Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 14 sur 14 - triés par pertinence
  • Cloche (n° 2) dite Nathalie
    Cloche (n° 2) dite Nathalie Eaux-Bonnes - place de l' Église - en village
    Historique :
    de France et maire d'Eaux-Bonnes. La marraine, dont seul le prénom de Nathalie a pu être déchiffré
  • Cloche (n° 1)
    Cloche (n° 1) Eaux-Bonnes - place de l' Église - en village
    Historique :
    juillet 1834 - Pau, 30 janvier 1893), directeur de l'hôtel de France et maire d'Eaux-Bonnes, gendre de Jean Maximien Gardères, le directeur de l'hôtel de France à Pau. La marraine, Marie Sophie Eulalie (de Victoria, intégré après 1863 dans l'hôtel de France des Taverne, déjà mentionné.
  • Temple de protestants
    Temple de protestants Eaux-Bonnes - chemin rural dite ancienne route - en village - Cadastre : 2018 AN 257-139
    Historique :
    presbytère, sont estimés à 20.000 francs. L'édifice est non seulement pensé comme un lieu de culte ravivant , notamment un emprunt de 3.000 francs consenti par messieurs Sers de Goja, Forcade et Macdonald ; les aides publiques s'élèvent à 15.500 francs de la commune et à 2.000 francs par le ministère des Cultes. Avant même persévérance des pasteurs Cadier et Frossard, qui ont permis de réunir entre autres 2.500 francs d'origine
  • Maître-autel (autel, degré, 2 gradins, tabernacle à ailes)
    Maître-autel (autel, degré, 2 gradins, tabernacle à ailes) Eaux-Bonnes - place de l' Église - en village
    Historique :
    laquelle le conseil municipal vote une subvention de 5.000 francs à cet effet. Une délibération du 21 Clementa de Chapartegui, épouse de Fabian Miguel Andres de Abaroa y Urribaren. Ce don de 4.000 francs, fait
    Référence documentaire :
    décembre 1878, "acquisition d'un maître-autel (vote de 5.000 francs)" Registre des délibérations du conseil francs)".
  • Verrière du mur antérieur de la nef : Sacré-Cœur de la Vierge (baie 17)
    Verrière du mur antérieur de la nef : Sacré-Cœur de la Vierge (baie 17) Eaux-Bonnes - place de l' Église - en village
    Historique :
    paiement (150 francs) est signalé en 1881, conjointement à celui d'un "vitrail scène de St Vincent de Paul
  • Verrière du collatéral gauche : Saint Vincent de Paul recueillant des enfants abandonnés (baie 11)
    Verrière du collatéral gauche : Saint Vincent de Paul recueillant des enfants abandonnés (baie 11) Eaux-Bonnes - place de l' Église - en village
    Historique :
    paiement du "vitrail scène de St Vincent de Paul" (200 francs) fut enregistré la même année dans le
  • Usine Electra ou Villa de l'Électricité
    Usine Electra ou Villa de l'Électricité Eaux-Bonnes - Pont d'Aas - V.C. n° 8 d'Eaux-Bonnes à Aas - isolé - Cadastre : 2018 AN 81
    Historique :
    de 1160 francs, correspondant à un bail de 30 ans contre une indemnité annuelle de 40 francs (soit rachetée par la commune pour la somme de 24.439 francs. L'exploitation en fut concédée aux entrepreneurs
  • Verrière de la rose de la tribune : Saint Louis IX (baie 111)
    Verrière de la rose de la tribune : Saint Louis IX (baie 111) Eaux-Bonnes - place de l' Église - en village
    Historique :
    comte de Chambord (1820-1883), dernier des Bourbons de France et prétendant au trône sous le nom d’Henri
  • Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste-Notre-Dame-des-Infirmes
    Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste-Notre-Dame-des-Infirmes Eaux-Bonnes - place de l' Église - en village - Cadastre : 2018 AN 158
    Historique :
    Cailloux en 1828 pour la somme de 25.000 francs. Cet investissement conséquent démontre bien, dès cette -Bretagne ou Eugène-E. Viollet-le-Duc en France, le gothique permet en effet un retour aux sources et à à hauteur d'un million de francs auprès du Crédit Foncier de France afin de mener à bien le chantier financement de 5.000 francs en vue de la commande d'un maître-autel particulièrement raffiné, auquel il souhaite consacrer 9.000 francs. Il s'engage en contre-partie à obtenir une partie de la somme nécessaire où furent dérobés l'ostensoir, estimé à 350 francs, et le ciboire, évalué à 2.000 francs. La
    Référence documentaire :
    JARRASSÉ Dominique. Les thermes romantiques. Bains et villégiature en France de 1800 à 1850
  • 3 verrières du chœur : Calvaire et Assomption, Délivrance de saint Pierre, Saint Michel terrassant le démon
    3 verrières du chœur : Calvaire et Assomption, Délivrance de saint Pierre, Saint Michel terrassant le démon Eaux-Bonnes - place de l' Église - en village
    Historique :
    , Smaragda Stepanovna Vogoridès (1816-1885), au cours de leur exil en France. La maîtresse-vitre, de type
  • Villa Meunier
    Villa Meunier Eaux-Bonnes - 1 rue Valéry-Meunier - en village - Cadastre : 2018 AN 105
    Historique :
    1881, le conseil municipal lui accorde d'ailleurs un bail de 2000 francs annuels pour trois, six ou
  • Casino
    Casino Eaux-Bonnes - rue Castellane - en village - Cadastre : 2018 AN 203
    Historique :
    casino aux frais du fermier lauréat pour la somme maximale de 200.000 francs. Les textes publiés dans ce l'attente de l'ouverture, le fermier doit verser une indemnité de 10.000 francs annuels pour l'entretien de grande régularité". En plus du plafond budgétaire de 200.000 francs, les autorités exigent un délai honoraires de l'architecte puisque les dépenses dépassent de 52.603 francs le montant du devis estimatif. La de fonds nécessaires". Le coût des dépenses restantes, surestimé, est alors évalué à 250.000 francs effectués par Charles Courrèges pour un montant de 34.000 francs à partir du mois d'août suivant. De
  • Promenade Horizontale
    Promenade Horizontale Eaux-Bonnes - isolé - Cadastre : 2018 AN
    Historique :
    1877 et 1882 par l'architecte départemental Pierre Gabarret pour un montant d'environ 9.000 francs. Les
  • Villa Excelsior
    Villa Excelsior Eaux-Bonnes - Chemin rural dit ancienne route thermale - en village - Cadastre : 2018 AN 146
    Historique :
    , docteur en médecine et membre de la Société botanique de France. Cet éminent spécialiste, à la fois
1