Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
  • Garniture d'autel (6 chandeliers et croix)
    Garniture d'autel (6 chandeliers et croix) Laluque - en village
    Historique :
    paroissial : "La croix et les chandeliers donnés à la fabrique en 1876... 450 francs". Elle ne semble pas francs". Le modèle des chandeliers figure en effet sous le n° 84 dans le "catalogue général n° 41" (vers
  • Peintures de la nef
    Peintures de la nef Laluque - en village
    Historique :
    mentionne un paiement (certainement partiel) de 259 francs fait à "M. Bonnel, peintre à Bordeaux, 4 rue
  • Ensemble des verrières de l'église
    Ensemble des verrières de l'église Laluque - en village
    Historique :
    de la fabrique, qui signale à la date du 12 avril 1863 le vote d'une somme de 1.355 francs pour
  • Ensemble des peintures murales de l'église
    Ensemble des peintures murales de l'église Laluque - en village
    Annexe :
    cathédrale de cette ville. Il a fait son tour de France, il a fait des peintures dans beaucoup de cathédrales fabrique la somme de deux mille francs."
  • Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
    Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste Laluque - place de l'Église - en village - Cadastre : 2017 F 57
    Annexe :
    curé a fait appel à la générosité des fidèles, et un beau chemin de croix de 1.600 francs couvre ce banc.] P. 10. "Revenus de la cure de Laluque. / Le revenu était de 1200 francs. Vu l’inhabilité du de la cure pour 1270 francs. […] Il y avait une fabrique affermée alors 290 francs. Le gros décimateur était le curé, le diacre et la fabrique qui, sur ses revenus, faisait 36 francs de rente au St Sacrement, qui a coûté 25 francs, et la marraine une jolie aube, manche noire, qui a coûté 25 francs également. La cloche, qui ne pèse que 104 kilos, coûta 470 francs. [Petite cloche du chœur] La l’avait posée en 1855. Les dalmatiques noires qui avaient coûté 70 francs, furent étrennées pour le 1858, elle avait laissé 500 francs à l’église pour l’achat d’un lustre et d’un bénitier en marbre blanc (Castets et Cardenau) ont offert un don généreux de mille francs à cet effet ; mais la commission fabrique demande au conseil municipal de subvenir à l'achat de "1° un ostensoir, la somme de - 150 francs
    Historique :
    l'architecte des Bâtiments de France.
1