Logo ={0} - Retour à l'accueil

Zone d'urbanisation prioritaire de Biscarrosse avec logements à destination du personnel du CEL.

Dossier IA40001706 réalisé en 2019

Fiche

Á rapprocher de

Œuvres contenues

Appellationscités CEL
Dénominationszone d'urbanisation prioritaire
Aire d'étude et cantonAquitaine
AdresseCommune : Biscarrosse
Cadastre : 2020 AN La ZUP de Biscarrosse est comprise entre les voies suivantes : -au nord : avenue Henri-Guillaumet -à l'est : avenue La-Judée et Jean-Bouin -au sud : avenue de Meyrie -à l'ouest : avenue Pierre-et-Marie-Curie, rue du Mico et avenue Pierre-Georges-Latécoère

Afin de loger les futurs salariés du Centre d'essais des Landes et en vue de l'expansion démographique qu'une telle implantation pourrait entraîner, une Zone à urbaniser en priorité (ZUP) est créée à Biscarrosse, le 7 février 1964. Le maître d’œuvre choisi est la Compagnie immobilière pour le logement des fonctionnaires civils et militaires (CILOF). La DATAR suit de près le projet et finance notamment l'alimentation en eau de la ville via le Fonds d'intervention pour l'aménagement du territoire (FIAT) en juin 1964.

Les architectes en chef de la ZUP de Biscarrosse sont Georges Johannet et Jean Marty. La difficulté d'accès aux sources classées sous dérogation aux Archives nationales et les éléments malheureusement incomplets conservés aux archives municipales de Biscarrosse ne permettent pas de connaître l'ensemble des architectes d'opération. L'agence Aquitaine Architectes Associés d'André Gresy et de Jean-Raphaël Hébrard édifie en tout cas une grande partie des logements collectifs (461) au centre, tandis que les architectes Jacques de Rivière et François Gallini réalisent les logements individuels excentrés de Biscarrosse-Bourg 2 (67).

La première tranche de travaux sur Biscarrosse prévoit en 1966 la construction de 1800 logements dont 1430 à attribuer au CEL. Fin 1967, ces prévisions sont revues à la baisse et la CILOF annule 570 logements. La première tranche de la ZUP est donc réduite à 1230 logements dont 860 pour le CEL. Le 2 juin 1970, la réduction du périmètre de la ZUP est entérinée. La ville de Biscarrosse voit néanmoins son nombre d'habitants passer de 3048 en 1962 à 7159 en 1968.

Période(s)Principale : 3e quart 20e siècle
Dates1964, daté par source
Auteur(s)Auteur : Johannet Georges
Johannet Georges (1925 - )

Ancien élève de l'Ecole des Beaux-Arts de Paris.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte urbaniste attribution par source
Auteur : CILOF
CILOF

Compagnie immobilière pour le logement des fonctionnaires civils et militaires, 56 rue de Lille à Paris.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
maître d'oeuvre attribution par source
Auteur : Grésy André architecte attribution par source
Auteur : Hébrard Jean-Raphaël architecte attribution par source
Auteur : Marty Jean
Marty Jean (1925 - )

Ancien élève de l'école des Beaux-Arts de Paris.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte urbaniste attribution par source
Auteur : Rivière Jacques de
Rivière Jacques de (1908 - )

Ancien élève de l’École des Beaux-Arts de Paris. Il exerce à Paris.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source
Auteur : Gallini François
Gallini François

Ancien élève de l’École des Beaux-Arts de Paris. Il exerce à Paris (90 boulevard Garibaldi) et à Ajaccio (5 rue Fesch).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source

La ZUP de Biscarrosse est constituée de deux zones, une centrale, avec du logement collectif et une zone excentrée, à l'est, pour du logement individuel. Construite dans la lignée du "Hard French" typique des grands ensembles édifiés pendant la Reconstruction en France, les architectes imaginent donc du logement collectif en barres et en tours en béton à toit terrasse, et un seul lotissement de pavillons individuels au lieu-dit Lannusse (appelé aussi lotissement Megnicat). Ils regroupent ces bâtiments en cinq unités "Biscarrosse-Bourg", numérotées de 1 à 5, l'unité Biscarrosse-Bourg 2 étant dédié au lotissement Megnicat excentré. Les barres possèdent trois à quatre étages carrés, les tours de 6 à 9. Certains immeubles arborent un revêtement partiel grâce à un essentage en bois, ou à un revêtement en ardoise ou en grès cérame. Les maisons du lotissement Megnicat sont conçues selon les normes des "Logécos", de plan carré, en rez-de-chaussée avec toit en pavillon en tuiles.

Mursbéton parpaing de béton enduit
béton béton armé enduit
essentage d'ardoise
essentage de planches
carrelage mural en céramique
Toitciment en couverture, tuile
Plansplan rectangulaire régulier, plan carré régulier
Étages9 étages carrés, rez-de-chaussée
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturesterrasse
toit en pavillon

Du fait de l'implication d'architectes de renom et du contexte historique de sa création, la ZUP mériterait un label « Architecture contemporaine remarquable ».

Statut de la propriétépropriété d'une société privée (?), Plusieurs logements sont la propriété de CDC Habitat, filiale de la Caisse des dépôts.
propriété d'une personne privée
Intérêt de l'œuvreà signaler

Annexes

  • Note du Général Lavaud au délégué à la DATAR à propos de l’aménagement urbain de Biscarrosse suite à l’installation du CEL, 1964

    Source : SHD AA. 312 1A1 30 : Lettre du 09/11/1964 du Délégué de la DMA, le Général Lavaud, au délégué à la DATAR :

    « Au cours d’une réunion tenue sous l’égide du Commissariat au Plan le 2 octobre 1962, la DMA a informé les différentes administrations de la création par les Armées, dans le département des Landes d’un centre d’essais d’engins (CEL) et a appelé l’attention sur l’ampleur des conséquences à tirer de cette création dans les domaines de la main d’œuvre, du logement, des écoles, des communications etc…, au plan local. »

    Dépouillement du reste de la note :

    L’adaptation de l’environnement immédiat du CEL doit donc appeler des financements complémentaires à ceux du Ministère des Armées qui installe le centre. Lenteur de la construction des logements à cause de la difficulté pour les collectivités d’obtenir une garantie de subvention et dans l’obtention des terrains. Le Ministère des Armées a donc payé exceptionnellement certains logements. 5000 personnes seraient attendues d’ici fin 1966 dont 2500 enfants à scolariser. D’où demande à la DATAR de faire une réunion pour l’inventaire des besoins et d’accélérer les procédures pour les logements. Annexe avec liste des équipements à prévoir :-hôpital (détail en annexe II), dispensaire (détail en annexe III), crèche et garderie, centres sociaux-amélioration des relations routières avec Ychoux, Cazaux, et surtout Bordeaux qui sont déjà saturées à certaines heures-équipement scolaire en cours de réalisation : 1 maternelle et 1 CP (groupe Méric à Biscarrosse) prévu en 1965, 1 classe de seconde et 1 classe de Première au CEG de Parentis-équipement prévu : un lycée en plus : les Armées le souhaite à Biscarrosse, l’Académie de Bordeaux préfère Parentis.Mais problème de financement des établissements scolaires.Annexe IV : programme de réalisation des logements sur les différentes communes : besoins pour 1966 : Biscarrosse = 693 ; Parentis = 250 ; Mimizan = 100 ; La-Teste-De-Buch = 30 + 200 en urgence ; total = 1273

Références documentaires

Documents d'archives
  • Dossier administratif avec cartes topographiques, 1945-1975.

    Archives nationales, Paris : 19800268/2
  • ZUP de Biscarrosse : FNAFU, FDES, dossiers administratifs et correspondance, 1964-1970.

    Archives nationales, Paris : AN. 19830575 / 27 à 29 sur dérogation
  • Désignation de l'architecte de la ZUP Biscarrosse (Landes), 1964.

    Archives nationales, Paris : 19830376/6 sur dérogation
  • Dossier architectes associés : André Grésy et Jean-Raphaël Hébrard. Logements HLM, ZUP de Biscarrosse (Landes).

    Institut français d'architecture : 133 Ifa. DAU-AQUI-ND-33
  • Correspondance et iconographie sur le CEL, le CEV, et le CAPE dans les années 1960.

    MINARM - Service historique de la défense, Châtellerault : AA 796 2J1 4
  • Création du CEL : logements, 1964-1966.

    MINARM - Service historique de la défense, Châtellerault : AA. 312 1A1 30
  • Procès-verbal des réunions tenues les 22 et 26 novembre 1962 au sujet de la création d'un centre d'essais d'engins spatiaux dans le département des Landes, 1962.

    Archives départementales des Landes : 1395 W 96
  • Plans de lotissements prévus pour le CEL, s.d.

    Archives DGA EM, site Landes
  • CILOF Biscarrosse-Bourg II, III, IV et logements pour pompiers, 1964-1965.

    Archives municipales, Biscarrosse : 11 W 9-13
Bibliographie
  • Journal Officiel du 18 février 1971.

    p. 1064
  • MAISON-SOULARD Laetitia, FRIGANT Vincent. L'industrie aérospatiale en Nouvelle-Aquitaine : Un siècle d'histoire et de patrimoine. Bordeaux : Le Festin, 2020 (Cahiers du Patrimoine ; 120).

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maison-Soulard Laetitia