Dossier d’œuvre architecture IA79001021 | Réalisé par
Moisdon-Pouvreau Pascale
Moisdon-Pouvreau Pascale

Chercheur Service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • enquête thématique régionale, patrimoine industriel
Usine de construction automobile Barré
Copyright
  • (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Deux-Sèvres - Niort
  • Commune Niort
  • Adresse 18 rue Bastard-Pradel , 18-22 rue Langlois
  • Cadastre 2000 CP 505, 529, 687
  • Dénominations
    usine de construction automobile
  • Appellations
    usine de construction automobile Barré
  • Parties constituantes non étudiées
    atelier de fabrication

Cette usine de construction automobile est fondée dans les années 1900 par Gaston Barré, installé jusque-là comme fabriquant de vélocipèdes, rue Ricard, à Niort. Les châssis et les carrosseries des véhicules y sont fabriqués, mais les moteurs ainsi que les boîtes et les transmissions proviennent de divers fournisseurs. L'usine s'installe de part et d'autre de la rue de Tartifume avec la construction de divers ateliers entre 1898 et 1913. Un atelier, aujourd'hui démoli, est bâti en 1898, rue de Tartifume. Un autre atelier est édifié en 1904 rue Langlois, puis un magasin en 1913. Barré présente ses modèles au Salon de l'automobile des années 1903 à 1906. La société des automobiles G. Barré est créée en 1906 ; elle installe son siège social à Paris en 1910 et remporte le tour de France de 1912 et de 1913. Durant la guerre, la fabrication se spécialise dans les fournitures de matériel pour la Défense nationale. L'atelier de la rue Langlois est vendu en 1916 à la Société Binet, spécialisée dans la fabrication de pièces automobiles, qui possède plusieurs succursales dans la région parisienne et à Saint-Etienne (42). La société Barré continue cependant à fabriquer des automobiles et des véhicules poids lourds dans les ateliers des rues Tartifume et de la Boule-d'or. En 1920, Gaston Barré s'associe avec son fils, Maxime, qui crée, en 1923, la Société Barré et Lamberthon en s'associant avec l'un des responsables de l'usine. L'entreprise possède un secteur consacré aux cycles et un autre à la construction automobile. La société fait travailler des sous-traitants niortais comme les entreprise Tirbois ou Allard et Lardy, qui fabriquent certaines des carrosseries. Le secteur de la construction automobile périclite en raison d'une concurrence très forte de la part d'entreprises, qui s'organisent de manière réellement industrielle, comme Renault, Berliet, etc. La Société Barré est en liquidation amiable le 1er mai 1930. Les ateliers construits rue de la Boule-d'Or et rue de Tartifume ont été démolis et remplacés par des immeubles dans les années 1980. Aujourd'hui ne subsistent plus de cette société que trois ateliers dans les rues Langlois et Bastard-Pradel. En 1914, 90 à 100 ouvriers y travaillent, puis en 1924, 250 ouvriers. Dans les années 1930, les Etablissements Binet de Niort emploient 150 personnes.

  • Période(s)
    • Principale : 1er quart 20e siècle
  • Dates
    • 1904, daté par travaux historiques, daté par source
    • 1913, daté par travaux historiques

Les ateliers sont en moellon laissé apparent pour leurs murs gouttereaux et en pan de métal et ciment pour leurs pignons. Les toits sont couverts de tôle.

  • Murs
    • calcaire moellon enduit
    • métal pan de métal
    • ciment
  • Couvrements
    • charpente métallique apparente
  • Couvertures
    • toit à longs pans pignon couvert
  • État de conservation
    établissement industriel désaffecté
  • Statut de la propriété
    propriété privée
  • Protections
    édifice non protégé MH

Documents d'archives

  • AD Deux-Sèvres, 3 P 30. Matrices cadastrales de Niort, 1882-1910.

  • AD Deux-Sèvres, Br Z/2. Eléments de l'histoire de la société Barré (1889-1930), 1982.

Bibliographie

  • LOEZ, Alexandre. Les Deux-Sèvres : Monographie économique : agriculture - commerce industrie. - Niort : Imprimerie Saint-Denis, 1926.

    p. 135
  • TEXIER, André. Niort entre les deux guerres 1924-39. Maulévrier : Hérault-éditions, 1991.

    p. 102
  • FAVRE, Eric. Gaston Barré, un Niortais parmi les grands, dans : Gazoline, vendredi 23 mars 2001.

  • Usines Barré. Dans : Courrier de l'Ouest, 3 août 1999.

    p. 1

Documents figurés

  • En-tête de lettre datée de 1911. AD Deux-Sèvres, 80 J 13.

  • Les ateliers. Photographies prises au début du XXe siècle, dans : « Les Deux-Sèvres ; Images d'autrefois »/Bernard Pasquet, Tome I, Honfleur-Saintes : les chemins de la Mémoire, 2002.

    p. 127-129
  • Présentation de trois modèles d'automobiles. Photographie, vers 1925. Dans : « Les Deux-Sèvres ; monographie économique : agriculture, commerce industrie »/ Alexandre Loez, Niort : imprimerie Saint-Denis, 1926.

    p. 134
  • Affiche publicitaire Kossuth (Paris) des années 1920 (?). Thor (dessinateur). AD Deux-Sèvres, 16 J 38.

  • Affiche publicitaire Th. Martin (Niort) des années 1920 (?). AD Deux-Sèvres, 1Fi Niort 83.

  • Affiche publicitaire Kossuth et Cie (Paris) pour les cycles et automobiles Barré, dans les années 1920 (?). AD Deux-Sèvres, 41 Fi 1.

  • Affiche publicitaire imprimerie Vincent Barré, dans les années 1930 (?). AD Deux-Sèvres, 41 Fi Niort 80.

  • Publicité des Cycles Barré avec les armoiries de Niort. Plaque de tôle. AD Deux-Sèvres, 1 Fi Niort 87.

Annexes

  • Annexe n°1
Date d'enquête 2001 ; Date(s) de rédaction 2001
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel
Moisdon-Pouvreau Pascale
Moisdon-Pouvreau Pascale

Chercheur Service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers