Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
  • Ancien collège de la Madeleine puis Hôtel de Ville, puis caserne des Fossés, actuellement Lycée Montaigne
    Ancien collège de la Madeleine puis Hôtel de Ville, puis caserne des Fossés, actuellement Lycée Montaigne Bordeaux - 226 rue Sainte-Catherine - Cadastre : 2016 DS 54;95;177
    Référence documentaire :
    LAVAUD Sandrine (coord.). Atlas historique des Villes de France : Bordeaux, III-sites et monuments MAFFRE Philippe. "Atlas des Bâtiments militaires des places de France. Bordeaux 1849". Revue
  • Ancien dépôt de mendicité, puis petit séminaire, puis école professionnelle de commerce et d'industrie, actuellement lycée Gustave-Eiffel
    Ancien dépôt de mendicité, puis petit séminaire, puis école professionnelle de commerce et d'industrie, actuellement lycée Gustave-Eiffel Bordeaux - 143 cours de la Marne - en ville - Cadastre : 2017 DE 96 Emprise principale du lycée. 2017 DE 89 Bande au sud, le long de la rue Ferbos. 2017 DA 169 Annexe rue Ferbos.
    Historique :
    cour pour la somme de 25 000 francs. En octobre 1828, les Pères Jésuites se retirent et sont remplacés
    Référence documentaire :
    LAVAUD Sandrine (coord.). Atlas historique des Villes de France : Bordeaux, III-sites et monuments
  • Monument commémoratif à Frédéric Bastiat
    Monument commémoratif à Frédéric Bastiat Mugron - place Frédéric-Bastiat - Cadastre : 2016 AB non numéroté
    Annexe :
    souscription locale a produit une somme de 12.071,65 francs (dont un don de 100 francs de "M. de Girardin , plusieurs bornes fontaines" dans la ville (devis : 21.000 francs, dont 7.500 pour le monument et 13.500 pour déposée à sa banque (total : 15.390,24 francs). (août) : Cazeaux, membre du comité mugronnais, déplore souscrit pour 1000 francs. Elle "n’attend pour faire appel à la presse et à la science, au commerce et à l’industrie, non seulement en France mais dans les pays étrangers, que le signal du comité de Mugron". La Soubaigné (Marseille, 16.5.1870) : annonce la mise à disposition d’une somme de 400 francs, "montant des "pour notre œuvre à la Société d’Économie politique en 1868" (100 francs), les frais "de propagande " faits par lui (500 francs) pour la liste des souscripteurs et "un appel aux artistes pour l’érection du l’aide de modèles et de photographies ad hoc." Dépense totale : 21.000 francs (7.500 pour le monument francs est insuffisante "pour créer une œuvre purement artistique" ; "en semblable matière, le médiocre
    Historique :
    d’origine dacquoise Paul Lacoin, produisit en quelques années une somme de plus de 15.000 francs. Y
1