Logo ={0} - Retour à l'accueil

Usine de chaux des établissements Audis

Dossier IA79001170 réalisé en 2001

Fiche

Appellationsdite des établissements Audis
Parties constituantes non étudiéesfour à chaux, hangar industriel, silo, logement patronal, bureau
Dénominationsusine de chaux
Aire d'étude et cantonDeux-Sèvres - Mothe-Saint-Héray (La)
AdresseCommune : Pamproux
Lieu-dit : le Becquet
Cadastre : 1990 ZL 26

Les trois fours à chaux de cette usine sont reconstruits en 1887 pour Pierre Clerc, sur l'emplacement d'un four bâti en 1864, à proximité de la gare de Pamproux. Plusieurs carrières existent sur la commune, où ont été bâtis une dizaine de fours à la fin du 19e siècle ; celle exploitée par l'entreprise est située à quelques centaines de mètres. Le logement patronal semble également dater de la fin du 19e siècle. En 1898, Jean Audis exploite l'établissement qu'il rachète vers 1910 et qui va rester dans cette famille jusqu'en 1991. Vers 1988, un silo en béton est édifié en même temps qu'est construit le hangar abritant l'ensachage. Les fours sont chauffés au charbon, leur capacité est d'environ 25 t de chaux par jour. En 1991, Alain Audis vend l'entreprise au groupe Calcia. Ce dernier modernise l'entreprise en perfectionnant les fours et en installant une unité de mélange entièrement automatisée. Mais la fabrication cesse sur ce site à la fin de l'année 1992, et s'y poursuit seulement un négoce de chaux agricole. L'affaire est revendue en 1993 à la Société Balthazard et Cotte, dont le siège se trouve à Grenoble (38). Cette société, spécialisée dans la fabrication de la chaux, possède des usines en France, en Espagne et au Portugal. La chaux, fabriquée notamment dans l'usine de Bonargent à Saint-Gauthier (Indre), est transportée à Pamproux , puis mélangée, à la demande des clients, à d'autres composants minéraux, avant d'être ensachée dans des sacs de 600 et 1000 kg. Depuis l'abandon de la cuisson, les fours ont été bouchés, et un nouvel hangar a été édifié par devant en 1997. 9 personnes travaillaient dans l'entreprise en 1985.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 20e siècle
Dates1887, daté par source

Les trois fours sont identiques : ils mesurent environ 9 m de haut, sont adossés à l'escarpement et leur façade forme un mur de soutènement. Le logement patronal est en moellon enduit, à un étage carré et toit en ardoise. Le bureau est un appentis adossé à l'un des pignons du logement ; il est en rez-de-chaussée et couvert en tôle. Une construction en moellon, adossée comme les fours à l'escarpement, est couverte d'un toit terrasse en béton armé ; elle est constituée de deux silos d'une contenance de 80 t pour l'un et de 25 t pour l'autre. Les hangars sont en pan de métal avec charpente métallique et toit en appentis en métal.

Murscalcaire moellon enduit
métal
Toitardoise, métal en couverture, béton en couverture, tôle ondulée
Étages1 étage carré
Couvrementscharpente métallique apparente
Couverturesterrasse appentis
toit à longs pans pignon couvert
Statut de la propriétépropriété privée
Protectionsédifice non protégé MH

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Deux-Sèvres, 6 M 23/20 d. Pétition pour la construction d'un four à chaux continu autorisée le 18 mars 1864.

  • AD Deux-Sèvres, 3 P 30. Matrices cadastrales de Pamproux.

Documents figurés
  • Plan de situation du four à chaux autorisé le 18 mars 1864. AD Deux-Sèvres, 6 M 23 / 20 d.

(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Moisdon-Pouvreau Pascale
Moisdon-Pouvreau Pascale

Chercheur Service Patrimoine et Inventaire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.