Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 283 - triés par pertinence
  • Hôtel de France
    Hôtel de France Laruns - Eaux-Chaudes - Bourg - en écart - Cadastre : 2018 BE 7
    Titre courant :
    Hôtel de France
    Description :
    Situé à l'entrée du bourg, juste après l'ancienne maison Larrouy, l'hôtel de France est implanté le
    Appellations :
    Hôtel de France
    Illustration :
    Hôtel de France depuis l'hôtel Beauséjour. Stéréoscopie vers 1860-1870. IVR72_20196401782NUC1A Vallée des Eaux-Chaudes au début du 20e siècle. Hôtel de France et établissement thermal Entrée du bourg thermal dans les années 1920. Devant l'hôtel de France. A l'arrière-plan, place de
    Historique :
    Premier établissement à l'entrée de la station, l'hôtel de France est mentionné par Adolphe Moreau l'édifice actuel. A cette époque, l'hôtel de France, alors considéré comme le palace des Eaux-Chaudes décennies et, en particulier, depuis le choléra des années 1884-1885. Dans ce contexte, l'hôtel de France , estimé à 80.000 francs meubles compris, est vendu judiciairement en 1894 pour la somme 37.000 francs. Il pour 10.000 francs malgré son estimation de 50.000 francs. En 1900 et 1905, l'établissement hôtelier station (40 à 60 francs la pension). Après la Seconde Guerre mondiale, l'Entraide Sociale investie
    Référence documentaire :
    AM Laruns. Permis de construire n°98. Hôtel de France, 1961-1965 Permis de construire n° 98. Hôtel de France, 1961-1965. Archives privées. Acte de vente des parcelles BE5 et BE6 (hôtel de France), 1966. Archives privées . Acte de vente des parcelles BE5 et BE6 (hôtel de France), 1966.
  • Hôtel de France
    Hôtel de France Eaux-Bonnes - 31 rue Louis-Barthou - en village - Cadastre : 2018 AN 225-226
    Titre courant :
    Hôtel de France
    Description :
    durant une quarantaine d'années, l'hôtel de France s'inscrivait pleinement dans le contexte des
    Appellations :
    Hôtel de France
    Illustration :
    Cadastre des Eaux-Bonnes, 1866. Détail de l'hôtel de France. IVR72_20186400788NUC2A
    Historique :
    opération commerciale lui permettant d'arborer l'enseigne de l'hôtel de France à la fois sur cette première office de poste aux chevaux, une diligence qui le reliait à l'hôtel de France de Pau, un cabinet de mondiale sans doute en raison de sa détérioration, l'hôtel de France, dont il reste en fond de cour un
  • Hôtel Gerbaud, puis De Courthille, actuellement hôtel de voyageurs Le France
    Hôtel Gerbaud, puis De Courthille, actuellement hôtel de voyageurs Le France Aubusson - 6 rue des Déportés - en ville - Cadastre : 2007 AM 319
    Titre courant :
    Hôtel Gerbaud, puis De Courthille, actuellement hôtel de voyageurs Le France
    Appellations :
    dit hôtel Gerbaud, puis De Courthille, puis hôtel de voyageurs Le France
    Illustration :
    Carte postale du début du 20e siècle, montrant la rue Franche et l'hôtel de France (AC Aubusson président et son épouse pour La Courtine, après le banquet à l'Hôtel de France (centre doc. M. Tapisserie
    Historique :
    portait déjà l'appellation "de France", était géré par Philippe Pélissier. Sur les cartes postales
    Référence documentaire :
    Fonds De Courthille. Hôtel de France (1863-1879) AD Creuse. Série J ; 7 J : 209. Fonds De Courthille. Hôtel de France (1863-1879).
  • Maison, puis atelier de tapissier, dit manufacture Simon-Delarbre, puis manufacture Tapisseries de France, actuellement immeuble à logements
    Maison, puis atelier de tapissier, dit manufacture Simon-Delarbre, puis manufacture Tapisseries de France, actuellement immeuble à logements Aubusson - 18 rue Vaveix - en ville - Cadastre : 2007 AN 38
    Titre courant :
    France, actuellement immeuble à logements
    Observation :
    Le magasin de l'ancienne manufacture Tapisseries de France a conservé sa devanture en applique en
    Appellations :
    Atelier de tapissier, dit manufacture Simon-Delarbre, puis manufacture Tapisseries de France
    Historique :
    "Tapisseries de France". L'atelier de tapissier fut doté d'une boutique sur la rue Vaveix pour exposer ses
  • Hôtel Richelieu
    Hôtel Richelieu Eaux-Bonnes - 35 rue Louis-Barthou - en village - Cadastre : 2018 AN 125
    Historique :
    l'objet d'une indivision, la succursale, contigüe à l'hôtel de France, appartenant à Clémence et
  • Hôtel Victoria
    Hôtel Victoria Eaux-Bonnes - 29 rue Louis-Barthou - en village - Cadastre : 2018 AN 268
    Appellations :
    Hôtel de France
    Historique :
    agrandissement de l'Hôtel de France, imposante bâtisse contigüe mais détruite dans les années 1970. Il prend clientèle bourgeoise, avec notamment un service de diligence, qui le relie à l'hôtel de France de Pau, ainsi
  • Garniture d'autel (4 chandeliers et croix)
    Garniture d'autel (4 chandeliers et croix) Seyresse - en village
    Historique :
    à Saint-Sever, pour 175 francs (130 francs pour "6 chandeliers d'autel en cuivre doré", 45 francs
  • Maison Cazères
    Maison Cazères Eaux-Bonnes - place de la Poste - en village - Cadastre : 2018 AN Édifice détruit pour aménager la place de la Poste
    Illustration :
    -Bibliothèque nationale de France. IVR72_20186400784NUC2A
    Historique :
    de 100 000 francs afin de procéder à la création de la place de la Poste et à l'ouverture de la rue
  • Tableau : Procession de Notre-Dame de Buglose au XVIIe siècle
    Tableau : Procession de Notre-Dame de Buglose au XVIIe siècle Saint-Vincent-de-Paul - Buglose - en écart
    Annexe :
    vont être mis en roulage. Vous pourrez préparer 700 francs pour la peinture et les cadres." (Toulouse
    Illustration :
    Dax) : entrées de mai 1853, paiement de 30 francs au peintre Louge pour "les 2 tableaux de la fontaine
    Historique :
    dépenses de la fabrique de Buglose, en date du 13 mai 1853, faisant état d'un paiement de 30 francs au
  • Tissage (usine de tapis) dit manufacture royale Sallandrouze de Lamornaix (détruite)
    Tissage (usine de tapis) dit manufacture royale Sallandrouze de Lamornaix (détruite) Aubusson - rue Saint-Jean - en ville - Cadastre : 1812 D 1041, 1042, 1043 2007 AK 343, 414, 415
    Illustration :
    Gravure extraite du Guide pittoresque du voyageur en France de Girault de Saint-Fargeau (1844 Gravure extraite du Guide pittoresque du voyageur en France de Girault de Saint-Fargeau (1844
    Historique :
    en France de Girault de Saint-Fargeau (1844). D'après cette illustration, l'usine comprenait une la Banque de France (voir notice IA23000487) et deux de ses ateliers, rachetés en 1883 par la famille
  • Cimetière
    Cimetière Scorbé-Clairvaux - La Croix Fargeau - rue de Lenlier rue des Colombes - en village - Cadastre : 1826 B 133 à 136 Le cimetière de Scorbé-Clairvaux n'est pas figuré sur le plan parcellaire cadastral de 1826 alors qu'il est bien utilisé à cet emplacement dès la fin du 18e siècle. 2016 AE 472, 473 La parcelle 472 correspond aux secteurs anciens du cimetière : secteurs 4, 5 et 6. La parcelle 473 correspond au nouveau cimetière et aux secteurs 1, 2 et 3 qui n'ont pas été étudiés dans le cadre de l'enquête topographique sauf la chapelle de la famille Caude située dans le secteur 3.
    Description :
    . Monument aux morts, tombeaux des morts pour la France et des combattants de la Première Guerre mondiale
    Historique :
    cimetière pour un prix de 1200 francs. En octobre 1921, un état des lieux des tombes est réalisé pour
  • Établissement thermal
    Établissement thermal Laruns - Eaux-Chaudes - Place des Thermes - en écart - Cadastre : 2018 BE 2
    Annexe :
    de 1.000 francs selon une délibération du 20 mai 1855. Cet affermage concerne le premier et le second quart d'heure. Leur plein tarif s'élève à 1 franc, mais des réductions ou gratuités existent en faveur Lombard pour 20.100 francs. La mise en ferme de l'établissement exclut, cette fois, les logements du
    Illustration :
    Vallée des Eaux-Chaudes au début du 20e siècle. Hôtel de France et établissement thermal
    Représentations :
    France (Lorraine, Paris, Périgueux etc.). La galerie des bains des enfants est ornée, sur un carrelage
    Historique :
    francs sont approuvés par le Conseil général le 1er août 1838. Selon la procédure habituelle, le Conseil réclamation de l'entrepreneur Lassalle-Barrère, auquel la commune doit 26.221 francs depuis 1847, Latapie financières qu'elle rencontre depuis l'exécution de ce projet. Après avoir fait deux emprunts de 50.000 francs , cette commission conclut que les travaux s'élèveraient à 140.000 francs. En raison de son manque de moyens, la commune fait inscrire dans le nouveau cahier des charges de l'affermage 150.000 francs de travaux, dont 20.000 francs à effectuer la première année, 15.000 francs la deuxième et 15.000 francs la l'entrepreneur Courtade, qui doit percevoir 30.828 francs, par Isidore Prunet, chaudronnier plombier qui procède recevoir un reliquat de 6.500 francs sous la responsabilité de Leidenfrost en 1892. Au tournant du 20e principales villes de France. A l'initiative d'Albert Guichot, une passerelle est installée en 1954 au-dessus de la route nationale entre l'hôtel de France et les environs de l'établissement afin de sécuriser la
    Référence documentaire :
    P. 129-130. JARRASSÉ Dominique. Les thermes romantiques. Bains et villégiature en France de 1800 à
  • Maison, actuellement immeuble
    Maison, actuellement immeuble Aubusson - 20 rue Vaveix - en ville - Cadastre : 2007 AN 37
  • Écurie et remise, dite Grange Taverne cadet
    Écurie et remise, dite Grange Taverne cadet Eaux-Bonnes - 9 rue Louis-Barthou - en village - Cadastre : 2018 AN 271
    Historique :
    -Bonnes - construit pour le même Taverne cadet et, fort probablement, de l'hôtel de France, tenu par son
  • Presbytère, actuellement maison
    Presbytère, actuellement maison Macau - - 12 rue Gambetta - en village - Cadastre : 2012 AI 91
    Historique :
    Joseph Dejean pour la somme de 6829 francs. Au début des années 2010, la commune l'a vendu pour y créer
  • Paire de fauteuils de célébrant
    Paire de fauteuils de célébrant Seyresse - en village
    Historique :
    , placés dans le sanctuaire", payés 60 francs d'après le devis établi pour l'ensemble du mobilier de
  • Cimetière
    Cimetière Macau - - 42 chemin de Mandoulet - en village - Cadastre : 2013 Ak 54
    Référence documentaire :
    p. 40 BLANC France. Macau autrefois BLANC France. Macau autrefois. Paris : éditions Persée, 2013.
  • Cloche (n° 1)
    Cloche (n° 1) Audon - en village
    Référence documentaire :
    p. 240 BOREL D'HAUTERIVE André. Annuaire de la noblesse de France BOREL D'HAUTERIVE André. Annuaire de la noblesse de France et des maisons souveraines de l'Europe. Paris : Dentu, 1851.
  • Tableau : Découverte de la statue de Notre-Dame de Buglose
    Tableau : Découverte de la statue de Notre-Dame de Buglose Saint-Vincent-de-Paul - Buglose - en écart
    Annexe :
    vont être mis en roulage. Vous pourrez préparer 700 francs pour la peinture et les cadres." (Toulouse
    Illustration :
    Dax) : entrées de mai 1853, paiement de 30 francs au peintre Louge pour "les 2 tableaux de la fontaine
    Historique :
    de Buglose l'achèvement du travail et le prix total (700 francs) "pour la peinture et les cadres". La de 30 francs au peintre Louge (non documenté) pour "les 2 tableaux de la fontaine" (c'est à dire de
  • Ciboire
    Ciboire Seyresse - en village
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Historique :
    plaqué" vendu en 1847, pour 80 francs, par le marchand d'articles religieux Pierre Bonis, de Saint-Sever
1 2 3 4 15 Suivant