Dossier IM87000960 | Réalisé par
Gatouillat Françoise
Gatouillat Françoise

Ingénieur de recherche au Centre André Chastel.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
; ;
Chabrely Colette
Chabrely Colette

Chercheur SRI Limousin jusqu'en 2010, puis chef de service du SRI Limousin jusqu'en 2012.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
;
Lefebvre Barbara
Lefebvre Barbara

Chargée de recherches_Centre André Chastel (octobre-décembre 2015).

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Verrière figurée (baie 4)
Auteur
Rivière Philippe (reproduction)
Rivière Philippe (reproduction)

Photographe du SRI Limousin 1987-

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Limousin - Condat-sur-Vienne
  • Commune Solignac
  • Lieu-dit Saint-Eloi
  • Cadastre 2014 AD 01 65
  • Emplacement dans l'édifice Choeur (?)

L'exécution des différents éléments de cette verrière est datée aux environs de 1479 et après 1485 (?). Les divers éléments la composant proviennent de plusieurs verrières réalisées sous l'abbatiat de Martial de Bony de Lavergne, dont la campagne de vitrage a pu être continuée par son successeur, Archambaud V de Comborn.

La sainte Catherine du registre supérieur et le saint évêque du registre supérieur de la baie 0 proviennent manifestement d'un même atelier d'après le type de leur encadrement et l'emploi de motifs circulaires sur certaines étoffes. Quant aux deux petites scènes encloses dans des édicules à décor gothique, ils sont d'une formule proche de ceux de la légende de saint Jean-Baptiste conçue pour le chœur de l'église Saint-Michel-des-Lions à Limoges.

La verrière a été composée une première fois entre 1885 et 1887 par Emile Hirsch. En 1934-1935, Francis Chigot effectuent de petites réparations sur place. Le vitrail actuel est le résultat d'une recomposition exécutée avec les panneaux du 15e siècle, réalisée en 1987 par l’Atelier du Vitrail de Limoges, auteur des compléments.

  • Période(s)
    • Principale : 4e quart 15e siècle , (incertitude)
    • Secondaire : 4e quart 19e siècle
    • Secondaire : 1er quart 20e siècle
    • Secondaire : 4e quart 20e siècle
  • Dates
    • 1934, daté par source
    • 1935, daté par source
    • 1987, daté par source
  • Lieu d'exécution
    Édifice ou site : Limoges<br/> Partie en remploi
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Chigot Francis
      Chigot Francis

      Francis Chigot est élève au lycée Gay-Lussac de Limoges, puis à l'École nationale supérieure des arts décoratifs. Il commence à travailler pour les Monuments Historiques en 1917, et continue avec les restaurations d'églises du nord de la France, détruites par les combats de la Première Guerre mondiale. Il meurt en 1960. À la suite de son décès en 1960, les ouvriers de son atelier fondent l'Atelier du Vitrail à Limoges, qui poursuit son œuvre. Il a réalisé de nombreux vitraux parmi lesquels les vitraux de l'opéra de Vichy, de l'église Saint-Pierre de Montluçon, de la gare de Limoges-Bénédictins, de la basilique de la Visitation à Annecy, de l'église de Conques et du prieuré de Million à Paris.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      peintre-verrier, restaurateur attribution par source
    • Auteur :
      L'Atelier du Vitrail
      L'Atelier du Vitrail

      Créé en octobre 1960 sous la forme d’une Société Coopérative et Participative (SCOP), l’Atelier du Vitrail, successeur du peintre-verrier limougeaud Francis Chigot, perpétue l’aventure du vitrail limousin. L’entreprise a acquis sa notoriété au gré de différentes campagnes de restauration des Monuments Historiques et participe ainsi à la sauvegarde du patrimoine national sous l’égide du Ministère de la Culture. L’activité se diversifie de plus en plus vers la création d’œuvres originales, notamment à destination d’une clientèle privée, explorant les multiples possibilités techniques et créatives du verre, tout en respectant un savoir-faire ancestral. L’atelier du Vitrail conserve la technique traditionnelle du vitrail au plomb (coupe, peinture à la grisaille, gravure à l’acide, émaillage, jaune à l’argent, montage Tiffany), tout en développant des procédés innovants (fusing). Des artistes, salariés de l’entreprise, réalisent eux-mêmes les maquettes et les projets de création.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      peintre-verrier, restaurateur attribution par source
    • Auteur :
      Hirsch Emile
      Hirsch Emile

      Émile Hirsch est un peintre français qui réalisa également des vitraux.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      peintre-verrier, restaurateur attribution par source
    • Personnalité :
      Bony de Lavergne (de) Martial
      Bony de Lavergne (de) Martial

      Martial de Bony de Lavergne, abbé de l'abbaye Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Solignac de 1456 à 1484.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      donateur attribution par source
    • Personnalité :
      Comborn (de) Archambaud V
      Comborn (de) Archambaud V

      Archambaud V de Comborn, abbé de Solignac de 1485 à 1494.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      donateur (incertitude), attribution par source

Cette verrière est composée d'une baie en plein-cintre constituée de trois registres.

Au registre inférieur, dans un édicule semblable au sommet tronqué, voûté et dallé, et au socle vu en perspective, devant une tenture damassée bleue disposée en rectangle, Martial de Bony de Lavergne, abbé de Solignac de 1456 à 1484, est agenouillé en donateur, vêtu d’une chape violette sur une tunique blanche ; devant lui, surdimensionné, l’écu à ses armoiries, de gueules à trois annels d’argent deux et un, avec la crosse abbatiale en pal (emploi de verre rouge gravé ; le panneau est restauré, notamment la tête du personnage). La bordure à motifs de bâtons brisés est moderne.

Au registre médian, dans un édicule semblable au précédent, deux anges agenouillés, revêtus de chapes violettes, supportent l’écu royal de France à trois lys d’or, surmonté de la couronne (assez bien conservé).

Au registre supérieur, identifiée par l’inscription ancienne apposée sous la figure, sainte Catherine est représentée en pied, tenant un livre et la palme du martyre, nimbée, tête nue et cheveux libres, portant un manteau rouge sur une robe verte ourlée de violet, de blanc et d’un large galon d’or à motifs circulaires. La figure est placée devant une tenture damassé bleue qui s’arrête horizontalement, entre des montants architecturaux à larges ébrasements vus en perspective, du type de celui du saint évêque de la baie 0 mais fortement complétés au 19e et au 20e siècles ; comme dans cette verrière, le socle circulaire à la surface bleue est bordé d’un phylactère nominatif – SANCTA KATHARINA -, ici posé sur un sol herbeux. La muraille maçonnée occupant la partie supérieure de la composition et le motif végétal du sommet ont été ajoutés en 1987 (les panneaux sont restaurés, mais la figure est demeurée authentique pour l’essentiel).

  • Catégories
    vitrail
  • Structures
    • baie libre, en plein cintre
  • Matériaux
    • verre, coloré peint, grisaille, grisaille sur verre, gravé
  • Mesures
    • h : 305 cm
    • la : 125 cm
  • Iconographies
    • homme, agenouillé, en donateur
    • armoiries
    • ange
    • architecture
    • sainte Catherine d'Alexandrie
    • livre
    • palme
    • tenture
  • Inscriptions & marques
    • armoiries, sur l'oeuvre
    • inscription concernant l'iconographie, sur l'oeuvre, latin
  • Précision inscriptions

    Armoiries de l'abbé Martial de Bony de Lavergne, au registre inférieur : écu armorié, de gueules à trois annels d’argent deux et un, avec la crosse abbatiale en pal.

    Armoiries de France, au registre médian : écu à trois lys d’or, surmonté de la couronne.

    Inscription concernant l'iconographie : "SANCTA KATHARINA" dans un phylactère, au registre supérieur.

  • État de conservation
    • oeuvre recomposée
    • oeuvre complétée
    • oeuvre restaurée
    • grillage de protection
    • plombs de casse
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune
  • Protections
    classé au titre immeuble, 1862
  • Précisions sur la protection

    Vitraux classés au titre immeuble par destination par liste de 1862.

Bibliographie

  • GATOUILLAT, Françoise, HEROLD, Michel ; collab. BOULANGER, Karine, LUNEAU, Jean-François. Les vitraux d'Auvergne et du Limousin : Corpus Vitrearum, France, recensement IX. INVENTAIRE GENERAL DU PATRIMOINE CULTUREL. CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Presses universitaires de Rennes, 2011. 327 p. : ill. ; 32 cm.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : 247.4 INV
    p. 308-310 ; fig. 306
  • [Exposition. Limoges. 1886]. L'art rétrospectif : exposition présentée à Limoges, du 8 mai au 22 août 1886. Réd. Louis Guibert, Jules Tixier. Limoges : Impr.-libr. Ve H. Ducourtieux, 1888. 108-[6] p.-CIV f. de pl. : lithogr. ; 24 cm.

    Bibliothèque nationale de France, Paris : 8- V- 9986
    p. 89-90 ; pl. LXXXI

Périodiques

  • LABORDERIE, Albert Labrouhe de. Les vitraux anciens du département de la Haute-Vienne. Bulletin de la Société archéologique et historique du Limousin, 1937, tome LXXVII, p. 333-352.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : Usuel
    p. 347-350
  • MOUFLE, Léonard. Les vitraux et la céramique à l'exposition de Limoges. Bulletin de la Société archéologique et historique du Limousin, 1888, tome XXXV, p. 531-548.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : Usuel
    p. 536
  • TEXIER, abbé Jacques. Histoire de la peinture sur verre en Limousin. Bulletin de la société archéologique et historique du Limousin, 1846, tome I, p. 84-101 ; p. 148-169 ; p. 209-256.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : Usuel
    p. 220-221

Documents figurés

  • Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine. Archives photographiques ; Monuments historiques. 5612, 5613. Clichés des verrières avant restauration, état de 1885. (Photographies).

    Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, Paris : 5612, 5613
Date d'enquête 1987 ; Dernière mise à jour en 2015
(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel
(c) Monuments historiques
(c) Centre André Chastel - Françoise Gatouillat
Gatouillat Françoise
Gatouillat Françoise

Ingénieur de recherche au Centre André Chastel.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Chabrely Colette
Chabrely Colette

Chercheur SRI Limousin jusqu'en 2010, puis chef de service du SRI Limousin jusqu'en 2012.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Lefebvre Barbara
Lefebvre Barbara

Chargée de recherches_Centre André Chastel (octobre-décembre 2015).

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.