Logo ={0} - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Laurent

Verrière à personnages : Saint Pierre et sainte Cécile (baie 123)

Dossier IM40005884 réalisé en 2014

Fiche

Dénominationsverrière
Aire d'étude et cantonMugron
AdresseCommune : Mugron
Adresse : place Frédéric-Bastiat
Emplacement dans l'édificefaçade occidentale, niveau de la tribune (baie 123)

Cette verrière, qui garnit la baie à deux lancettes de la façade occidentale, est la seule de la vitrerie de l'église à ne pas être sortie de la fabrique du Carmel du Mans. Elle porte la signature du verrier toulousain Louis-Victor Gesta (1828-1894), fondateur en 1852 de la fabrique familiale de ce nom. La date de la pose est livrée par les reçus de la fabrique, qui signalent son installation du 15 au 18 mars 1886 par le maçon mugronnais Daudignon pour la somme de 15 francs et 10 centimes. Le registre de la confrérie du Saint Sacrement précise, à propos de l'installation de l'orgue des Magen en 1882 (réf. IM40005992), que "la double croisée qui s'ouvre au fond de la tribune" n'était jusqu'alors garnie que de simples grisailles. C'est la famille Despouys qui se chargea de la dépense d'une verrière "plus riche". Le choix de représenter à la tribune d'orgue sainte Cécile, patronne des musiciens, n'appelle pas de commentaire particulier (une chorale dédiée à la sainte fut établie plus tard dans l'église, en 1915) ; quant à celui de saint Pierre, il s'explique probablement par le désir des donateurs d'honorer la mémoire de leur père Pierre Despouys, maire de Mugron de 1865 à 1866 et qui avait inauguré à ce titre la nouvelle église (son nom figure sur l'une des clefs de voûte de la nef, réf. IM40005874).

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1886, daté par source
Lieu d'exécutionCommune : Toulouse
Auteur(s)Auteur : Gesta Louis-Victor
Gesta Louis-Victor (1828 - 1894)

Né Victor-Louis Fabre, prend le nom de son beau-père Gesta après 1835. Peintre-verrier à Toulouse, où il fonda la manufacture familiale en 1852.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre-verrier signature

La verrière est composée de deux étroites lancettes en arc brisé surmontées d'un oculus de réseau circulaire.

Catégoriesvitrail
Structureslancette, 2, en arc brisé oculus de réseau, circulaire
Matériauxverre transparent, peint
plomb, réseau
Mesuresh : 450.0 (hauteur approximative)
Iconographiessaint Pierre apôtre, sainte Cécile, instrument de musique, livre, ornement à forme architecturale, gable
Précision représentations

Les personnages sont figurés en pied, à mi-hauteur des lancettes, sur fond de faux damas bleu, sur un soubassement architecturé et sous un dais néogothique avec gâble à crochets et tourelles latérales ; saint Pierre, bénissant et tenant les clefs d'or et d'argent, est dans la lancette de gauche, sainte Cécile, une petite harpe à la main, dans la lancette de droite ; dans l'oculus sommital sont figurés une harpe et un livre.

Inscriptions & marquesinscription concernant l'iconographie, peint
signature, peint
Précision inscriptions

Inscription concernant l'iconographie (en lettres gothiques) : SANCTUS PETRUS (lancette de gauche), SANCTA CŒCILIA (lancette de droite). Signature (dans deux cartouches ovales à agrafes au bas des deux lancettes) : L.V. GESTA / TOULOUSE.

État de conservationgrillage de protection
Statut de la propriétépropriété de la commune

Annexes

  • Extrait des reçus de la fabrique de Mugron pour l'année 1886 (AP Mugron)

    "Compte des journées fait pour la fabrique de Mugron pour la pose des vitraux [...] du 15 mars au 18 mars 1886. / Mugron, le 2 mai 1886 / Daudignon maçon. Vu le présent compte montant à 15 francs dix centimes. Daudignon, maçon à Mugron, pour 4 journées employées à placer les 2 vitraux [sic : en fait, une verrière à deux lancettes] de la tribune et pour fourniture de plâtre et ciment [...]. / Le président Lapierre."

  • Extrait du registre des délibérations du conseil de fabrique concernant l'installation d'une verrière à la tribune, 1886 (AP Mugron)

    "Immédiatement après [l'installation de l'orgue en 1882], le conseil fit établir un escalier pour descendre du palier de la tribune à celui du tambour [...]. Le conseil aurait voulu remplacer par des vitraux plus riches les simples grisailles de la double croisée qui s'ouvre au fond de la tribune, mais les fonds faisaient défaut. La famille Despouys voulut se charger elle-même de ce soin et de cette dépense, et le conseil est heureux de consigner ici le témoignage d'une vive gratitude."

Références documentaires

Documents d'archives
  • Église actuelle, plans, contrats (1874-1905), reçus de la fabrique (1880, 1881, 1884, 1886, 1887, 1893).

    année 1886 Archives paroissiales, Mugron
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe