Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 11 sur 11 - triés par pertinence
  • Ensemble autel, châsse et deux crédences (autel de saint Vincent de Paul)
    Ensemble autel, châsse et deux crédences (autel de saint Vincent de Paul) Saint-Vincent-de-Paul - Buglose - en écart
    Historique :
    supprimé). Jabouin reçut un premier acompte de 1.800 francs le 27 juin 1857, puis plusieurs versements les 30 mai 1858 (1.756,25 francs), 27 octobre 1858 (1.000 francs), 7 août 1859 (1.000 francs) et 24 février 1860 (final paiement de 1.540,50 francs). En mai 1858, le peintre montois Louis-Anselme Longa (1809-1869), auteur du décor mural du chœur du nouvel édifice, reçut en outre une somme de 250 francs bronzier parisien Louis Bachelet par l'intermédiaire de Jabouin, pour une somme totale de 1.405,85 francs . En même temps que la châsse, Bachelet livrait également, au prix de 1.152,80 francs, "un grand
  • Lutrin (ambon)
    Lutrin (ambon) Tartas - place Saint-Martin cours Saint-Jacques - en ville
    Historique :
    lutrin avec armoire, sculpté, en chêne non scellé, estimé 50 francs".
  • Fonts baptismaux
    Fonts baptismaux Tartas - place Saint-Martin cours Saint-Jacques - en ville
    Historique :
    (1810-1889), pour un coût de 400 francs. Ils sont mentionnés dans l'inventaire de février 1906 sous le n
  • Stalles
    Stalles Tartas - place Saint-Martin cours Saint-Jacques - en ville
    Historique :
    leurs accoudoirs, dossiers et miséricordes" pour une somme de 900 francs. Elles figurent sous le n° 25
  • Ensemble de l'autel de saint Martin (autel, 2 gradins, tabernacle, 2 crédences, statue de saint Martin de Tours)
    Ensemble de l'autel de saint Martin (autel, 2 gradins, tabernacle, 2 crédences, statue de saint Martin de Tours) Tartas - place Saint-Martin cours Saint-Jacques - en ville
    Historique :
    francs chacun. Ils figurent sous le n° 15 dans l'inventaire de février 1906. Le projet de décor initial
  • Banc d'œuvre
    Banc d'œuvre Tartas - place Saint-Martin cours Saint-Jacques - en ville
    Historique :
    dossier et devanture de 2,80 mètres de long" pour une somme de 600 francs. Il figure sous le n° 12 dans
  • Chaire à prêcher
    Chaire à prêcher Tartas - place Saint-Martin cours Saint-Jacques - en ville
    Historique :
    de 1.650 francs - la facture fut réglée avant le 13 août 1857, date à laquelle une délibération du
  • Ensemble de l'autel de la Vierge (autel, 2 gradins, tabernacle, 2 crédences, statue de la Vierge à l'Enfant)
    Ensemble de l'autel de la Vierge (autel, 2 gradins, tabernacle, 2 crédences, statue de la Vierge à l'Enfant) Tartas - place Saint-Martin cours Saint-Jacques - en ville
    Historique :
    francs chacun. Ils figurent sous le n° 15 dans l'inventaire de février 1906. Le décor projeté de l'autel
  • Ensemble du maître-autel (autel, 2 gradins, tabernacle et 2 crédences, 2 statues d'anges lampadophores)
    Ensemble du maître-autel (autel, 2 gradins, tabernacle et 2 crédences, 2 statues d'anges lampadophores) Tartas - place Saint-Martin cours Saint-Jacques - en ville
    Historique :
    coût total de 6.000 francs. La somme fut réglée avant le 13 août 1857, date à laquelle une délibération
  • Ensemble de 4 confessionnaux
    Ensemble de 4 confessionnaux Tartas - place Saint-Martin cours Saint-Jacques - en ville
    Historique :
    la somme de 1.400 francs. Il s'agit sans nul doute des deux meubles au décor sculpté le plus riche
  • Le mobilier de la basilique Notre-Dame de Buglose
    Le mobilier de la basilique Notre-Dame de Buglose Saint-Vincent-de-Paul - Buglose - en écart
    Annexe :
    exécuté à Bordeaux par le fabricant bordelais Daux père, qui reçut la somme de 4.270 francs en sept Lin (1808-1864, secrétaire général de l’évêché) ajoute un don de 600 francs "pour le tabernacle de pour 500 francs, fut déposée un temps au "musée" diocésain installé dans la maison Notre-Dame, derrière reçut un premier acompte de 1.800 francs le 27 juin 1857, puis plusieurs versements les 30 mai 1858 (1.756,25 francs), 27 octobre 1858 (1.000 francs), 7 août 1859 (1.000 francs) et 24 février 1860 (final paiement de 1.540,50 francs). Le meuble, encore en place dans les années 1950, a été supprimé depuis lors . La statue de saint Joseph qui surmontait l'autel avait été payée 600 francs, avec "des bas-reliefs de mentionne, à la date du 4 février 1862, un don de 2000 francs fait "pour la balustrade" par Mme de Laborde "six chandeliers" payés 40 francs avec "un vase de marbre" par la fabrique le 26 juillet 1855 (registre chapelle, pour payer le grand autel, mille francs qu’il a reçus de M. Cestac – 1000,00. / Mois de septembre
    Texte libre :
    neuf valant 1545 francs" payé par la fabrique "à M. Diharce de Bayonne" le 10 mai 1870 (Registre des
1