Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
  • Monument aux morts de la commune de Gond-Pontouvre, Charente
    Monument aux morts de la commune de Gond-Pontouvre, Charente Gond-Pontouvre - route de Vars - en ville - Cadastre : 2014 B 1024
    Annexe :
    . FARGES L. FRANC C. FILLION A. FILLION P. GODINAUD J. GIOUX M. GOURDONNAUD H. BOITAUD ; BORDAS. BOUYAT
    Historique :
    additionnel voté le 19 décembre 1919 s’élève à 15000 francs, comprenant une souscription de 6531 francs , promis à 10000 francs par le conseil, ainsi que 5000 francs votés au budget additionnel de 1919 par le Angoulême, demandé par le maire de Gond-Pontouvre, ajoute au devis initial, la somme de 2850 francs , comprenant 1250 francs de terrassement et 1600 francs de maçonnerie. Le montant des dépenses s’élève à 17850 francs, la ville fait alors une demande de subvention supplémentaire dans l'attente de la promulgation de obtient une subvention de 825 francs sur un budget de 22114,82 francs, attribué par arrêté ministériel du monument à Roger Baleix, architecte à Angoulême, qui s’élève à 2000 francs (contre 3000 francs pour le désormais à 17000 francs, et le conseil municipal de Gond-Pontouvre prend à sa charge les travaux de 1922 à l’État, à hauteur de 825 francs, après l'obtention du décret en date du 4 novembre 1920. En 436,60 francs, à cause de l'augmentation des tarifs des transports. Cette somme sera finalement fournie
    Référence documentaire :
    . Albert Cochot, architecte en charge du terrassement, établit son devis à 3000 francs et propose devis de 2000 francs de Roger Baleix proposé par Émile Peyronnet en remplacement du devis de 3000 francs d'Albert Cochot. 1923, 19 avril : état de répartition de la somme de 22114 francs 82 centimes, attribuée par arrêté ministériel du 19 avril 1923, pour l'érection des monuments aux morts, dont 825 francs à grande allée transversale. Vote d'un budget de 5000 francs, inscrit au budget additionnel de 1919. Liste communal à décidé l’érection d'un monument aux morts « pour la France », et a voté un crédit de 5000 francs municipal. Descriptions des subventions possibles pour un budget additionnel de 15000 francs, comprenant une souscription de 6531 francs, élevée à 10000 francs, et 5000 francs votés par le Conseil. Ajouté à cela, 2850 francs évalués par M. Cochot, architecte à Angoulême, pour l'établissement du soubassement. Décision de subvention de 3000 francs pour aider la dépense de 17850 francs, ainsi que l'attente de promulgation de la
1