Copyright
  • (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Vallée de la Charente - Rochefort
  • Commune Rochefort
  • Adresse 10 rue du Docteur-Pujos
  • Cadastre 1996 AX 951
  • Dénominations
    usine d'armes
  • Précision dénomination
    fonderie de canons
  • Parties constituantes non étudiées
    atelier de fabrication

Cette fabrique de canons est édifiée en 1668 à l'écart des autres bâtiments industriels de l'arsenal. Cette fonderie, équipée de trois grands fourneaux, commença à fonctionner en 1669. On y coulait les grosses pièces d'artillerie en bronze pour la flotte de Rochefort, mais également pour l'ensemble de la marine française.

Lors de son édification, la fabrique comporte une vaste halle de fonte, des logements de fonction (faisant actuellement partie d'une clinique privée) et un hangar destiné à stocker le bois nécessaire à la fonderie.

L'activité de la fonderie décline au début du 19e siècle lorsque la fonderie de Ruelle prend de l'importance. En 1838, le bâtiment est partiellement converti en atelier de construction de machines à vapeur pour les navires. Les fonderies passent alors sous la tutelle de la direction des constructions navales. En 1894, les bâtiments sont délaissés lorsque la fonderie et l'atelier de machines à vapeur sont transportés à l'intérieur même de l'arsenal.

Les bâtiments ont été réhabilités en 2008 pour accueillir le siège de l'EID Atlantique (établissement interdépartemental pour la démoustication du littoral atlantique) et de la Ligue de la protection des oiseaux.

  • Période(s)
    • Principale : 3e quart 17e siècle

Le bâtiment en pierre de taille sur fondations en moellon et en rez-de-chaussée est couvert partiellement en tuile mécanique et ardoise. Une partie de l'élévation latérale le long de la rue du Docteur-Pujos est couronnée d'un fronton orné de trophées maritime et militaire.

  • Murs
    • calcaire pierre de taille
    • calcaire moellon
  • Toits
    ardoise, tuile mécanique
  • Étages
    en rez-de-chaussée
  • Couvertures
    • toit à longs pans croupe
  • État de conservation
    établissement industriel désaffecté
  • Techniques
    • sculpture
  • Représentations
    • ornement végétal
    • armoiries
  • Précision représentations

    L'élévation nord est dotée d'un tympan orné de trophées maritime et militaire, composés d'ancres marines, de canons, de boulets, de voiles, d'étendards, de houx, d'une couronne royale et d'un blason d'azur.

  • Statut de la propriété
    propriété publique
  • Intérêt de l'œuvre
    à signaler

Documents d'archives

  • 1831-1909 : fonderies de métaux.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 7 M 9/52
  • 1793 : établissement à la fonderie d'une deuxième machine à forer.

    Service historique de la Défense, Rochefort : 1 K4 35

Bibliographie

  • Dupont ; Fardet, M. L'arsenal de Colbert. Rochefort, Centre international de la mer, 1986.

    p. 12
  • Gay, J. " Deux départements industriels de l'Arsenal de Rochefort ; la corderie et la fonderie ", dans : Rochefort et la mer. Jonzac, Université francophone d'été, 1992.

    p. 107-113
  • Collectif. Rochefort ; trois siècles en images. Comité d'histoire locale, t. 1, 1981.

  • Viaud, J. Th. ; Fleury, E. J. Histoire de la ville et du port de Rochefort. Rochefort, 1845, ré-ed. Marseille : Laffite-Reprints, 1977.

    p. 9-12

Documents figurés

  • AD, 17. 7 M 9/52. " Plan général de l'atelier juin 1830 ". A. D. Charente-Maritime, 7 M 9/52.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 7 M 9/52

Annexes

  • Activités de la fonderie
  • Extrait de : Auriol, " Des principaux établissements et des intérêts maritimes de Rochefort ", Société d'agriculture, des belles-lettres, sciences et arts de Rochefort ; Travaux, année 1855-56, Rochefort, imp. Thèze, 1856, p. 154-156.
  • Extraits d'archives du Service de la Défense, Rochefort, 1 K4 35
  • Extrait de l'ordonnance royale, rendue le 21 juin 1831, relative à l'établissement de deux fourneaux à la fonderie. Archives départementales de Charente-Maritime, 7 M 9/52.
Date d'enquête 1997 ; Dernière mise à jour en 2016
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Dubois Florence
Dubois Florence

Ville d'art et d'histoire de Rochefort

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.