Logo ={0} - Retour à l'accueil

Village de Thonac

Dossier IA24004369 réalisé en 2013
Dénominationsvillage
Aire d'étude et cantonVallée de la Vézère - Montignac
AdresseCommune : Thonac
Lieu-dit :

En l'absence de fouille ou de prospection archéologique, aucun vestige des périodes gallo-romaine ou tardo-antique n'a été mis au jour dans le bourg de Thonac. Pourtant, la désinence latine de son nom (la finale domaniale celto-latine -acum), l'implantation du village au bord de la Vézère et la proximité d'un cours d'eau (le Thonac) suggèrent une occupation du site dès cette haute époque, comme Montignac, Brénac, Tayac, Peyzac ou Tursac, qui partagent ces caractéristiques.

L'histoire de Thonac ne commence donc qu'au Haut Moyen Âge - mais, là encore, sans beaucoup d'assurance en l'absence de vestiges matériels. En effet, la création de la paroisse remonterait entre le Ve et le VIIe siècle, c'est-à-dire lors de la première période d'évangélisation du territoire autour de Montignac caractérisée par des églises fondées sous le vocable du proto-martyr Saint-Pierre-ès-liens - tout comme les églises de Montignac, Bars et le Cern (La Bachellerie). Un premier édifice cultuel aurait donc été construit lors de cette première période d'évangélisation, mais rien n'en subsiste, ni de ceux qui lui ont succédé au cours des siècles suivants - excepté, peut-être, la fenêtre axiale du chœur actuel qui pourrait remonter au XIIe. Quoi qu'il en soit, c'est autour de ce lieu de culte que s'est développé le village. En outre, un bac existait peut-être déjà (en aval à faible distance de l'endroit du pont sur la Vézère créé à l'extrême fin du XIXe siècle), comme l'indique le plan du bourg de Thonac levé en 1878 par Requal qui mentionne le "chemin de l'ancien bac", la rue orientée nord-sud située à l'ouest du bourg et menant à la Vézère (cf. IA24004382). Enfin, le village se situe sur l'important chemin de Montignac à Périgueux (via Saint-Léon-sur-Vézère), implantation favorable qui a dû contribuer à son développement.

Thonac, comme bien d'autres villages de la vallée de la Vézère, semble avoir subi de forts dommages lors de la guerre de Cent Ans : l'attestent, en négatif, l'absence de vestiges de l'époque médiévale et, de manière positive, le nombre de bâtiments datés de la seconde moitié du XVe ou du XVIe siècle, c'est-à-dire de la période de reconstruction de l'après-guerre. Pas moins de 9 bâtiments datent de cette période dans notre corpus qui en compte 30, toutes périodes confondues, soit presque un tiers (Voir la carte : Le village de Thonac au début des Temps modernes : la reconstruction de l'après-guerre de Cent Ans). L'église fut sans doute la première d'entre eux à être relevée, peut-être dès le milieu du XVe siècle. Trois autres constructions témoignent de la prospérité des habitants au cours de cette période : une maison de maître, dotée de dépendances, d'un grand jardin et d'une chapelle privée au sud du bourg ; une haute maison à tour d'escalier hors-œuvre, entre cour et jardin, à l'ouest ; et une maison (le futur presbytère) de belles dimensions, lui aussi accompagné d'un jardin au cœur du bourg.

Au cours des deux siècles suivants, Thonac s'étoffe et se modernise, signe d'un certain dynamisme économique, suivant en cela le développement de Montignac. L'intensification de la viticulture dans les exploitations alentours n'est certainement pas étrangère à ce phénomène. Dans le bourg, ce sont 14 bâtiments qui ont été construits ou ont fait l'objet de travaux de modification, d'agrandissement ou d'embellissement au cours de cette période (Voir la carte : Le village de Thonac à la fin des Temps modernes). Le plan cadastral ancien levé en 1813 révèle l'état du village après cette période : certes, Thonac reste un petit village à l'habitat concentré autour de l'église, mais il compte des édifices importants, plusieurs auberges et de nombreux tisserands - ils sont installés dans les maisons à l'ouest du bourg.

Des changements profonds interviennent au XIXe siècle. Dans les années 1860, la place publique devant l'église est agrandie par la destruction de plusieurs maisons, le cimetière est délocalisé à l'extérieur du bourg et la route de Montignac à Périgueux est élargie et régularisée, ce qui entraîne la destruction de plusieurs bâtiments situés au nord mais aussi la construction de nouvelles maisons alignées sur elle au sud. Toutefois, pour la commune, les travaux de plus grande ampleur interviennent à la fin du siècle : une mairie-école est érigée au nord de la traverse du bourg à partir de 1892, un pont sur la Vézère est créé entre 1895 1900 et et l'église fait l'objet de travaux de réparation en 1900. Les habitants du bourg ne sont pas en reste : de nombreuses maisons font l'objet de travaux au cours du siècle (Voir la carte : Le village de Thonac à l'époque contemporaine).

Au cours du XXe siècle, la mairie est transférée dans l'ancien presbytère.

Période(s)Principale : Moyen Age
Principale : Temps modernes
Principale : Epoque contemporaine

Le village de Thonac est situé au sud du territoire communal, au bord de la Vézère (rive droite). Il est traversé par la départementale D 706 et bordé à l'est par la départementale D 65E. Il comprend un habitat essentiellement groupé autour de son église et des principales voies de communication.

Statut de la propriété
Protectionsprotection partielle, 2016
Précisions sur la protection

Le village se trouve dans la zone tampon du Grand Site de France (Identifiant : SIN0000473).

Références documentaires

Documents figurés
  • Description du diocèse de Sarlat et haut Périgord, carte dessinée par Jean Tarde, gravée par H. Picart, 1624.

    Bibliothèque nationale de France, Paris : GE D - 15042
  • Extrait de la "Carte des rivières de la Dordogne et de la Vézère" levée pour François de Ferry, 1696 (AD Gironde, 3 JC 17, fol. 56).

    Archives départementales de la Gironde, Bordeaux : 3 JC 17
  • Carte de la Guyenne par Belleyme. Reproduction en fac-similé de l'édition du XVIIIe siècle conservée à l'Institut géographique national, par Pierre de Belleyme, IGN.

    planche n° 23, levée en 1768, publiée entre 1785 et 1789 Archives départementales de la Dordogne, Périgueux : 1 Fi 2 Dordogne 0013
  • Plan cadastral ancien de la commune de Thonac, 1813.

    Section D, 1ère feuille Archives départementales de la Dordogne, Périgueux : 3 P3 6119 à 3 P 3 6125
  • Plan du bourg de Thonac levé en mai 1863 par Deguerey. Ech. 0,002 par mètre (AD Dordogne. 12 O 645).

    Archives départementales de la Dordogne : 12 O 645
  • Extrait du plan du bourg de Thonac dressé le 27 septembre 1878 par Requal. Échelle de 0,002 par mètre ; le nord est à droite (AD Dordogne. 12 O 645).

    Archives départementales de la Dordogne : 12 O 645
  • Photographie ancienne du village de Thonac vu depuis la colline de Combe Saint-Peyre, s.d. (vers 1950, Collection particulière).

    Collection particulière
Bibliographie
  • GOURGUES Alexis de. La Dordogne. Dictionnaire topographique du département. Paris : Res Universis, 1992, fac-similé de l'édition de 1873 (Monographies des villes & villages de France).

    p. 323
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Pagazani Xavier