Dossier IA16008671 | Réalisé par
Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
;
Voies ferrées du Confolentais
Auteur
Beauvarlet Gilles
Beauvarlet Gilles

Photographe à l'Inventaire du patrimoine de Nouvelle-Aquitaine (site de Poitiers).

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel
  • (c) Conseil général de la Charente

Dossier non géolocalisé

  • Dénominations
    voie ferrée, gare, halte de voyageurs
  • Aires d'études
    Communauté de communes du Confolentais

Le territoire situé à l´ouest de la rivière la Vienne a compté trois lignes de chemin de fer :

- Roumazières-Confolens-Le Vigeant (1887 et 1901),

- Ruffec - Roumazières par Champagne-Mouton (1907),

- et Angoulême -Champagne-Mouton - Confolens (ouverte en 1912 jusque Champagne-Mouton et en 1913 jusque Confolens).

Cette dernière ligne, utilisée par un tramway à vapeur surnommé le « Petit-Mairat », du nom du conseiller général de Champagne-Mouton qui en défendit la création, fut ouverte en 1912 d´Angoulême à Champagne-Mouton et en 1913 de Champagne-Mouton à Confolens.

La voie Roumazières - Confolens - Le Vigeant a connu une longue histoire entre 1856, date du vœu de sa construction par le conseil général, et sa première concession en 1872, son tracé étant arrêté définitivement en 1879. L'essentiel des travaux est achevé en 1883, mais l'inauguration de cette voie n'a lieu que le 31 juillet 1887 pour la section Roumazières-Confolens et 1901 pour Confolens-Le Vigeant, section pour laquelle les travaux n´ont débuté qu´en 1895.

En 1901, il y avait quotidiennement trois trains de voyageurs dans chaque sens, mais seulement deux en 1914. Les années suivantes, le nombre de voyageurs chute et, en 1938, le Conseil général décide la fermeture du trafic voyageurs. La ligne est progressivement déclassée : d´Availles-Limousine au Vigeant (Vienne) en 1970, puis la section sud jusqu´à Confolens en 1979, la ligne étant utilisée jusqu´en 1978 pour le transport des pierres de la carrière de Négrat vers Confolens.

La voie Ruffec - Roumazières par Champagne-Mouton a été inaugurée en 1907 et déclassée en 1954.

  • Période(s)
    • Principale : 3e quart 19e siècle
    • Principale : 1er quart 20e siècle

Ont été étudiés :

- 2 viaducs et 9 ponts (certains ponts, difficiles d´accès, n´ont pas pu être étudiés) ;

- 7 gares ou haltes ;

- 9 maisons de garde-barrière.

Deux lignes de chemin de fer se croisaient à Champagne-Mouton de 1913 à 1949 : il y eut ainsi sur cette commune deux gares situées à quelques dizaines de mètres.

La ligne Angoulême - Champagne-Mouton - Confolens, à voie étroite, utilisée par un tramway à vapeur surnommé le « Petit-Mairat », desservait Alloue, Benest, Champagne-Mouton, Chassiecq-Turgon et Hiesse.

La voie Ruffec - Roumazières par Champagne-Mouton desservait la halte du Vieux-Cérier. Le viaduc de Moulin-Robin permet de franchir la vallée de l'Argentor entre les communes de Champagne-Mouton et de Nanteuil-en-Vallée.

Le viaduc de Pontaran ou Pontarand ou Pontaraud, sur la commune d´Ansac-sur-Vienne, permettait à la ligne de chemin de fer de Roumazières à Confolens de franchir la Faye. La ligne de vélo-rail du Chemin de fer de Charente-Limousine, de Roumazières-Loubert à Confolens via Manot et Ansac-sur-Vienne, emprunte désormais la section sud de cette ancienne ligne de chemin de fer qui se poursuivait au nord de Confolens jusqu´à Availles-Limousine et Le Vigeant. Elle desservait la gare dite de Lessac-Saint-Germain, située sur la commune de Lessac, au lieu-dit les Biesses.

Le chemin de fer a amplifié l´importation de matériaux de construction : ardoise, calcaire d´Angoulême, etc., que l´on trouve employés dans de nombreuses constructions des années 1920 et 1930.

  • Toits
  • Décompte des œuvres
    • repérés 24
    • étudiés 9

Bibliographie

  • Dujardin Véronique, Moinot Emilie, Ourry Yann. Le Confolentais : entre Poitou, Charente et Limousin. Images du patrimoine n° 243, Geste éditions, 2007.

    p. 11-12
  • Le Diraison, Henry ; Renaud, Yvette. Chemins de fer de Charente au temps de la vapeur, éd. Centre départemental de documentation pédagogique de Charente, 1996.

    p. 236-261
Date d'enquête 2007 ; Dernière mise à jour en 2007
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel
(c) Communauté de communes de Charente Limousine
Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.