Copyright
  • (c) Conseil départemental de la Gironde
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche)
  • Commune Saint-Vivien-de-Médoc

Le village s'organisait autour de l'église construite probablement au 12e siècle. La paroisse était une annexe de Vensac, où résidaient les curés.

Le bourg s'étoffe dans la 1ère moitié du 19e siècle avec la construction de quelques maisons de style similaire, comme l'actuelle gendarmerie et la poste. Au milieu du 19e siècle, le transfert du cimetière au lieu-dit La Croix ainsi que la reconstruction de l'église entraînent l'aménagement d'une place publique ainsi que le lotissement des parcelles voisines dans les années 1860 : les constructions doivent respecter le plan prévu par l'architecte Édouard Bonnore. La prospérité liée à l'ostréiculture, l'agriculture et la viticulture à la fin du 19e siècle donne lieu à des constructions de maisons en pierre de taille, au décor de façade soigné.

En avril 1945, la commune est bombardée lors de la libération de la Poche du Médoc : les dégâts sont importants et la reconstruction s'engage dans les années 1950. Le manque de logements entraîne l'installation d'une cité provisoire, constituée de baraquements en bois, sur l'actuelle place de la rue du 19 mars 1962. L'un d'eux est encore aujourd'hui conservé à l'ouest de la mairie. Puis, la mairie, l'église, notamment son clocher, mais également des habitations le long de la rue principale sont reconstruites.

  • Période(s)
    • Principale : 12e siècle
    • Principale : 19e siècle
    • Principale : 20e siècle

Le village se situe au sud-ouest de la commune, à distance des terres basses des bords d'estuaire.

Il s'organise le long d'un axe de circulation principal nord-sud. Des embranchements au nord et au sud, ainsi que des transversales est/ouest, notamment pour mener au port, complètent le réseau viaire particulièrement développé.

La place publique est bordée par la mairie, l'église et les habitations : elle constitue le cœur du bourg, où se déroule le marché hebdomadaire.

Les construction du 19e siècle sont encore largement présentes avec leurs façades de pierre de taille au décor soigné ; mais c'est l'architecture de la reconstruction qui distingue aujourd'hui la commune des bourgs voisins, avec notamment le clocher de l'église en béton.

  • Murs
    • calcaire moellon enduit
    • béton
  • Toits
    tuile creuse, tuile mécanique