Logo ={0} - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste-Notre-Dame-des-Infirmes

Verrière du collatéral gauche : Saint Vincent de Paul recueillant des enfants abandonnés (baie 11)

Dossier IM64004160 réalisé en 2019

Fiche

Dénominationsverrière
Aire d'étude et cantonPyrénées-Atlantiques
AdresseCommune : Eaux-Bonnes
Adresse : place de l' Église
Emplacement dans l'édificecollatéral gauche (baie 11)

Cette verrière surmonte l’autel originellement dédié à saint Vincent de Paul (et actuellement à sainte Anne). Elle fut installée en 1881 par le peintre-verrier Gustave-Pierre Dagrand (1839-1915), actif à Bayonne, puis à Bordeaux à partir des années 1870 – à noter que les deux signatures lisibles sur la verrière présentent la double graphie "Dagrand" et "Dagrant" (la seconde prévaudra après 1889). Le paiement du "vitrail scène de St Vincent de Paul" (200 francs) fut enregistré la même année dans le registre de comptes de la fabrique (A.D. Gironde) en même temps que celui d'une "rose armature et buste" (certainement la verrière du Sacré-Cœur de la Vierge).

La composition décorative (médaillon soutenu par une "colonne" végétale) a également été utilisée par Dagrant pour deux verrières du bras sud du transept de la cathédrale Notre-Dame de Dax (Visitation et Sainte Famille à Nazareth, 1874 et 1900).

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1881, porte la date
Stade de créationcopie interprétée d'estampe (?)
Lieu d'exécutionCommune : Bordeaux
Auteur(s)Auteur : Dagrant ou Dagrand Gustave-Pierre
Dagrant ou Dagrand Gustave-Pierre (1839 - 1915)

Né Pierre-Gustave Dagrand en 1839, change son nom en Gustave-Pierre Dagrant en 1889. Peintre-verrier à Bayonne, puis à Bordeaux (7, cours Saint-Jean).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre-verrier signature

Baie libre (ou lancette) en arc brisé, raidie par deux barlotières et dix vergettes ; verre peint à l’émail (scène figurée) et imprimé (fond en grisaille, bordures).

Catégoriesvitrail
Structuresbaie libre, en arc brisé
Matériauxverre transparent, peint, imprimé, grisaille sur verre
plomb, réseau
Mesuresh : 277.0
la : 100.0
Iconographiesen médaillon, saint Vincent de Paul recueillant les enfants abandonnés, religieuse
ornementation, rosier, lys, rose, quadrillage, fleuron
Précision représentations

Sur un fond quadrillé losangique en grisaille, à perles et fleurons, se détache une haute tige végétale chargée de lys blancs, de roses rouges épanouies et de feuilles de rosier, autour de laquelle s’enroule un phylactère à inscription. La tige se sépare à son sommet en deux rameaux à vrilles qui délimitent le cadre d’un médaillon en amande. Celui-ci accueille une scène historiée : saint Vincent de Paul et une fille de la Charité recueillant trois enfants abandonnés à la porte de l'hôpital des Enfants-Trouvés. Le champ en grisaille est encadré d’une frise de feuilles trilobées et d’un filet de perles. La bordure extérieure est décorée de roses rouges épanouies et de feuilles de rosier vertes et jaune-or sur fond bleu ciel.

Inscriptions & marquessignature, peint
date, peint
inscription, latin, peint
Précision inscriptions

Signature et date (dans les angles inférieurs) : G.P. / DAGRAND / BORDEAUX // ANNO / DOMINI / MDCCCLXXXI. Signature et date (au bas du médaillon historié, sous l’enfant agenouillé) : G.P. DAGRANT (sic) Bordeaux 1881. Inscription (en lettres gothiques textura, sur le phylactère enroulé autour du rosier) : Non vos relinquam orphanos (traduction : Je ne vous laisserai pas orphelins ; citation de saint Jean, 14, 18).

État de conservationgrillage de protection
bon état
Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Extrait d'un livre de comptes du verrier G.-P. Dagrant concernant le paiement d'une verrière "scène de saint Vincent de Paul" et d'une "rose armature et buste", 1881.

    Archives départementales de la Gironde, Bordeaux : Fonds Dagrant, non classé
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Université de Pau et des Pays de l'Adour - Maisonnave Jean-Philippe