Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 33 - triés par pertinence
  • Hôtel de France
    Hôtel de France Laruns - Eaux-Chaudes - Bourg - en écart - Cadastre : 2018 BE 7
    Titre courant :
    Hôtel de France
    Description :
    Situé à l'entrée du bourg, juste après l'ancienne maison Larrouy, l'hôtel de France est implanté le
    Appellations :
    Hôtel de France
    Illustration :
    Hôtel de France depuis l'hôtel Beauséjour. Stéréoscopie vers 1860-1870. IVR72_20196401782NUC1A Vallée des Eaux-Chaudes au début du 20e siècle. Hôtel de France et établissement thermal Entrée du bourg thermal dans les années 1920. Devant l'hôtel de France. A l'arrière-plan, place de
    Historique :
    Premier établissement à l'entrée de la station, l'hôtel de France est mentionné par Adolphe Moreau l'édifice actuel. A cette époque, l'hôtel de France, alors considéré comme le palace des Eaux-Chaudes décennies et, en particulier, depuis le choléra des années 1884-1885. Dans ce contexte, l'hôtel de France , estimé à 80.000 francs meubles compris, est vendu judiciairement en 1894 pour la somme 37.000 francs. Il pour 10.000 francs malgré son estimation de 50.000 francs. En 1900 et 1905, l'établissement hôtelier station (40 à 60 francs la pension). Après la Seconde Guerre mondiale, l'Entraide Sociale investie
    Référence documentaire :
    AM Laruns. Permis de construire n°98. Hôtel de France, 1961-1965 Permis de construire n° 98. Hôtel de France, 1961-1965. Archives privées. Acte de vente des parcelles BE5 et BE6 (hôtel de France), 1966. Archives privées . Acte de vente des parcelles BE5 et BE6 (hôtel de France), 1966.
  • Hôtel du Midi puis maison Cazaux, actuellement immeuble à logements
    Hôtel du Midi puis maison Cazaux, actuellement immeuble à logements Laruns - Eaux-Chaudes - Place des Thermes - en écart - Cadastre : 2018 BE 25
    Représentations :
    , identique à celui des autres immeubles investis par l'Entraide Sociale aux Eaux-Chaudes (hôtel de France
    Historique :
    francs couvrant la saison thermale. L'année suivante, c'est finalement 800 francs que la commune décide la résidence Beauséjour, de l'hôtel de France et de la maison Frotté. L'empreinte de l'association
  • Source Larressec ou Larressecq
    Source Larressec ou Larressecq Laruns - Eaux-Chaudes - Place Henri-IV - en écart - Cadastre : 2018 BE Édifice non cadastré situé en surplomb du gave face aux parcelles BE 31 et 32.
    Description :
    promenade. Avec la quarantaine des enfants à l'hôtel de France, il s'agit de la seule construction de style
  • Établissement thermal
    Établissement thermal Laruns - Eaux-Chaudes - Place des Thermes - en écart - Cadastre : 2018 BE 2
    Annexe :
    de 1.000 francs selon une délibération du 20 mai 1855. Cet affermage concerne le premier et le second quart d'heure. Leur plein tarif s'élève à 1 franc, mais des réductions ou gratuités existent en faveur Lombard pour 20.100 francs. La mise en ferme de l'établissement exclut, cette fois, les logements du
    Illustration :
    Vallée des Eaux-Chaudes au début du 20e siècle. Hôtel de France et établissement thermal
    Représentations :
    France (Lorraine, Paris, Périgueux etc.). La galerie des bains des enfants est ornée, sur un carrelage
    Historique :
    francs sont approuvés par le Conseil général le 1er août 1838. Selon la procédure habituelle, le Conseil réclamation de l'entrepreneur Lassalle-Barrère, auquel la commune doit 26.221 francs depuis 1847, Latapie financières qu'elle rencontre depuis l'exécution de ce projet. Après avoir fait deux emprunts de 50.000 francs , cette commission conclut que les travaux s'élèveraient à 140.000 francs. En raison de son manque de moyens, la commune fait inscrire dans le nouveau cahier des charges de l'affermage 150.000 francs de travaux, dont 20.000 francs à effectuer la première année, 15.000 francs la deuxième et 15.000 francs la l'entrepreneur Courtade, qui doit percevoir 30.828 francs, par Isidore Prunet, chaudronnier plombier qui procède recevoir un reliquat de 6.500 francs sous la responsabilité de Leidenfrost en 1892. Au tournant du 20e principales villes de France. A l'initiative d'Albert Guichot, une passerelle est installée en 1954 au-dessus de la route nationale entre l'hôtel de France et les environs de l'établissement afin de sécuriser la
    Référence documentaire :
    P. 129-130. JARRASSÉ Dominique. Les thermes romantiques. Bains et villégiature en France de 1800 à
  • Promenade de la Poste
    Promenade de la Poste Laruns - Eaux-Chaudes - Chemin forestier dit des Eaux-Chaudes - en écart - Cadastre : 2018 BE
    Historique :
    Hahounquouère, où est implanté l'hôtel de France, en offrant des vues sur le village depuis le flanc de montagne
  • Maison Larrouy puis poste actuellement maison
    Maison Larrouy puis poste actuellement maison Laruns - Eaux-Chaudes - Bourg - en écart - Cadastre : 2018 BE 86-88-89
    Historique :
    Larrouy fils et au propriétaire de l'hôtel de France pour les fournitures effectuées lors des fêtes
  • Promenade d'Argout ou promenade de l'Impératrice
    Promenade d'Argout ou promenade de l'Impératrice Laruns - Eaux-Chaudes - Place des Thermes - en écart - Cadastre : 2018 BE
    Illustration :
    Hôtel de France. Elévation principale depuis la promenade d'Argout. IVR72_20196410757NUC4A
  • Grotte des Eaux-Chaudes
    Grotte des Eaux-Chaudes Laruns - Grotte d'Eaux-Chaudes - isolé - Cadastre : 2018 BE 62
    Historique :
    tarifs, que le concessionnaire est tenu d'afficher à l'entrée, sont fixés comme suit : 1 franc par personne, 1.25 francs la visite guidée, 1.25 francs par personne pour l'éclairage. Les moins de dix ans et Laruns, est déclaré adjudicataire pour la somme de 700 francs avec Jean Gaspalou pour cautionnaire qui implique une augmentation des tarifs d'entrée qui atteignent 2.50 francs par personne et 5 francs
    Référence documentaire :
    l'ancienne France, Languedoc, tome II, 1835 TAYLOR Isidore, NODIER Charles, CAILLEUX Alphonse de. Voyages pittoresques et romantiques dans l'ancienne France, Languedoc tome II, Paris : Firmin-Didot, 1835.
  • Ecole primaire et halle, puis maison
    Ecole primaire et halle, puis maison Laruns - Eaux-Chaudes - rue de l' Ecole - en écart - Cadastre : 2018 BE 41
    Historique :
    traitements pour un instituteur et une institutrice - respectivement 800 francs et 700 francs en 1884, puis 1000 francs et 700 francs en 1886. En 1890, l'architecte départemental Émile Doyère est rétribué à hauteur de 940 francs par la commune pour la réalisation de plans et devis concernant des projets d'école
  • Temple de protestants
    Temple de protestants Laruns - Eaux-Chaudes - rue de l' Ecole - en écart - Cadastre : 2018 BE 47
    Historique :
    subvention publique, et lance une souscription. L'impératrice Eugénie contribue à hauteur de 100 francs à ce projet estimé à 1.500 francs. Ce n'est pourtant qu'en 1868 qu'est publiée la délibération accordant à célébré quatre dimanche de l'été pour une collecte de 36 francs. Le temple, ouvert tous les jours, devient Termes, notaire à Pau. Le temple est alors estimé à 6.000 francs, tandis que celui d'Eaux-Bonnes , incluant un presbytère, valait 20.000 francs. Tombé en désuétude en raison de l'absence de fidèles et
  • Vieil établissement thermal
    Vieil établissement thermal Laruns - Eaux-Chaudes - Place des Thermes - en écart - Cadastre : 2018 BE 10
    Historique :
    d’œuvre un acompte de 12.000 francs, qui s'additionne à ceux déjà versés en 1781 et 1783. En 1785 Laruns, pour la somme de 49.141 francs avec pour cautionnaire Jean Lassalle-Gassiole, livre une France Claude Antoine de Choiseul - étroitement lié au pouvoir avant et après la Révolution -, qui entre en possession des pavillons du Rey et de l'Esquirette "sur folle enchère" pour 40.000 francs. Elle 20.850 francs. Abbadie-Tourné, après avoir acheté la part de son copropriétaire, revend l'établissement à de 80.000 francs. Le 10 juin 1848, le tribunal d'Oloron, confirmé par la cour d'arrêt de Pau le 5 causé par l'éloignement des sources du Rey et de l'Esquirette. L'indemnité est fixée à 22.950 francs assignent donc de nouveau la commune au tribunal le 25 juillet 1854 et demandent 109.400 francs d'indemnités " pour la somme de 60.000 francs. La commune doit prendre possession de l'immeuble, mobilier excepté, à somme de 520 francs, avec pour garant Jean-Pierre Casabonne. Malgré ces tentatives de redynamisation
  • Hôtel de voyageurs puis résidence Beauséjour
    Hôtel de voyageurs puis résidence Beauséjour Laruns - Eaux-Chaudes - Bourg - en écart - Cadastre : 2018 BE 24
    Historique :
    exemple, maison Frotté, hôtel du Midi, hôtel de France) et à Eaux-Bonnes (hôtel de la paix, maison
  • Maquette de la station thermale des Eaux-Chaudes
    Maquette de la station thermale des Eaux-Chaudes Laruns - Eaux-Chaudes - Place Henri-IV - en écart - Cadastre : 2018 BE 26
    Illustration :
    Détail de l'entrée du bourg, avec hôtel de France (à gauche) et établissement thermal (à droite
    Historique :
    l'apogée du thermalisme en France, dans les années 1880. Cette maquette permet en outre de visualiser des géographiques de France. La présence de l'hémicycle du Rey à l'établissement thermal confirme que la maquette
  • Chapelle, puis église paroissiale de la Sainte-Trinité
    Chapelle, puis église paroissiale de la Sainte-Trinité Laruns - Eaux-Chaudes - Place de l' Église - en écart - Cadastre : 2018 BE 11
    Illustration :
    Entrée du bourg thermal dans les années 1920. Devant l'hôtel de France. A l'arrière-plan, place de
    Historique :
    somme de 12.500 francs, en 1827 d'après les plans et le projet de l'ingénieur Cailloux signés le 12 mars disposition d'un logement et une somme de 300 francs à verser au futur curé et, en parallèle, il prie l'évêque de solliciter 350 francs au ministère des Cultes. En 1854 puis en 1857, dans ses rapports annuels sur conseil municipal à l'unanimité - car il est jugé "d'utilité publique" -, pour la somme de 530 francs. Un second vote la même année octroie 205 francs pour l'entretien du culte en faveur de la fabrique de l'église, dont les ressources sont insuffisantes. La commune renouvelle son aide à hauteur de 150 francs en
  • Maison familiale de vacances
    Maison familiale de vacances Laruns - Lous Hias - V.C. 6 - isolé - Cadastre : 2018 AI 245
    Historique :
    1990. Le montant du projet atteint alors la somme considérable de 1.530.000 francs. Le terrain 19 février 1966 pour un montant de 50.000 francs. La commune de Laruns s'engage dans le même temps à
  • Pension Séguy puis maison Fourçans
    Pension Séguy puis maison Fourçans Laruns - Eaux-Chaudes - Bourg - en écart - Cadastre : 2018 BE 17
    Historique :
    courante et un garage pour le tarif assez élevé de 35 à 45 francs. Il est plus tard transmis à la famille
  • Tableau : Résurrection du fils de la veuve de Naïm
    Tableau : Résurrection du fils de la veuve de Naïm Laruns - Eaux-Chaudes - Place de l' Église - en écart - Cadastre : 2018 BE 11
    Historique :
    une somme de 1.000 francs, versée la même année 1858. Gide réalise ici une œuvre relevant pleinement
  • Présentation de la commune de Laruns
    Présentation de la commune de Laruns Laruns
    Historique :
    France et en Europe, ayant conduit au renouvellement complet de son paysage bâti. La station constitue, à
  • Maison Frotté puis maison Domingo
    Maison Frotté puis maison Domingo Laruns - Eaux-Chaudes - Bourg - en écart - Cadastre : 2018 BE 18
    Historique :
    de 35 francs la nuitée. L'édifice est acquis par l'Entraide Sociale, adjudicataire des établissements
  • Maison Larqué puis maison Maysonnave
    Maison Larqué puis maison Maysonnave Laruns - Eaux-Chaudes - Bourg - en écart - Cadastre : 2018 BE 40
    Historique :
    dédommagement de 1107 francs pour avoir cédé une parcelle à l'arrière de sa maison afin de permettre