Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 5 066 - triés par pertinence
  • Confolens : présentation de la commune
    Confolens : présentation de la commune Confolens
    Titre courant :
    Confolens : présentation de la commune
    Description :
    Édifiée de part et d´autre de la Vienne, la ville de Confolens est située à 65 km d´Angoulême, 55 RN 141, passe à près de 20 km au sud de la ville. Confolens n´apparaît donc pas au sens strict comme une voie secondaire du trafic entre Angoulême et Limoges). La ville de Confolens est située à la constitue la limite séparative entre les cantons de Confolens nord et Confolens sud. Siège de sous -préfecture, Confolens est néanmoins une commune peu densément peuplée (151 habitants par kilomètre-carré ). En matière de transports en commun, la desserte ferroviaire pour voyageurs de Confolens par le Petit plus aucune desserte de Confolens à destination de Limoges ou de Poitiers ni même de possibilités de rabattement vers les gares SNCF les plus proches de Chabanais et Roumazières. Seul l´axe Confolens-Angoulême Confolens peut être divisé en trois entités : - la zone urbaine divisée par la Vienne ; - la zone péri commerciales ; - la zone rurale. La zone rurale Sur le territoire de la commune de Confolens, la zone rurale
    Annexe :
    Texte sur les limites de l'octroi, A. D. Charente, Série O, Confolens, 672. Texte porté en marge du plan. " Limites de l'octroi. Le rayon de l'octroi de Confolens comprend : toutes les habitations petit chemin au dessus du pré Maumelon, traversant le chemin de Confolens à Négrat, pour suivre jusqu'à Seigneurs de Confolens après sa séparation de la pricipauté de Chabanais. 1514 : François de Villatte (à Ansac) et comte de Confolens, capitaine des gardes écossaises, décédé à Paris en 1615 . Confolens revient à son petit neveu, René de Vienne, comte de Châteauvieux et de Confolens. Marie-Françoise ses terres de Confolens à Charles-Emmanuel de la Vieuville (1669), qui épouse Marie-Anne de Saint trésor royal. Charles Louis Auguste de la Vieuville. Ruiné, il vend ses terres de Confolens le 16 février 1786 au marquis Claude de Nieul, qui rétrocède les dîmes dépendant de Confolens et de la Villatte à son , marquis de Nieul-le-Virouil et comte de Confolens, nommé pour l'élection de Confolens. Décède le 31 août
    Illustration :
    Centre ville et noms des rues de Confolens. IVR54_20071600810NUDA Plan de la ville de Confolens avec les principaux édifices. IVR54_20061603509NUDA Plan de la ville de Confolens, extension de l'urbanisation au fil du temps. IVR54_20071600811NUDA Edifices religieux de Confolens. IVR54_20061603506NUDA Emplacements de bâtiments publics de Confolens, sur le plan numérisé de 2004. IVR54_20061605662NUDA Extension sud de la ville de Confolens, sur le fond cadastral numérisé (2004 Voie ferrée de Roumazières à Lussac-les-Châteaux par Confolens, tracé et ouvrages sur la commune de Confolens. IVR54_20061604818NUDA Population de Confolens de 1821 à 1999, d'après les données de l'Insee. IVR54_20061605059NUDA Plan partiel de Confolens. XVIIIe siècle. IVR54_20021601358X
    Historique :
    , aucune occupation gauloise ou antique n´a pu être mise en évidence à Confolens, qui n´a cependant pas Poitiers, de Limoges et de la Marche s´exacerbent autour de la position stratégique de Confolens. Ainsi , donna l´église Saint-Maxime de Confolens. Vers 1020, le comte de la Marche Bernard assiégea à Confolens Chabanais et Confolens. À la fin du XIe siècle encore, les conflits entre seigneurs pour la maîtrise de Confolens se poursuivaient : le comte de la Marche Boson III mourut en 1091 au pied du donjon de Confolens partielle des dépendances des abbayes de Charroux et Lesterps. Ainsi, le prieuré Saint-Maxime de Confolens prieuré Saint-Benoît d´Ansac-sur-Vienne. De son côté, la troisième paroisse de Confolens, dite paroisse reconstructions. La ville de Confolens semble avoir été relativement épargnée par la guerre de Cent-Ans Confolens, alors qu'en 1514, Jacques de Vendôme est prince de Chabanais, et François de Ferrières épouse Louise de Vendôme en 1519, seigneur de Confolens qui devient alors une baronnie. Elle est finalement
    Localisation :
    Confolens
    Référence documentaire :
    Documents sur Confolens. Dossiers sur Confolens. Confolens au sujet des limites de la commune. poudres à construire par la ville de Confolens. " Plan de Confolens dressé à l'occasion du procès contre les tanneurs, fin XVIIIe siècle ". 30 x 45 " Plan d'alignement de Confolens, 1840, validé par le préfet en 1873 ". Vincent, agent-voyer " Tracé d'une partie de rue conduisant, au sortir de la ville de Confolens, des Récollets à Saint " Carte de Confolens publiée par le dépôt de la guerre, 1850 ". 1850, éch. 1/50000, h = 96 cm, la passage de la commune de Confolens au lavoir-abreuvoir de Puygrenier ". Confolens, 9 janvier 1874 [visé " Plan de la propriété Fougerat adossée à l'église Saint-Maxime ". Confolens, 25 avril 1874
  • Saint-Germain-de-Confolens : présentation de la commune
    Saint-Germain-de-Confolens : présentation de la commune Saint-Germain-de-Confolens
    Titre courant :
    Saint-Germain-de-Confolens : présentation de la commune
    Description :
    La commune de Saint-Germain-de-Confolens, située à 5 kilomètres au nord de Confolens, est composée route de Confolens à Bellac qui traverse la commune du sud au nord. Il est situé entre l'escarpement
    Illustration :
    Saint-Germain-de-Confolens, son château et Sainte-Radegonde (commune de Lessac Extrait du plan cadastral de 1825 : le bourg de Saint-Germain-de-Confolens. IVR54_20051602828NUCA
    Historique :
    Négrat a été supprimée en 1790. La partie sud a été rattachée à Confolens, la partie nord à Saint-Germain sur la route de Confolens, est acheté par la commune pour accueillir les foires. Les bêtes étaient
    Localisation :
    Saint-Germain-de-Confolens
    Référence documentaire :
    Confolens, 4ème année, dernier trimestre, n° 16, décembre 1985. Boulanger, Pierre, Saint-Germain de Confolens, Quelques pages de notre histoire. p. 37-38 Dumont, Jacques. Géographie historique de Confolens sud. Les amis du vieux Confolens, n disparition. Les amis du vieux Confolens, n° 55-56, nov. 1995. p. 3-5 Larigauderie, André. Découverte fortuite d'un souterrain : Saint-Germain-de-Confolens, 27-01 -1989, Bulletins de la société Les amis du vieux Confolens, n° 31, 4ème trimestre 1989.
  • Présentation des objets mobiliers de l'église de Saint-Germain-de-Confolens
    Présentation des objets mobiliers de l'église de Saint-Germain-de-Confolens Saint-Germain-de-Confolens - en village
    Titre courant :
    Présentation des objets mobiliers de l'église de Saint-Germain-de-Confolens
    Annexe :
    Objets mobiliers situés dans l'église de Saint-Germain-de-Confolens Verrières : - Sacré Cœur
    Canton :
    Confolens-Sud
    Localisation :
    Saint-Germain-de-Confolens - en village
  • Voie ferrée
    Voie ferrée Confolens - isolé
    Description :
    Les deux voies ferrées de Confolens sont aujourd'hui désaffectées. Les rails ont été démontés pour
    Illustration :
    Voie ferrée de Roumazières à Lussac-les-Châteaux par Confolens, tracé et ouvrages sur la commune de Confolens. IVR54_20061604818NUDA
    Canton :
    Confolens-Nord
    Historique :
    La voie ferrée qui traverse Confolens est située sur le tracé de la ligne Roumazières-Lussac-les -Châteaux par Manot, Ansac-sur-Vienne et Confolens. Cette ligne a connu une longue histoire entre 1856, date que le 31 juillet 1887 pour la section Roumazières-Confolens et le 1er mai 1901 pour la section Confolens-Le Vigeant (autorisée par une loi de 1879 et une de 1883). Sur la section nord, les travaux ne seconde ligne avait pour terminus Confolens. Il s'agit de la ligne à voie étroite dite du Petit-Mairat , qui reliait Angoulême à Confolens. Cette voie a été inaugurée le 1er juillet 1913 pour le tronçon Champagne-Mouton - Confolens. La section Confolens-Le Vigeant est fermée au trafic voyageurs dès 1938, mais Charente-Limousine, de Roumazières-Loubert à Confolens via Manot et Ansac-sur-Vienne.
    Localisation :
    Confolens - isolé
    Référence documentaire :
    construction de la ligne de chemin de fer de Confolens à Exideuil avec en son milieu une grande planche. construction de la ligne de chemin de fer de Confolens à Exideuil ". 1887. Plan, coupe, profil. La = 54 cm ; h " Album de cinquante photographies de Confolens et ses environs ". 1893-1896. L = 12 cm, la = 17 cm ; 3° de Confolens à la ligne de Civray au Blanc : 7 avril 1879, Bulletin des lois de la République
  • Porte de ville dite porte du pont du Goire
    Porte de ville dite porte du pont du Goire Confolens - rue du Soleil - en ville - Cadastre : Voie publique
    Illustration :
    Plan partiel de Confolens. XVIIIe siècle. IVR54_20021601358X Plan de Confolens au XVIIIe siècle, détail. IVR54_20061605616NUCA Plan de Confolens au XVIIIe siècle, détail. IVR54_20061605617NUCA
    Canton :
    Confolens-Sud
    Historique :
    La porte, qui dépendait des fortifications de la ville, est figurée sur le plan de Confolens du
    Localisation :
    Confolens - rue du Soleil - en ville - Cadastre : Voie publique
    Référence documentaire :
    " Plan de Confolens dressé à l'occasion du procès contre les tanneurs, fin XVIIIe siècle ". 30 x 45 p. 80-81 Boulanger, Pierre. Promenade à travers les rues de Confolens, impr. Eclaircy, Confolens
  • Chapelle des Récollets (ancienne), salle des fêtes (ancienne), cinéma
    Chapelle des Récollets (ancienne), salle des fêtes (ancienne), cinéma Confolens - 3 place Emile Roux - en ville - Cadastre : 1826 A 666, 668, 669 1992 AD 342
    Description :
    Cette salle des fêtes, qui abrite également le cinéma de Confolens, est installée dans l'ancienne
    Illustration :
    Plan partiel de Confolens. XVIIIe siècle. IVR54_20021601358X Armoiries de la ville de Confolens sur le pignon du portail de la chapelle. IVR54_20051603685NUCA
    Canton :
    Confolens-Sud
    Représentations :
    Armoiriées de la ville de Confolens sur le portail surmoté d'un fronton.
    Localisation :
    Confolens - 3 place Emile Roux - en ville - Cadastre : 1826 A 666, 668, 669 1992 AD 342
    Référence documentaire :
    " Plan de Confolens dressé à l'occasion du procès contre les tanneurs, fin XVIIIe siècle ". 30 x 45 " Plan de l'agrandissement de l'école des filles ". Confolens, 1887. Plan [reproduit dans le p. 70-78 Boulanger, Pierre. Promenade à travers les rues de Confolens, impr. Eclaircy, Confolens p. 49 Dujardin, Véronique, Moinot, Émilie. Confolens, Charente, collection Parcours du patrimoine Giraud, Joël. Cent ans de cinéma ! Et à Confolens ? Les amis du vieux Confolens, n° 55-56, nov p. 56 Ville de Confolens. Zone de protection du patrimoine architectural et urbain, ZPPAU de Confolens, rapport de présentation. Réd. I. Berger-Wagon, B. Wagon, O. Lescorce, sl., décembre 1992, 116 p
  • Gare
    Gare Confolens - avenue Gambetta - en ville - Cadastre : 1992 AL 193
    Illustration :
    Voie ferrée de Roumazières à Lussac-les-Châteaux par Confolens, tracé et ouvrages sur la commune de Confolens. IVR54_20061604818NUDA
    Canton :
    Confolens-Sud
    Historique :
    La gare de Confolens fut ouverte en 1887 et est au carrefour de la voie Roumazières-Le Vigeant et du Petit-Mairat vers Angoulême par Champagne-Mouton. La voie ferrée qui traverse Confolens est située sur le tracé de la ligne Roumazières-Lussac-les-Châteaux par Manot, Ansac-sur-Vienne et Confolens section Roumazières-Confolens et le 1er mai 1901 pour la section Confolens-Le Vigeant. Sur la section nord cette voie. Une seconde ligne avait pour terminus Confolens. Il s'agit de la ligne à voie étroite dite du Petit-Mairat, qui reliait Angoulême à Confolens. Cette voie a été inaugurée le 1er juillet 1913 pour le tronçon Champagne-Mouton-Confolens. La ligne de chemin de fer et la gare sont désormais Confolens via Manot et Ansac-sur-Vienne.
    Localisation :
    Confolens - avenue Gambetta - en ville - Cadastre : 1992 AL 193
    Référence documentaire :
    " Album de cinquante photographies de Confolens et ses environs ". 1893-1896. L = 12 cm, la = 17 cm p. 178 Boulanger, Pierre. Promenade à travers les rues de Confolens, impr. Eclaircy, Confolens p. 24, 65 Dujardin, Véronique, Moinot, Émilie. Confolens, Charente, collection Parcours du
  • Tombeau de Mme Gontier
    Tombeau de Mme Gontier Confolens - en ville - Cadastre : 1992 AK 1, 329, 396, 407
    Description :
    Le tombeau le plus remarquable du cimetière de Confolens est celui de Cécile Jeanne Marie Crévelier , décédée le 29 avril 1884, épouse de Jean Amédée Gontier, sous-préfet de Confolens. Son tombeau est composé
    Illustration :
    Un tombeau dans le cimetière. Ancien dolmen ou monument druidique de Périssac, près Confolens Carte postale ancienne : le tombeau de la femme du sous-préfet à Confolens, remploi du dolmen de Carte postale ancienne : le tombeau de la femme du sous-préfet à Confolens, remploi du dolmen de Carte postale ancienne : le tombeau de la femme du sous-préfet à Confolens, remploi du dolmen de Tombeau de Cécile Jeanne Marie Crevelier femme du sous-préfet de Confolens Jean Amedée Gontier Tombeau de Cécile Jeanne Marie Crevelier femme du sous-préfet de Confolens Jean Amedée Gontier
    Canton :
    Confolens-Nord
    Localisation :
    Confolens - en ville - Cadastre : 1992 AK 1, 329, 396, 407
    Référence documentaire :
    " Album de cinquante photographies de Confolens et ses environs ". 1893-1896. L = 12 cm, la = 17 cm p. 24 Anonyme. Le dolmen de Périssat. Bulletin de la société Les amis du vieux Confolens, 4ème p. 64 Dujardin, Véronique, Moinot, Émilie. Confolens, Charente, collection Parcours du patrimoine
  • Château fort, donjon
    Château fort, donjon Confolens - 27 rue du Puits d'Olivet - en ville - Cadastre : 1826 A 504, 505 1992 AD 74 2004 AD 458
    Description :
    Le donjon de Confolens a été construit vers le sommet du promontoire rocheux qui sépare la Vienne
    Annexe :
    Seigneurs de Confolens après sa séparation de la pricipauté de Chabanais. 1514 : François de Villatte (à Ansac) et comte de Confolens, capitaine des gardes écossaises, décédé à Paris en 1615 . Confolens revient à son petit neveu, René de Vienne, comte de Châteauvieux et de Confolens. Marie-Françoise ses terres de Confolens à Charles-Emmanuel de la Vieuville (1669), qui épouse Marie-Anne de Saint trésor royal. Charles Louis Auguste de la Vieuville. Ruiné, il vend ses terres de Confolens le 16 février 1786 au marquis Claude de Nieul, qui rétrocède les dîmes dépendant de Confolens et de la Villatte à son , marquis de Nieul-le-Virouil et comte de Confolens, nommé pour l'élection de Confolens. Décède le 31 août
    Canton :
    Confolens-Sud
    Historique :
    . Pendant les guerres de Religion, les protestants s'emparent du château de Confolens, déjà en ruines, et y Confolens est aujourd'hui une propriété privée. les bâtiments qui lui ont été adossés ne présentent pas
    Localisation :
    Confolens - 27 rue du Puits d'Olivet - en ville - Cadastre : 1826 A 504, 505 1992 AD 74 2004 AD
    Référence documentaire :
    p. 8-10 Boulanger, Pierre. A la recherche des murs de la ville. Les amis du vieux Confolens, n° 6 p. 128 Boulanger, Pierre. Promenade à travers les rues de Confolens, impr. Eclaircy, Confolens p. 3 Dujardin, Véronique, Moinot, Émilie. Confolens, Charente, collection Parcours du patrimoine, n p. 60 Ville de Confolens. Zone de protection du patrimoine architectural et urbain, ZPPAU de Confolens, rapport de présentation. Réd. I. Berger-Wagon, B. Wagon, O. Lescorce, sl., décembre 1992, 116 p
  • Loges, cabanes de vigneron et édifices liés à la vigne dans le Confolentais
    Loges, cabanes de vigneron et édifices liés à la vigne dans le Confolentais
    Description :
    vingtième des terres jusqu´à la crise du phylloxéra vers 1880. Confolens se distingue en raison des besoins de Confolens ont quasiment toutes disparu : au nord et à l'ouest des Essandries (anciennes parcelles
    Illustration :
    Cabane de vigneron à Confolens. IVR54_20061604739NUCA Cabane de vigneron à Confolens. IVR54_20061604746NUCA Cabane de vigneron à Confolens. IVR54_20061604744NUCA Cabane de vigneron à Confolens. IVR54_20061605378VA Cabane de vigneron à Confolens. IVR54_20061604754NUCA Cabane de vigneron à Confolens. IVR54_20061602916NUCA Cabane de vigneron à Confolens. IVR54_20061602916NUCA
    Historique :
    du Clain, du Transon et de la Vienne, aux abords d'Epenède, de Hiesse, d'Alloue, de Confolens et de
  • Demeures
    Demeures Confolens
    Description :
    Les 567 dossiers de demeures de Confolens sont répartis en : - 484 maisons ; - 41 fermes ; - 22 hôtels particuliers ; - 8 manoirs ; - 8 immeubles ; - 3 lotissements ; - 1 donjon. À Confolens, une
    Annexe :
    Chronogrammes portés sur les maisons et fermes de Confolens - 1609 douteux (remploi ?) dans un
    Illustration :
    Carte des maisons à pan de bois de Confolens. IVR54_20071600293NUDA Evolution de l'urbanisation de Confolens du Moyen-Age à nos jours. IVR54_20071600811NUDA
    Historique :
    La première mention de la seigneurie de Confolens remonte à la fin du Xe siècle. Il ne reste anciennes maisons à pan de bois de Confolens, les nombreuses fenêtres à traverse et meneau, à mouluration donné à Confolens sa physionomie urbaine actuelle : établissements religieux charitables, hôtels du Minage. La même année, sur la rive opposée de la Vienne, M. de Saint-Chamond, comte de Confolens conservées. En 1887, la gare de Confolens est inaugurée. Un demi-siècle après la construction de maisons fermes de Confolens sont rares (voir liste en annexe).
    Localisation :
    Confolens
    Référence documentaire :
    Dujardin, Véronique, Moinot, Émilie. Confolens, Charente, collection Parcours du patrimoine, n° 325
  • Pont
    Pont Confolens - en ville - Cadastre : 1992 AI 157 1992 AK 249
    Illustration :
    Voie ferrée de Roumazières à Lussac-les-Châteaux par Confolens, tracé et ouvrages sur la commune de Confolens. IVR54_20061604818NUDA
    Canton :
    Confolens-Nord
    Historique :
    La voie ferrée qui traverse Confolens est située sur le tracé de la ligne Roumazières-Lussac-les -Châteaux par Manot, Ansac-sur-Vienne et Confolens. Cette ligne a connu une longue histoire entre 1856, date
    Localisation :
    Confolens - en ville - Cadastre : 1992 AI 157 1992 AK 249
  • Maison de garde-barrière
    Maison de garde-barrière Confolens - les Trois-Piliers - en écart - Cadastre : 2004 E 428
    Illustration :
    Voie ferrée de Roumazières à Lussac-les-Châteaux par Confolens, tracé et ouvrages sur la commune de Confolens. IVR54_20061604818NUDA
    Canton :
    Confolens-Nord
    Historique :
    La voie ferrée qui traverse Confolens est située sur le tracé de la ligne Roumazières-Lussac-les -Châteaux par Manot, Ansac-sur-Vienne et Confolens. Cette ligne a connu une longue histoire entre 1856, date que le 31 juillet 1887 pour la section Roumazières-Confolens et le 1er mai 1901 pour la section Confolens-Le Vigeant. Sur la section nord, les travaux ne démarrent qu'en 1897. Cette maison de garde
    Localisation :
    Confolens - les Trois-Piliers - en écart - Cadastre : 2004 E 428
  • Porte de ville : ancienne porte d'Ansac
    Porte de ville : ancienne porte d'Ansac Confolens - rue des Portes-d'Ansac - en ville - Cadastre : 2004 AI 135 (près de)
    Illustration :
    Plan partiel de Confolens. XVIIIe siècle. IVR54_20021601358X Plan de Confolens au XVIIIe siècle, détail. IVR54_20061605103NUCA
    Canton :
    Confolens-Nord
    Historique :
    Confolens. La démolition des murailles vétustes et le comblement des fossés sont décidés en 1771 : leur
    Localisation :
    Confolens - rue des Portes-d'Ansac - en ville - Cadastre : 2004 AI 135 (près de)
    Référence documentaire :
    " Plan de Confolens dressé à l'occasion du procès contre les tanneurs, fin XVIIIe siècle ". 30 x 45 p. 143-144, 154-156 Boulanger, Pierre. Promenade à travers les rues de Confolens, impr. Eclaircy , Confolens, 2003. p. 64 Ville de Confolens. Zone de protection du patrimoine architectural et urbain, ZPPAU de Confolens, rapport de présentation. Réd. I. Berger-Wagon, B. Wagon, O. Lescorce, sl., décembre 1992, 116 p
  • Porte de ville : ancienne porte Saint-Barthélemy
    Porte de ville : ancienne porte Saint-Barthélemy Confolens - rue Saint-Barthélemy - en ville - Cadastre : 1992 AK 229 (près de)
    Illustration :
    Plan partiel de Confolens. XVIIIe siècle. IVR54_20021601358X Plan de Confolens au XVIIIe siècle, détail. IVR54_20061605615NUCA
    Canton :
    Confolens-Nord
    Historique :
    Confolens. La démolition des murailles vétustes et le comblement des fossés sont décidés en 1771 : leur
    Localisation :
    Confolens - rue Saint-Barthélemy - en ville - Cadastre : 1992 AK 229 (près de)
    Référence documentaire :
    " Plan de Confolens dressé à l'occasion du procès contre les tanneurs, fin XVIIIe siècle ". 30 x 45 p. 143-144, 154-156 Boulanger, Pierre. Promenade à travers les rues de Confolens, impr. Eclaircy , Confolens, 2003.
  • Maison de retraite
    Maison de retraite Confolens - avenue du Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 1992 AH 81
    Description :
    Cette maison de retraite, dite maison des Sources, dépend de l'hôpital de Confolens.
    Illustration :
    Extension sud de la ville de Confolens, sur le fond cadastral numérisé (2004
    Canton :
    Confolens-Sud
    Localisation :
    Confolens - avenue du Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 1992 AH 81
  • Voies ferrées du Confolentais
    Voies ferrées du Confolentais
    Description :
    dizaines de mètres. La ligne Angoulême - Champagne-Mouton - Confolens, à voie étroite, utilisée par un -sur-Vienne, permettait à la ligne de chemin de fer de Roumazières à Confolens de franchir la Faye. La ligne de vélo-rail du Chemin de fer de Charente-Limousine, de Roumazières-Loubert à Confolens via Manot se poursuivait au nord de Confolens jusqu´à Availles-Limousine et Le Vigeant. Elle desservait la gare
    Illustration :
    Gare de Confolens, photographie de 1893. IVR54_20031602286X Pont à tablier métallique sur la rue Saint-Barthélemy à Confolens, vu depuis l'est Gare de Confolens. IVR54_20071600311VA
    Historique :
     : - Roumazières-Confolens-Le Vigeant (1887 et 1901), - Ruffec - Roumazières par Champagne-Mouton (1907), - et Angoulême -Champagne-Mouton - Confolens (ouverte en 1912 jusque Champagne-Mouton et en 1913 jusque Confolens Champagne-Mouton et en 1913 de Champagne-Mouton à Confolens. La voie Roumazières - Confolens - Le Vigeant Roumazières-Confolens et 1901 pour Confolens-Le Vigeant, section pour laquelle les travaux n´ont débuté qu´en Vigeant (Vienne) en 1970, puis la section sud jusqu´à Confolens en 1979, la ligne étant utilisée jusqu´en 1978 pour le transport des pierres de la carrière de Négrat vers Confolens. La voie Ruffec
  • Pont
    Pont Confolens - en ville - Cadastre : 1992 AK 87, AL 198
    Illustration :
    Voie ferrée de Roumazières à Lussac-les-Châteaux par Confolens, tracé et ouvrages sur la commune de Confolens. IVR54_20061604818NUDA
    Canton :
    Confolens-Nord
    Historique :
    La voie ferrée qui traverse Confolens est située sur le tracé de la ligne Roumazières-Lussac-les -Châteaux par Manot, Ansac-sur-Vienne et Confolens. Cette ligne a connu une longue histoire entre 1856, date
    Localisation :
    Confolens - en ville - Cadastre : 1992 AK 87, AL 198
  • Hôtel particulier, hôtel de ville, sous-préfecture (ancienne), tribunal (ancien), poste (ancienne)
    Hôtel particulier, hôtel de ville, sous-préfecture (ancienne), tribunal (ancien), poste (ancienne) Confolens - 1 place de l' Hôtel-de-ville - en ville - Cadastre : 1826 A 395 1992 AD 291
    Description :
    portant les armoiries de la ville de Confolens. Au rez-de-chaussée, la porte bâtarde est surmontée d'une
    Annexe :
    Plaque commémorative du maquis Foch " Hommage de Confolens / à ses libérateurs du Maquis Foch / maquisards du BATAILLON FOCH AS 15 B2, la ville de / Confolens exprime sa reconnaissance et rappelle aux
    Illustration :
    Emplacements de bâtiments publics de Confolens, sur le plan numérisé de 2004. IVR54_20061605662NUDA Plan partiel de Confolens. XVIIIe siècle. IVR54_20021601358X Plan général de la ville de Confolens et emplacements possibles du palais de justice, 1862
    Canton :
    Confolens-Sud
    Représentations :
    Armoiries de la ville de Confolens sur le fronton de la porte d'entrée de l'élévation antérieure
    Historique :
    Villette et Masmarteau à Confolens. Un acte de 1788 donne une description assez précise de l'hôtel siècle. En 1793, l'hôtel particulier est saisi comme bien national. Sur un plan de Confolens du XVIIIe
    Localisation :
    Confolens - 1 place de l' Hôtel-de-ville - en ville - Cadastre : 1826 A 395 1992 AD 291
    Référence documentaire :
    de Confolens. " Plan de Confolens dressé à l'occasion du procès contre les tanneurs, fin XVIIIe siècle ". 30 x 45 " Plan général de la ville de Confolens et emplacements possibles du palais de justice ". 1862, 6 p. 1-12 Anonyme. Le général De Gaulle sort de la mairie de Confolens. Les amis du vieux Confolens p. 37-40 ; 53 Boulanger, Pierre. Promenade à travers les rues de Confolens, impr. Eclaircy , Confolens, 2003. Révolution. Les amis du vieux Confolens, n° 62, juin 1997. p. 23-24 Boulanger, Pierre. La grande misère de l'hôtel de ville (Confolens 1864). Les amis du vieux Confolens, n° 62, juin 1997. p. 15-17 Boulanger, Pierre. La sous-préfecture de Confolens au 19ème siècle. Les Amis du Vieux
  • Établissement administratif ; usine à gaz (détruite)
    Établissement administratif ; usine à gaz (détruite) Confolens - rue de la Merlie - en ville - Cadastre : 1992 AK 148
    Illustration :
    Plan avec position des écoles de Confolens, vers 1883. IVR54_20061604679NUCA
    Canton :
    Confolens-Nord
    Historique :
    est figurée sur un plan des écoles de Confolens daté de 1883. L'usine à gaz avait été autorisée le 5
    Localisation :
    Confolens - rue de la Merlie - en ville - Cadastre : 1992 AK 148
    Référence documentaire :
    " Position respective des écoles dans la ville de Confolens ". [ca 1883]. Plan [reproduit dans le p. 173 Boulanger, Pierre. Promenade à travers les rues de Confolens, impr. Eclaircy, Confolens