Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 230 - triés par pertinence
  • Ensemble du décor d'architecture intérieur de la basilique (niche, bases, chapiteaux, culots, clefs de voûte, frise)
    Ensemble du décor d'architecture intérieur de la basilique (niche, bases, chapiteaux, culots, clefs de voûte, frise) Saint-Vincent-de-Paul - Buglose - en écart
    Illustration :
    Dax) : entrées de mai 1865, paiement de 360 francs au sculpteur Vincent Saint-Sébastien pour solde
    Historique :
    francs. Le même document révèle l'identité des deux sculpteurs qui succédèrent à Layrolle sur le chantier Antoine Lamaison, est payé 500 francs le 7 janvier 1861 pour "des plans à exécuter" et reçoit 250 autres francs le 23 mai 1862 pour paiement de "dix clefs de voûte" (il exécutera en 1877 le tombeau de l'évêque février, 5 mars, 18 avril et 3 mai 1865) pour une somme totale de 4.747 francs. Son intervention
  • Décor sculpté du porche (arcade, porte, 4 chapiteaux, 4 culots)
    Décor sculpté du porche (arcade, porte, 4 chapiteaux, 4 culots) Saint-Vincent-de-Paul - Buglose - en écart
    Historique :
    travaux effectués pour le porche : sept chapiteaux (à 20 francs pièce), trente (sic) chapiteaux et culots (15 francs pièce), la porte d'entrée (300 francs), la porte d'entrée "sur le bas-côté" (40 francs ), "trois arceaux" (70 francs pièce) et les frises (6,50 francs le mètre). Le décor des élévations
  • Croix de cimetière (croix de mission)
    Croix de cimetière (croix de mission) Doazit - Le Mus - en écart
    Annexe :
    Franc 2,00 / Ayliot Beyris aîné 0,50 / Espaünic Diris 7,00 / Espaünic Lalanne 1,00 / Lacoste d'Espaünic
    Historique :
    cimetière à l'occasion d'une mission en 1858. La pierre en fut payée 124,50 francs et "son scellement" 2,25 francs ; la croix en fonte fut acquise chez Darbo, à Saint-Sever, pour 10,25 francs, et fut peinte et Peyruquéou (1826-1893), peintre à Tartas - pour 16,35 francs. Le monument fut installé par les maçons Picuré
  • Ensemble de 12 confessionnaux
    Ensemble de 12 confessionnaux Saint-Vincent-de-Paul - Buglose - en écart
    Annexe :
    mille francs pour confessionnaux – 5000. 2. Registre de dépenses : [P. 73] 1866. Janvier. 11. à M
    Historique :
    une somme totale de 6.000 francs destinées à l'achat de ces meubles. En janvier 1866, le fabricant -marchand bordelais Bernard Larroque reçut 2.000 francs pour la livraison de quatre confessionnaux ; les huit autres furent payés en août (2.000 francs) et en septembre (1.850 francs) de la même année. La
  • Ensemble de 5 verrières du chœur : Annonciation, Vierge de pitié, Mgr Lannéluc offrant le modèle de l'église Notre-Dame de Buglose à la Vierge à l'Enfant, Immaculée Conception, Vierge en gloire (baies 103 à 105, 107, 108)
    Ensemble de 5 verrières du chœur : Annonciation, Vierge de pitié, Mgr Lannéluc offrant le modèle de l'église Notre-Dame de Buglose à la Vierge à l'Enfant, Immaculée Conception, Vierge en gloire (baies 103 à 105, 107, 108) Saint-Vincent-de-Paul - Buglose - en écart
    Illustration :
    Dax) : entrées d'avril 1855, paiement de 5060,75 francs au verrier Émile Thibaud pour solde des
    Historique :
    Dargelos, curé de Gouts (Annonciation). Le verrier reçut le solde final du paiement (5.060,75 francs) le 28
  • Clôture de sanctuaire
    Clôture de sanctuaire Doazit - Le Mus - en écart
    Historique :
    concernent : 14 francs "pour la balustrade", 22 francs "à Dagès forgeron pour la ferrure de la balustrade", 6 francs "à Peyran pour la peinture de la balustrade" (ce dernier est certainement le peintre Saint-Martin
  • Fonts baptismaux
    Fonts baptismaux Aurice - en village
    Historique :
    fonts baptismaux", pour une somme de 230 francs, mention qui semble correspondre au paiement des fonts baptismaux" pour 6,50 francs (cet élément a aujourd'hui disparu).
  • Ensemble calice, patène
    Ensemble calice, patène Téthieu - en village
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Historique :
    calice acquis en octobre 1874 pour 450 francs.
  • Ensemble autel, châsse et deux crédences (autel de saint Vincent de Paul)
    Ensemble autel, châsse et deux crédences (autel de saint Vincent de Paul) Saint-Vincent-de-Paul - Buglose - en écart
    Historique :
    supprimé). Jabouin reçut un premier acompte de 1.800 francs le 27 juin 1857, puis plusieurs versements les 30 mai 1858 (1.756,25 francs), 27 octobre 1858 (1.000 francs), 7 août 1859 (1.000 francs) et 24 février 1860 (final paiement de 1.540,50 francs). En mai 1858, le peintre montois Louis-Anselme Longa (1809-1869), auteur du décor mural du chœur du nouvel édifice, reçut en outre une somme de 250 francs bronzier parisien Louis Bachelet par l'intermédiaire de Jabouin, pour une somme totale de 1.405,85 francs . En même temps que la châsse, Bachelet livrait également, au prix de 1.152,80 francs, "un grand
  • Stèle funéraire du curé Jean-Joseph Gibaudan
    Stèle funéraire du curé Jean-Joseph Gibaudan Le Leuy - en village
    Historique :
    maisons nobles de France d'Henri Gourdon de Genouillac (Paris, Dentu, 1868, p. 222), sont celles de la
    Référence documentaire :
    p. 222 GOURDON DE GENOUILLAC Henri. Recueil d'armoiries des maisons nobles de France GOURDON DE GENOUILLAC Henri. Recueil d'armoiries des maisons nobles de France. Paris : Dentu, 1868.
  • Ensemble de 32 culots des collatéraux
    Ensemble de 32 culots des collatéraux Saint-Vincent-de-Paul - Buglose - en écart
    Historique :
    plus de 4.500 francs pour l'ensemble de sa contribution au décor, qui comprenait notamment "les divers culots à 15 francs" et "les culots soutenant les voûtes des bas-côtés (têtes) à 30 francs" (première
  • Ensemble de l'autel de la Vierge (autel, gradin, tabernacle, statue de Notre-Dame de Lourdes)
    Ensemble de l'autel de la Vierge (autel, gradin, tabernacle, statue de Notre-Dame de Lourdes) Mugron - en village
    Historique :
    de l'édifice -, qui contribua à l'achat pour 1.100 francs, et par Mme Lacoste de Tingon, née Joséphine du Lion (fille du marquis de Campet), pour 500 francs. Le meuble était dû à "un artisan d'Aire-sur
  • Ornement blanc
    Ornement blanc Téthieu - en village
    Historique :
    Sans doute "l'ornement blanc de fête" acheté en 1874 pour 250 francs (A.D. Landes, 2 O 1997). Il
  • Cloche dite Cyprienne
    Cloche dite Cyprienne Geaune - en village
    Observation :
    Cloche fondue pour la cathédrale Saint-Philippe d'Alger, rapatriée en France en 1964.
    Historique :
     pèlerinage islamo-chrétien en France, puis fut installée dans le clocher de l'église paroissiale du bourg le
  • Ostensoir
    Ostensoir Téthieu - en village
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Historique :
    s'agit sans doute de l'ostensoir acquis en octobre 1874 pour 700 francs, en même temps qu'un ciboire des
  • Meuble de sacristie
    Meuble de sacristie Gourbera - en village
    Historique :
    , tablettes, portes à panneaux", pour 200 francs.
  • Ensemble de 20 clefs de voûte
    Ensemble de 20 clefs de voûte Saint-Vincent-de-Paul - Buglose - en écart
    Historique :
    supérieur de Buglose, le Père Antoine Lamaison (en poste depuis 1855), est payé 750 francs pour l'exécution Vincent Saint-Sébastien reçoit plus de 4.500 francs pour "les sculptures en pierre de l'église", parmi lesquelles le décompte du 3 mai 1865 mentionne "les clefs de voûte prix moyen à 25 francs" (sans doute les bas" (aux armes de Napoléon III) pour 40 francs. La clef de la tribune occidentale porte la double
  • Ciboire
    Ciboire Téthieu - en village
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Historique :
    s'agit sans doute du ciboire acquis en octobre 1874 pour 400 francs, en même temps qu'un ostensoir des
  • Tableau : Le Jour de Pâques ou Apparition du Christ ressuscité à la Vierge
    Tableau : Le Jour de Pâques ou Apparition du Christ ressuscité à la Vierge Saint-Sever - place du Tour du Sol - en ville
    Historique :
    -1878) pour un Christ sur le chemin de Golgotha, au prix de 8.000 francs ; destiné à Saint-Sever et
    Référence documentaire :
    France (1800-1860) FOUCART Bruno. Le renouveau de la peinture religieuse en France (1800-1860). Paris
  • Autel et gradin de l'autel du Sacré-Cœur
    Autel et gradin de l'autel du Sacré-Cœur Montaut -
    Annexe :
    ) francs, ce qui mit la fabrique à même d'exécuter son plan de restauration. M. Lagarde, Cadet, doreur à St -Sever, entreprit la dorure de l'Autel pour la somme de six cents [50 interligné] francs, Mr Raymond [Peyruquéou], peintre, plaça le vitrail en couleurs moyennant quatre vingt dix francs, M. Didelin de Paris un paiement de deux cents francs, M. Daux, décorateur et résidant à Bordeaux, vendit le tableau tombeau de l'autel cent quarante francs ; M. Émile Lamagnère, menuisier, habitant la localité, travailla débours à la somme totale d'au moins douze cents francs 1200 #. / Détails. / Vitrail peint de la croisée
    Historique :
    l'Archevêché), qui possédait une succursale à Dax. Le meuble fut payé 140 francs. Le menuisier et doreur Raymond Lagarde "cadet" (1803-1875), de Saint-Sever, reçut quant à lui 650 francs pour la dorure de
1 2 3 4 12 Suivant