Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
  • Ancien dépôt de mendicité, puis petit séminaire, puis école professionnelle de commerce et d'industrie, actuellement lycée Gustave-Eiffel
    Ancien dépôt de mendicité, puis petit séminaire, puis école professionnelle de commerce et d'industrie, actuellement lycée Gustave-Eiffel Bordeaux - 143 cours de la Marne - en ville - Cadastre : 2017 DE 96 Emprise principale du lycée. 2017 DE 89 Bande au sud, le long de la rue Ferbos. 2017 DA 169 Annexe rue Ferbos.
    Historique :
    cour pour la somme de 25 000 francs. En octobre 1828, les Pères Jésuites se retirent et sont remplacés
    Référence documentaire :
    LAVAUD Sandrine (coord.). Atlas historique des Villes de France : Bordeaux, III-sites et monuments
  • Bâtiments de vinification de Château Margaux
    Bâtiments de vinification de Château Margaux Margaux - Château Margaux - en village - Cadastre : 1826 B 34, 35 2009 OB 23
    Annexe :
    de boeufs à cinq cent francs la paire : 3000 Deux chevaux de charrue avec la charrette et la charme anglaises, moyennant 24000 francs par année, à la charge par elles de pour voir à tous les frais. Enfin, M un million, quarante-huit mille huit cent treize francs, et le 16 prairial suivant, la citoyenne , rentrant en France. Alors, il prit des arrangements avec Mme Langsdroff, sa parente, et le château Margaux fut vendu en 1802 à M. Bertrand Douat, marquis de La Colonilla, qui le paya 651000 francs (...). Le 1300000 francs, et ce nouveau propriétaire afferma aussi sa récolte trois fois pour neuf ou dix ans
  • Dépendances et logements de Château Margaux
    Dépendances et logements de Château Margaux Margaux - Château Margaux - en village - Cadastre : 1826 B 28 à 31 2009 OB 18, 19
    Annexe :
    celles des autres contrées viticoles de la France (...). Du chai, nous fûmes conduits au caveau. Il était anglaises, moyennant 24000 francs par année, à la charge par elles de pour voir à tous les frais. Enfin, M un million, quarante-huit mille huit cent treize francs, et le 16 prairial suivant, la citoyenne , rentrant en France. Alors, il prit des arrangements avec Mme Langsdroff, sa parente, et le château Margaux fut vendu en 1802 à M. Bertrand Douat, marquis de La Colonilla, qui le paya 651000 francs (...). Le 1300000 francs, et ce nouveau propriétaire afferma aussi sa récolte trois fois pour neuf ou dix ans
  • Château Margaux
    Château Margaux Margaux - Château Margaux - isolé - Cadastre : 1826 B 28 à 39 2010 OB 17 à 24
    Annexe :
    ensemble : 1500 Deux herses : 110 -Bestiaux. Six paires de bœufs à cinq cent francs la paire : 3000 Deux anglaises, moyennant 24000 francs par année, à la charge par elles de pour voir à tous les frais. Enfin, M un million, quarante-huit mille huit cent treize francs, et le 16 prairial suivant, la citoyenne , rentrant en France. Alors, il prit des arrangements avec Mme Langsdroff, sa parente, et le château Margaux fut vendu en 1802 à M. Bertrand Douat, marquis de La Colonilla, qui le paya 651000 francs (...). Le 1300000 francs, et ce nouveau propriétaire afferma aussi sa récolte trois fois pour neuf ou dix ans
    Référence documentaire :
    France, étude physiologique, anecdotique, historique, humoristique et même scientifique. Paris : E. Plon
  • Château de Rastignac
    Château de Rastignac La Bachellerie - château de Rastignac - isolé - Cadastre : 1825 B1 418 1958 AD 10
    Référence documentaire :
    Pages 339 et suiv. D’HOZIER Louis-Pierre. Armorial général, ou Registres de la noblesse de France Universis, 1992, fac-similé de l'édition de 1873 (Monographies des villes & villages de France). Rastignac". Congrès archéologique de France. 137e session. Périgord Noir. 1979. Paris : Société Française
1