Logo ={0} - Retour à l'accueil

Verrière figurée (baie 21) : vie de sainte Valérie

Dossier IM87005179 réalisé en 2011

Fiche

Dénominationsverrière
Numérotation artificielle21
Aire d'étude et cantonLimousin - Limoges-Cité
AdresseCommune : Limoges
Adresse : 3 place de l'
Evêché
Cadastre : 2010 E0 196
Emplacement dans l'édificeChapelle Sainte-Valérie

Le tympan de cette verrière est daté aux environs de 1300-1310, tandis que les lancettes ont été exécutées en 1867 par Eugène Oudinot et Louis Goglet sur des cartons de Louis Steinheil. La verrière a été restaurée en 1991-1992 par l'Atelier du Vitrail de Limoges.

Période(s)Principale : 1er quart 14e siècle
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle
Dates1867, daté par source
1991, daté par source
1992, daté par source
Lieu d'exécutionCommune : Limoges
Édifice ou site : Atelier du Vitrail
Lieu d'exécutionCommune : Paris
Adresse : 6 rue de la Grande Chaumière
Édifice ou site : Atelier Oudinot
Auteur(s)Auteur : Steinheil Louis Charles Auguste
Steinheil Louis Charles Auguste (1814 - 1885)

Fils de Louis Steinheil (1781-1855), peintre-verrier de l’École de Nancy, et de Marguerite Frédérique d'Emmerich.

En 1833, il entre à l’École des Beaux-arts de Paris, dans l'atelier du peintre Henri Decaisne et du sculpteur David d'Angers. Il fait ses débuts au Salon en 1836. Il y expose jusqu'en 1855. Il acquiert une grande notoriété tant comme peintre décorateur que comme cartonnier de vitraux.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
cartonnier attribution par source
Auteur : Oudinot Eugène Stanislas
Oudinot Eugène Stanislas (1827 - 1889)

Élève de Georges Bontemps pour l’art du vitrail, Oudinot passe ensuite dans l’atelier de Delacroix pour apprendre la peinture. Il travailla aussi à la manufacture de Choisy-le-Roi. En 1854, il ouvre son propre atelier. Après un premier séjour aux États-Unis en 1877 d'où il rapporte la technique du verre opalescent, il part plus longuement en 1882 pour superviser l'installation d'un vitrail dessiné par Luc-Olivier Merson et destiné au manoir des Vanderbilt, appelé le Petit Château. Oudinot travailla également pour l'architecte américain Richard Morris Hunt.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre-verrier attribution par source
Auteur : Goglet Louis peintre-verrier attribution par source
Auteur : L'Atelier du Vitrail
L'Atelier du Vitrail

Créé en octobre 1960 sous la forme d’une Société Coopérative et Participative (SCOP), l’Atelier du Vitrail, successeur du peintre-verrier limougeaud Francis Chigot, perpétue l’aventure du vitrail limousin. L’entreprise a acquis sa notoriété au gré de différentes campagnes de restauration des Monuments Historiques et participe ainsi à la sauvegarde du patrimoine national sous l’égide du Ministère de la Culture. L’activité se diversifie de plus en plus vers la création d’œuvres originales, notamment à destination d’une clientèle privée, explorant les multiples possibilités techniques et créatives du verre, tout en respectant un savoir-faire ancestral. L’atelier du Vitrail conserve la technique traditionnelle du vitrail au plomb (coupe, peinture à la grisaille, gravure à l’acide, émaillage, jaune à l’argent, montage Tiffany), tout en développant des procédés innovants (fusing). Des artistes, salariés de l’entreprise, réalisent eux-mêmes les maquettes et les projets de création.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre-verrier, restaurateur attribution par source

Ce vitrail est composé de deux lancettes trilobées surmontées d'un tympan à une rose hexalobée, deux quadrilobes et deux écoinçons.

Les lancettes représentent des scènes de la vie de sainte Valérie en 14 quadrilobes à redents dans le style du 13e siècle ; le parti formel est inspiré des vitraux des baies latérales de la chapelle Sainte-Madeleine de la cathédrale de Clermont (cf. Brisac, Anthonioz).

Au tympan, les quadrilobes inférieurs sont ornés de gros fermaillets rouges et blancs dans les oculi, entourés de rinceaux de feuillages verts pourpre et jaune sur fond bleu dans les lobes (complété, la restauration ayant introduit des pièces teintées de jaune d’argent). Des verres modernes sont placés dans les deux écoinçons.

Le grand oculus de la rose représente, sur fond bleu, entouré d’une bordure à motifs végétaux jaunes sur un filet rouge, le Christ assis sur une banquette maçonnée entre les sept chandeliers de l’Apocalypse, tenant le globe et bénissant. Sa tête est auréolée du nimbe crucifère ; il porte une tunique vert sombre couverte d’un manteau pourpre clair (assez bien conservé, complété en 1867 avec emploi de jaune d’argent). Dans les quatre lobes latéraux, les symboles des Évangélistes, les trois animaux sur fond rouge (le lion et le bœuf bien conservés, l’aigle de saint Jean restauré), et l’ange saint Matthieu sur fond bleu (bien conservé). Les lobes supérieur et inférieur sont garnis de deux anges, l’un thuriféraire sur fond bleu au sommet (moderne), l’autre, en grisaille sur fond rouge, soutenant le cadre de l’oculus (bien conservé).

Catégoriesvitrail
Structureslancette, polylobé, 2 jour de réseau, polylobé
Matériauxverre, coloré peint, grisaille sur verre, jaune d'argent
plomb, réseau
Mesuresh : 650.0 cm
la : 160.0 cm
Précision dimensions

Dimension du grand oculus de la rose : d = 93 cm.

Iconographiessainte Valérie de Limoges
fermaillet
rinceau
Christ
Apocalypse
globe
Tétramorphe
ange
État de conservationoeuvre restaurée
oeuvre complétée
Statut de la propriétépropriété de l'Etat
Protectionsclassé au titre immeuble, 1862
Précisions sur la protection

Verrière classée au titre immeuble par liste de 1862.

Références documentaires

Documents d'archives
  • GUILHERMY, Ferdinand (de). Notes sur les diverses localités de France. Nouvelles acquisitions françaises. Nouvelles acquisitions françaises, 6102.

    f° 110v° Bibliothèque nationale de France, Paris : 6102
Bibliographie
  • ARBELLOT, abbé François. La cathédrale de Limoges : histoire et description. Paris : R. Haton, 1883. In-8°, VIII-288 p.

    p. 142-149 Bibliothèque nationale de France, Paris : 8- LK7- 4081 (A)
  • ANTHONIOZ, Stanislas. Louis Charles Auguste Steinheil (1814-1885) : vie et œuvre, thèse de doctorat, École pratique des hautes études - Université de Genève, 2008. 3 vol. (984 f.) : ill. en noir et en coul., couv. ill., carte en coul., tabl. ; 30 cm.

    p. 795-796
  • [Exposition. Limoges. 1988]. L'achèvement de la cathédrale de Limoges au XIXe siècle. Réd. Catherine Brisac, Alain Erlande-Brandenburg, Jean-Michel Leniaud [et al.]. Limoges : Direction régionale des affaires culturelles du Limousin, 1988. 1 vol. (120 p.) : ill. en noir et en coul., couv. ill. ; 21 cm.

    p. 80 Bibliothèque Universitaire des Lettres et Sciences Humaines, Limoges : LIM B12657
  • GATOUILLAT, Françoise, HEROLD, Michel ; collab. BOULANGER, Karine, LUNEAU, Jean-François. Les vitraux d'Auvergne et du Limousin : Corpus Vitrearum, France, recensement IX. INVENTAIRE GENERAL DU PATRIMOINE CULTUREL. CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Presses universitaires de Rennes, 2011. 327 p. : ill. ; 32 cm.

    p. 266-282 ; fig. 252 Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : 247.4 INV
Périodiques
  • TEXIER, abbé Jacques. Histoire de la peinture sur verre en Limousin. Bulletin de la société archéologique et historique du Limousin, 1846, tome I, p. 84-101 ; p. 148-169 ; p. 209-256.

    p. 160-161 Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : Usuel
(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel ; (c) Monuments historiques (c) Monuments historiques ; (c) Centre André Chastel - Françoise Gatouillat - Gatouillat Françoise
Gatouillat Françoise

Ingénieur de recherche au Centre André Chastel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Monuments Historiques - Lefebvre Barbara
Lefebvre Barbara

Chargée de recherches_Centre André Chastel (octobre-décembre 2015).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.