Logo ={0} - Retour à l'accueil

Verrière figurée (baie 6)

Dossier IM87000938 réalisé en 1979
Dénominationsverrière
Numérotation artificielle6
Aire d'étude et cantonLimousin - Eymoutiers
AdresseCommune : Eymoutiers
Adresse : place du
Chapitre
Cadastre : 1975 AH 240 ; 2011 AH 240
Emplacement dans l'édificeChapelle sud

Cette verrière a été exécutée entre 1470 et 1475. Elle a été restaurée vers 1884 par l'atelier Champigneulle de Bar-le-Duc. Elle est passée sous silence dans la campagne de restauration de 1916. Elle est restaurée en 1981 par l'Atelier du Vitrail de Limoges.

Au registre inférieur, les panneaux sont bien conservés, excepté quelques pièces du dallage et des socles, restaurées. Les phylactères tenus par deux personnages contiennent une inscription intacte à droite, mais dont les premiers caractères sont restitués pour la partie gauche. Les deux cartouches insérés dans les montants architecturaux sont, l'un ancien à gauche, paraissant interpolé parmi des pièces modernes, l’autre copié au 19e siècle.

Au registre supérieur, la tête de la Vierge comporte des collages et des compléments.

Au tympan, les ajours contenant des motifs végétaux sont des panneaux d'origine.

Période(s)Principale : 3e quart 15e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle
Dates1981, daté par source
Lieu d'exécutionCommune : Bar-le-Duc
Édifice ou site : Atelier Champigneulle
Lieu d'exécutionCommune : Limoges
Édifice ou site : Atelier du Vitrail
Auteur(s)Auteur : L'Atelier du Vitrail
L'Atelier du Vitrail

Créé en octobre 1960 sous la forme d’une Société Coopérative et Participative (SCOP), l’Atelier du Vitrail, successeur du peintre-verrier limougeaud Francis Chigot, perpétue l’aventure du vitrail limousin. L’entreprise a acquis sa notoriété au gré de différentes campagnes de restauration des Monuments Historiques et participe ainsi à la sauvegarde du patrimoine national sous l’égide du Ministère de la Culture. L’activité se diversifie de plus en plus vers la création d’œuvres originales, notamment à destination d’une clientèle privée, explorant les multiples possibilités techniques et créatives du verre, tout en respectant un savoir-faire ancestral. L’atelier du Vitrail conserve la technique traditionnelle du vitrail au plomb (coupe, peinture à la grisaille, gravure à l’acide, émaillage, jaune à l’argent, montage Tiffany), tout en développant des procédés innovants (fusing). Des artistes, salariés de l’entreprise, réalisent eux-mêmes les maquettes et les projets de création.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre-verrier, restaurateur attribution par source
Atelier ou école : Atelier Champigneulle
Atelier Champigneulle

Atelier Champigneulle de Bar-le-Duc.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
atelier attribution par source

Cette verrière est composée de deux lancettes trilobées surmontées d'un tympan à quatre trilobes imbriqués entourés d'écoinçons.

Dans les lancettes, les figurations sont principalement peintes en camaïeu de grisaille et jaune d'argent. Les personnages sont campés dans des niches architecturales à tentures damassées bleues à gauche, rouges à droite :

- Registre inférieur : les membres de la confrérie de saint Psalmet, donateurs de la verrière, sont partagés en deux groupes (panneaux bien conservés, quelques pièces du dallage et des socles restaurées à la base des lancettes). De part et d’autre, cinq hommes sont massés derrière un personnage représenté à plus grande échelle, chacun agenouillé sur un coussin à pampilles, tête nue, et dont le vêtement inclut quelques pièces de couleur. À gauche, Louis XI est représenté, la couronne royale déposée au-dessous du coussin ; à droite face à lui, un homme au riche costume, son chapel – semblable au casque de Charles VI retrouvé dans les fouilles de la Cour carrée du Louvre - placé en symétrie de la couronne, est sans doute Jacques d’Armagnac, comte de La Marche à partir de 1464, arrêté en 1475 et décapité en 1477. Les phylactères issant des mains jointes de ces deux personnages, portent l’inscription C'EST LA CONFRÉRIE MONS. S. PSAUME (intacte à droite, premiers caractères restitués à gauche). Le monogramme AB est peint sur deux cartouches insérés dans les montants architecturaux le long des socles (l’un ancien à gauche, paraissant interpolé parmi des pièces modernes, l’autre copié au 19e siècle).

- Registre supérieur : à gauche, la Vierge à l’Enfant couronnée, en robe damassée couverte d’un manteau galonné, tient une fleur de lys (bien conservé ; tête comportant des collages et des compléments) ; à droite, saint Psalmet, jeune homme imberbe tenant un livre, est représenté debout sur un îlot entouré de la mer où nagent des poissons, peint sur le socle architectural (bien conservé).

Le tympan est peint en grisaille. Dans l'oculus du trilobe central : monogramme IHS ; les autres ajours contiennent des motifs végétaux (panneaux d’origine).

Catégoriesvitrail
Structureslancette, polylobé, 2 jour de réseau, forme complexe
Matériauxverre, coloré peint, grisaille sur verre, camaïeu, jaune d'argent
plomb, réseau
Mesuresh : 600.0 cm
la : 115.0 cm
Iconographiesconfrérie identifiée, agenouillé, en donateur
Louis XI
couronne
comte (?)
phylactère
Vierge à l'Enfant
fleur de lys
saint Psalmet
livre
île
poisson
niche
monogramme
végétation
Inscriptions & marquesinscription donnant l'identité du modèle, sur l'oeuvre, français
lettre, monogramme, sur l'oeuvre
inscription concernant une restauration, sur l'oeuvre, français
Précision inscriptions

Inscription concernant l'iconographie, au registre inférieur, sur les phylactères : "C'EST LA CONFRERIE MONS. S. PSAUME".

Inscription concernant l'auteur et la date d'une restauration, au registre supérieur, peinte sur une pièce du dais de la lancette gauche : "MARCHAL 1884".

Monogramme "AB" peint sur deux cartouches insérés dans les montants architecturaux le long des socles (l'un ancien à gauche, paraissant interpolé parmi les pièces modernes ; l'autre copié au XIXe siècle.

Monogramme "IHS" situé au tympan, dans l'oculus du trilobe central.

État de conservationoeuvre restaurée
plombs de casse
grillage de protection
Statut de la propriétépropriété de la commune
Protectionsclassé au titre objet, 1894/01/29

Références documentaires

Documents figurés
  • Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine. Monuments historiques ; 58 N 69. Photomontage après restauration, [s.d.]. (Photographie du photomontage).

    Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, Paris : 58 N 69
  • Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine. Monuments historiques ; 224 415 à 224 422. Clichés panneau par panneau, état de 1947. (Photographies).

    Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, Paris : 224 415à 224 422
Bibliographie
  • GATOUILLAT, Françoise, HEROLD, Michel ; collab. BOULANGER, Karine, LUNEAU, Jean-François. Les vitraux d'Auvergne et du Limousin : Corpus Vitrearum, France, recensement IX. INVENTAIRE GENERAL DU PATRIMOINE CULTUREL. CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Presses universitaires de Rennes, 2011. 327 p. : ill. ; 32 cm.

    p. 261 ; fig. 177, 222, 234 Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : 247.4 INV
Périodiques
  • TEXIER, abbé Jacques. Histoire de la peinture sur verre en Limousin. Bulletin de la société archéologique et historique du Limousin, 1846, tome I, p. 84-101 ; p. 148-169 ; p. 209-256.

    p. 97-101 ; 227 Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : Usuel
(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel ; (c) Monuments historiques (c) Monuments historiques ; (c) Centre André Chastel - Françoise Gatouillat - Gatouillat Françoise
Gatouillat Françoise

Ingénieur de recherche au Centre André Chastel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Chabrely Colette
Chabrely Colette , né(e) Platon

Chercheur SRI Limousin jusqu'en 2010, puis chef de service du SRI Limousin jusqu'en 2012.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Monuments Historiques - Lefebvre Barbara
Lefebvre Barbara

Chargée de recherches_Centre André Chastel (octobre-décembre 2015).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.