Copyright
  • (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Vienne - Châtellerault-Ouest
  • Hydrographies la); Envigne Vienne
  • Commune Châtellerault
  • Adresse Châteauneuf
  • Cadastre 1986 DI 320 à 322, 364 à 367
  • Dénominations
    usine d'armes
  • Appellations
    dite manufacture d'armes de Châtellerault
  • Destinations
    musée, patinoire, établissement administratif
  • Parties constituantes non étudiées
    atelier de fabrication, canal, cheminée d'usine, salle des machines, bureau, jardin, centrale hydroélectrique, barrage, enclos, cour, infirmerie, logement patronal

Cette manufacture d'armes est créée par ordonnance royale du 14 juillet 1819 pour produire des armes blanches. Les travaux de construction débutent en 1820 sous la direction de M. Ledard et M. Guillebon par le bâtiment d'administration, cinq ateliers sur le bord de la Vienne et des logements d'ouvriers dans la partie nord (le bâtiment 137 porte la date 1821). A partir des années 1850 y sont fabriquées des armes à feu, puis du matériel d'artillerie et des missiles. L'introduction de nouveaux procédés mécaniques de fabrication et l'augmentation des effectifs entre 1830 et 1880 entraînent la transformation et la construction de nombreux ateliers. Entre 1886 et 1891, pour la fabrication du fusil Lebel, de nombreux bâtiments sont démolis et remplacés par de nouvelles constructions (3 des cheminées datent de cette période, et les bâtiments 114 et 206 portent la date 1887). Dans les années 1950, on reconstruit les bâtiments endommagés durant la Seconde Guerre mondiale et certains ateliers vétustes, tandis que l'on en modernise d'autres. Après la fermeture définitive de l'établissement le 1er novembre 1968, une partie des bâtiments est transformée en musée, en patinoire et en centre d'archives de l'armement. En 1844, il y a la mise en place d'une turbine Fourneyron, puis vers 1850, le remplacement de deux autres roues par des turbines. De 1914 à 1921, on y construit une centrale thermique et une centrale hydroélectrique. L'usine compte 40 ouvriers à ses débuts et 7000 durant la Seconde Guerre mondiale, elle est alors l'une des plus importantes usines d'armement d'Europe. Il existe un fonds d'archives.

  • Période(s)
    • Principale : 1er quart 19e siècle
    • Principale : 2e quart 19e siècle
    • Principale : 3e quart 19e siècle
    • Principale : 4e quart 19e siècle
    • Principale : 1er quart 20e siècle
    • Principale : 2e quart 20e siècle
    • Principale : 3e quart 20e siècle
  • Dates
    • 1821, daté par source, daté par travaux historiques
    • 1887, porte la date

Le site industriel est desservi par un embranchement ferroviaire et par une voie particulière.

Les bâtiments 121, 122, 205, 201, 132, 208 sont en pierre de taille. Les bâtiments 139 et 162 sont en pan de fer et remplissage de brique. 4 cheminées en brique subsistent (2 de 43 m et 1 de 61 m de haut). Les unités 219 et 239 sont en béton armé. Le bâtiment de l'administration (132), surmonté d'un clocheton à horloge, possède une charpente en bois apparente et un toit à longs pans à croupe. Les bâtiments 104 et 206 sont couverts de sheds. L'ardoise couvre les toits des bâtiments 205, 207, 120 et 132. La surface du site est de 150000 m2.

  • Murs
    • calcaire moellon enduit
    • calcaire pierre de taille
    • fer pan de fer
    • brique
    • béton béton armé
  • Toits
    ardoise, tuile mécanique
  • Plans
    plan symétrique en H
  • Étages
    2 étages carrés
  • Couvrements
    • charpente en bois apparente
    • charpente métallique apparente
  • Élévations extérieures
    élévation ordonnancée
  • Couvertures
    • toit à longs pans pignon couvert
    • shed croupe
  • Escaliers
    • escalier dans-oeuvre
  • Énergies
    • énergie hydraulique produite sur place
    • énergie thermique produite sur place
    • énergie électrique produite sur place
  • État de conservation
    établissement industriel désaffecté
  • Statut de la propriété
    propriété publique
  • Intérêt de l'œuvre
    à signaler
  • Éléments remarquables
    bureau, cheminée d'usine, atelier de fabrication, portail
  • Protections
    inscrit MH partiellement, 1989/03/09