Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 338 - triés par pertinence
  • Maison
    Maison Confolens - rue Casse-cou rue des Francs-maçons - en ville - Cadastre : 1826 A 497 1992 AD 131
    Description :
    sont irrégulières, en granite. Rue des Francs-Maçons, une pierre d'évier a son évacuation au ras du sol
    Illustration :
    Elévation occidentale, rue des Francs-Maçons. IVR54_20051604482NUCA Elévation occidentale, rue des Francs-Maçons. Pierre d'évier au ras du sol actuel
    Localisation :
    Confolens - rue Casse-cou rue des Francs-maçons - en ville - Cadastre : 1826 A 497 1992 AD 131
  • Hôpital général dit hôpital Saint-Louis
    Hôpital général dit hôpital Saint-Louis La Rochelle - rue Saint-Louis - en ville - Cadastre : 1811 C 9 1976 AK 16
    Représentations :
    , armoiries de France et de Navarre, chiffre de Henri IV, support : façade de la chapelle.
    Historique :
    écusson aux armes de France et de Navarre et au chiffre de Henri IV, pourrait être un remploi. En 1697
    Référence documentaire :
    Chauchet, F. L'hôpital Saint-Louis de la Rochelle. In : La France, 27 mars 1969. p. 151 Crozet, René. Dictionnaire des églises de France. Paris : Robert Laffont, 1967, tome IIIc
  • Croix de chemin
    Croix de chemin Esse - isolé - Cadastre : 2004 E 1531
    Description :
    de Montluc " Ma conscience à Dieu / Ma vie à la France / Mon honneur à moi ".
  • Cimetière
    Cimetière Jouhet - le Bourg - rue Saint-Germain - en village - Cadastre : 1840 A6 1763 2016 A6 1058, 1377, 1379
    Description :
    Narcisse Maréchal, en marbre, est exceptionnel. Quelques tombes de soldats morts pour la France font
    Annexe :
    somme de 400 [francs] et celle de la construction des murs, de ma croix et de la porte à 3865,50 francs ; la dépense totale s'élève à 4265,50 francs. Pour couvrir cette dépense, la c[ommu]ne n'a aucune 569,96 francs. Il résulte donc un excédent de dépense de 3696,54 francs. Notre ancien, digne et regretté de l’État [?] dép[artemen]t un secours de trois mille six cent quatre-vingt-seize francs cinquante
    Historique :
    pour une réparation à la croix (5 francs) et aux barrières (58 francs) du cimetière. Il est agrandi en
    Référence documentaire :
    1852-1853. Travaux de réparation à l'église (couverture) pour 608 francs, à la croix du cimetière pour 5 francs et aux barrières du cimetière pour 58 francs. Le budget est assuré par un impôt francs. 1874, 1er mai : devis estimatif des murs de clôture à construire au cimetière de la commune de Jouhet signé A. Joyaux, géomètre, murs de clôture 3416,50 francs ; grande porte d'entrée 140 francs ; croix et allées : 309 francs ; total 3865,50 francs. 1874, 7 mai : demande d'un secours pour
  • Tombeaux protestants (7)
    Tombeaux protestants (7) Saint-Fort-sur-Gironde - le Bourg - numéro 32 du plan Cimetière - en village - Cadastre : 2009 G 240
    Historique :
    des familles Esnault-Labbé, Auroire, Robert et Maurin-Franc. La plupart des inscriptions sont illisibles. Certaines permettent toutefois d'identifier quelques défunts : Alexis Franc, né le 3 mai 1832
  • Maison
    Maison Collonges-la-Rouge - rue de la Barrière - en village - Cadastre : 1831 C1 87, 88 2007 AI 219, 222
    Historique :
    ´association des plus beaux villages de France.
  • Ciboire 2
    Ciboire 2 Orches - en village
    Référence documentaire :
    p. 259 Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France. Région Ile-de -France. [Réd] Catherine Arminjon, James Beaupuis et al... Dictionnaire des poinçons de fabricants
  • Architecture religieuse du 19e siècle à Pau
    Architecture religieuse du 19e siècle à Pau Pau - en ville
    Description :
    carrières de toute la France (pierre d'Angoulême par exemple), ou la combinaison savante de formes puisées ", économique et disponible dans toute la France (mobilier ou décor en terre cuite de l'atelier Virebent
    Historique :
    expliquent en grande partie la nouvelle visibilité des lieux de culte : la France se couvre de nouveau d’un hygiène de vie : les facteurs de croissance sont ceux de la France urbaine de l’époque. En outre, du fait passées à des artistes de toute la France, les maîtres verriers Champigneulle, Dagrand, Lavergne... Le
    Référence documentaire :
    FOUCART Bruno. Le renouveau de la peinture religieuse en France 1800-1860. Paris : Arthena, 1987. FOUCART Bruno (dir.), HAMON Françoise (dir.). L'architecture religieuse en France au XIXe siècle FOUCART Bruno (dir.), HAMON Françoise (dir.). L'architecture religieuse en France au XIXe siècle. Paris Daniel-Odon (dir.). Guide pour l'histoire des ordres et des congrégations religieuses ; France, XVIe-XXe
  • Maison
    Maison Monpazier - 21 rue Saint-Joseph - en village - Cadastre : 1845 SU 357, 357 bis 1986 AC 288, 290
    Référence documentaire :
    archéologique de France, 1998.
  • Croix de chemin
    Croix de chemin Montrollet - isolé - Cadastre : 2005 E 442
    Référence documentaire :
    p. 169 à 172 Leproux, Marc. Dévotions et saints guérisseurs. Presses Universitaires de France, 1957.
  • Maison et commerce, ancienne auberge du Lion-d'Or
    Maison et commerce, ancienne auberge du Lion-d'Or Croutelle - le Bourg - 66 et 68 Grand-Rue - en village - Cadastre : 1837 B 74 2004 AA 191
    Historique :
    -Blanc (1762-1788) ou l´Ecu de France (1768-1788). Le bâtiment a vraisemblablement connu des
  • Maison, puis remise
    Maison, puis remise Monpazier - 37 rue Notre-Dame - en village - Cadastre : 1845 SU 445 1986 AC 328
    Référence documentaire :
    ". Congrès archéologique de France, 1998.
  • Hameau de Lavillotte
    Hameau de Lavillotte Saint-Estèphe - Lavillotte - en écart - Cadastre : 1825 E1 392 à 418 2015 ZL 85 à 136
    Référence documentaire :
    p. 145 GINESTET Bernard. Saint-Estèphe. Paris : Nathan, 1985. (Le Grand Bernard des vins de France).
  • Hameau de Leyssac
    Hameau de Leyssac Saint-Estèphe - Leyssac - en écart - Cadastre : 1825 E2 2015 OE
    Référence documentaire :
    p. 115 GINESTET Bernard. Saint-Estèphe. Paris : Nathan, 1985. (Le Grand Bernard des vins de France).
  • Carrières d'Ensoulesse
    Carrières d'Ensoulesse Montamisé - Ensoulesse - isolé - Cadastre : 2004 AA 180 à 190, 200 à 209, 298
    Description :
    constitue souvent la limite nord d'expansion en France : astragale de Montpellier, différentes espèces
  • Cimetière
    Cimetière Ansac-sur-Vienne - le Bourg - en village - Cadastre : 1972 D1 93
    Description :
    rectangulaires, portent les épitaphes aux défunts, certaines de morts pour la France en 1914-1918. Un jardin du
    Illustration :
    Deux stèles de la famille Raynaud : Jean, mort pour la France à l'âge de 32 ans, Pierre, décédé en Stèle avec deux plaques circulaires en porcelaine : Louis Desvergne, mort pour la France en 1918 et Stèle avec deux plaques circulaires en porcelaine : Louis Desvergne, mort pour la France en 1918 et franc-maçon ? IVR54_20041604228NUCA , d'un triangle avec divers signes. Tombe de franc-maçon ? IVR54_20041604229NUCA de palmes de François Dubreuil, mort pour la France en 1917. IVR54_20041604262NUCA France en 1916. IVR54_20041604294NUCA Détail de la plaque émaillée dédiée à Jean Moreau, mort pour la France en 1916
  • Ferme de Chey
    Ferme de Chey Niort - Chey - impasse de Chey - isolé - Cadastre : 1832 C 428 et 429 Cadastre de Saint-Liguaire 2016 OX 1018
    Historique :
    pour avoir abrité au 17e siècle une famille ayant émigré vers la Nouvelle-France. Métayer à Chey lors de son mariage en 1654 avec Jeanne Guillet, Jean Gobeil s'installe en Nouvelle-France vers 1665, date quatre filles constituent une des rares familles ayant émigré ensemble en Nouvelle-France. En 1791
  • Moulins à blé, minoteries de la Charente
    Moulins à blé, minoteries de la Charente
    Annexe :
    francs, rendus sur les lieux. Le mécanisme pour la fabrication du minot ne laisse rien à désirer. Lorsque
    Référence documentaire :
    Statistique de la France-Industrie, t. IV, Paris, 1852. Statistique de la France-Industrie, année 1883.
  • Château de Glénay
    Château de Glénay Glénay - 13 route du Château - bâti isolé - Cadastre : 1830 F 312, 313, 314, 315 1939 F 23 2017 OF 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30
    Description :
    doubles latrines uniques en France, sont insérées dans l’épaisseur du mur pignon de chaque côté des
    Référence documentaire :
    p. 159-170 Le Château de Glénay. Congrès archéologique de France, Deux-Sèvres (2001). GIL, Vincent , LUCON, Philippe. Le Château de Glénay. Congrès archéologique de France, Deux-Sèvres,Société Française
  • Prieuré, aujourd'hui église Notre-Dame
    Prieuré, aujourd'hui église Notre-Dame Jouhet - le Bourg - en village - Cadastre : 1943 H3 455 [Idem en 2016] 1840 H3 767
    Description :
    l'ancienne cloche fêlée, Henriette Noémie et Marie-Paulette, dédiée aux morts pour la France). Le chevet est
    Historique :
    du presbytère, porte intérieure. En 1852, un budget de 608 francs est voté pour faire des réparations par délibération municipale le 22 juin 1885 pour une somme totale de 1130,93 francs. Un secours de 400 francs est accordé par la commune au conseil de fabrique pour financer ces travaux.
    Référence documentaire :
    1852-1853. Travaux de réparation à l'église (couverture) pour 608 francs, à la croix du cimetière pour 5 francs et aux barrières du cimetière pour 58 francs. Le budget est assuré par un impôt francs. 1885, 22 juin : approbation pour un secours de 400 francs de la commune au conseil de fabrique pour la construction de la sacristie suivant les plans et devis de 1130,93 francs dressés le 22 mai 1885, 22 mai. Approbation du devis de 1130,93 francs. Souilloux (Pouilloux?) entrepreneur. p. 79 Crozet, René. Dictionnaire des églises de France. Paris : Robert Laffont, 1967, tome IIIc p. 328 Mussat, André. Le style gothique dans l'Ouest de la France. Paris : Picard, 1963.
1 2 3 4 17 Suivant