Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 66 - triés par pertinence
  • Église paroissiale Saint-Barthélemy
    Église paroissiale Saint-Barthélemy Rion-des-Landes - place des Droits-de-l'Homme - en village - Cadastre : 2017 AB 41
    Annexe :
    Jouanlong, m'a donné six francs pour l'église à la place d'un abeillé dont il voulait faire don à St -Barthélemy". M. Baffoigne [curé de Rion] put ainsi acheter un calice de la somme de 80 francs, pour le coffre duquel on acheta une serrure. La dépense de 1807 atteignit 121 francs, y compris l'achat d'une aube à argent qui coûtèrent 36 francs, des bouquets et anneaux pour le dais." "Girons Cuzac, "marguillier , sacristain et coupier", de 1811 à 1816 paya 10 francs pour une croix plantée au cimetière le 24 juin 1811, et 2 francs pour la façon d'une autre croix plantée près de la maison Du Blanc. Le 24 août 1812, il fit blanchir la lampe qui était devant le maître-autel, coût 10 francs, acheta treize bouquets pour parer le maître-autel, coût 28 francs, et changea le vieil encensoir et la navette par un neuf plaqué en argent . Enfin, le 3 mars 1813, il acheta "un surplis de toile sans ailes" qui coûta 13 francs 10 centimes ] acheta un ciboire en argent, doré en dedans, 60 francs, une aube pour les jours de fête et quelques
    Historique :
    collatéral au sud du vaisseau, puis vote un crédit de 90.000 francs et approuve en mai 1867 le projet la somme de 80.343 francs 39 centimes, sont adjugés en mai 1868, pour 72.308 francs 97 centimes, à -autel (3.500 francs) et la pose des verrières du chœur (2.390 francs), sont approuvés dès le début du chantier. Le décompte final porte la dépense à 91.404 francs et 58 centimes. A l'exception de la façade -jours" pour les baies du clocher (1.200 francs), exécuté par l'entrepreneur Callède. Le dernier
    Référence documentaire :
    tome II (Sud-Ouest), p. 236 PILLEMENT Georges. La France inconnue. Paris : Grasset, 1956.
  • Église paroissiale Saint-Vincent
    Église paroissiale Saint-Vincent Villeneuve - en village - Cadastre : 1819 A 980 2018 A1 740
    Observation :
    La cloche de 1491 est réputée l'une des plus anciennes de France.
  • Église paroissiale Saint-Clément
    Église paroissiale Saint-Clément Saint-Clément-des-Baleines - Le Chabot - rue du Centre - en village - Cadastre : 1965 AC 3 2015 AR 253
    Historique :
    quêtes dans l'ouest de la France car l’administration municipale refuse d'apporter son concours financier
    Référence documentaire :
    Canton de l'Ile de Ré, Charente-Maritime. FRANCE. Ministère de la Culture et de la Communication . Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France. Commission régionale de Poitou
  • Chapelle de cordeliers ; actuellement église paroissiale Saint-Jacques
    Chapelle de cordeliers ; actuellement église paroissiale Saint-Jacques Pau - place de la Libération - en ville
    Historique :
    mots : la ville de Pau n’a pas d’églises." Il poursuit : "je ne sache pas en France une seule ville si somme de 271.000 francs. Les fonds soulevés se monteront finalement à 354.487,18 francs. Le 24 octobre 312.223,27 francs, auxquels s’ajoutent 12.312,85 francs d’améliorations demandées par le Conseil. Le 19 mars suivant, un nouveau devis est soumis au Conseil général des bâtiments qui s’élève à 363.000 francs. Il ne pierre de taille, mais en brique à parement de pierre. Le 13 mai 1861, une allocation de 50.000 francs en juillet 1864. Le 12 avril 1863, le montant des souscriptions s’élève à 338.128 francs. 133.536 francs ont déjà été payés à Loupot. Le 29 avril 1863, le conseil de Fabrique approuve en séance l’église". La même année, une nouvelle souscription est lancée pour réunir les 44.000 francs nécessaires à francs. Le 8 avril 1866, le coût des travaux s’élève à 407.000 francs. Le même jour, Émile Loupot , 418.000 francs ont été dépensés pour la construction et l’ornement de l’église. L’église est consacrée le
  • Eglise paroissiale Notre-Dame
    Eglise paroissiale Notre-Dame Vouneuil-sous-Biard - le Bourg - en village - Cadastre : 2004 AS 73
    Historique :
    municipal. Le devis se monte à 24 831 francs. Les plans établis par les frères Boyer, architectes, prévoient montant de 877 francs. Le 24 avril 1900, le conseil municipal décide des travaux de réparation à la montant de 80 000 francs. Les pierres apparentes sont nettoyées et rejointoyées, l'enduit est refait, les
  • Église paroissiale Saint-Martin
    Église paroissiale Saint-Martin Pau - rue Henri-IV - en ville
    Historique :
    du 22 février 1856, le maire arrête le budget des travaux à 400.000 francs, qui n’incluent cependant travaux à 444.438,25 francs. Si le Conseil général approuve le choix du style roman du XIIe siècle de programme pour l’église. Le 8 janvier 1862, un devis estime le coût des travaux à 449.897,73 francs. Celui conseil sur le fait que de telles dimensions entraineraient une augmentation du budget de 200.000 francs sacristies sont modifiés en conséquence. Ces changements entraînent un surcoût estimé à 60.000 francs, pris conseil de Fabrique que sa participation se limitera à 450.000 francs et que tout dépassement devra être à nouveau devis se montant à 580.000 francs. Il divise les lots d’adjudication en maçonnerie, couverture , que le terrain Gontaut-Biron est acheté par la ville pour 234.500 francs. Le 22 mai, la première de sa séance du 29 juin, le conseil de Fabrique vote un budget supplémentaire de 172.187,59 francs adresse au maire un nouveau devis de 639.642,54 francs. Une lettre de Boeswillwald au maire, en date du 31
  • Eglise paroissiale Saint-Pierre
    Eglise paroissiale Saint-Pierre Barzan - le Bourg - en village - Cadastre : 2009 OB 381
    Annexe :
    économiques, mais convenables. La dépenses paraît donc devoir atteindre un chiffre de 15000 à 20000 francs
    Historique :
    de 18000 francs. Une telle somme effraie la municipalité qui, dès le 22 juillet, demande une contre romain, des murs du clocher, le tout pour 1641 francs. Adjugés à Picoulet le 31 décembre 1861, ces nouveau devis de 400 francs est établi par le sieur Roy, ouvrier tailleur de pierres, pour faire repeindre de ces nouveaux travaux, le 6 décembre 1864. Le 29 décembre 1866, un nouveau devis, de 1314 francs d’agrandir l’église en prolongeant la façade de 4 mètres vers l’ouest. Un devis de 1811 francs est établi en église le 19 mai 1869. La dépense s’élèvera à 21500 francs, financée en grande partie par la commune, par pour le clocher s'élèverait à 8500 francs. En attendant une décision pour le clocher, les travaux de
  • Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste de Ronsacq
    Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste de Ronsacq Meilhan - Ronsacq - en écart - Cadastre : 2017 ZI 22
    Annexe :
    restauration de l'église pour laquelle on dépensa vingt cinq mille francs. Les travaux furent mal dirigés par
    Référence documentaire :
    , roy de France, en date du 5 octobre 1571 "Procès-verbal de l'état des églises du diocèse d'Aire en vertu des lettres clauses de Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571". Revue de Gascogne
  • Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
    Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste Ménesplet - en village - Cadastre : 1844 B3 299 1989 B3 151
    Historique :
    flèche à l'ouest (pour 44 100 francs) et dotée d'un voûtement. Ces travaux sont entrepris par
    Référence documentaire :
    IGN. Carte topographique de la France à 1/50 000 : Montpon-Ménestérol. Série orange, feuille 1735
  • Chapelle, puis église paroissiale de la Sainte-Trinité
    Chapelle, puis église paroissiale de la Sainte-Trinité Laruns - Eaux-Chaudes - Place de l' Église - en écart - Cadastre : 2018 BE 11
    Illustration :
    Entrée du bourg thermal dans les années 1920. Devant l'hôtel de France. A l'arrière-plan, place de
    Historique :
    somme de 12.500 francs, en 1827 d'après les plans et le projet de l'ingénieur Cailloux signés le 12 mars disposition d'un logement et une somme de 300 francs à verser au futur curé et, en parallèle, il prie l'évêque de solliciter 350 francs au ministère des Cultes. En 1854 puis en 1857, dans ses rapports annuels sur conseil municipal à l'unanimité - car il est jugé "d'utilité publique" -, pour la somme de 530 francs. Un second vote la même année octroie 205 francs pour l'entretien du culte en faveur de la fabrique de l'église, dont les ressources sont insuffisantes. La commune renouvelle son aide à hauteur de 150 francs en
  • Église paroissiale Saint-Pierre
    Église paroissiale Saint-Pierre Cassen - en village - Cadastre : 2012 A 426
    Annexe :
    procéda à la vente de chênes, et l’État, qui accorda 8.000 francs (total : 27.500 francs) ; 2) la famille ), pour 400 francs, les murs intérieurs de l'église d'une "peinture imitant les assises de pierre avec
    Historique :
    de l’État (qui donnèrent en tout 27.500 francs), secondés par les familles Geoffroy et Lalanne-Dhers
  • Église paroissiale Saint-Pierre-aux-Liens
    Église paroissiale Saint-Pierre-aux-Liens Nerbis - en village - Cadastre : 2016 AA 61-62
    Référence documentaire :
    clauses de Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571", Bulletin du Comité d'Histoire et p. 120-122, 224-225 CABANOT Jean. Les débuts de la sculpture romane dans le sud-ouest de la France religieux de la France du Sud-Ouest (Gers, Gironde, Landes, Lot-et-Garonne, Pyrénées Atlantiques). Thèse p. 50 MESURET Robert. Les peintures murales du Sud-Ouest de la France du XIe au XVIe siècle. Paris Dictionnaire des églises de France. Sud-Ouest. Paris : Ed. Robert Laffont, [1967]. Tome 3.
  • Église paroissiale Saint-Michel et cimetière
    Église paroissiale Saint-Michel et cimetière Lacajunte - en village - Cadastre : 2017 A 237 et 239
    Annexe :
    Lacajunte, comme dans tout le midi de la France, et en particulier dans plus de deux cents églises du seul , et en 1867 à Classun. Sous M. Cassaigne, la commune vota près de deux mille francs pour l'église. On de l'église. Pour sa part, il fit un don (?) de 140 francs dont il n'avait jamais été remboursé. Sous fort gracieux [...]. / En 1875, feu Damazon (?) Lafargue de Nougué avait laissé quatre cents francs accueillie et l'église de Lacajunte reçut un magnifique calice en vermeil estimé plus de 300 francs. Clocher d'airain du poids de 316 kilogrammes, au prix de 4 francs le kilogramme, et un joug, système nouveau en fonte, au prix de 50 francs les 100 kilogrammes... prix total 1421 francs, somme que la commune trouva dans la caisse municipale, y compris 399 francs, prix estimé de la vieille cloche à raison de 3 francs versant chacune la somme de 40 francs. M.M. le desservant, le Maire et l'Adjoint firent le tour de la commune et la collecte produisit la somme de 478 francs, plus qu'il n’en fallait pour retenir la vieille
    Référence documentaire :
    Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571 "Procès-verbal de l'état des églises du diocèse d'Aire en vertu des lettres clauses de Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571". Revue de
  • Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste-Notre-Dame-des-Infirmes
    Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste-Notre-Dame-des-Infirmes Eaux-Bonnes - place de l' Église - en village - Cadastre : 2018 AN 158
    Historique :
    Cailloux en 1828 pour la somme de 25.000 francs. Cet investissement conséquent démontre bien, dès cette -Bretagne ou Eugène-E. Viollet-le-Duc en France, le gothique permet en effet un retour aux sources et à à hauteur d'un million de francs auprès du Crédit Foncier de France afin de mener à bien le chantier financement de 5.000 francs en vue de la commande d'un maître-autel particulièrement raffiné, auquel il souhaite consacrer 9.000 francs. Il s'engage en contre-partie à obtenir une partie de la somme nécessaire où furent dérobés l'ostensoir, estimé à 350 francs, et le ciboire, évalué à 2.000 francs. La
    Référence documentaire :
    JARRASSÉ Dominique. Les thermes romantiques. Bains et villégiature en France de 1800 à 1850
  • Église paroissiale Sainte-Madeleine
    Église paroissiale Sainte-Madeleine Castelnau-Tursan - place de l' Église route de l' Escoulis - en village - Cadastre : 2017 A 731
    Annexe :
    cinq mille trois cent cinquante cinq francs... ci... 3555. / Monsieur Séron, architecte, après examen chapitre Ier, a également conclu à un minimum de cinq mille francs pour restaurer L’Église telle Église ne dépasserait pas douze mille francs, d'après l'homme de l'Art [quatre derniers mots servir tel quel, peuvent s'estimer valoir quatre mille francs... ci 4000 f. 2) Monseigneur l’Évêque donne a fait des études, mais la nécessité de dépenser cinq mille francs sans obtenir un résultat sérieux
    Référence documentaire :
    Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571 "Procès-verbal de l'état des églises du diocèse d'Aire en vertu des lettres clauses de Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571". Revue de
  • Église paroissiale Saint-Paul-Ermite
    Église paroissiale Saint-Paul-Ermite Saint-Paul-lès-Dax - rue Victor-Hugo - en ville - Cadastre : 2007 AB 311
    Référence documentaire :
    t. III B, p. 160-161 BROSSE Jacques, CHRIST Yvan. Dictionnaire des églises de France. Paris p. 34, 255, 261 CABANOT Jean. Les débuts de la sculpture romane dans le sud-ouest de la France archéologique de France, vol. 102, 1939.
  • Église paroissiale Saint-Michel
    Église paroissiale Saint-Michel Sarraziet - en village - Cadastre : 2016 C 256
    Annexe :
    des Lettres clauses de Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571", Bulletin du Comité francs accordé par le ministère des cultes pour la "réparation" du clocher. - 1886 (11 février) : secours de 900 francs accordé par le ministère des cultes pour la "réparation" du clocher. - 1901 (29 mars ) : secours de 300 francs accordé par le ministère de l'intérieur et des cultes pour réparation de l'église et total : 780 francs. - 1901 (28 juillet) : délibération du conseil de fabrique. La foudre est tombée sur 400 francs accordé par le ministère de l'intérieur et des cultes pour restauration du clocher. - 1902 Clément Destribos, entrepreneur à Coudures, et vote à cet effet une somme de 1153 francs. AD Landes, 70 V
    Référence documentaire :
    clauses de Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571", Bulletin du Comité d'Histoire et
  • Église paroissiale Saint-Pierre
    Église paroissiale Saint-Pierre Prignac-et-Marcamps - Plantier-Neuf - isolé - Cadastre : 2018 C1 1061 1819 A 389
    Annexe :
    pour refuser de lui payer un supplément de 275 francs voté en sa faveur et une somme de 500 francs de M. le desservant de Cazelles ; 2°: de lui payer un mandat de la somme de 66 francs qui lui sera sacrés en ornement pour la dite église montant à la somme de 1036 francs, sur quoi il a été payé acompte la somme de 136 francs au sieur Cassagne marchand d’ornement et celle de 1520 francs qui reste encore -Cazelles, par Jean Hosteing architecte à Bordeaux, 5 avril 1865. Prignac : 2094 Francs / Cazelles : 2904 francs. Délibération du conseil municipal relative au vote des fonds nécessaires à la construction d'une nouvelle église et rappel de l'engagement Amé, 24 mai 1865. L'assemblée vote la somme de 13 000 francs desservant de Cazelles devant verser la somme de 6000 francs pour prix des sanctuaires de Prignac et de moyennant le prix de 6000 francs et aux clauses et conditions énumérées [...] les deux sanctuaires dépendant
    Historique :
    famille Castanet. La somme de 6000 francs qu'en obtient la commune est utilisée pour le financement de la
  • Église paroissiale Saint-Pierre, aujourd'hui chapelle funéraire
    Église paroissiale Saint-Pierre, aujourd'hui chapelle funéraire Prignac-et-Marcamps - Prignac - en village - Cadastre : 1819 A 398 2015 C1 301
    Annexe :
    / 4 chandeliers et une croix en cuivre argenté / cartons d'autel 1 lampe / 1 bénitier = 550 francs pour refuser de lui payer un supplément de 275 francs voté en sa faveur et une somme de 500 francs de M. le desservant de Cazelles ; 2°: de lui payer un mandat de la somme de 66 francs qui lui sera sacrés en ornement pour la dite église montant à la somme de 1036 francs, sur quoi il a été payé acompte la somme de 136 francs au sieur Cassagne marchand d’ornement et celle de 1520 francs qui reste encore -Cazelles, par Jean Hosteing architecte à Bordeaux, 5 avril 1865. Prignac : 2094 Francs / Cazelles : 2904 francs. Délibération du conseil municipal relative au vote des fonds nécessaires à la construction d'une nouvelle église et rappel de l'engagement Amé, 24 mai 1865. L'assemblée vote la somme de 13 000 francs desservant de Cazelles devant verser la somme de 6000 francs pour prix des sanctuaires de Prignac et de moyennant le prix de 6000 francs et aux clauses et conditions énumérées [...] les deux sanctuaires dépendant
    Historique :
    devient la chapelle privée de la famille Castanet. La somme de 6000 francs qu'en obtient la commune doit
  • Église paroissiale Saint-Etienne d'Eygurande-et-Gardedeuil
    Église paroissiale Saint-Etienne d'Eygurande-et-Gardedeuil Eygurande-et-Gardedeuil - - en village - Cadastre : 1844 D4 664 1959 WL 133
    Référence documentaire :
    IGN. Carte topographique de la France à 1/50 000 : Montpon-Ménestérol. Série orange, feuille 1735 : Res Universis, 1992, fac-similé de l'édition de 1873 (Monographies des villes & villages de France).
1 2 3 4 Suivant