Logo ={0} - Retour à l'accueil

Verrière figurée (baie 27) : Vierge de Miséricorde

Dossier IM87005182 réalisé en 2011

Fiche

Dénominationsverrière
Numérotation artificielle27
Aire d'étude et cantonLimousin - Limoges-Cité
AdresseCommune : Limoges
Adresse : 3 place de l'
Evêché
Cadastre : 2010 E0 196
Emplacement dans l'édificeChapelle Notre-Dame-des-Malades

Cette verrière a été commandée par l'évêque Charles Villiers de L'Isle-Adam aux environs de 1525-1530. Bonaventure de Saint-Amable décrivit vers 1680 trois des figures des lancettes choisies par ce donateur, « celle d’un empereur avec épée et globe, aigle sur l’épaule et fleur de lys sur l’habit, sans doute Charlemagne ; à côté, un capitaine avec un lion au pied et épée à la main - qui est Pépin - ; puis un autre capitaine avec casque empanaché, épée à la main et fleurs de lys sur l’habit, Louis le Débonnaire ». Si la première représentait assurément saint Charlemagne, patron du donateur, son voisin était saint Adrien, et le dernier sans doute saint Louis. Au tympan sont conservés des vestiges de la verrière offerte vers 1525-1530 par Charles Villiers de L’Isle-Adam, notamment les ajours ornés de six anges musiciens. En 1880, de nouveaux panneaux sont réalisés par Saint-Blancat de Toulouse pour les lancettes, aux frais de la famille Benoist de Lostende. L'ensemble est restauré par l’Atelier du Vitrail de Limoges en 1982.

Période(s)Principale : 2e quart 16e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle
Dates1880, daté par source
1982, daté par source
Lieu d'exécutionCommune : Toulouse
Édifice ou site : Atelier Saint-Blancat
Lieu d'exécutionCommune : Limoges
Édifice ou site : Atelier du Vitrail
Auteur(s)Auteur : Saint-Blancat Louis
Saint-Blancat Louis (1842 - 1930)

Louis Saint-Blancat est un peintre-verrier de Toulouse. Pour la réalisation des ses vitraux, il s'associe avec plusieurs peintres ou cartonniers toulousains comme Bernard Benezet, Paul Chalons. L'atelier est fondé en 1880 et dirigé par Louis Saint-Blancat pendant 50 ans. En 1933, l'atelier est repris sous le nom de Daint-Blancat-Moulenc, puis devient Saint-Blancat-Delombre. La production s'arrête définitivement en 1952.

Les principales réalisations de l'atelier en Limousin sont : Chirac-Bellevue (1923), Eygurande, Liginiac (1901), Saint-Setiers (1901) pour la Corrèze; et Saint-Maurice-près-Crocq en Creuse.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre-verrier, restaurateur attribution par source
Auteur : L'Atelier du Vitrail
L'Atelier du Vitrail

Créé en octobre 1960 sous la forme d’une Société Coopérative et Participative (SCOP), l’Atelier du Vitrail, successeur du peintre-verrier limougeaud Francis Chigot, perpétue l’aventure du vitrail limousin. L’entreprise a acquis sa notoriété au gré de différentes campagnes de restauration des Monuments Historiques et participe ainsi à la sauvegarde du patrimoine national sous l’égide du Ministère de la Culture. L’activité se diversifie de plus en plus vers la création d’œuvres originales, notamment à destination d’une clientèle privée, explorant les multiples possibilités techniques et créatives du verre, tout en respectant un savoir-faire ancestral. L’atelier du Vitrail conserve la technique traditionnelle du vitrail au plomb (coupe, peinture à la grisaille, gravure à l’acide, émaillage, jaune à l’argent, montage Tiffany), tout en développant des procédés innovants (fusing). Des artistes, salariés de l’entreprise, réalisent eux-mêmes les maquettes et les projets de création.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre-verrier, restaurateur attribution par source
Personnalité : Villiers de L'Isle-Adam (de) Charles
Villiers de L'Isle-Adam (de) Charles (1482 - 1535)

Charles de Villiers de L'Isle-Adam, nommé évêque de Limoges en 1519.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire attribution par source
Personnalité : Benoist de Lostende donateur attribution par source

Ce vitrail est composé de quatre lancettes trilobées surmontées d'un tympan à neuf ajours principaux.

La lancette centrale représente, dans un décor d’architecture Renaissance orné de putti, la Vierge de Miséricorde trônant, accompagnée d'un vieillard infirme et d'une mère présentant son enfant malade agenouillés à ses pieds. Les lancettes latérales sont ornés de deux anges debout dans des niches à fond rouge, tenant des phylactères sur lesquels se lisent : SALUS INFIRMORUM ET CONSOLATRIX AFFLICTORUM. Au soubassement, une inscription se situe dans le cartouche : VIRGINI DIEPARAE SUBTITULO INFIRMORUM INVOCATA PASTOR ET FIDELES ECCLESIAE STI STEPHANI, ANNO MDCCCIXXX. Les armes du chapitre sont représentées à droite ; à gauche, apparaissent celles de la famille Benoist de Lostende, donatrice de la verrière, cimées d’un casque.

Les têtes de lancettes sont ornées de panneaux ornementaux à cornes d’abondance en partie anciens. Dans l’une, apparaissent les armoiries restituées de Charles Villiers de L’Isle-Adam, d’or au chef d’azur chargé d’un dextrochère d’argent, revêtu d’un manipule d’hermine pendant sur l’or. De part et d’autre, dans la partie supérieure du décor architectural, les armes de Mgr Alfred Duquesnay, évêque jusqu’en 1880, et de son successeur Pierre-Henri de Lamazou.

Au tympan, l'ajour supérieur est orné d'un Dieu le Père bénissant (restitué en 1880). Les autres ajours, anciens, représentent, sur fond bleu clair, six anges musiciens aux ailes colorées, vêtus d’aubes blanches et munis d’instruments divers (peu restauré). On note l'emploi de verre bleu gravé repris au jaune d’argent sur la harpe que tient l’un des anges. Les grands écoinçons latéraux sont garnis de deux séraphins, jaune à gauche, rouge à droite (bien conservé).

Catégoriesvitrail
Structureslancette, polylobé, 4 jour de réseau, polylobé
Matériauxverre, coloré peint, grisaille sur verre, jaune d'argent, gravé
plomb, réseau
Mesuresh : 750.0 cm
la : 340.0 cm
IconographiesVierge de Miséricorde
infirme
enfant
ange
phylactère
armoiries
décor d'architecture
corne d'abondance
Dieu le Père
instrument de musique
séraphin
Inscriptions & marquesinscription concernant l'iconographie, sur l'oeuvre, peint, latin
date, sur l'oeuvre, peint
armoiries, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

Inscription concernant l'iconographie dans les phylactères tenus par les anges dans les lancettes : "SALUS INFIRMORUM ET CONSOLATRIX AFFLICTORUM".

Inscription concernant l'iconographie et la date dans le cartouche du soubassement : "VIRGINI DIEPARAE SUBTITULO INFIRMORUM INVOCATA PASTOR ET FIDELES ECCLESIAE STI STEPHANI, ANNO MDCCCIXXX".

Armoiries :

- soubassement : armes de la famille Benoist de Lostende à gauche ; armes du chapitre à droite.

- têtes de lancette : à gauche, les armes restituées de Charles Villiers de L'Isle-Adam, d’or au chef d’azur chargé d’un dextrochère d’argent, revêtu d’un manipule d’hermine pendant sur l’or : à droite, les armes de Mgr Duquesnay, évêque jusqu'en 1880, et de son successeur Pierre-Henri de Lamazou.

État de conservationoeuvre restaurée
oeuvre complétée
Statut de la propriétépropriété de l'Etat
Protectionsclassé au titre immeuble, 1862
Précisions sur la protection

Verrière classée au titre immeuble par liste de 1862.

Références documentaires

Documents d'archives
  • GUILHERMY, Ferdinand (de). Notes sur les diverses localités de France. Nouvelles acquisitions françaises. Nouvelles acquisitions françaises, 6102.

    f° 108r° Bibliothèque nationale de France, Paris : 6102
Bibliographie
  • [Exposition. Limoges. 1988]. L'achèvement de la cathédrale de Limoges au XIXe siècle. Réd. Catherine Brisac, Alain Erlande-Brandenburg, Jean-Michel Leniaud [et al.]. Limoges : Direction régionale des affaires culturelles du Limousin, 1988. 1 vol. (120 p.) : ill. en noir et en coul., couv. ill. ; 21 cm.

    p. 82-83 Bibliothèque Universitaire des Lettres et Sciences Humaines, Limoges : LIM B12657
  • ARBELLOT, abbé François. La cathédrale de Limoges : histoire et description. Paris : R. Haton, 1883. In-8°, VIII-288 p.

    p. 184-185 Bibliothèque nationale de France, Paris : 8- LK7- 4081 (A)
  • GATOUILLAT, Françoise, HEROLD, Michel ; collab. BOULANGER, Karine, LUNEAU, Jean-François. Les vitraux d'Auvergne et du Limousin : Corpus Vitrearum, France, recensement IX. INVENTAIRE GENERAL DU PATRIMOINE CULTUREL. CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Presses universitaires de Rennes, 2011. 327 p. : ill. ; 32 cm.

    p. 266-282 ; fig. 254 Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : 247.4 INV
Périodiques
  • BOULAUD, Joseph. Armoiries sur vitraux en Limousin (répertoire pour l'ensemble de l'ancien diocèse de Limoges). Bulletin de la Société archéologique et historique du Limousin, 1944, tome LXXX-2, p. 325-366.

    p. 325-366 Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : Usuel
  • LABORDERIE, Albert Labrouhe de. Les vitraux anciens du département de la Haute-Vienne. Bulletin de la Société archéologique et historique du Limousin, 1937, tome LXXVII, p. 333-352.

    p. 336 Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : Usuel
  • TEXIER, abbé Jacques. Histoire de la peinture sur verre en Limousin. Bulletin de la société archéologique et historique du Limousin, 1846, tome I, p. 84-101 ; p. 148-169 ; p. 209-256.

    p. 159, 162-163, 232-233 Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : Usuel
(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel ; (c) Monuments historiques (c) Monuments historiques ; (c) Centre André Chastel - Françoise Gatouillat - Gatouillat Françoise
Gatouillat Françoise

Ingénieur de recherche au Centre André Chastel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Monuments Historiques - Lefebvre Barbara
Lefebvre Barbara

Chargée de recherches_Centre André Chastel (octobre-décembre 2015).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.