Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 20 - triés par pertinence
  • Temple
    Temple Mortagne-sur-Gironde - le Bourg - 33 Grande Rue - en village - Cadastre : 1832 D 1071 2009 AB 135
    Annexe :
    construction a été adjugée pour une somme de 7625 francs, à laquelle ont concouru, savoir les protestants de cette église par souscription volontaire 2000 francs, la commune par vote autorisé 1600 francs, le département 1000 francs, le gouvernement 2000 francs, le produit de la vente de l´ancien temple 615 francs, la souscription de cinq protestants 410 francs. Un extrait de ce procès-verbal a été déposé dans une bouteille de souscription volontaire est de 2000 francs. Nous vendrons l´emplacement et les matériaux de notre ancien temple 600 francs au moins, si ce n´est plus. Nos ressources actuelles sont donc de 2600 francs. Mais cette secours, en votant la somme de 1600 francs qui nous est nécessaire pour présenter avec succès, notre plan au gouvernement. Cette somme pourra être payée en deux fois : savoir : 800 francs en 1835 et 800 francs en 1836".
    Observation :
    communauté protestante de Mortagne morts pour la France en 1914-1919.
    Illustration :
    Plaque portant les noms des soldats morts pour la France. IVR54_20111708552NUCA
    Référence documentaire :
    public entre présence confessionnelle et sécularisation dans la France du 19e siècle. Le cas de la
  • Tombeau de Jules Martin, soldat de la guerre 1914-1918
    Tombeau de Jules Martin, soldat de la guerre 1914-1918 Mortagne-sur-Gironde - n° 25 du schéma Cimetière - isolé - Cadastre : 2009 OC 982
    Historique :
    Tombeau de Jules Martin (1897-1918), mort pour la France pendant la Première Guerre mondiale.
  • Tombeau de la famille Bissonnet, dont un soldat de la guerre 1914-1918
    Tombeau de la famille Bissonnet, dont un soldat de la guerre 1914-1918 Mortagne-sur-Gironde - n° 4 du schéma Cimetière - isolé - Cadastre : 2009 OC 982
    Historique :
    la France, à l'âge de 26 ans.
  • Minoterie Parias, actuellement maisons
    Minoterie Parias, actuellement maisons Mortagne-sur-Gironde - la Rive - 3, 5 et 7 place Parias 36 quai de l' Estuaire - en écart - Cadastre : 1832 E 2040 2009 AD 7, 9, 338, 353
    Référence documentaire :
    -Maritime". L'Archéologie industrielle en France : Le Patrimoine portuaire, revue du CILAC, n° 32, octobre Michaud. " Port de Saint-Seurin-d'Uzet ", in : Ports maritimes de la France : de la Rochelle à Vattier d'Ambroyse, Valentine. Le littoral de la France. La Gascogne de la Rochelle à Hendaye -Maritime". L'Archéologie industrielle en France : Le Patrimoine portuaire, revue du CILAC, n° 32, octobre
  • Tableau commémoratif des morts de la guerre 1914-1918
    Tableau commémoratif des morts de la guerre 1914-1918 Mortagne-sur-Gironde - Église paroissiale Saint-Etienne - en village
    Inscriptions & marques :
    ses fils morts pour la France". Les deux autres panneaux portent les noms des défunts. Sur le socle de
  • Minoterie Vérat-Dugoujon-Fleuri
    Minoterie Vérat-Dugoujon-Fleuri Mortagne-sur-Gironde - la Rive - quai de l' Estuaire 5 rue de l' Europe - en écart - Cadastre : 1832 E 1832 à 1835 2009 AD 623 et 624
    Référence documentaire :
    Archives Privées [en dépôt à la Banque de France à Poitiers]. 1860-1939 : rapport d'inspection de la Banque de France. -Maritime". L'Archéologie industrielle en France : Le Patrimoine portuaire, revue du CILAC, n° 32, octobre Michaud. " Port de Saint-Seurin-d'Uzet ", in : Ports maritimes de la France : de la Rochelle à Vattier d'Ambroyse, Valentine. Le littoral de la France. La Gascogne de la Rochelle à Hendaye
  • Croix de chemin
    Croix de chemin Mortagne-sur-Gironde - rue du Rivallet - isolé - Cadastre : 2009 OD 315
    Référence documentaire :
    public entre présence confessionnelle et sécularisation dans la France du 19e siècle. Le cas de la
  • Ferme
    Ferme Mortagne-sur-Gironde - la Salle - 2 route de la Salle - en écart - Cadastre : 1832 C 1197 2009 OC 367
    Annexe :
    Baptiste Blaise Mauny et Julie Virginie Gaborit son épouse, vendent pour 50.000 francs à Marie Joseph
    Référence documentaire :
    Mortagne, deux borderies situées à Floirac, l’une au chef-lieu et l’autre à la Croix, pour 12000 francs
  • Maison, centre de stationnement de torpilleurs, actuellement café-restaurant du Port
    Maison, centre de stationnement de torpilleurs, actuellement café-restaurant du Port Mortagne-sur-Gironde - la Rive - 22 quai de l' Estuaire - en écart - Cadastre : 1832 E 1825 2009 AD 560
    Annexe :
    projets de torpilleurs sont élaborés en France. Une commission spécialisée est créée en 1872 sous la la première fois en France. L'armement comprend deux canons de 27mm et trois tubes lance-torpilles de
  • Maison
    Maison Mortagne-sur-Gironde - la Rive - 16 et 18 rue du Port - en écart - Cadastre : 1832 E 1796 2009 AD 92 et 93
    Annexe :
    Moreau, demeurant à Epargnes, et situés au dit château, le tout estimé 5000 francs. En échange, Moreau
  • Maison
    Maison Mortagne-sur-Gironde - le Bourg - 2 rue du Poirier d'hier - en village - Cadastre : 1832 C 2047 2009 AB 344 et 345
    Annexe :
    acquéreur de la maison pour 10.760 francs.
  • Maison
    Maison Mortagne-sur-Gironde - le Bourg - 58 Grande Rue - en village - Cadastre : 1832 D 1209 2009 AC 79
    Annexe :
    cour vendue », etc.. La vente est faite pour 12.000 francs. Le même jour, Addison loue les mêmes même reconstruire". La vente est consentie pour 10.000 francs. 3000 francs. Le même jour, Lemet loue les biens qu´il vient d´acheter à son beau-père, Jean-François sur la route. La vente est consentie pour une somme de 18.000 francs.
    Historique :
    Addison. Né en 1815 à Aitken, dans le comté d'York, en Angleterre, celui-ci est venu s'installer en France Lemet notamment. En février 1850, Gustave Lemet doit emprunter 18.000 francs à Léopold Valentin une somme de 18.000 francs, correspondant à la dette de Lemet envers Léopold Valentin. En 1855 vente est consentie pour 10.000 francs. Selon le cadastre, Gautret fait peu après réaménager l à la suite". Les époux Addison lui rachètent cette partie de propriété pour 12.000 francs. Il la lui
  • Maison dite le Couvent ou le Prieuré
    Maison dite le Couvent ou le Prieuré Mortagne-sur-Gironde - le Bourg - 13 rue Gambetta - en village - Cadastre : 1832 D 763 et 764 2009 AB 252
    Annexe :
    et l´histoire de la France jusqu´à nos jours, des notions de sciences naturelles, physiques et
    Référence documentaire :
    public entre présence confessionnelle et sécularisation dans la France du 19e siècle. Le cas de la
  • Cimenterie Lavocat et Compagnie
    Cimenterie Lavocat et Compagnie Mortagne-sur-Gironde - la Gravelle - isolé - Cadastre : 2009 OD 841 à 846
    Historique :
    de la France jusqu´à Sète. Cette nouvelle implantation serait consécutive à la visite de M. Lavocat à
    Référence documentaire :
    -Maritime". L'Archéologie industrielle en France : Le Patrimoine portuaire, revue du CILAC, n° 32, octobre
  • Ermitage monolithe Saint-Martial
    Ermitage monolithe Saint-Martial Mortagne-sur-Gironde - la Rive - route de l' Etier - en écart - Cadastre : 1832 D 2404, 2405 et 2428 2009 OD 787 à 790
    Annexe :
    ) ; vendent pour 4.500 francs à l´abbé Louis Elie Toussaint Fleury, curé de Mortagne, au nom de Mgr Thomas
    Référence documentaire :
    public entre présence confessionnelle et sécularisation dans la France du 19e siècle. Le cas de la
  • Église paroissiale Saint-Etienne
    Église paroissiale Saint-Etienne Mortagne-sur-Gironde - le Bourg - en village - Cadastre : 1832 D 786 2009 AB 245
    Historique :
    premières voûtes en béton armé de France (une douzaine d'années avant celle de l'église Saint-Jean-Baptiste
    Référence documentaire :
    p. 109-110 Crozet, René. Dictionnaire des églises de France. Paris : Robert Laffont, 1967, tome
  • Mortagne-sur-Gironde : présentation de la commune
    Mortagne-sur-Gironde : présentation de la commune Mortagne-sur-Gironde
    Historique :
    moins leur puissance. En 1374, Mortagne repasse provisoirement entre les mains du roi de France. À cette , Mortagne subit un nouveau siège, mené pour le roi de France par Owen ou Yvain de Galles, dont l´assassinat Guyenne et de Bordeaux, fait maréchal de France par Henri III. Vers 1590, le maréchal de Matignon achète l agricole et commercial de Mortagne aux 15e et 16e siècles est arrêté, comme partout en France et en entraîne la ruine du château, de l´église et des prieurés. En 1605, Charles de Matignon, maréchal de France de Pons, gouverneur de Guyenne, maréchal de France. Sa fille, Marie d´Albret apporte Mortagne à son
  • Port et hameau de la Rive
    Port et hameau de la Rive Mortagne-sur-Gironde - la Rive - en écart - Cadastre : 2009 AD
    Annexe :
    France, Tome VI, 1ère partie). Les vents dominants soufflent de la région comprise entre l'Ouest et le
    Historique :
    défense du franc provoquent le contingentement des charbons, et l´exportation des pommes de terre est
    Référence documentaire :
    -Maritime". L'Archéologie industrielle en France : Le Patrimoine portuaire, revue du CILAC, n° 32, octobre
  • Château de Mortagne, centre de vacances, actuellement maison
    Château de Mortagne, centre de vacances, actuellement maison Mortagne-sur-Gironde - 12 rue du Port - en écart - Cadastre : 1832 E 1763, 1764, 1765 2009 AD 184
    Annexe :
    Moreau, demeurant à Epargnes, et situés au dit château, le tout estimé 5000 francs. En échange, Moreau
    Historique :
    Saintonge, mais la place de Mortagne est reprise par les Anglais dès 1375. En 1377-1378, le roi de France
  • Maison
    Maison Mortagne-sur-Gironde - le Bourg - 2 Grande Rue - en village - Cadastre : 1832 D 1149 2009 AC 4
    Historique :
    légué une somme de 50.000 francs, garantie sur l´habitation de Sainte-Anne, à son petit cousin, Gonzague
1