Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 65 - triés par pertinence
  • Église paroissiale Saint-Hippolyte
    Église paroissiale Saint-Hippolyte Lamothe - en village - Cadastre : 2017 G 140
    Annexe :
    totale, en dehors du mobilier, n'a été que de 23.000 francs. Cette somme a été réalisée par des dons et testament un don de quinze mille francs ; M. de Laborde-Noguez souscrit pour 4000 fr. Le reste est venu par
    Historique :
    . La dépense totale, s'élevant à 23.000 francs, fut couverte par un legs de 15.000 francs de la baronne 4.000 francs d'Amédée de Laborde-Noguez (1823-1910), propriétaire du château de Lamothe, et une souscription communale de 7.000 francs recueillie par l'abbé Pierre Dulucq (1845-1901, curé de Lamothe de 1879 800 francs accordée par l'État.
  • Église paroissiale Saint-Vincent
    Église paroissiale Saint-Vincent Villeneuve - en village - Cadastre : 1819 A 980 2018 A1 740
    Observation :
    La cloche de 1491 est réputée l'une des plus anciennes de France.
  • Église paroissiale Saint-Barthélemy
    Église paroissiale Saint-Barthélemy Rion-des-Landes - place des Droits-de-l'Homme - en village - Cadastre : 2017 AB 41
    Annexe :
    Jouanlong, m'a donné six francs pour l'église à la place d'un abeillé dont il voulait faire don à St -Barthélemy". M. Baffoigne [curé de Rion] put ainsi acheter un calice de la somme de 80 francs, pour le coffre duquel on acheta une serrure. La dépense de 1807 atteignit 121 francs, y compris l'achat d'une aube à argent qui coûtèrent 36 francs, des bouquets et anneaux pour le dais." "Girons Cuzac, "marguillier , sacristain et coupier", de 1811 à 1816 paya 10 francs pour une croix plantée au cimetière le 24 juin 1811, et 2 francs pour la façon d'une autre croix plantée près de la maison Du Blanc. Le 24 août 1812, il fit blanchir la lampe qui était devant le maître-autel, coût 10 francs, acheta treize bouquets pour parer le maître-autel, coût 28 francs, et changea le vieil encensoir et la navette par un neuf plaqué en argent . Enfin, le 3 mars 1813, il acheta "un surplis de toile sans ailes" qui coûta 13 francs 10 centimes ] acheta un ciboire en argent, doré en dedans, 60 francs, une aube pour les jours de fête et quelques
    Historique :
    collatéral au sud du vaisseau, puis vote un crédit de 90.000 francs et approuve en mai 1867 le projet la somme de 80.343 francs 39 centimes, sont adjugés en mai 1868, pour 72.308 francs 97 centimes, à -autel (3.500 francs) et la pose des verrières du chœur (2.390 francs), sont approuvés dès le début du chantier. Le décompte final porte la dépense à 91.404 francs et 58 centimes. A l'exception de la façade -jours" pour les baies du clocher (1.200 francs), exécuté par l'entrepreneur Callède. Le dernier
    Référence documentaire :
    tome II (Sud-Ouest), p. 236 PILLEMENT Georges. La France inconnue. Paris : Grasset, 1956.
  • Eglise paroissiale Saint-Hilaire d'Antran
    Eglise paroissiale Saint-Hilaire d'Antran Antran - le Bourg - place de l'Eglise - en village - Cadastre : 2014 AB 39
    Référence documentaire :
    p. 12 Crozet, René. Dictionnaire des églises de France. Paris : Robert Laffont, 1967, tome IIIc
  • Église paroissiale Saint-Pierre puis Saint-Hilaire
    Église paroissiale Saint-Pierre puis Saint-Hilaire Surin - en village - Cadastre : 1834 D1 74 2009 D 35
    Historique :
    27562 francs, rejeté. En 1869, le conseil municipal demande au préfet de faire établir un devis par l établit un nouveau devis pour 24000 francs, resté sans suite (mais le ministère de l'intérieur a délivré une subvention), puis un nouveau projet est présenté en 1881, pour 13500 francs, enfin accepté. Les demandes de crédits complémentaires sont faites en 1884, 1885 et 1886. En 1887, un emprunt de 5300 francs ´achèvement de l´église. Le devis est établi en 1893 par l´architecte Alcide Boutaud pour 2985,54 francs et
    Référence documentaire :
    ministère de l'intérieur et des cultes accorde un secours de 5000 francs pour la construction de la nouvelle
  • Église paroissiale Saint-Simon-et-Saint-Jude
    Église paroissiale Saint-Simon-et-Saint-Jude Puyol-Cazalet - en village - Cadastre : 2017 B 231
    Annexe :
    Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571", concernant l'église de "Pujo" (Puyol) "PUJO ET
    Historique :
    de la reconstruction de son ancienne matrice de Clèdes) sur un terrain acheté pour 40 francs à identique, coûta 2.675,25 francs (compte approuvé le 14 janvier 1883), somme couverte pour l'essentiel par
    Référence documentaire :
    Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571 "Procès-verbal de l'état des églises du diocèse d'Aire en vertu des lettres clauses de Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571". Revue de
  • Église paroissiale Notre-Dame de l'Assomption
    Église paroissiale Notre-Dame de l'Assomption Le Pizou - en village - Cadastre : 1844 E1 242 1989 E1 233
    Référence documentaire :
    IGN. Carte topographique de la France à 1/50 000 : Montpon-Ménestérol. Série orange, feuille 1735 Universis, 1992, fac-similé de l'édition de 1873 (Monographies des villes & villages de France).
  • Église paroissiale Sainte-Madeleine de Bahus-Juzanx
    Église paroissiale Sainte-Madeleine de Bahus-Juzanx Montsoué - Bahus-Juzanx - en écart - Cadastre : 2017 B 1016
    Annexe :
    , roy de France, en date du 5 octobre 1571" (dans Revue de Gascogne, 1860, tome I, p. 315) Source Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571", Bulletin du Comité d'Histoire et d'Archéologie de " (leur nature n'est pas précisée). Demande de secours pour les futurs travaux, s'élevant à 5.200 francs presbytère et à l'église de Bahus-Juzan, nécessitant une somme de 4.000 francs. 1894 (février) : nouvelle coût prévu s'élèvera à 5.200 francs (p. 9). 1911 (février) : mention des travaux de parachèvement à construit avec un secours de 300 francs." Construction de l'autel du collatéral en 1836. "L'autel de la fut construit, tout cela remontant (sic) à une somme de 800 francs." "La statue de Ste Madeleine chêne, le tout doré." Coût : 300 francs.
    Référence documentaire :
    Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571 "Procès-verbal de l'état des églises du diocèse d'Aire en vertu des lettres clauses de Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571". Revue de
  • Église paroissiale Sainte-Eugénie
    Église paroissiale Sainte-Eugénie Pontonx-sur-l'Adour - place de l'Église - en village - Cadastre : 2017 AH 21
    Annexe :
    , qui avait été acheté avec le produit d'un legs donné par M. Nogaro, a été vendu pour 300 francs à la emprunt dans ce but d'une somme de 50.000 francs remboursable en trente ans. En janvier 1877, le maire , le jury choisit le projet de Charles Dupuy, "architecte de la Banque de France à Paris". Le 13 interruption de six ans entre 1880 et 1886. Le coût total fut de 220.000 francs. "Description de la nouvelle bourg de Pontonx. La totalité du terrain d'une valeur de 15.000 francs, ci - 15.000. / Toutes les
    Historique :
    , la commune contracte un emprunt de 50.000 francs, remboursable en trente ans, et le maire Alfred Parisien Charles Dupuy (1848-1925), alors architecte de la Banque de France (et futur bâtisseur de l'église est mené rapidement et s'achève en 1888 pour un coût total de 220.000 francs (au lieu des 150.000
  • Eglise paroissiale Saint-Joseph
    Eglise paroissiale Saint-Joseph Vouneuil-sous-Biard - la Jarrie - rue Anne-Jolly - en écart - Cadastre : 2004 AI 95
    Annexe :
    notarié du 24 septembre 1877, et consistant en une somme de 800 francs et en une parcelle de terre estimée à 2000 francs, le tout à charge de fondation de messes. Article 2 : le trésorier de la fabrique de francs et une parcelle de terre estimée à 2000 francs, le tout à charge de fondation de messe.
    Texte libre :
    Jarrie. Cette donation consiste en une rente de 800 francs et en une parcelle de terre estimée à 2000 francs, le tout à charge de fondation de messes. - 10 décembre 1877 : Acte notarié de donation par Anne
  • Église paroissiale Saint-Martin
    Église paroissiale Saint-Martin Clèdes - en village - Cadastre : 2017 B 385
    Annexe :
    Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571", concernant l'ancienne église de Payros et son Poitou assez remarquable, du prix de 1000 francs ; il est construit dans le style roman du XIIe siècle
    Référence documentaire :
    Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571 "Procès-verbal de l'état des églises du diocèse d'Aire en vertu des lettres clauses de Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571". Revue de
  • Chapelle, puis église paroissiale de la Sainte-Trinité
    Chapelle, puis église paroissiale de la Sainte-Trinité Laruns - Eaux-Chaudes - Place de l' Église - en écart - Cadastre : 2018 BE 11
    Illustration :
    Entrée du bourg thermal dans les années 1920. Devant l'hôtel de France. A l'arrière-plan, place de
    Historique :
    somme de 12.500 francs, en 1827 d'après les plans et le projet de l'ingénieur Cailloux signés le 12 mars disposition d'un logement et une somme de 300 francs à verser au futur curé et, en parallèle, il prie l'évêque de solliciter 350 francs au ministère des Cultes. En 1854 puis en 1857, dans ses rapports annuels sur conseil municipal à l'unanimité - car il est jugé "d'utilité publique" -, pour la somme de 530 francs. Un second vote la même année octroie 205 francs pour l'entretien du culte en faveur de la fabrique de l'église, dont les ressources sont insuffisantes. La commune renouvelle son aide à hauteur de 150 francs en
  • Église paroissiale Sainte-Madeleine
    Église paroissiale Sainte-Madeleine Castelnau-Tursan - place de l' Église route de l' Escoulis - en village - Cadastre : 2017 A 731
    Annexe :
    cinq mille trois cent cinquante cinq francs... ci... 3555. / Monsieur Séron, architecte, après examen chapitre Ier, a également conclu à un minimum de cinq mille francs pour restaurer L’Église telle Église ne dépasserait pas douze mille francs, d'après l'homme de l'Art [quatre derniers mots servir tel quel, peuvent s'estimer valoir quatre mille francs... ci 4000 f. 2) Monseigneur l’Évêque donne a fait des études, mais la nécessité de dépenser cinq mille francs sans obtenir un résultat sérieux
    Référence documentaire :
    Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571 "Procès-verbal de l'état des églises du diocèse d'Aire en vertu des lettres clauses de Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571". Revue de
  • Église paroissiale Saint-Martin
    Église paroissiale Saint-Martin Urgons - en village - Cadastre : 2017 A 526
    Annexe :
    Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571", concernant l'église d'Urgons "URGONS ARCHIPRETRÉ DE
    Référence documentaire :
    Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571 "Procès-verbal de l'état des églises du diocèse d'Aire en vertu des lettres clauses de Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571". Revue de
  • Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste-Notre-Dame-des-Infirmes
    Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste-Notre-Dame-des-Infirmes Eaux-Bonnes - place de l' Église - en village - Cadastre : 2018 AN 158
    Historique :
    Cailloux en 1828 pour la somme de 25.000 francs. Cet investissement conséquent démontre bien, dès cette -Bretagne ou Eugène-E. Viollet-le-Duc en France, le gothique permet en effet un retour aux sources et à à hauteur d'un million de francs auprès du Crédit Foncier de France afin de mener à bien le chantier financement de 5.000 francs en vue de la commande d'un maître-autel particulièrement raffiné, auquel il souhaite consacrer 9.000 francs. Il s'engage en contre-partie à obtenir une partie de la somme nécessaire où furent dérobés l'ostensoir, estimé à 350 francs, et le ciboire, évalué à 2.000 francs. La
    Référence documentaire :
    JARRASSÉ Dominique. Les thermes romantiques. Bains et villégiature en France de 1800 à 1850
  • Église paroissiale Saint-Etienne
    Église paroissiale Saint-Etienne Crozant - Bourg - place Chopeline - en village - Cadastre : 1825 B 20 2008 B 44
    Référence documentaire :
    Les églises de France : Creuse (1934) LACROCQ, Louis. Les églises de France : Creuse. Paris
  • Église paroissiale Saint-Paul-Ermite
    Église paroissiale Saint-Paul-Ermite Saint-Paul-lès-Dax - rue Victor-Hugo - en ville - Cadastre : 2007 AB 311
    Référence documentaire :
    t. III B, p. 160-161 BROSSE Jacques, CHRIST Yvan. Dictionnaire des églises de France. Paris p. 34, 255, 261 CABANOT Jean. Les débuts de la sculpture romane dans le sud-ouest de la France archéologique de France, vol. 102, 1939.
  • Église paroissiale Notre-Dame
    Église paroissiale Notre-Dame Sorbets - en village - Cadastre : 2017 D 267
    Annexe :
    Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571", concernant les églises de Bahus-Soubiran, Sorbets
    Référence documentaire :
    Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571 "Procès-verbal de l'état des églises du diocèse d'Aire en vertu des lettres clauses de Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571". Revue de
  • Église paroissiale Saint-Médard de Noyon
    Église paroissiale Saint-Médard de Noyon Naillat - Bourg - place de l' Eglise - en village - Cadastre : 1826 F 214 2008 F 256
    Référence documentaire :
    Les églises de France : Creuse (1934) LACROCQ, Louis. Les églises de France : Creuse. Paris
  • Église paroissiale Saint-Etienne
    Église paroissiale Saint-Etienne Floirac - le Bourg - en village - Cadastre : 2009 ZR 104
    Illustration :
    Clé de voûte du choeur, aux armes du roi de France. IVR54_20121704479NUCA
    Représentations :
    du choeur présente un décor sculpté aux armes du roi de France.
    Référence documentaire :
    p. 68 Crozet, René. Dictionnaire des églises de France. Paris : Robert Laffont, 1967, tome IIIc
1 2 3 4 Suivant