Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 50 - triés par pertinence
  • Fonts baptismaux
    Fonts baptismaux Vicq-sur-Gartempe - Eglise Saint-Léger - en village
    Historique :
    fabrique, une dépense de 145,75 francs a été enregistrée en 1902 pour leur rénovation).
  • Prieuré, aujourd'hui église Notre-Dame
    Prieuré, aujourd'hui église Notre-Dame Jouhet - le Bourg - en village - Cadastre : 1943 H3 455 [Idem en 2016] 1840 H3 767
    Description :
    l'ancienne cloche fêlée, Henriette Noémie et Marie-Paulette, dédiée aux morts pour la France). Le chevet est
    Historique :
    du presbytère, porte intérieure. En 1852, un budget de 608 francs est voté pour faire des réparations par délibération municipale le 22 juin 1885 pour une somme totale de 1130,93 francs. Un secours de 400 francs est accordé par la commune au conseil de fabrique pour financer ces travaux.
    Référence documentaire :
    1852-1853. Travaux de réparation à l'église (couverture) pour 608 francs, à la croix du cimetière pour 5 francs et aux barrières du cimetière pour 58 francs. Le budget est assuré par un impôt francs. 1885, 22 juin : approbation pour un secours de 400 francs de la commune au conseil de fabrique pour la construction de la sacristie suivant les plans et devis de 1130,93 francs dressés le 22 mai 1885, 22 mai. Approbation du devis de 1130,93 francs. Souilloux (Pouilloux?) entrepreneur. p. 79 Crozet, René. Dictionnaire des églises de France. Paris : Robert Laffont, 1967, tome IIIc p. 328 Mussat, André. Le style gothique dans l'Ouest de la France. Paris : Picard, 1963.
  • Maison (noble ?) puis presbytère puis poste puis maison
    Maison (noble ?) puis presbytère puis poste puis maison Jouhet - le Bourg - 6 rue du Petit-Ruisseau 2 rue du Four-à-Pain - en village - Cadastre : 1840 H3 901, 902, 904 1943 H3 508, 510 2016 H3 518
    Annexe :
    fixé à la somme de cent soixante dix francs. L'adjudication sera faite suivant le mode prescrit par somme de cinq mille cinq cent cinquante francs dressé par l'architecte soussigné Montmorillon le 9 juin dépendances pour servir de maison presbytérale moyennant la somme de 2500 francs payables en sept termes extraordinairement de 20 centimes par franc pendant sept années pour l'acquit de la dite somme de 2500f. Mais que
    Référence documentaire :
    reconstruction du presbytère " : dépense estimée à 10119,99 francs, vote d'un emprunt de 6000 francs et demande d'une subvention de 4119,99 francs à l’État. 1906, 7 décembre : devis de travaux de restaurations à francs. Approuvé par la mairie le 10 mars 1907 et par la sous-préfecture le 26 mars 1907. 1907, 12 mai , pour la somme de 1361,43 francs. 1907-1937 : location du presbytère. 1923, 9 juin : cahier des charges résilier le bail (loyer annuel de 400 francs) de M. Renaud, facteur, muté à La Chapelle-Viviers, dont la renouvellement du bail de l'ancien presbytère à Jules Pagenaud, retraité, pour un loyer annuel de 2000 francs loyer annuel de M. Pagenaud, retraité, de 2000 à 6000 francs. 1950, 18 décembre : bail entre la commune
  • Ferme
    Ferme Gouex - Chez Bourlot - isolé - Cadastre : 1811 A 332-333, 337-339 2019 OA 0350
    Référence documentaire :
    Carte générale de la France. [Charroux]. N°68. établie sous la direction de César-François Cassini de Thury Carte générale de la France. [Charroux]. N°68. Feuille 104 / [établie sous la direction de
  • Manoir de Mortier
    Manoir de Mortier Montamisé - Mortier - 41, 43 et 45 rue de Mortier - en écart - Cadastre : 1817 G2 47 et 50 2004 BB 53, 56 et 57
    Annexe :
    de fermiers. La vente est faite moyennant 36000 francs. Une moitié de ce domaine appartient aux , architecte, et Radegonde-Elisabeth Pavie son épouse, demeurant à Poitiers, pour 8493 francs et une rente viagère de 600 francs. Les Boisson en étaient propriétaires selon les mêmes procès-verbaux d'adjudications
    Texte libre :
    , trésorier de France à Poitiers, est à la fois sieur de Mortier, comme avant lui son beau-père, Simon Le Rousseau, sieur de La Salle, trésorier de France au bureau des finances de Poitiers, seigneur de Mortier France. A la suite de l´émigration de Charles-Aimé Fouqueteau de Mortier, qui combat dans les armées
  • Église Saint-Martin
    Église Saint-Martin Brion - rue de la Viguerie - en village - Cadastre : 1812 B2 398 2009 AC 1
    Historique :
    . Pineau, conseiller municipal de Brion, fait un don de 2 500 francs à la commune et le ministère des cultes accorde une aide 1 400 francs ; la somme réunie permet la construction d´une première chapelle
    Référence documentaire :
    un don de 150 francs de M. Pineau pour construire une chapelle dans le côté droit de l'église (contre de 1500 francs pour la restauration de l'église. 1870, 14 avril : le ministère de la justice et des 1200 francs pour la construction d'une chapelle. 1872, 25 juillet : le ministère de l'instruction publique et des cultes accorde un secours de 1500 francs pour la restauration de l'église. 1874, 31 août  : le ministère de l'instruction publique et des cultes accorde un secours de 1000 francs pour des
  • Château de la Trompaudière, aujourd'hui ferme
    Château de la Trompaudière, aujourd'hui ferme Coussay-les-Bois - La Trompaudière - 12 chemin de la Trompaudière - isolé - Cadastre : 1833 I 258, 259, 260 2018 ZO 112, 113
    Référence documentaire :
    p. 7, 8 M. le Chevalier de Courcelles, Histoire généalogique et héraldique des pairs de France, des , précédée de la généalogie de la maison de France, Tome 1er, Paris, 1822. , chasteaux, plans, forteresses, vestiges d'Antiquité, maisons modernes et autres du Royaume de France, mise
  • Manoir de Clotet
    Manoir de Clotet Buxerolles - Clotet - 36 rue de Clotet - en écart - Cadastre : 1817 A18 1 à 4 2004 AP 63 et 127
    Texte libre :
    François-Sylvain Auriau, à son frère Auguste et à son cousin François, pour la somme de 70.000 francs. Les Poitiers. La vente, consentie pour 40.000 francs, comprend les objets immeubles par destination tels que
  • Ferme
    Ferme Gouex - La Pommeraie - en écart - Cadastre : 1881 D 262 2019 OD 0335
    Référence documentaire :
    Carte générale de la France. [Charroux]. N°68. établie sous la direction de César-François Cassini de Thury Carte générale de la France. [Charroux]. N°68. Feuille 104 / [établie sous la direction de
  • Prieuré Notre-Dame de Villesalem (ancien) à Journet
    Prieuré Notre-Dame de Villesalem (ancien) à Journet Journet - Villesalem - en écart - Cadastre : 1832 B4 1176,1177 2015 B 880 l'église et l'ancien bâtiment conventuel : B 880.
    Référence documentaire :
    p. 80-81 : 3 ill., 1 plan Crozet, René. Dictionnaire des églises de France. Paris : Robert Laffont p. 195-198 : 4 ill. Imbert, Thérèse. L'abbaye de Villesalem. Monuments historiques de la France, t archéologique de France, Poitiers, 109e session, 1951. Salet, Francis. L'église de Villesalem. Congrès archéologique de France, Poitiers, 109e session, 1951. p. 256-257 Semur, F. Abbayes, prieurés et commanderies de l'ancienne France vers IVe siècle - vers
  • Ferme, actuellement maison
    Ferme, actuellement maison Gouex - Fontmorin - isolé - Cadastre : 1811 E 246-248, 253 1964 E1 52 2019 OE 0240
    Référence documentaire :
    Carte générale de la France. [Charroux]. N°68. établie sous la direction de César-François Cassini de Thury Carte générale de la France. [Charroux]. N°68. Feuille 104 / [établie sous la direction de
  • Manoir de la Grange
    Manoir de la Grange Mairé - La Grange - en écart - Cadastre : 1833 B 544, 545 2017 AB 124, 125
    Référence documentaire :
    p. 5 Lainé, P. Louis, Archives généalogiques et historiques de la Noblesse de France, volume 5 , Paris, 1836. Lainé, P. Louis, Archives généalogiques et historiques de la Noblesse de France, volume 5
  • Manoir de Bonnillet
    Manoir de Bonnillet Chasseneuil-du-Poitou - Bonnillet - en écart - Cadastre : 1810 D2 307 à 314 2007 AL 574
    Annexe :
    Bonnillet. 1674, aveu de Marie Gillebert, femme de François des Francs, chevalier.1725, aveu d´Augustin des Francs, chevalier, seigneur du Plessis et de Bonnillet. 1741, aveu d´Elisabeth Olliveau, veuve d´Etienne -François de Montenay qui avait acheté Bonnillet de la maison des Francs. 1763, Augustin de Montenay, avocat
    Historique :
    , François des Francs, chevalier, seigneur de la Brethonnière. Le logis existant aujourd'hui semble dater du célébré le 28 octobre 1710. Augustin des Francs se défait du domaine le 5 mars 1733 au profit de son
  • Abbaye Notre-Dame-et-Saint-Junien de Nouaillé-Maupertuis
    Abbaye Notre-Dame-et-Saint-Junien de Nouaillé-Maupertuis Nouaillé-Maupertuis - en village - Cadastre : 1809 A 4, 4a, 6, 7, 9, 10, 11, 12, 13, 16, 17, 20, 21, 22, 23, 24, 26, 28, 29, 30, 31, 32, 34, 35, 36, 38, 39, 40, 41 Eglise A 27 1957 D 169p, 175p, 176, 177, 178, 182p, 183p, 185p, 186-189, 195-198, 200-205 Église parcelle D 202
    Texte libre :
    monastère. Les deux siècles suivants sont traversés par la guerre de Cent Ans qui oppose les rois de France et d'Angleterre pour le trône de France. En 1356, Nouaillé est particulièrement affecté par ce conflit car c'est à proximité de l'abbaye que se déroule une des premières batailles. Le roi de France du 15e siècle, la paix retrouvée, l'abbaye, comme de nombreux monastères du royaume de France, passe
    Référence documentaire :
    p. 117-119 : 2 ill., 1 plan. Crozet, René. Dictionnaire des églises de France. Paris : Robert , Grand Veneur de France. Bulletin de la société des Antiquaires de l'Ouest, 5e s., t. 10, 1996. , monastères et hôpitaux en France pendant la guerre de Cent Ans. t. I - t. II (2 vol.). Paris : Picard, 1897 la France médiévale. T. I-2 : Département de la Vienne (excepté la ville de Poitiers), 1975. p. 79-83 : 1 pl., 1 plan. La Bouralière, A. de. Nouaillé. Congrès archéologique de France, Poitiers p. 111-112 Semur, F. Abbayes, prieurés et commanderies de l'ancienne France vers IVe siècle - vers
  • Ferme dite métairie de la Porte, actuellement dépendance du château des Escorcières
    Ferme dite métairie de la Porte, actuellement dépendance du château des Escorcières Gouex - Les Escorcières - Route de Lussac - isolé - Cadastre : 1811 B 1664-1666 2019 OB 0165, 1578
    Historique :
    à cette date est de 3295 francs, ce qui la classe au 3ème rang des revenus des fermes du domaine. A
  • Champ de foire
    Champ de foire Lencloître - place du Champ de Foire - en ville - Cadastre : 2016 Le champ de foire n'est pas cadastré. Il est à cheval sur les sections AL et AM.
    Description :
    Chevrieux pour 12000 francs. Autrefois planté d'ormes et de peupliers, le champ de foire arbore désormais
  • Manoir du Grand Charassé
    Manoir du Grand Charassé Montamisé - Charassé - 46 rue de Moulière - en écart - Cadastre : 1817 F 640 à 642 et 644 2004 BN 21 et 22
    Texte libre :
    roi, président trésorier de France au bureau des finances de Poitiers. En 1822, les neveux et
  • Moulin
    Moulin Migné-Auxances - Giroir - 10 rue de Giroir - en village - Cadastre : 1839 E10 17,19, 21, 29, 30 2004 AY 227
    Annexe :
    opération de l´ingénieur sur le lieu pendant un jour : 18 francs. (...) Micault porteur d´instruments : 2 , 25 francs. Honoraires des ingénieurs pour rapport d´expédition : 9 francs. Total : 29, 25 francs. A 1828 : 1 (...) parcouru y compris l´allée et le retour à Poitiers : 4 francs. Le même jour 1 vacation d ´opération et pour (...) des lieux : 4 francs. Le 28 juin 1828 1 (...) de transport y compris l´allée et le retour à Poitiers : 4 francs. 1 vacation d´opération sur les lieux : 4 francs. 1 vacation pour le tracé (...) et rédaction du rapport : 4 francs. 1 demivacation au bureau d´ingénieur en chef : 3 francs. Total 23 francs. Certifié conforme par moi et l´ingénieur, soussigné, à Poitiers le 2 juillet. Signé Favre Mollin".
  • Abbaye Saint-Martin
    Abbaye Saint-Martin Ligugé - Le Bourg - Place du Révérend Père Lambert - en ville - Cadastre : 2017 BB 197, 211, 212, 213, 220 1937 C 383, 389, 391, 392, 394 1837 C 358, 359, 360, 363, 368, 370, 374, 385
    Annexe :
    VI, 1850, p. 7. « Chronique », Monument historique de la France, tome V, 1959, p. 148. COQUET Jean , 22-23. CROZET René, Dictionnaire des églises de France, Poitou Saintsong Angoumois, Paris, Lafont sur la peinture murale en France à l’époque romane [première partie] », Bulletin Monumental, tome CI saint Martin à l’époque franque », Revue d’histoire de l’Église de France, tome 47, n° 144, 1961, pp. 1 , église Saint-Martin », in Les premiers monuments chrétiens de la France, 2, Sud-Ouest et Centre, Atlas archéologique de la France, Paris 1996, pp. 278-283. GARCON Maurice, Huysmans. Du bal de Château-rouge au France, vol. 47, n°144, 1961, pp. 13-14. LE ROUX Hubert, « François Rabelais en Poitou », Le Picton, n°6 , « Abbayes, prieurés et commanderies de l’ancienne France (vers Ive siècle vers XVIIIe siècle) Poitou pavement préromanes et romanes en France », Cahiers de Civilisation médiévale, tome V, n°17, 1962, pp. 13 -France, 1985. TREFFORT Cécile, « La dalle funéraire dite d’Ursinus Ligugé. Contribution à l’épigraphie
    Historique :
    est ravagé vers 1359 par les partisans du roi de France pour éviter l'installation d'une garnison jésuites sont chassés du Royaume de France en 1762. Le site est géré par la manse épiscopale. À la
  • Moulin à papier, brasserie et malterie de Montmorillon, minoterie
    Moulin à papier, brasserie et malterie de Montmorillon, minoterie Saulgé - les Mats - isolé - Cadastre : 1840 B2 620, 622 1981 B2 1183-1188, 1219-1222, 1238, 1424, 1425 2015 AH 2-21 ; 89-91
    Annexe :
    doivent réduire sensiblement le chiffre de 780 000 francs. M. Pillot, le nouveau propriétaire fait à la nouvelle Société l'apport du groupe industriel de la brasserie pour 400 000 francs. M. Pillot a fait
    Illustration :
    Plan des trois vannes de décharge, constructions électriques de France, Tarbes, 1929 Coupe longitudinale des trois vannes de décharge, constructions électriques de France, Tarbes, 1929 Coupe transversale des trois vannes de décharge, constructions électriques de France, Tarbes, 1929
    Historique :
    , limonades et sodas. L'eau utilisée provient d'une source voisine, les orges sont récoltés en France, tandis
    Référence documentaire :
    ". Constructions électriques de France. Usines de Tarbes. 1929. Ech. 1/25. p. 157 Weiller, Jean ; Gauthier, Louis ; Garnier, Roger. La vie industrielle. Richesses de France
1 2 3 Suivant