Dossier IA64002986 | Réalisé par
Ehlinger Maïté
Ehlinger Maïté

Chargée d'inventaire du patrimoine bâti à la mairie de Bidart.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Villa Etche Carola
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
  • (c) Commune de Bidart

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Bidart (commune)
  • Commune Bidart
  • Adresse 8 chemin Atalaya
  • Cadastre 2017 AM 17, 18
  • Dénominations
    maison
  • Précision dénomination
    maison de villégiature
  • Appellations
    Villa Etche Carola

D'après les matrices cadastrales, la villa Etche Carola fut construite en 1925 pour le compte de Victor Thiéblemont, résidant à l'année à Bordeaux. D'après la légende d'une carte postale ancienne, elle fut construite par l'architecte parisien Albert Febvre-Longeray (1886-1942). Très attaché au Pays Basque, ce dernier devint secrétaire de la société des amis de Guéthary et construisit entre autres, dans cette station balnéaire voisine de Bidart, le café "Le Madrid" et le monument à l'écrivain et poète Paul-Jean Toulet.

La maison de style néo-basque est complétée au nord par une tour quadrangulaire couverte en pavillon. L'escalier extérieur conduisant au premier étage se prolonge pour former un long balcon en encorbellement enveloppant toute la maison dans sa moitié nord. Une loggia fut aménagée par ailleurs à l'angle nord-est. Durant la Seconde Guerre mondiale, la villa fut occupée et endommagée par l'armée allemande. En 1948, elle fut rachetée par Bertrand Lafont, alors maire de la commune de Cestas en Gironde, qui avait également acquis la villa Emak Bakia, située elle-aussi sur la colline de Parlementia. Cette même année, il engagea l'architecte Jacques Blanchet pour réparer la villa. La tour quadrangulaire fut alors supprimée pour laisser place à une terrasse, tout comme la travée la plus au nord de la maison en faux pan de bois. Seule la loggia fut conservée.

D'après l'état des lieux réalisé par les frères Gélos, depuis 1926, le terrain s'était révélé fragile, en effet, les architectes-paysagistes vinrent constater l'éboulement d'une partie du jardin de la villa. Dans les années 1990, l'état de la falaise obligea les propriétaires à participer aux travaux de consolidation de la falaise réduisant le jardin et supprimant le chemin d'accès à la plage de Parlementia.

La villa est située au bout du chemin Atalaya qui rejoint le chemin du littoral. Elle est entourée d'un jardin accidenté et d'une clôture en béton. Implantée face à l'océan, elle surplombe la plage de l'Uhabia et offre un panorama sur Guéthary et le sud de la Côte Basque. Son architecture est caractéristique du style néo-basque. De plan allongé, elle possède trois niveaux d'élévation et un étage de comble couvert d'une toiture à deux pans asymétriques. Le rez-de-chaussée est traité à la manière d'un soubassement avec son appareillage en moellon et fait office de socle pour les niveaux supérieurs. Tandis que le premier étage est entièrement enduit, les autres niveaux présentent un faux pan de bois. Les baies sont de taille et de forme différentes. La porte d'entrée cintrée est surlignée par un encadrement en pierre. Le battant de la porte présente en partie supérieure un oculus vitré. La loggia construite postérieurement est ouverte à l'est par trois arc plein cintre reposant sur des colonnes toscanes.

Le rez-de-chaussée était réservé au garage et aux pièces de services tandis que l'étage était réservé aux pièces de réception (vestibule, salle à manger et salon), le second étage était attribué aux chambres. L'étage sous comble devait abriter les chambres des domestiques. Aujourd'hui, l'intérieur de la villa est modifié, quatre appartements ont été aménagés afin d'être loués.

Le portail d'entrée d'origine a été conservé. Ses formes tendent vers l'Art Déco.

  • Murs
    • pierre moellon
    • enduit
    • béton maçonnerie faux pan de bois
  • Toits
    tuile creuse
  • Étages
    étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
  • Couvertures
    • toit à longs pans pignon couvert
  • Escaliers
    • escalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
    • escalier intérieur
  • Statut de la propriété
    propriété d'une personne privée

Documents d'archives

  • Matrice cadastrale de Bidart, propriétés foncières bâties, 1910-1957.

    Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, Pau : E dépôt Bidart 1G5
    case 284

Documents figurés

  • Villa Etche Carola 1926. 1 document figuré.

    Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, Pau : Fonds Gélos. 141J589
    141J589
  • Photographies et cartes postales conservées par Marie-Christine Boulin, petite-fille de Bertrand Lafont.

Date d'enquête 2018 ; Dernière mise à jour en 2019
(c) Commune de Bidart
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Ehlinger Maïté
Ehlinger Maïté

Chargée d'inventaire du patrimoine bâti à la mairie de Bidart.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.