Logo ={0} - Retour à l'accueil

Village

Dossier IA86007176 réalisé en 2006
Dénominationsvillage
Aire d'étude et cantonCommunauté d'Agglomération de Poitiers
AdresseCommune : Croutelle

Au milieu du 13e siècle est encore mentionnée une villa sur laquelle aurait été fondé le prieuré-cure. Croutelle, ancien hameau dépendant de la paroisse de Mezeaux jusqu'au 14e siècle, est implanté de part et d'autre de l'ancienne route royale, de Poitiers vers le sud, qui serait une ancienne voie romaine. Au 18e siècle, le bourg est un lieu d'étape pour les voyageurs avec son relais de poste (dont certains maîtres sont connus : François Boucher décédé le 15 janvier 1753, Pierre Boucher de 1760 à 1782 et Gabriel Livoire Quintal en 1790) et ses auberges du Cheval-Blanc (1762-1788) et de l´Ecu-de-France (1768-1788). Sur le plan cadastral de 1837 sont encore indiquées la poste aux chevaux et l'auberge du Lion-d'Or. Divers artisans occupaient également le bourg, qui comptait 23 feux en 1778, avec trois maréchaux-ferrants et un charron. En 1789, l'élargissement de la route de Paris à Bordeaux dans la traversée du bourg (Grand-Rue) est rendu nécessaire et entraîne la démolition de maisons et de bâtiments. De nouveaux travaux d'élargissement sont réalisés en 1879. En 1866, la commune acquiert un terrain, auparavant occupé par des maisons, pour aménager une place au carrefour de la Grand-Rue et des routes de Ligugé et de Fontaine-le-Comte au milieu du bourg, l'actuelle place Paulze-d'Ivoy. En 1876 et 1877, à proximité de cette place, sur une parcelle dépendant de la commune de Fontaine-le-Comte, est bâti le lavoir. C'est également sur cette place que se déroulent les opérations de distillation, suite à la loi du 13 août 1916 imposant d'en fixer les conditions. En 1924, la commune envisage d'installer un éclairage public à l´électricité à l'aide de quatre lampes réparties le long de la Grand-Rue. En 1959, la déviation de la route nationale en bordure ouest du bourg entraîne de grands changements dans la vie locale.

Période(s)Principale : Moyen Age
Principale : 17e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

Le bourg de Croutelle a été implanté près du ruisseau de la Feuillante, dans le creux de la vallée et en bordure de l'ancienne route royale de Paris à Bordeaux qui descend en suivant l'emplacement d'une dépression entre deux coteaux et traverse le ruisseau avant de remonter vers le sud à la sortie du bourg. Jusque dans les années 1970, l'essentiel des habitations étaient placées en bordure de cette route et, pour quelques unes au départ de la route départementale 87 vers Ligugé à l'est ou Fontaine-le-Comte à l'ouest. Ce bourg est limité à l'est par le bois de Croutelle et à l'ouest par la falaise et la nouvelle route nationale 10. Une place a été aménagée au centre, au carrefour des deux routes et près de la rivière. On peut parler ici d'un village-rue dans lequel la plupart des constructions ont leur façade placée en bordure de la voie. L'ancien prieuré se trouvait à l'origine à l'extrémité nord du bourg, côté où l'agglomération a pu se développer à la fin du 19e et au 20e siècle. C'est également par là que se sont installés les équipements publics - école, mairie, poste, groupe scolaire, salle des fêtes - les commerces restant implantés au centre, près de la place.

Annexes

  • Registre des délibérations du Conseil municipal, construction du lavoir.

    - 8 août 1875, Présentation du devis de MM Audiget, menuisier, et Gris, maçon, concernant la construction du lavoir proposée à la session de mai.

    - 29 septembre 1876, L´adjudication des travaux de construction du lavoir couvert n´a pas abouti, le maire demande de pouvoir faire exécuter les travaux en régie par les sieurs Audigié, maître menuisier, et Penneteau, maître maçon.

    - 17 décembre 1876, Le lavoir couvert a été construit d´après le devis voté le 22 septembre. "Nos intéressantes mères de famille en sont en possession depuis plus d´un mois et se félicitent chaque jour d´être enfin à l´abri des intempéries de la mauvaise saison". Toutefois il manque des pierres de lavoir, remplacées par des planches, et un trottoir pavé pour y accéder. Un secours est demandé à la préfecture pour la dépense supplémentaire.

    - 3 juin 1877, Grâce au secours accordé par la préfecture, le lavoir a pu être terminé.

    - 25 novembre 1877, Le lavoir a été construit par Audiget, maître menuisier, et Penneteau, maître maçon.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. départementales de la Vienne : Série E. Suppl. 453, GG. 2.

  • A. départementales de la Vienne : Série O (Aménagement d'une place publique : le 14 juillet 1866, comparution chez maître Boyer, notaire de M. Dominique Veltin et de son épouse qui acceptent de vendre à la commune une parcelle de terre située au centre du bourg, section B, parcelles 70, 71, 72).

  • A. départementales de la Vienne : Série O (Construction d´un lavoir public en 1876 et1877. 28 septembre 1876, devis des travaux de construction par Eugène Audiget, menuisier, et Pierre Penneteau, maçon : 10 mètres de longueur, 3 mètres de hauteur, couverture en tuiles du Berry, charpente en chêne avec 4 poteaux).

  • A. municipales de Croutelle : Registre des délibérations du Conseil municipal.

Documents figurés
  • Ponts et chaussées. Extrait du plan du ruisseau de Fontaine-le-Comte à joindre au rapport de l´ingénieur ordinaire soussigné, sur la réclamation du Conseil municipal de la commune de Croutelle au sujet de l´alignement de construction d´un mur. 24 octobre 1868. Ech. 0,005 par mètre (A. D. Vienne : 7 S 44).

  • Ponts et chaussées. Dessins et plan de détail à joindre au rapport en date de ce jour sur la pétition de M. le maire de Croutelle contre M. Paulze-d´Yvoy. Par l´ingénieur d´arrondissement, 12 mars 1873. Calque (A. D. Vienne : 7 S 44).

Bibliographie
  • La Voix du Clain. N° 58, juin 1965.

  • La Voix du Clain. N° 59, juillet 1965.

(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel ; (c) Communauté d'Agglomération de Poitiers - Renaud Geneviève