Logo ={0} - Retour à l'accueil

Verrière abstraite (baie 101)

Dossier IM19001605 réalisé en 2010

Fiche

Dénominationsverrière
Numérotation artificielle101
Aire d'étude et cantonLimousin - Treignac
AdresseCommune : Affieux
Cadastre : 2014 A 20
Emplacement dans l'édificeFaçade occidentale : baie 101

Ce vitrail est l’œuvre de Camille Fleury, artiste peintre d'origine parisienne installé à Treignac,. Il date du 4e quart du 20e siècle.

Période(s)Principale : 4e quart 20e siècle
Lieu d'exécutionÉdifice ou site : Limousin, 19, Treignac
Auteur(s)Auteur : Fleury Camille
Fleury Camille (1914 - 1984)

Camille Fleury est un peintre, sculpteur, verrier et créateur de tapisserie. Il fait ses études à l'école nationale supérieure des arts décoratifs de Paris. Il travaille avec Raymond Legueult et obtient, en 1935, les diplômes en peinture décorative et décoration industrielle.

En 1941, il crée l'école des métiers d'arts.

En 1954, il est élu sociétaire du Salon d'Automne.

En 1955, il est désigné pour siéger au sein de la commission consultative des Beaux Arts ; il expose dans la plupart des grands salons et participe à Paris en province et à l'étranger à de nombreuses expositions E dehors des vitraux, son oeuvre comprend huiles et aquarelles : paysages, natures mortes compositions, portraits lithographies céramique. Il prend sa retraite en qualité de proviseur, professeur certifié en 1979.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre-verrier signature

Ce vitrail abstrait révèle un dégradé de tons chauds, du brun à l'orangé, rehaussé par la technique de la grisaille. Le réseau de plombs s'organise autour d'un jeu de lignes parallèles et perpendiculaires. Les deux barres de ferronnerie anti-effraction (qui se coupent perpendiculairement) placées à l'extérieur de l'oculus renforcent ce côté rectiligne. Les initiales de l'artiste sont visibles dans la partie basse de la verrière, côté gauche.

Catégoriesvitrail
Structuresbaie libre, circulaire
Matériauxverre, verre antique
verre, grisaille sur verre
plomb
Mesuresd : 60.0 cm
Iconographiesreprésentation non figurative
Inscriptions & marquessignature
Précision inscriptions

Inscription concernant l'auteur de l'oeuvre : CF.

Statut de la propriétépropriété de la commune

Annexes

  • Biographie de Camille FLEURY (1914 -1984)

    Camille FLEURY est né le 30 juin 1914 à PARIS (15ème) de parents treignacois.

    Il poursuit ses études au Lycée Voltaire, à l´école CHARPENTIER puis à l´Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs et obtient en 1935 le diplôme en peinture décorative et en décoration industrielle.

    En 1941, il crée le Centre d´Apprentissage « Arts et Métiers » rue du Parc Royal. L´année suivante, il occupe l´hôtel Salé (actuellement musée PICASSO), lieu abandonné.

    L´école devient le Centre de Formation Professionnelle des Métiers d´Art, puis l´Ecole des Métiers d´Art.

    En 1969, il prend la direction de l´Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des métiers d´Art, rue Olivier De Serres à PARIS 15ème née de la fusion de l´Ecole des Métiers d´Art et de l´Ecole des Arts Appliqués.

    Il prend sa retraite en qualité de proviseur-professeur certifié en 1979.

    Il a reçu plusieurs distinctions : commandeur dans l´ordre des palmes académiques, officier dans l´ordre national du mérite, chevalier dans l´ordre de la légion d´honneur, chevalier dans l´ordre des arts et lettres, médaille d´or de la ville de PARIS, laurier Terre Latine, prix Eugène Boudin, vice président de la Société Nationale des Beaux Arts, sociétaire du salon d´automne, membre du comité du salon terres latines, membre de la commission consultative des beaux arts de la ville de PARIS, médaillé de la Société des Artistes de la Haute Corrèze.

    A partir de 1952, il se met à peindre d´une manière suivie et expose au Salon d´Automne, à la Société Nationale des Beaux Arts, aux Peintres Témoins de leur Temps, à Comparaisons, au salon du Dessin et de la Peinture à l´Eau, au Salon des Tuileries. Sa première exposition particulière a lieu à la Galerie Framond en 1956.

    Ces oeuvres prennent place aussi bien dans les musées et collections d´état de la ville de PARIS, de province ainsi qu´à l´étranger ou encore dans des collections particulières.

    Il décède à PARIS le 15 septembre 1984 et est enterré à TREIGNAC.

    Ses toutes premières toiles sont très structurées, les surfaces se subdivisent se géométrisent pour mieux révéler les différentes nuances de couleurs et de lumières. Cette géométrisation rythmique s´affirmera plus tard dans son travail de plasticien (vitrail, laque, tapisserie, céramique, peinture murale, sculpture).

    En 1954, le critique J.CHABANON (Le peintre) le classe parmi les réalistes expressionnistes.

    « Il se dégage de ses toiles un climat de paix bienfaisante, un charme que les mots usés sont incapables de traduire. On mesure la vanité de la critique en présence d´un tel message » M-R SCHNIR (La dépêche de Toulouse).

    Reprenant cette appréciation, Jean VINATIER écrit « Charmeur : voilà bien le mot qui le dépeint parfaitement. Il suffit de pénétrer dans l´église de Treignac pour comprendre ce que cela signifie, à l´heure où ses vitraux transfigurent le vieux monument...»

    « Peu d´artistes disposent d´un éventail de moyens et de dons comparables à ceux de C. FLEURY » G. DORNAND (Libération)

    « Pour lui l´abstrait amplifie les formes nées d´objets concrètement saisis comme la valse d´une plume... il peut paraître surprenant que Camille FLEURY manie le figuratif et le non figuratif, selon certaines expressions consacrées. On oublie tout simplement qu´il a appris ce qu´était le décoratif, au sens où il s´agit d´adapter un ensemble de formes colorées à une architecture, conformément à la signification qu´elle peut avoir » Jean RUDEL.

    « Son oeuvre monumentale de plasticien, surface et volume, est abstraite. Nous en avons un magnifique exemple avec les vitraux de l´église de Treignac. Il laisse éclater de grands rythmes de couleur, équilibrés et chatoyants » D. BORZEIX

    « L´exposition de cet artiste confirmé procure un véritable enchantement dès le premier contact avec son œuvre sincère, dense, variée et techniquement aboutie. » A-E bon (le Valentinois).

    Ses réalisations :

    1. Sculpture

    CES de Roissy En Brie

    CES de Saint Ouen l´Aumône

    CES de Garges Les Gonesses

    2. VitraIl, dalle de verre

    Eglise de Chalon Sur Saône

    Notre Dame de toutes grâces à Mortefontaine

    Eglise de Cous la Grand´ville

    Sainte Madeleine de Nantes

    Saint Gohard de Saint Nazaire

    Eglise de Bretteville

    Eglise Notre-Dame des Bans Treignac (19)

    Chapelle du Centre hospitalier de Périgueux

    Hall du centre EDF de Périgueux

    Eglise de tournemire

    Chapelle de Merlines (19)

    Groupe scolaire Pierre Brossolette du Perreux

    Eglise Saint Pardoux d´Affieux (19)

    3. Tapisserie

    Château de Carcassonne

    Caisse des Dépôts et Consignations de Dourdan

    Tribunal de la Chambre de Commerce de Paris

    4. Peinture, céramique, laque

    Salle de réception du Centre Hospitalier Dujarric De La Rivière à Périgueux

    Hall du Collège de Périgueux

    Réfectoire du Collège de Savigny Sur Orge

    Institut Médico Pédagogique de Meyssac

    Institut Médico Pédagogique de Sainte Fortunade

    Groupe Scolaire, école des filles du Perreux

    Ecole de Seilhac

    CES de Manneville à Pont Audemer.

    Il a également réalisé des affiches de cinéma, des bijoux fantaisies.

(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel - Casenove Stéphanie
Casenove Stéphanie

Stagiaire puis vacataire au SRI Limousin 2010-2011. Chercheur au SRI sites de Limoges et Poitiers depuis 2019.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.