Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ville

Dossier IA23000459 réalisé en 2008

Fiche

Dénominationsville
Aire d'étude et cantonAubusson - Aubusson
AdresseCommune : Aubusson
Adresse :

On sait peu de choses des origines d'Aubusson. Le nom de la ville serait attesté dès le 10e siècle, dans le cartulaire de l'abbaye de Saint-Martin de Tulle, qui transcrit, pour l'année 936, un acte de Rainaldus, "vicecomes Albuciensis". En 1069, le lieu est, toujours selon les sources écrites, pourvu d'une église (ecclesia) et d'un château (castrum). La ville d'Aubusson a connu des étapes de développement marquées par le travail séculaire de la tapisserie et les vicissitudes de cet artisanat textile. Le site du château, occupé depuis la période gallo-romaine, a permis l'implantation et la puissance de la vicomté d'Aubusson jusqu'en 1260, date de son rachat par Hugues X de Lusignan, comte de la Marche. Les guerres de religion ont énormément malmené ce territoire, déjà difficile du fait de son environnement naturel. C'est à partir du 17e siècle que l'industrie de la tapisserie donne à Aubusson une renommée nationale. Le déclin au 19e siècle, compensé peu ou prou par une position administrative concurrente de celle de Guéret (cette dernière lui ayant été préférée comme chef-lieu de département en 1791), voit la ville de plus en plus isolée. Le 20e siècle, l'exode rural et les nouveaux modes de production consacrent la décadence économique et démographique de la commune. Le premier plan général utile à l'étude de la commune d'Aubusson et ses hameaux est l'atlas de Trudaine (2ème moitié du 18e siècle), qui esquisse en plan le relief de la ville. Le second document essentiel est le cadastre napoléonien levé par l'ingénieur Charrière en 1812.

Période(s)Principale : Antiquité
Principale : Moyen Age
Principale : Temps modernes
Principale : Epoque contemporaine

Le site naturel d'Aubusson se trouve au carrefour de cinq vallées : la vallée de la Creuse, en amont et en aval, et les vallées plus étroites de la Beauze, du Fôt et de l'Ouchette, dit aussi de la Queuille. Ces deux derniers cours d'eau convergent au niveau de la place d'Espagne, pour former le ruisseau de la Ville, dont le tracé suit la Grande Rue et débouche dans la Creuse au niveau de l'actuel quai des Iles. Ces vallées déterminent six plateaux de modeste hauteur, dont les rebords se situent autour de l'altitude maximale de 500 mètres : plateaux de la Chassagne, des Granges, du Mont, du Marchedieu, du Forest et des Châtres. Ce site de confluence hydrographique et géographique oppose au replat de la rive gauche de la Creuse, protégé des intempéries et naguère occupé par l'ancienne paroisse de Saint-Jean-de-la-Cour, l'escarpement rocheux de la rive droite, où s'élevait le château.

L'implantation de la ville d'Aubusson résulte des contraintes de ce site âpre et difficile. Puisque Beauze, Creuse et ruisseau de la Ville n'étaient pas navigables, la cité se développa à partir de son réseau viaire, par lequel s'effectuaient les échanges commerciaux. En effet, elle constitua très tôt un carrefour de routes anciennes, qui permettaient de franchir le fleuve par des gués ou des ponts et faisaient communiquer entre eux les plateaux, sur des itinéraires Est-Ouest et Nord-Sud de grande distance. Le premier d'entre eux, orienté est-ouest, était guidé par le ruisseau de la Ville : venu du plateau du Marchedieu, il gagnait l'actuelle place du Marché, dénommée naguère Pré Vigier, puis empruntait la rue Vieille, avant de rejoindre le pont de La Terrade et poursuivre en direction de Blessac, Pontarion et Limoges. L'éperon barré du château, dit du Chapitre, assurait la surveillance et la protection militaire de ce passage stratégique. Un second itinéraire, du nord au sud, reliait le Berry à Aubusson : il passait par la place du Marché, où il se croisait avec le précédent, suivait le chemin de La Vedrenne par le Creux du Fossé, puis par la rue Jean Jaurès actuelle, avant de franchir la Creuse et de se poursuivre en direction de Felletin et de la Haute-Auvergne. L'établissement de ces itinéraires intervint sans doute bien avant l'époque romaine, puisqu'ils étaient tous deux contrôlés par des sites datés de l'Age du Fer. Sur la rive gauche de la Creuse se dressait en effet une fortification gauloise dite camp des Châtres, édifiée vers 300 av JC, dont quelques vestiges ont été mis au jour (céramiques, monnaies, fragments de tuiles). Ce camp des Châtres, où l'érudition locale situe le cantonnement de deux légions de César, commandait le passage du nord au sud. Quant à l'itinéraire est-ouest, il était contrôlé par le site castral, qui dominait la Creuse de près de 50 mètres. Ce site castral était également occupé à l'époque gauloise, comme en attestent les sondages pratiqués en 1967 (des fragments de poteries noirâtres de tradition laténienne ont été retrouvés à près de 2 mètres de profondeur dans l'enceinte médiévale). C'est peut-être dès cette période que furent creusés les fossés (connus sous le nom de "Creux du Fossé") qui isolèrent l'ensemble castral du plateau du Marchedieu. Par la suite, le château connut plusieurs aménagements successifs. A ses fortifications vint s'adjoindre, au bas Moyen Age, l'enceinte de la ville murée, dont l'axe principal suivait la rue Vieille et était tracé parallèlement au thalweg du ruisseau de la Ville.

Aubusson se développa autour de ce système défensif commandé par deux points de passage et de ce réseau viaire complexe, d'abord sur les chemins de crête médiévaux - l'habitat le plus ancien se concentrant le long des rues pentues montant directement vers les plateaux. Elle s'implanta ensuite dans les fonds de vallées et sur les rives des cours d'eau, avant de gagner peu à peu les reliefs environnants. En 1731, Charles-Daniel Trudaine, intendant d'Auvergne, fit commencer la construction de la route moderne de Clermont à Limoges, qui, à Felletin, préféra la traversée d'Aubusson. Ces travaux entrainèrent d'importantes mutations pour la ville. A l'ouest, la nouvelle route partit du pont des Récollets, pour dessiner un lacet et gravir le coteau vers le plateau de La Chassagne, en évitant le vieux quartier de La Terrade. A l'est, elle quitta la cité par le faubourg de Limoges, pour longer le ruisseau de La Queuille et rejoindre l'ancien chemin du Marchedieu au carrefour de la Croix-Rouge, près de La Seiglière. Entre les deux, elle devait traverser le centre historique d'Aubusson. La Rue Vieille étant trop étroite pour supporter le trafic de cette nouvelle route, elle fut supplantée par l'actuelle Grande Rue (alors appelée rue Neuve), où le ruisseau de la Ville, qui coulait à ciel ouvert, fut couvert d'une voûte maçonnée. Les anciennes portes de ville furent détruites à la même période pour faciliter la circulation, sur l'injonction du maire Pierre de Laporte (1769-1772). Dans un souci de clarté et d'hygiénisme, de grandes places furent aménagées pour structurer le parcellaire urbain et constituer autant de lieux de sociabilité : la place des Halles, la place d'Espagne, la place du Pont Neuf.

La Grande Rue connut son âge d'or au 19e siècle : elle accueillait alors le trafic de la route Clermont-Limoges, mais également celui de la route nationale de Clermont à Poitiers (route de Guéret, par le faubourg Vaveix) et celui de l'axe Nord-Sud : la voie Ussel-Tulle, rejoignant La Châtre et Paris. En 1830, un plan d'alignement frappa de nombreux immeubles de la Grande Rue et des rues adjacentes ; les voies furent élargies et les places rectifiées et agrandies.

Parallèlement à ce développement autour du réseau viaire, la ville d'Aubusson connut un second facteur d'urbanisation : la présence du château, en tant que centre d'une seigneurie et lieu de justice et les fondations religieuses que constituaient les deux paroisses distinctes d'Aubusson et de Saint-Jean-de-la-Cour, qui générèrent chacune une concentration importante de population.

A partir du 18e siècle, les faubourgs d'Aubusson se sont à leur tour urbanisés : La Terrade, le faubourg Vaveix, le faubourg Saint-Nicolas (rue Jules Sandeau), le faubourg d'Auvergne (rue des Fusillés), le faubourg des Méris.

Le faubourg Saint-Jean, très peu construit jusqu'à la Révolution française, s'est presque entièrement développé au cours des 19e et 20e siècles, en partie à cause de l'activité de la tapisserie : manufactures, villas des lissiers, logements et équipements publics (tribunal, prison, banque de France, collège, centre des impôts, musée, écoles primaires et maternelles) y prennent place.

L'extension d'Aubusson dans les dernières décennies du 20e siècle s'est faite sur les bords de Creuse et sur les hauteurs de la ville, qui offrent plus d'espace et d'ensoleillement que les vieux quartiers enchâssés dans le lit de la Creuse et sur ses rives : quartiers de la Côte Verte, de Chabassière et du Mont.

Les hameaux ruraux inclus dans le périmètre administratif de la commune sont assez peu nombreux et caractéristiques de l'architecture rurale creusoise, marquée par l'aridité du climat et du territoire.

Quant à l'architecture urbaine, elle est variée du fait des différentes périodes de développement et de prospérité connues par la cité : maisons de la fin du Moyen Âge et de la Renaissance, du 17e siècle, hôtels particuliers du 18e siècle, immeubles d'habitation et villas du 19e siècle, édifices publics du 19e siècle, développement au 20e siècle.

La population de la ville a fortement augmenté tout au long du 19e siècle, grâce à l'activité florissante de la tapisserie, passant de 3460 habitants en 1800 à 7211 en 1911. Elle a décru tout au long du 20e siècle, jusqu'à atteindre 4662 habitants en 1999. Parallèlement, la superficie d'Aubusson a plus que doublé entre 1800 et 1950 : ce double mouvement (déclin de la population et accroissement de l'emprise urbaine au sol) témoigne du vieillissement progressif du centre-ville et de la conquête des quartiers périphériques et des hameaux ruraux, plus attractifs.

Annexes

  • Description de la ville d'Aubusson au XVIe siècle par Evrard d'Ahun

    Description de la ville d'Aubusson au XVIe siècle par Evrard d'Ahun :

    "C'est une ville de grand bruit pour la fréquentation des marchands du lieu qui y trafiquent souvent, menant et conduisant marchandises en d'autres et divers lieux et pays, et de ce que les habitants sont adonnés à de grands labeurs. La ville est grandement populeuse selon son circuit, abondant en diversités de marchandises, et il y a des gens opulents et riches, grand nombre d'artisans et négociateurs, qui font grand trafic, principalement en l'art lanifique et pilistromate et dont ils tirent grand profit. Au flanc de laquelle ville coule lentement ledit fleuve de la grande Creuse descendant des montagnes Filitinnées distantes de deux milles pas, lequel fleuve est bien commode et propre en ladite ville pour raisons des moulins qui sont assis dessus tant pour l'usage des draps et laines que pour moudre les grains. La situation est entre deux hautes montagnes inaccessibles, pleines de grands rochers desquels descend par le milieu un torrent qui aucune fois est si impétueux qu'il entre dans les maisons et boutiques gâtant et enveloppant plusieurs marchandises et se vient jeter dans le fleuve de Creuse. La principale marque de ladite ville et le lieu le plus éminent et apparent est le Châtel, qui est un édifice ancien assis du côté du midi sur ladite ville à la sommité d'une montagne, servant de défense à icelle, lequel a un donjon grande tour carrée et autres logis enclos de murailles et tours carrées. La forme de ladite grande tour est de même structure que la tour qui est close au pourpris du châtel de notre ville Agedun".

    [Cité par Cyprien PERATHON, Histoire d'Aubusson, Limoges, Ducourtrieux, 1886, p. 45].

  • Rapport de l'intendant de la généralité de Moulins, Le Vayer, sur la situation d'Aubusson (1698)

    Rapport de l'intendant de la généralité de Moulins, Le Vayer, sur la situation d'Aubusson (1698) :

    "Aubusson est une petite ville plus grande que Guéret, mais cependant elle n'est plus aussi peuplée ; il en est sorti deux cents religionnaires et le mauvais état des tapisseries qui s'y fabriquent a fait sortir beaucoup d'ouvriers à cause de leur pauvreté. La situation est encore plus fâcheuse que celle de Guéret ; elle est au pied et entre des montagnes affreuses. A peine y voit-on le soleil et les habitants paraissent plutôt des condamnés aux mines que des hommes libres. Ils ont cependant l'esprit subtil, leur parler est d'un accent languedocien, ils sont querelleurs et ennemis implacables. Il y a environ 150 nouveaux et mal convertis auxquels il faut veiller exactement. Tous ces habitants sont au nombre de 2100 et 587 feux".

    [Cité par Noëlle BERTRAND, L'Aventure aubussonnaise de la tapisserie, des origines à nos jours, histoire et ethnographie, Ceramat-Université de Limoges, 1980, p. 17].

  • Note sur la situation d'Aubusson au milieu du 18e siècle, 1686

    Note sur la situation d'Aubusson au milieu du 18e siècle, apposée par une main anonyme en marge du rapport de l'intendant de la généralité de Moulins, d'Argouges, rédigé en 1686 :

    "La fabrique (de tapisserie) se soutint longtemps après le rétablissement (de 1665), mais l'inobservation de ces règlements, les abus qui s'y glissèrent, le défaut du peintre et du teinturier qui n'y furent point envoyés, comme on l'avait projeté et enfin la misère de la plus grande partie des tapissiers, la replongèrent dans un état plus triste qu'elle n'était auparavant ; sa réputation diminua insensiblement par la défectuosité des dessins et des teintures et par la mauvaise qualité des laines, les pays étrangers qui tiraient beaucoup de ces tapisseries en furent rebutés : les ouvriers tombèrent dans la misère et ne subsistèrent plus pendant plusieurs années que par les charités que le roy eut la bonté de leur faire de temps en temps pour les empêcher de périr ou de passer à l'étranger. On y pourvut par la suite (par les lettres patentes de 1732) ; cette manufacture a pris une forme nouvelle et s'est parfaitement rétablie. Ses ouvriers sont très bons, fort appliqués à leur ouvrage et n'ont de goût que pour la tapisserie. Ce qu'ils font est admiré pour tout ce qui regarde la fabrique : la tissure en est merveilleuse, les dessins beaux et le teint des laines excellent ; et lorsque la manufacture des Gobelins a besoin de sujets, elle les fait venir de celle de Beauvais ou de celle d'Aubusson indifféremment. Il n'y a même que de ces endroits qu'elle puisse en tirer, et le nombre en est bien plus grand à Aubusson qu'à Beauvais parce que la ville d'Aubusson n'est peuplée que de tapissiers, qui sont souvent appelés à la manufacture de Beauvais aussi bien qu'à celle des Gobelins, en sorte que c'est comme une pépinière, qui, par ses élèves, soutient les deux autres manufactures. La province de la Marche n'a que cet établissement, qui y fait vivre plus de quinze cents personnes".

    [Cité par Noëlle BERTRAND, L'Aventure aubussonnaise de la tapisserie, des origines à nos jours, histoire et ethnographie, Ceramat-Université de Limoges, 1980, p. 34].

  • Description humoristique de la ville d'Aubusson, tirée des Voyages en France depuis 1775 jusqu'en 1807

    Description humoristique de la ville d'Aubusson, tirée des Voyages en France depuis 1775 jusqu'en 1807, de Miéville, Piganiol de La Force et Delaborde :

    "Vous ne verrez l'église d'Aubusson qu'en commençant à descendre dans la ville. Ce lieu, long et étroit, est bâti dans une vallée profonde et serrée qui forme le coude vers son milieu. Je n'ai pas vu rire, je n'ai pas entendu chanter dans ce souterrain ; on y fait tristement des tapisseries de verdure. Je ne vous avais annoncé qu'une église ; il y en a deux fort près l'une de l'autre et toutes deux sur une hauteur. On y monte par une belle rampe ou par un escalier difficile. Remarquez sur un plateau quelques arbres : c'est la promenade du lieu. Ici, l'air doit être pur autant que dans Aubusson il est épais et embarassé. Les médecins de l'endroit pourraient ordonner la messe par régime et envoyer leurs malades à vêpres comme ailleurs on leur prescrit le petit-lait et la diète. Il est certain que le soleil abrège sa course pour les Aubussonnais et que dans cette ville, les jours n'ont pas la durée ordinaire. Les pluies doivent être fort incommodes dans ce ravin ; mais le froid n'a qu'une ouverture pour y pénétrer. L'air en stagnation sur les toits, la brume qui les enveloppe habituellement défendent les Aubussonnais, sinon des asthmes et des catarrhes, au moins de la vivacité des gelées. Ne croyez pourtant pas ce lieu tellement horrible que rien n'y distraie au-dedans ni à l'entour : on danse l'hiver à Aubusson, et même s'il y passe une troupe foraine, on l'arrête comme à Domfront ou à Carpentras, pour jouer la comédie. L'été a d'autres distractions : on gravit les montagnes ou les collines ; on se promène sur les bords frais d'une jolie rivière qui coule dans une vallée entre des prairies. Il y a des jardins et quelques maisonnettes autour de la petite cité. L'étranger fixe ces lieux sans déplaisir et l'Aubussonnais les admire comme ce qu'il y a de plus charmant".

    [Cité par Cyprien PERATHON, Histoire d'Aubusson, Limoges, Ducourtrieux, 1886, p. 81].

  • Extrait du "Mémoire sur la reconnaissance de la route d'Aubusson à Bourganeuf"
    "Moeurs des habitants.

    Les hommes sont d'une taille ramassée et nerveuse, petite et qui, pour la moyenne, reste au-dessous de 162 centimètres. Ils sont robustes, laborieux et remarquables pour l'économie et la sobriété qui préside à leur manière de vivre. Tour à tour cultivateur ou artisan, le paysan est rêche, réservé, et vivement attaché au sol qui l'a vu naître. Son ambition est de monter au rang de propriétaire foncier : c'est dans cet unique but qu'il excite toutes ses facultés et toute son industrie, heureux de mettre un prix exorbitant à de stériles héritages qu'il travaille avec une infatigable constance. Il excelle dans la manière de conduire et distribuer les eaux pour l'irrigation des pâturages. Les murs en pirres sèches de soutènement ou de démarcation sont construits avec un soin particulier : les matériaux en sont souvent préparés au ciseau et au marteau. Les paysans ont de la répugnance pour le service militaire : ils cherchent à s'y soustraire par des moyens honteux ; le commerce des faux passeports et leur fabrication est une branche d'industrie fort lucrative. Le nombre des hommes signalés au dépôt de recrutement de la Creuse comme déserteurs, réfractaires ou retardataires s'élève à deux recrues sur neuf. Les produits des terrains et des manufactures ne pourraient suffire à la consommation des habitants : mais l'émigration annuelle et périodique de la majeure partie de la population est avantageuse à la contrée et rapporte des ressources qui, jusqu'à un certain point, suppléent à la pauvreté locale. Le nombre des hommes qui sortent ainsi du pays est de 5000 environ. Ce qui fait rentrer annuellement une somme de près de douze cent mille francs. Les ouvriers vont exercer leur profession dans divers départements : les maçons à Paris, les peintres en bâtiment, les vitriers et les doreurs à Lyon, les scieurs de long dans la Haute-Vienne, la Dordogne, les Deux-Sèvres, la Charente et la Charente inférieure. Les immigrations se réduisent à quelques pionniers qui descendent du Cantal ou de la Haute-Loire. Les occupations des femmes ne se réduisent pas aux soins intérieurs du ménage ; elles partagent la plupart des travaux de l'agriculture et, pendant l'absence des hommes, elles en supportent tout le poids. L'habitude de voyager au loin rend ces paysans hardis, lestes et intelligents ; mais ils sont guérilleurs, emportés et jaloux à l'excès de leurs femmes et de leur fortune. Moins ignorants et moins grossiers que leurs voisins, policés par de longs séjours dans de grandes villes, ils ne sont pas faciles à intimider et résisteront, s'il le faut, à main armée, au libertinage, aux demandes injustes et aux vexations des soldats. La pompe et la force militaires ne sauraient les éblouir ou les effrayer ; dans leurs voyages, ils ont été à portée d'en connaître l'éclat et la puissance, mais en même temps, ils en ont aperçu les parties faibles ou honteuses. Celui-là sera leur ennemi qui leur fera plus de mal. Les hommes, accoutumés aux longues marches qu'ils font le sac au dos, en troupes de 15 à 20, ont appris naturellement à cadencer le pas et à calculer les distances. Aussi, lorsqu'ils le veulent, peuvent-ils donner sur le pays des indications assez exactes. Les meilleurs guides sont les meuniers et les taillandiers."

    [Extrait du "Mémoire sur la reconnaissance de la route d'Aubusson à Bourganeuf", un texte écrit en 1827 par le baron Gay de Vernon, capitaine au corps royal d'état-major, au moment des enquêtes conduites à travers toute la France pour établir la première carte d'état-major. Il y décrit l'environnement physique, la nature des sols, le réseau des routes, la ville, les moeurs des habitants, l'histoire du pays et l'activité économique d'Aubusson : Château de Vincennes, Service Historique de la Défense, 1 M1256, Carte de France, feuille d'Aubusson, Mémoire sur la reconnaissance de la route d'Aubusson à Bourganeuf, par le baron Gay de Vernon].

  • Poème d'Alfred Rousseau, 1836

    " Aubusson

    Voyez dans son bassin s'échelonner la rue,

    Comme un sillon profond creusé par la charrue !

    Pourquoi tes bras ainsi sont-ils tendus en croix ?

    Dieu marqua-t-il ton front de ce signe suprême,

    Ville des sarrazins, qui reçus le baptême

    Et courbas le genou sous la verge des rois ?

    J'aime ta large épaule et ton mince corsage ;

    On dorait une vierge assise sur la plage

    Et qui nonchalamment baigne ses pieds dans l'eau ;

    Du haut de la montagne, en passant, on se penche,

    Pour te voir reposer dans ton bain toute blanche,

    Et le front appuyé sur les flancs du coteau !

    Là, sur son piédestal le Chapitre en masure

    Offre aux yeux attristés ses arbres sans verdure,

    Cierges debout encor au-devant d'un cercueil ;

    Sur les murs suspendus et dont la chute effraie,

    Comme une ombre plaintive, on voit passer l'offraie,

    Gardienne des tombeaux qui se plait dans le deuil !

    Ici, voyez l'église où se dit la prière,

    L'église qui domine et qui semble un calvaire,

    Entre le ciel et nous, pour offrir notre encens :

    L'église qu'on dirait étendre sa double aile,

    Pour couvrir les maisons qui se groupent près d'elle,

    Comme fait une mère à ses petits enfans !

    Quand le brouillard au loin jette son voile sombre,

    un tableau magique paraît flotter dans l'ombre :

    On croirait devant soi voir une immense mer,

    Et des vaisseaux venus d'une course lointaine

    Qui dorment dans la rade, assis sur leur carène,

    Et laissent tomber l'ancre au fond du gouffre amer.

    Ou quand j'entends l'horloge avec sa voix sonore,

    Je crois voir dans sa chaire un moine qui pérore,

    Vêtu d'un blanc surplis et d'une mantelet noir :

    Les maisons à ses pieds, comme de saintes femmes,

    Se tiennent en silence, et pour sauver leurs ames,

    Ecoutent le sermon qu'il leur fait chaque soir".

    [Poème d'Alfred Rousseau, magistrat et jurisconsulte lettré originaire d'Aubusson, qui célébra sa patrie dans un recueil intitulé Un an de Poésie, paru en 1836 : Alfred ROUSSEAU, Un an de poésie, Moulins, Imprimerie P. A. Dezrosiers, 1836].

  • Extrait du roman "Deux amis" d'Alfred Assolant, 1792

    En 1860, Alfred Assolant (1827-1886) publia l'un de ses premiers romans, intitulé Deux amis en 1792, dans lequel il dépeignit en ces termes la ville d'Aubusson sous le nom imaginaire de Dives :

    'Dives, que les géographes et Cassini lui-même, ont négligé d'indiquer sur les cartes, est une petite ville de 6000 âmes, située au centre de la France, sous le 46e degré de latitude boréale. La longitude est celle du méridien de Paris. Deux chaînes de collines resserrées que sépare un ruisseau, la Soreille, s'entrouvrent en laissant quelques rayons de soleil pénétrer dans une gorge étroite. Dans cette gorge et le long du ruisseau, s'étend une rue bien bâtie, où s'embranchent vingt ou trente ruelles. Cette rue, sombre comme un puits, c'est Dives. Les montagnes arides qui la dominent sont faites d'un pur granit, qui a résisté à toutes les révolutions intérieures du globe terrestre. Elles n'ont pas la hauteur des Pyrénées, ni la forme régulière de ce grand escalier des Alleghanys, qui descend par trois marches jusqu'à l'océan Atlantique. Elles sont toutes de hauteur médiocre. C'est l'image de la population. Les parfaits imbéciles y sont rares ; les hommes de génie tout à fait inconnus ; la masse est composée d'esprits ingénieux, subtils, défiants, sans passions virulentes et sans enthousiasme, pour qui le suprême bonheur est de se moquer les uns des autres".

    [Alfred ASSOLANT, Deux amis en 1792, Paris, Hachette, 1860].

  • Extrait de l'ouvrage "A journey through France in war time", 1917

    En 1917, Joseph G. Butler, industriel américain, fit un voyage en France avec une commission chargée d'évaluer les besoins en acier et en fer pour l'armement. Il en tira un ouvrage, intitulé A Journey through France in War Time, dans lequel il livra une courte description de la ville d'Aubusson :

    "On Saturday, September 16th, we arrived at Aubusson, the centre of tapestry industry of France, as it has been for the past five centuries.

    Aubusson is located in a beautiful country. On our way to that city, we noticed women attending sheep, just as we had seen in pictures by Millet and other painters. These women, with only a dog as companion, knit as they tend their flocks.

    We arrived at Aubusson at 10 : 30 A. M. We were first taken to the town hall, where there was a general exhibit of the products of the district on view. I was greatly impressed with a portrait, in tapestry, of General Joffre, the great French commander, idolized by the French people and hero of the Battle of the Marne.

    It did not occur to me at the moment of examining this tapestry portrait that it might be purchased ; but afterwards, while we were at luncheon, I thought possibly it might be bought, and asked Monsieur Damour, who sat next to me, what he thought about it. He expressed the belief that it was not for sale and would not be permitted to go out of France [...].

    We visited a number of manufactories owned by different corporations and individuals. I was personally impressed by one piece of tapestry which had been in the making for a period of four years and would require at least one year longer to complete. It depicted the marriage of Napoleon and Josephine. This piece is about thirty feet by twenty feet in size, and contains forty thousand shades of color. It was not for sale, and we were told it was to be held to take part in a celebration of the Allied victory in the Champs Elysées [...].

    We noticed there in the textile factories old women winding yarn, many of them eighty years of age, but still vigourous and hard at work [...].

    We visited a very old church with the distinction of having two bells which ring simultaneously. As we left this historic place, it was an inspiring sight. Nearly the entirely populace was present and gave us any number of cheers as the military automobiles took their departure".

    [BUTLER, Joseph G. A journey through France in war time. Cleveland, The Penton Press, 1917, p. 53-57].

  • Poème d'Henri Hugon, 1931

    Poème d'Henri Hugon (1863-1953), érudit local, vice-président, puis président d'honneur de la Société Archéologique et Historique du Limousin, rendant hommage à Aubusson et tiré de son recueil "Au pays de la Creuse", imprimé en 1931 à Guéret, chez Lecante :

    "Etroitement serrée, au long de ta rivière,

    Contre le roc altier dépouillé de ses tours,

    Ruche laborieuse où, dès les anciens jours,

    Florit l'art de tisser des tableaux de lumière,

    Ton nom connaît la gloire : A Rhodes la guerrière,

    L'un des tiens châtia Stamboul et ses vautours ;

    Un autre, émerveillant la plus riche des cours,

    Dans Paris, pour son roi, prodigua bronze et pierre.

    De la légende aussi tu peux te prévaloir :

    On dit qu'étrange îlot en terre limousine,

    Aux hordes d'Abderrahm tu dus ton origine :

    Or l'aventure plaît aux fils de ton terroir,

    Et nous retrouvons bien la beauté sarrasine

    Quand passent sur tes ponts tes filles à l'oeil noir".

    [Henri HUGON, Au pays de la Creuse, Guéret, Lecante, 1931].

  • Observations sur la situation d'Aubusson en 1935

    Observations sur la situation d'Aubusson en 1935 et sur la crise qui frappait alors durement la tapisserie :

    "La tapisserie ne se vend plus parce qu'elle est trop chère et parce qu'elle est sortie du décor de la vie moderne. Ce sont les raisons pour lesquelles 800 à 1000 ouvriers, dont 1/4 de femmes, sont réduits depuis plusieurs années au chômage, d'autres ayant quitté le pays (...). Dans la période de prospérité relative, 1200 ouvriers étaient employés dans les fabriques de tapis mécaniques. Un millier, dont 1/4 de femmes, travaillaient dans la tapisserie. En outre, 150 ouvriers oeuvraient à la main à domicile. Il y avait en plus une vingtaine d'artisans travaillant en famille avec un, deux, ou trois apprentis. Au total, 2500 personnes vivaient de l'industrie du tapis et de la tapisserie à Aubusson. Or, il reste actuellement à Aubusson et à Felletin au plus 600 ouvriers dans les deux branches de l'industrie., dont 300 dans le tapis mécanique et le reste dispersé dans les quelques fabriques ou ateliers de tapisserie qui n'ont pas complètement fermé leurs portes. Un certain nombre de tapissiers ont du partir de la ville pour embaucher ailleurs. Une centaine ont trouvé des occupations provisoires dans d'autres métiers à Aubusson. Enfin, quelques dizaines en sont réduits à casser des cailloux sur les routes... Les autres, près d'un millier, sont inscrits au fond de chômage. Les salaires, qui oscillaient de 25 à 60 francs par jour et plus, selon la valeur de l'ouvrier, varient maintenant de 15 à 35 francs par jour (...). Les commandes de tapisseries modernes sont très rares. Nous ne travaillons pas directement ou rarement avec le client particulier (...). Aujourd'hui comme hier, les tapissiers ne peuvent s'adresser qu'au pouvoir central s'ils veulent obtenir des concours et défendre leur industrie (...). Les commandes des Beaux-Arts pour le compte de l'Etat se chiffrent seulement à quelques 300 000 francs par an".

    [P. POITEVIN. La crise de la tapisserie à Aubusson. Revue du Centre-Ouest touristique et économique, janvier-février 1935].

Références documentaires

Bibliographie
  • LANGLADE, Pierre (dir). Album historique et pittoresque de la Creuse. Aubusson : Imp. de Mme Veuve Bouyet, 1847. 173 p.

    Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
  • JOANNE, Adolphe. Géographie du département de la Creuse. 3ème éd. Paris : Librairie Hachette, 1886. 1 vol. : 67 p., carte coloriée et 17 gravures.

    Bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art, Paris : 12 C 1624 (23)
  • TARDIEU, Ambroise. Grand dictionnaire historique, généalogique et biographique de la Haute-Marche (département de la Creuse). Herment : Chez l´auteur, 1894.

    Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
  • FAVONE, Maurice. Histoire de la Marche. Paris : Le Livre d´histoire, 2002. 354 p. (Monographies des villes et villages de France).

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : (23) 908 FAV
  • JOULLIETTON, Joseph. Histoire de la Marche et du Pays de Combraille. 2 t. Guéret : P. Betoulle, 1814-1815.

    Bibliothèque nationale de France, Paris : FRBNF 30663079
  • BLONDONNET, Michel. La Creuse oubliée - Cartes postales. Tome 1. 4e édition. Limoges : Centre impression, 2004. 247 p.

    Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
  • BLONDONNET, Michel. La Creuse oubliée. Tome 2. Limoges : Centre impression, 1995.255 p.

    Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
  • BROILLIARD, Jean-Louis. Aubusson sous la Terreur. Guéret : Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1981. 127 p.

    Archives départementales de la Creuse, Guéret : 2 BIB 1484
  • CARRIAT, Amédée. Dictionnaire bio-bibliographique des auteurs du pays creusois et des écrits le concernant des origines à nos jours. Guéret : imprimerie Lecante et Les Presses du Massif Central, 1964.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : (23) 03 CAR
  • ANDRAULT-SCHMITT, Claude. Limousin gothique. Les édifices religieux. Paris : Picard, 1997.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : (L) 726 AND
  • BOUCHER, Michel, FURIC, Noëlle. La maison rurale en Haute-Marche. Nonette : Editions Créer, 1984. (Les cahiers de la construction traditionnelle ; 8).

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : (23) 728.6 BOU
  • BROILLARD, Jean-Louis, SAY, Hélène ; CREUSE. Conseil général. 1790, ou la naissance du département de la Creuse. [S. l.] : [s. n.], 1990.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : (23) 353 BRO
  • CHIRAC, Bernard. Monographie du Châtelet du pont de la Terrade à Aubusson. [S. l.] : [s. n.], 998.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : (23) AUB 9
  • DAUGER, Georges, DAYEN, Daniel. Histoire du Limousin contemporain (Creuse, Corrèze, Haute-Vienne) de 1789 à nos jours. Limoges : Lucien Souny, 1988.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : (L) 94 DAU
  • DAUMAS, Maurice, VALIERE, Michel. L´Archéologie industrielle en France. Paris : Robert Laffont, 1980. (Les hommes et l'histoire).

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : 67 DAU
  • BERGER, Michel, photogr. ; GUINOT, Robert, réd.. La Creuse à tire d´aile. 2ème éd. revue et augmentée. Saint-Jean-de-Braye : Berger M. Editions, 2002.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : (23) 77 BER
  • GUINOT, Robert. Creuse secrète. Limoges : René Dessagne, 1987. (Les pays heureux).

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : (23) 908 GUI
  • GUINOT, Robert. La tapisserie d'Aubusson et de Felletin, une passionnante épopée. Brive-la-Gaillarde : Librairie des Trois Epis, 1996.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 746.3 GUI
  • GUINOT, Robert. La tapisserie et les tapis d'Aubusson. Saint-Cyr-sur-Loire : Alan Sutton, 2003. (Parcours et labeur).

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : (23) 745.52 GUI
  • JAMAIN, Christophe ; UNIVERSITE DE LIMOGES, FACULTE DE DROIT ET DES SCIENCES ECONOMIQUES, CENTRE D'ETUDES POLITIQUES DU LIMOUSIN. Le département de la Creuse, ses origines et sa pérennité. Limoges : PULIM (Presse Universitaires de Limoges), 2000.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : (23) 353 JAM
  • [Exposition. Aubusson, Centre Jean-Lurçat. 19 juin - 4 octobre 1982]. L´aventure aubussonnaise de la tapisserie, XVIème et XVIIème siècles.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : (23) 745.52 AUB
  • LEROUX, Alfred. Les sources de l´histoire du Limousin (Creuse, Corrèze, Haute-Vienne). Limoges : Vve H. Ducourtieux, 1895.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : (L) 930.25 LER
  • MACARY, Marie-Madeleine. Châteaux en Limousin : la Creuse. Limoges : René Dessagne, 1968.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : (23) 728.8 MAC
  • MINISTERE DE LA CULTURE. Inventaire Général des Monuments et des Richesses Artistiques de la France. Tapisserie, méthode et vocabulaire, réd. Nicole Viallet. Paris : Imprimerie nationale, 1971. (Principes d'analyse scientifique).

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : 677.64 MIN
  • PENICAUT, Michel. Eglises de la Creuse. Paris : Nouvelles éditions latines, [1974].

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : MAG.P LIM 19299/5 (2)
  • PERATHON, Cyprien. Essai de catalogue descriptif des anciennes tapisseries d'Aubusson et de Felletin. Limoges : Ducourtrieux et Gout, 1902.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : (23) 745.52 AUB
  • VILLOUTREIX, Marcel. Les noms de lieux de la Creuse : archéologie et toponymie. Limoges : Association des antiquités historiques du Limousin, 1989.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : (23) 904 VIL
  • AUBRUN, Michel. L'ancien diocèse de Limoges des origines au milieu du XIème siècle. Clermont-Ferrand : Institut d'études du Massif Central, 1981.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : (L) 262.3 AUB
  • AUDOUZE, Jacques. Histoire du lycée et du collège d'Aubusson, des origines à nos jours. Aubusson : [S. l. ], 1978. 117 p.

    Archives départementales de la Creuse, Guéret : 104 J
  • BROILLIARD, Jean-Louis. Aubusson à l´aube de la Révolution. Aubusson : Fondation Maurice-Dayras, 1989.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : (23) 94 AUB
  • PARROTIN, Marc. Le temps du maquis, histoire de la Résistance en Creuse. Limoges : éditions Verso, 1984.

    La contemporaine, Nanterre : O 143514
  • [Exposition. Guéret, Musée départemental de la tapisserie. 2005]. Isaac Moillon (1614-1673), un peintre du roi à Aubusson : exposition présentée au musée départemental de la tapisserie du 11 juin au 12 septembre 2005. Réd. Nicole de Reyniès, Sylvain Laveissière ; préf. Jean-Jacques Lozach. Paris : Somogy éditions d'art, 2005.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : (23) 745.52 MOI
  • VERLET, Pierre, FLORISOONE, Michel, HOFFMEISTER, Adolf, TABARD, François. La tapisserie, histoire et technique du XVIème au XXème siècle. Paris, Hachette réalités, 1977, 230 p.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : 677.64 VER
  • PERATHON, Cyprien. Histoire d´Aubusson. Réimpression de l'édition de 1886, Ducourtieux. Marseille : Laffitte Reprints, 1977. 482 p.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : (23) 94 AUB
  • LACROCQ, Louis. Les églises de France : Creuse. Paris : Librairie Letouzey et Ané, 1934. 207 p. : ill. ; 28 cm.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : (23) 726.5 LAC
  • LECLER, André. Dictionnaire topographique, archéologique et historique de la Creuse. Réimpression de l'édition de Limoges, 1901. Marseille : Laffitte Reprints, 1979. 809 p.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : (23) 908 LEC
  • MADEC, Christian. Le Limousin au temps des ouvriers en sabots. Limoges : Lucien Souny, 1996. 167 p.

  • CHAMBOUX, M. La répartition de la propriété foncière et de l´exploitation dans la Creuse. Les paysans dans la Creuse à la fin de l´Ancien Régime. Paris : PUF, 1955. 60 p.

    Bibliothèque Universitaire de droit et sciences économiques, Limoges : UB 2237
  • CHAMPEVAL, Jean-Baptiste. Nos Aubusson. Léon Mazeyrie : Tulle, 1914.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : MAG.P LIM B11333
  • CHARDONNIER, Pierre, dir. Les anciennes mesures locales du Massif Central d'après les tables de conversion. Clermont-Ferrand : Presses Universitaires Blaise Pascal (PUBP), 1990. 256 p.

    Bibliothèque Universitaire des Lettres et Sciences Humaines, Limoges : 389 Anc. CDU
  • CHATREIX, René. Histoire de la Creuse. Guéret : Presses du Massif Central, 1955.

    Bibliothèque Universitaire de l'Ecole supérieure du professorat et de l'éducation (espe), Guéret : non coté
  • ALHERITIERE, C. Les communaux en France, en particulier dans la Creuse. Paris : Rousseau, 1912. VIII-222 p.

    Bibliothèque Universitaire de droit et sciences économiques, Limoges : non coté
  • ASSOCIATION DES AMIS D'AUBUSSON. Aubusson, site du château. Rapport à M. le Directeur des Antiquités Historiques, circonscription Auvergne-Limousin. Sondages de 1965-1967.

    Direction Régionale des Affaires Culturelles du Limousin, service Régional de l'Archéologie du Limousin, Limoges : non coté
  • AVIZOU, Guy. La Révolution dans le département de la Creuse de 1789 à l´an II. Guéret : Archives départementales de la Creuse, 1989.

    Archives départementales de la Creuse, Guéret : non coté
  • BERGERON, Louis. L´âge industriel. In NORA, Pierre, dir., Les Lieux de mémoire, t. III, Les France, 3, De l´archive à l´emblème. Paris : Gallimard, 1992, p. 130-161.

    Bibliothèque Universitaire des Lettres et Sciences Humaines, Limoges : 372.9 ECOL
  • BERTRAND, Noëlle ; ROBERT, Maurice, dir. L'Aventure aubussonnaise de la tapisserie, des origines à nos jours, histoire et ethnographie. [S. l. ] : CERAMAT (Centre de Recherches sur l'Artisanat et les Métiers d'Art et de tradition), Université de Limoges, 1980. 389 p.

    Bibliothèque Universitaire des Lettres et Sciences Humaines, Limoges : non coté
  • BERTRAND, Pascal-François ; BOTTINEAU, Yves, dir. Documents des Archives Nationales relatifs aux peintres-cartonniers et aux modèles des tapisseries des manufactures d'Aubusson et de Felletin. Mémoire de DEA : Histoire de l'art : Nanterre, université de Paris X : mai 1985. 35 p.

    Bibliothèque Forney, Paris : NS 36219
  • BYASSON, dr., Louis. De l´émigration dans la Creuse. Guéret : Betoulle, 1881.

    Archives départementales de la Creuse, Guéret : 3 BIB 1108/1-4
  • CHAUMEIX, André, BLANCHON, Pierre. Aubusson. Paris : [s. n.], 1923.

    Archives départementales de la Creuse, Guéret : 2 BIB 557
  • CHEVALIER, Dominique, CHEVALIER, Pierre, BERTRAND, Pascal-François. Les Tapisseries d´Aubusson et de Felletin, 1457-1791. Paris : édition Solange Thierry éditeur, 1988. 203 p.

    Bibliothèque universitaire Montaigne de Lettres et Sciences humaines, Bordeaux : non coté
  • COUTURIER DE FOURNOUE. Coutumes de la province de la Marche... Clermont Ferrand : Viallanes, 1744.

    Bibliothèque Sainte-Geneviève, Paris : non coté
  • CUNY, Jacques. Les tapis et tapisseries d'Aubusson, Felletin, Bellegarde, des origines à 1940. Essai bibliographique. Guéret : Imprimerie Lecante, 1971. 52 p.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : (23) 745.52 CUN
  • DAYRAS, Maurice, [et al. ]. Nouvelle histoire d´Aubusson. Guéret : Lecante, 1970, 1975. 2 vol.

    Bibliothèque Universitaire de l'Ecole supérieure du professorat et de l'éducation (espe), Guéret : non coté
  • DERENNES, Gustave. DELORME, C. Géographie physique, politique, historique, administrative, économique et commerciale du département de la Creuse. Guéret : Amiault, 1888. 167 p.

    Bibliothèque Universitaire Lafayette Lettres, Culture et Sciences humaines, Clermont-Ferrand : 80557
  • Données statistiques du Limousin, n°2, mai 1978. Creuse. La population des communes aux divers recensements depuis 1846. Limoges : INSEE, Direction Régionale de Limoges, 1978.

    Institut national de la statistique et études économiques, Limoges : non coté
  • DUPORTET, Maurice. Topobibliographie de la France. Creuse. Mémoires, bulletins et revues. [S. l.], [s. n.], 1937.

    Bibliothèque Universitaire des Lettres et Sciences Humaines, Limoges : 930.260 DUP
  • DUVAL, Louis. Introduction à l´histoire de la Révolution dans la Creuse, 1873, p. 1-147.

    Bibliothèque Universitaire Lafayette Lettres, Culture et Sciences humaines, Clermont-Ferrand : 67164
  • EVRARD. Documents divers sur le Limousin [Chroniques d'un notaire d'Ahun, au XVIe siècle]. Limoges : Plainemaison, Farge, Lecler et Granet, 1892.

    Archives départementales de la Creuse, Guéret
  • FERRAN, Luc, dir. Aubusson. Limoges : PULIM, 1995.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : MAG.P LIM B15777/4
  • FOUGERE, Nathalie, TOURLIERE, Michel. Tapisseries de notre temps. Paris : [s. n.], 1989.

    Bibliothèque nationale de France, Paris : 16-V-7212 (8)
  • GAULEJAC, Bertrand de. Clientèle toulousaine pour les tapisseries d'Aubusson au XVIIe siècle. In Actes du 32ème Congrès de la Fédération des Sociétés Savantes du Centre, Guéret, 1972, p. 85-88.

    Bibliothèque nationale de France, Paris : 4-LK1-962 (1972)
  • GERBAUD, Henri. Les règlements de la manufacture royale des tapisseries de 1665 à la Révolution. Nouvelle Histoire d'Aubusson, 2ème partie, de la fin du Moyen Age à la fin de l'Ancien Régime. Guéret : Imprimerie Lecante, 1975, p. 109-121.

    Bibliothèque Universitaire de l'Ecole supérieure du professorat et de l'éducation (espe), Guéret : non coté
  • GOLDMAN, Philippe. Tapissiers et tapisseries de Felletin à Bourges au XVIe siècle. In Actes du 43ème congrès de la Fédération des Sociétés Savantes du Centre, Guéret, 1983. Etudes creusoises, 1984, t. V, p. 76-82.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : MAG.P LIM B7699/5
  • GRELLET-DUMAZEAU. Du partage des communaux dans le département de la Creuse. Aubusson : Bouyet, 1831. 29 p.

    Bibliothèque nationale de France, Paris : 8-LK4-320
  • GUINOT, Robert. Aubusson, son histoire, ses rues, sa tapisserie. Aubusson : Imprimerie d´Aubusson, 1980.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : MAG.P LIM 374 89/2,2
  • GUINOT, Robert. Mémoire en images : le canton d´Aubusson. Joué-lès-Tours : éditions Alan Sutton, 1998. 128 p.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 944.68 AUB
  • CONSEIL GENERAL DE LA CREUSE, MUSEE DEPARTEMENTAL DE LA TAPISSERIE. Colloque (29-30 juin 1992 ; Aubusson, Ecole nationale des arts et techniques de la tapisserie). Jean Lurçat et la renaissance de la tapisserie à Aubusson. Michèle Heng, Anne-Laure Morelle, Gérard Denizot. Saint-Léonard-de-Noblat : Imprimerie Montibus et Fils, 1992. 96 p.

    Bibliothèque Mazarine, Paris : 2° 10709-8
  • HUGON, H. Le général Espagne, comte de l´Empire et sa famille. Moulins : Crépin-Leblond, 1938.

    Bibliothèque nationale de France, Paris : 4-LN27-69436
  • JARRY, Madeleine. La tapisserie des origines jusqu'à nos jours. Paris : Hachette, 1968. 360 p.

    Bibliothèque universitaire Michel Foucault, Poitiers : NK 3000.J3
  • JARRY, Madeleine. La tapisserie : art du XXe siècle. Fribourg : éditions Office du Livre, 1974, p. 235.

    Bibliothèque universitaire Montaigne de Lettres et Sciences humaines, Bordeaux : NK 3007. J37
  • GLOMOT, David. Le phénomène urbain en Haute-Marche et Combraille au XIIIe siècle : origines et limites d'un réseau urbain médiéval. Mémoire de maîtrise : Histoire : Limoges, Faculté des Lettres (Centre de Recherches Historiques et Archéologiques Médiévales) : 1998. 2 vol. ; 327 p. + annexes : ill.

    Archives départementales de la Creuse, Guéret : 104 J 105
  • MARQUET DE VASSELOT, Jean-Joseph. Bibliographie de la tapisserie, des tapis et de la broderie en France. Paris : Armand Colin, 1935. 354 p.

    Bibliothèque Michelet, Institut d’art et d’archéologie, Sorbonne Université, Paris : 8 FE 30 MAG
  • MIGNATON, Paul. Histoire de la maison d´Aubusson. Paris : Picard, 1886.

    Bibliothèque Mazarine, Paris : 8° 76442
  • MOULIN, Annie. Les maçons de la Creuse. Les origines du mouvement. Facultés des lettres et sciences humaines de l´Université de Clermont-Ferrand. Institut d´Etudes du Massif Central (Centre d´Histoire des entreprises et des Communautés). Le Poiré-sur-Vie : Imp. Graphique de l´Ouest, juin 1997. 564 p.

    Bibliothèque universitaire Montaigne de Lettres et Sciences humaines, Bordeaux : non coté
  • PAGEOT, P. « Aperçus sur les prisons de la Creuse durant la période napoléonienne ». Glanes d´archéologie, d´histoire et de littérature creusoises. [S. l.] : Société des sciences, 1987, p. 77-80.

    Société des sciences naturelles, archéologiques et historiques de la Creuse, Guéret : non coté
  • PERATHON, Cyprien. Notices sur les manufactures de tapisseries d'Aubusson, de Felletin et de Bellegarde. Limoges : Chapoulaud, 1862.

    Bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art, Paris : 8 K0 645
  • PERATHON, Cyprien. Origines de la manufacture de tapisseries d´Aubusson. In CONGRES SCIENTIFIQUE DE FRANCE (26 ; 1859 ; Limoges), t. I. Paris : Derache, 1860.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : MAG.P LIM F 5274/1
  • PEUCHET. Description topographique et statistique du Département de la Creuse. Paris : Chantelaire, 1810. 43 p.

    Archives nationales, Paris : 4° E III 41
  • QUETIN-PIERRE, Catherine. Le métier de tapissier à Aubusson et à Felletin jusqu'en 1665. Thèse : Paris, Ecole Nationale des Chartes : 1966.

    Archives départementales de la Creuse, Guéret : 104 J4
  • ROGER, Jacques, dir.. Chapelle Sainte-Anne, ville d'Aubusson (Creuse). INRAP - Service Régional de l'Archéologie du Limousin - ville d'Aubusson. Rapport de fouilles (juin 2003).

    Direction Régionale des Affaires Culturelles du Limousin, Limoges : non coté
  • SAVIGNAT, Michel. Précis d'histoire de la Marche et du Pays de Combraille. Paris : Delagrave, 1913. 96 p.

    Bibliothèque multimédia du Grand Guéret, Guéret : 372.89
  • TEHERY, Marc. Ourdissage et montage de la chaîne : tapisserie de basse-lice technique d'Aubusson. Limoges : Souny, 1989. 61 p.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : 746.304/2
  • TURGAN, Louis. Les grandes usines de France, études industrielles en France et à l´étranger. Paris : E. Bernard, 1897.

    Bibliothèque des arts et métiers, aix en provence : FA
  • VUAILLAT, Dominique. Aubusson, Bois des Chastres (Creuse). Coupe d'un rempart de l'Âge du Fer. Rapport de fouille programmée. 1er septembre - 15 octobre 1993. Service Régional de l'Archéologie du Limousin, 1993.

    Direction Régionale des Affaires Culturelles du Limousin, Limoges : non coté
  • VUAILLAT, Dominique. Aubusson, Bois des Chastres (Creuse). Coupe d'un rempart de l'Âge du Fer. Rapport de fouille programmée. Service Régional de l'Archéologie du Limousin, 1995.

    Direction Régionale des Affaires Culturelles du Limousin, Limoges : non coté
  • [Exposition. Paris, Musée des Gobelins, Union centrale des arts décoratifs. Novembre-décembre 1935]. Cinq siècles de tapisseries d'Aubusson. Réd. Roger-Armand Weigert, Jean Messelet. Paris : Frazier-Soye, 1935.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : MAG.P LIM B 3278
  • WORONOFF, Denis. Histoire de l´industrie en France, du XVIe siècle à nos jours. Paris : éditions du Seuil, 1994. 664 p.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : 67 WOR
  • WORONOFF, Denis. La France industrielle : gens des ateliers et des usines, 1890-1950. Paris : éditions du Chêne, 2003. 295 p.

    Bibliothèque des arts et métiers, Bordeaux : non coté
  • DUSSOT, Dominique. Carte archéologique de la Gaule. La Creuse (23). Paris : Editions de l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres, 1989. 205 p.

    Bibliothèque Michel Fleury, Sciences historiques et philologiques, Ecole pratique des Hautes Etudes, Paris : 2 Ms 243
  • LAMI, E. O. Dictionnaire encyclopédique et biographique de l´industrie et des arts industriels. Paris : Librairie des Dictionnaires, 1881. t. I, p. 381-382 ; t. VIII, 1888, p. 474-482.

    Bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art, Paris : 4B147(8)
  • MORELLE, Anne-Laure. La maison Tabard à Aubusson de 1925 à 1939. Mémoire de maîtrise : histoire de l'art : Paris, Université de Paris X- Nanterre : 1990.

    Archives départementales de la Creuse, Guéret : 104 J 71
  • NADAUD, abbé Joseph. Nobiliaire du diocèse et de la généralité de Limoges. Limoges : V.H.Ducourtieux : Chapoulaud frères, 1863-1882. 4 vol.; 25 cm.

    Bibliothèque nationale de France, Paris : NUMM- 30713 à NUMM- 30716
  • QUEREUX, Delphine. Les Tabard, fabricants de tapisserie d'Aubusson de 1869 à 1983. Thèse : Paris, Ecole Nationale des Chartes, 1994.

    Bibliothèque de l'École nationale des chartes, Paris : 1994 THESE 21
  • SAY, Hélène. L'atelier de tapisserie Tabard à Aubusson, répertoire numérique détaillé des archives écrites. [Guéret, Aubusson] : Conseil Général de la Creuse, archives départementales de la Creuse, musée départemental de la tapisserie d'Aubusson, 1996.

    Bibliothèque de l'École nationale des chartes, Paris : 4 B23-30 J
  • BLONDONNET, Michel. La Creuse oubliée, Grands chantiers et petits travaux aux 18e et 19e siècles, t. 3. Limoges : Centre Impression, 1997. 272 p.

    Archives départementales de la Creuse, Guéret : 2 BIB 2164/3
  • LIMOUZIN-LAMOTHE, Roger. Le Diocèse de Limoges des origines à la fin du Moyen-Age. Strasbourg : Leroux, 1951.

    Bibliothèque Sainte-Geneviève, Paris : 8 COL 994 (1)
Périodiques
  • BERTRAND, Pascal-François. A propos d´une tapisserie de Roby : quelques notes sur les cartonniers d´Aubusson au XVIIIème siècle. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1989, XLIII, p. 652.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R 16
  • LEGER, Patrick. A propos de la datation du camp des Chastres, commune d´Aubusson. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1984, t. XLII, p. 45.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R 16
  • URIEN, Pierre. A propos de la mort du général Espagne. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1967, t. XXXVI, p. 369-373.

    p. 369-373 Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R 16
  • Cinquante ans de recherches sur la Creuse (1932-1982). Etudes creusoises, 1983, n° 4. Guéret : Société des Sciences Naturelles et Archéologique de la Creuse. 228 p.

    Archives départementales de la Haute-Vienne, Limoges : I/L 1219
  • ALEIL, P.-F. Contribution à l´étude de la population d´Aubusson au XIXème siècle. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, XXXIII, 1958, p. 341-350.

    p. 341-350 Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R 16
  • BOUDARD, René. L´Assemblée en Limousin en 1787 et ses délégués marchois. Mémoires de la Société des Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, t. XXVIII, 1941-1943, p. 555-557.

    p. 555-557 Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R 16
  • LACROCQ, Louis. L´industrie de la tapisserie à Aubusson et à Felletin pendant la Révolution. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1981, t. LXI, p. 155-173.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R 16
  • HEMMER, Henri. L´unité creusoise. Mémoires de la Société des Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, t. XXXVIII, 1959, p. 550-555.

    p. 550-555 Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R 16
  • BUSUTTIL, Martial. La Creuse en 1905, un département acquis à la cause de la laïcité et de la séparation des Eglises et de l´Etat. Mémoires de la Société des Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, 2005, t. LI, p. 149-172.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R 16
  • LARDUINAT, Jean-Pierre. La manufacture de drap d'Aubusson pendant la Révolution. Mémoires de la Société des Sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, t. XLII, 1985, 2ème fascicule, p. 377-385.

    p. 377-385 Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R 16
  • GLOMET, Olivier. La reconstruction des églises paroissiales dans la Creuse au XIXe siècle. Mémoires de la Société des Sciences Naturelles, Archéologiques et Historiques de la Creuse, 2004, t. L , p. 221-241.

    p. 221-241 Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
  • DAYRAS, Maurice. Chronologie provisoire des efforts qui ont abouti à la rénovation de la tapisserie et des principales tapisseries d'esprit contemporain qui ont été tissées à Aubusson et à Felletin jusqu'en 1940. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1961, t. XXXV, p. 359-372.

    p. 359-372 Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R16
  • DUTHEIL, Jean. La répartition de l´impôt dans la Creuse pour l´année 1792. Mémoires de la Société des Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, 1935, t. XXVI, p. XXVIII-XXX.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R16
  • DAYRAS, Maurice. La tapisserie marchoise aux XVe et XVIe siècles. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, XXXV, 1963, p. 101.

    p. 101 Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R 16
  • DAYRAS, Maurice. La tour carrée du château d'Aubusson (Creuse). Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1938, 1939, 1940, p. 561-573.

    p. 561-573 Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R 16
  • DAYRAS, Maurice. Le camp des Chastres près d'Aubusson. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1967, t. XXXVI, p. 286-304.

    p. 286-304 Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R 16
  • PEROUAS, Louis. Le clergé creusois durant la période révolutionnaire. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1976, t. XXXIX, p. 589.

    p. 589 Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R 16
  • BROILLARD, Jean-Louis. Naissance du département de la Creuse, les Débuts de la période révolutionnaire dans la Creuse (1788-1789). Etudes creusoises, 1988, n° 9, p. 6-10.

    Archives départementales de la Haute-Vienne, Limoges : I/L 1219
  • LARDUINAT, Jean-Pierre. Les manufactures royales de tapisserie et de tapis d'Aubusson et de Felletin, deux entreprises au XVIIIe siècle. Etudes creusoises, n° 15. Guéret : Société des Sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1997, 254 p.

    Bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art, Paris : 8 M 1617 (15)
  • DAYEN, Daniel. Les modifications territoriales dans la Creuse depuis la Révolution. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1984, t. XLII, p. 110-119.

    p. 110-119 Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R 16
  • DESBORDES, Jean-Michel. Les origines de la vie urbaine en Marche. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1978, t. XL, 1er fascicule, p. 31-45.

    p.31-45 Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R 16
  • DESBORDES, Jean-Michel. Les origines du village dans la Creuse. In MEMOIRES DE LA SOCIETE DES SCIENCES NATURELLES ET ARCHEOLOGIQUES DE LA CREUSE. Mélanges d´archéologie et d´histoire offerts à M. Henri Hemmer par ses collègues et ses amis. Guéret : Lecante, 1979, p. 100-104.

    100-104 Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : (23) 9 SOC
  • LACROCQ, Louis. Les tapisseries d´Aubusson et de Felletin. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1980, t. XL, 1980, p. 632-655.

    p. 632-655 Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R 16
  • LEVRON, J. Les travaux du cadastre dans la Creuse (1817). Mémoires de la Société des Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, 1937, t. XXVI, p. 601-604.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R 16
  • PERATHON, Cyprien. Les tapisseries d´Aubusson au XIXème siècle. Bulletin de la société des sciences archéologiques et historiques du Limousin, 1908, t. LVIII, p. 95-106.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R 4
  • BOYER, Jean. Documents inédits sur l'activité des marchands tapissiers d'Aubusson et de Felletin à Arles au cours du 17e siècle. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, XXXVIII, 1973, p. 296-302.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R 16
  • DESPLATS, Edouard. Marie de Hainaut, la Flandre et la tapisserie marchoise. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1983, t. XLI, 1983, p. 592.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R 16
  • BARRET, R. Structure par tranche d´âge de la population creusoise en 1968. Mémoires de la Société des Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, t. XXXVII, 1971, p. 739-743.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R 16
  • BOUSCAU, Franck. Sur l´histoire de la tapisserie d´Aubusson et de Felletin à l´époque napoléonienne. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1980, t. XL, p. 541.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R 16
  • COURTEAU, A. « Toponymie creusoise ». Mémoires de la Société des Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, 1960-1962, t. XXXIV, p. 520-539.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R 16
  • DESBORDES, Jean-Michel. Voies romaines en Limousin. Travaux d'archéologie limousine, 1995, Supplément 3.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 59611
  • BREUREC, François. La longue procédure du temple d'Aubusson, 1600-1663 (suite). Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1986, t. 42, 3ème fascicule, p. 523-538.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R 16
  • BREUREC François. La longue procédure du temple d'Aubusson. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1985, t. 42, 2ème fascicule, p. 329-343.

    Archives départementales de la Creuse, Guéret : 5 BIB 115
  • COURTEAU Abbé, DAYRAS, Maurice. Le Vieil Aubusson, dessins d'Antoine Jorrand. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1923, t. XXII.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • DOSTES, Marie-Ange. L'ancienne voie de Clermont à Limoges, recherches à Saint-Agnant-près-Crocq (Creuse). Travaux d'archéologie limousine, 1985, t. 6, p. 97-99.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R 27
  • HUGON H. Pierre Mathivet, Chevalier de l'Empire. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1945, t. XXIX, 485-488.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R 16
  • PERATHON, Cyprien. François Cartaud de La Villatte, la seigneurie de La Villatte. Mémoires de la Société des Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, 1901-1902, t. XIII, p. 95-106.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • PERATHON, Cyprien. La maison des Vallenet. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1901-1902, t. XIII, p. 189.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • PERATHON, Cyprien. Le martyre de sainte Barbe, tapisserie d'Aubusson au musée de Guéret. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, t. VIII, 1er bulletin, 1893-1894, p. 224-225.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : 58188
  • PERATHON, Cyprien. Les Soeurs de la Croix à Aubusson. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1911, t. XVIII, p. 263-272.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • PERATHON, Cyprien. Notes sur La Cour-lèz-Aubusson. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1907, t. XVI, p. 31-42.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R 16
  • PERATHON, Cyprien. Objets d´arts religieux à Aubusson. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1891-1892, t. VII.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • PERATHON, Cyprien. Une famille de peintres d'Aubusson, le registre de Gilbert Finet. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1889, t. VI, 3ème bulletin, p. 151-166.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : 58188
  • URIEN, Pierre. Alfred Roseleur et la collection des Gravilliers. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1994, t. XLV.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • BROILLIARD Jean-Louis. Le premier temple d'Aubusson, 1602-1663. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1985, t. 42, 2ème fascicule, p. 344-356.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R 16
  • AUDOUZE, Jacques, URIEN, Pierre. Aubusson au temps de Napoléon. Bulletin de la fondation Maurice Dayras. Aubusson : Association Maurice-Dayras, 1996. 75p.

    Bibliothèque multimédia du Grand Guéret, Guéret : non coté
  • AUBAILE. Noms révolutionnaires des communes de la Creuse et des rues de Guéret. Mémoires de la Société des Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, 1909-1910, t. XVII, p. 179-196.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • AUDOUZE, Jacques. Aperçu historique de la ville d´Aubusson. Bulletin de l´Association Maurice-Dayras, 1984.

    Direction Régionale des Affaires Culturelles du Limousin, Limoges : R 04 MD CAID
  • AUDOUZE, Jacques. L´adaptation de la ville au site. Bulletin de l´Association Maurice-Dayras, 1985.

    Direction Régionale des Affaires Culturelles du Limousin, Limoges : R 04 MD CAID
  • AUTORDE, F. Le servage dans la Marche de la publication de la Coutume à la Révolution (1521-1789). Mémoires de la Société des Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, 1889, t. VII, p. 167-188.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • BAYLE, Pierre. Etude sur les tapisseries d'Aubusson conservées à Narbonne. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1974, t. XXXVIII, p. 484-498.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • BOUDARD, René. La première "Statistique du département de la Creuse" réalisée en l´an IX à la demande du gouvernement consulaire. Revue de l´Institut Napoléon, 1981, p. 25-32.

    Bibliothèque de l'Institut Napoléon, Paris : non coté
  • BOUSCAU, Frank. L´oeuvre des préfets de la Creuse à l´époque Napoléonienne, 1799-1815. Revue de l´Institut Napoléon, 1983, p. 11-24.

    Bibliothèque de l'Institut Napoléon, Paris : non coté
  • CALLON, G. Le mouvement de la population de la Creuse au cours de la période 1821-1920. Mémoires de la Société des Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, 1928, t. XXIV, p. 241-274.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • CHIRAC, Bernard, Le pont de la Terrade et ses châtelets. Bulletin de l´Association Maurice-Dayras, 1992.

    Direction Régionale des Affaires Culturelles du Limousin, Limoges : R 04 MD CAID
  • DUBOIS, Jacques. L´histoire de la tapisserie française. A Aubusson : de l´imagerie populaire. Journal de l´amateur d´art, mars 1980, n°658, p. 12-15.

    Bibliothèque du musée des Beaux-Arts, Bordeaux : non coté
  • FAGE, René. Jean-Joseph Dumons, peintre du roi à Aubusson et à Beauvais. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1922-1924, t. XXII, p. 357-376 et p. 465-487.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • GUILLAUMIN, André, NUSSAC, Louis de. Le professeur Cassius et le jardin botanique d´Aubusson. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1928-1930, t. XXIV, p. 560.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • HENG, Michèle. Aubusson et la renaissance de la tapisserie. Histoire de l'Art, n° 11, 1990, p. 61-73.

    Bibliothèque municipale, Bordeaux : P 3431
  • JARRY, Madeleine. La restauration des tapisseries. Monuments historiques, n° 6, 1977, p. 37.

    Archives départementales de la Haute-Vienne, Limoges : L 194
  • LACROCQ, Louis. Chroniques des tapisseries anciennes d´Aubusson et de Felletin. Bulletin de la Société Archéologique et Historique du Limousin, 1913, t. LXIII, p. 229-260 ; 1916, t. LXV, p. 13-80 ; 1920, t. LVIII, p. 135-171 ; 1925, t. LXXXI, p. 525-574 ; 1929, t. LXXXII, p. 495-550.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R 04
  • LACROCQ, Louis, DUTHEIL, Jean. Bibliographie de l´histoire de la Révolution dans la Creuse, 1935 (supplément de Jacques CUNY pour la période 1935-1962). Mémoires de la Société de Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, 1964, t. XXXV, p. 337-358.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • LACROCQ, Louis. La rédaction de la coutume de la Marche. Mémoires de la Société des Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, 1890, t. VI, p. 311-322.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • LACROCQ, Louis. Mémoire statistique sur l´arrondissement d´Aubusson. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1920, t. XXI, p. 177.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • LACROCQ, Louis. Territoires creusois ayant dépendu des anciens diocèses de Clermont-Ferrand et de Bourges. Mémoires de la Société de Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, 1913-1915, t. XIX, p. 384-394.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • LEGER, Patrick. Le Camp des Chastres. Bulletin de la Fondation Maurice Dayras, 1985, p. 27-34.

    Direction Régionale des Affaires Culturelles du Limousin, Limoges : R 04 MD CAID
  • LEWIS, F. Les débuts de la fabrication de tapis à Aubusson (1743). Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art Français, 1968, p. 101-110.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : 58188
  • PERATHON, Cyprien. Evrard Jabach, directeur de la manufacture royale de tapisseries d´Aubusson. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1897, t. X, p. 49.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • PERATHON, Cyprien. Iconographie des tapisseries d´Aubusson. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1900-1901, t. XII, p. 389-421.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • PERATHON, Cyprien. La villa gallo-romaine de La Cube. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1893-1894, t. VII, p. 260.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • PERATHON, Cyprien. Les Anglais dans la Marche. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1894, t. VIII, p. 21.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • PERATHON, Cyprien. Les droits d´usage et de pacage dans les forêts d´Aubusson. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1882-1886, t. V, p. 61.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • PERATHON, Cyprien. Liste des maîtres tapissiers et maîtres peintres de l'ancienne manufacture d'Aubusson. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1883, t. V, p. 81-97.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • PERATHON, Cyprien. Notes sur quelques artistes aubussonnais. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1887-1890, t. VI, p. 218-246.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • PERATHON, Cyprien. Tapis sarrazinois et monnaies flamandes. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1858-1862, t. III, p. 474.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • REDOUTE, Guy. Aubusson dans les années 30. Bulletin de l´association Maurice Dayras, 1998.

    Direction Régionale des Affaires Culturelles du Limousin, Limoges : R 04 MD CAID
  • ROBERT, Maurice, dir. Une ville dans son pays : Aubusson, hier et aujourd´hui. Approche ethnologique. Ethnologia, n°21-23, 1982.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 59126/E
  • TINTOU, Michel. Commande de tapisseries d'Aubusson par le chapitre de Saint-Martial de Limoges (1681). Bulletin de la Société Archéologique et Historique du Limousin, 1950, t. CVII, p. 173-175.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58040
  • TRAPON, Patrice. Images du vieil Aubusson : l´agrandissement de la place Espagne. Bulletin de l´Association Maurice Dayras, 1986.

    Direction Régionale des Affaires Culturelles du Limousin, Limoges : R 04 MD CAID
  • TRAPON, Patrice. L´église Sainte-Croix. Aubusson : Bulletin de l´Association Maurice Dayras, 1997.

    Direction Régionale des Affaires Culturelles du Limousin, Limoges : R 04 MD CAID
  • URIEN, Pierre. Jacques Barraband, peintre des oiseaux (1768-1809). Bulletin de l'association Maurice Dayras, 1990, p. 17-19.

    Direction Régionale des Affaires Culturelles du Limousin, Limoges : R 04 MD CAID
  • DESBORDES, Jean-Michel, et alii. Les origines d'Aubusson. Travaux d'archéologie limousine, 1984, vol. 4, p. 101-106.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : R 27
  • DUVAL, Louis. Papeteries et imprimeries dans la Creuse. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1898, t. XI, p. 44-74.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • JANICAUD, Georges. Le pays creusois à l'époque gallo-romaine (les voies). Mémoires de la Société des Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, 1944-1946, t. XXIX, p. 578-621.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • JORRAND, Louis. Les voûtes de l´église Sainte-Croix à Aubusson. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, t. XXIV, 1928-1930, p. 314.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • LE HELLO, G. Aubusson, le temple protestant de Combesaude. Bulletin de l'Association Maurice Dayras, 2002.

    Direction Régionale des Affaires Culturelles du Limousin, Limoges : R 04 MD CAID
  • BROILLIARD, Jean-Louis. A propos des anciens ponts d´Aubusson. Bulletin de l´Association Maurice-Dayras, 1985.

    Bibliothèque multimédia du Grand Guéret, Guéret : A 977/2
  • PERATHON, Cyprien. Les Laboreys, inspecteurs des manufactures d´Aubusson et de Felletin. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1895-1896, t. IX, p. 52-64.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • PERATHON, Cyprien. Notre-Dame du Château d´Aubusson. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1881, t. IV, p. 444.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • PERATHON, Cyprien. Plan d´Aubusson (1663-1685). Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1903-1904, t. XIV.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • SABOURIN, Jacqueline. Aubusson et Felletin, carrefours antiques. Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, 1994, t. XLV, p. 256-268.

    Bibliothèque francophone multimédia, Limoges : LIM 58034
  • TRAPON, Patrice. La Maison du vieux tapissier. Bulletin de l´Association Maurice-Dayras. Aubusson : [s. n.], 1984

    Direction Régionale des Affaires Culturelles du Limousin, Limoges : R04 MD CAID
  • TRAPON, Patrice. Le Corbusier à Aubusson, "l'usine verte". Bulletin de l'association Maurice Dayras, 1991.

    Direction Régionale des Affaires Culturelles du Limousin, Limoges : R 04 MD CAID
(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel ; (c) Ville d'Aubusson - Philippe Emmanuelle
Philippe Emmanuelle

Chercheur Inventaire, SRI Limousin de 2009-2012


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.