Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
  • Établissement thermal
    Établissement thermal Laruns - Eaux-Chaudes - Place des Thermes - en écart - Cadastre : 2018 BE 2
    Annexe :
    de 1.000 francs selon une délibération du 20 mai 1855. Cet affermage concerne le premier et le second quart d'heure. Leur plein tarif s'élève à 1 franc, mais des réductions ou gratuités existent en faveur Lombard pour 20.100 francs. La mise en ferme de l'établissement exclut, cette fois, les logements du
    Illustration :
    Vallée des Eaux-Chaudes au début du 20e siècle. Hôtel de France et établissement thermal
    Représentations :
    France (Lorraine, Paris, Périgueux etc.). La galerie des bains des enfants est ornée, sur un carrelage
    Historique :
    francs sont approuvés par le Conseil général le 1er août 1838. Selon la procédure habituelle, le Conseil réclamation de l'entrepreneur Lassalle-Barrère, auquel la commune doit 26.221 francs depuis 1847, Latapie financières qu'elle rencontre depuis l'exécution de ce projet. Après avoir fait deux emprunts de 50.000 francs , cette commission conclut que les travaux s'élèveraient à 140.000 francs. En raison de son manque de moyens, la commune fait inscrire dans le nouveau cahier des charges de l'affermage 150.000 francs de travaux, dont 20.000 francs à effectuer la première année, 15.000 francs la deuxième et 15.000 francs la l'entrepreneur Courtade, qui doit percevoir 30.828 francs, par Isidore Prunet, chaudronnier plombier qui procède recevoir un reliquat de 6.500 francs sous la responsabilité de Leidenfrost en 1892. Au tournant du 20e principales villes de France. A l'initiative d'Albert Guichot, une passerelle est installée en 1954 au-dessus de la route nationale entre l'hôtel de France et les environs de l'établissement afin de sécuriser la
    Référence documentaire :
    P. 129-130. JARRASSÉ Dominique. Les thermes romantiques. Bains et villégiature en France de 1800 à
  • Ecole primaire et halle, puis maison
    Ecole primaire et halle, puis maison Laruns - Eaux-Chaudes - rue de l' Ecole - en écart - Cadastre : 2018 BE 41
    Historique :
    traitements pour un instituteur et une institutrice - respectivement 800 francs et 700 francs en 1884, puis 1000 francs et 700 francs en 1886. En 1890, l'architecte départemental Émile Doyère est rétribué à hauteur de 940 francs par la commune pour la réalisation de plans et devis concernant des projets d'école
  • Villa Excelsior
    Villa Excelsior Eaux-Bonnes - Chemin rural dit ancienne route thermale - en village - Cadastre : 2018 AN 146
    Historique :
    , docteur en médecine et membre de la Société botanique de France. Cet éminent spécialiste, à la fois
1