire des églises de France. Paris : Robert Laffont, 1967, tome IIIc
  • Église Saint-Martin
    Église Saint-Martin Oradour-Fanais - en village - Cadastre : 2002 E2 370
    Référence documentaire :
    p. 185-186 George, Jean. Les églises de France : Charente. Paris : Letouzé et Ané, 1933.
  • Eglise paroissiale Saint Cyr et Sainte Julitte des Mathes
    Eglise paroissiale Saint Cyr et Sainte Julitte des Mathes Les Mathes - le Bourg - place Charles De Gaulle - en village - Cadastre : 1824 B 686 2009 AA 155
    Historique :
    , d'un montant de 14.700 francs (dont 4000 payés par le curé, 4000 par la commune, 5000 par l'Etat et compagnon du Tour de France, M. Barbotin, menuisier à Saujon, un lambris vient recouvrir l'ancienne voûte en
  • Église paroissiale Saint-Thomas
    Église paroissiale Saint-Thomas Saint-Thomas-de-Conac - en village - Cadastre : 1818 C 644 2009 B 1368
    Référence documentaire :
    p. 195 Crozet, René. Dictionnaire des églises de France. Paris : Robert Laffont, 1967, tome IIIc
  • Église Saint-Hilaire
    Église Saint-Hilaire Lésigny - en village - Cadastre : 1833 B 811 2012 AD 201
    Annexe :
    d'accession ; 3) une aumône plus forte de deux mille francs de la part de certaines personnes (la garantie de France Dans les récits du Nord de la Vienne, la sainte est une jeune noble vertueuse, douce et aimante
1