Dossier IA64002990 | Réalisé par
Ehlinger Maïté
Ehlinger Maïté

Chargée d'inventaire du patrimoine bâti à la mairie de Bidart.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Villa Ederenea
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Bidart (commune)
  • Commune Bidart
  • Lieu-dit Parlementia
  • Adresse 1020 avenue d' Espagne
  • Cadastre 2017 AM 138-139  ; 1958 AM 138-140
  • Dénominations
    maison
  • Précision dénomination
    maison de villégiature
  • Appellations
    Villa Ederenea

D'après les matrices cadastrales, Joseph Detchart, notaire à Bayonne de 1910 à 1931, fit construire en 1926 une villa sur la parcelle 650 du plan cadastral de 1831 (section C, feuille 2). Il lui donna le nom "Ederenea" qui signifie en basque "belle maison". Cette longue parcelle, longeant la route de Bayonne à l'Espagne (actuelle avenue d'Espagne), avait été divisée en deux dans les années 1920 au moment de l'achat par Joseph Detchart. L'hôtel de voyageurs Bichta Eder fut construit sur l'autre partie de la parcelle d'origine. D’après la tradition orale, la villa Ederenea aurait été construite par l’entrepreneur Marcel Berkmans. D’après les archives de l’agence immobilière Benquet, créée en 1872 à Biarritz, elle fut mise en vente dès 1930 et rachetée par Georges Piedfer, entrepreneur en maçonnerie à Maisons-Laffitte, probablement comme résidence secondaire. Lorsque la veuve Piedfer hérita de la maison en 1944, elle était encore domiciliée à Maisons-Laffitte.

D'après une photographie aérienne de 1947, la propriété était clôturée. Il semblerait qu'à l'est la clôture végétale fut volontairement interrompue pour permettre l'accès au chemin privé appartenant à l'hôtel de voyageurs Bichta Eder. Ce chemin, qui rejoignait l’actuelle avenue Mgr Mugabure, n’existe plus aujourd'hui. Une pergola fut accolée à la façade nord dans les année 2000.

  • Période(s)
    • Principale : 2e quart 20e siècle
  • Dates
    • 1926, daté par source
  • Auteur(s)

Située à la limite de Bidart et Guéthary, la villa est construite sur une parcelle jouxtant l'actuelle route départementale 810. Elle est implantée au centre de sa parcelle, en diagonale par rapport à la route et présente sa façade principale au sud face à la montagne. Elle se compose d'un rez-de-chaussée et d'un étage. Elle est construite dans le style régionaliste basque qui reprend des éléments du vocabulaire vernaculaire labourdin : le volume couvert par une toiture à deux pans asymétriques, la diversité des ouvertures (grandes baies cintrées au rez-de-chaussée, rectangulaires à l'étage), le faux pan de bois à l'étage, la saillie des murs gouttereaux et de refend reposant sur une console à double ressaut.

Sur la rue, la clôture en béton a été conservée. Elle se compose de piliers chaperonnés de tuiles creuses.

  • Murs
    • enduit
    • faux pan de bois
  • Toits
    tuile creuse
  • Étages
    1 étage carré
  • Élévations extérieures
    élévation à travées, jardin en pente
  • Couvertures
    • toit à longs pans pignon couvert
  • Statut de la propriété
    propriété d'une personne privée

Documents d'archives

  • Région Aquitaine. Service du patrimoine et de l'Inventaire. Dossiers de pré-inventaire.

    Bidart.
  • Matrice cadastrale de Bidart, propriétés foncières bâties, 1910-1957.

    Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, Pau : E dépôt Bidart 1G5
    case 289

Documents figurés

  • Atlas cadastral napoléonien, 1831.

    Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, Pau : E dépôt Bidart, 1G1
    Section C, feuille 2
Date d'enquête 2018 ; Dernière mise à jour en 2019
(c) Commune de Bidart
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Ehlinger Maïté
Ehlinger Maïté

Chargée d'inventaire du patrimoine bâti à la mairie de Bidart.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.