Logo ={0} - Retour à l'accueil
Ancienne mairie, actuellement salle de musique municipale dite salle René-Cuzacq

Tableau commémoratif des morts de la guerre de 1914-1918

Dossier IM40007397 réalisé en 2018

Fiche

Dénominationstableau commémoratif des morts
Appellationsde la guerre de 1914-1918
Aire d'étude et cantonTartas ouest
AdresseCommune : Rion-des-Landes
Adresse : avenue, Frédéric-Bastiat, place du Quatre-Août-1789
Emplacement dans l'édificeancienne salle du conseil, actuellement salle de musique

Ce tableau commémoratif, commandé par le maire Albert Poisson (1855-1931, maire de 1888 à 1925), porte la date 1919 et la signature de Pierre Gustave Saint-Laurent (Vieux-Boucau, 1844 - Paris, 1926). Ce peintre peu connu, actif à Vieux-Boucau-les-Bains, est mentionné comme "l'artiste qui a décoré la salle des fêtes du casino de Dax" (édifice aujourd'hui détruit) dans un article du Bulletin de la Société de Borda publié en 1903 par son ami d'enfance le capitaine Bernard Saint-Jours. Le musée des Douanes de Bordeaux conserve les portraits, datés 1896, du capitaine et de sa femme par leur ami Saint-Laurent.

Le programme iconographique, assez élaboré, mêle à la glorification attendue des soldats rionnais tombés au front celle des deux principaux artisans de la Victoire, Clemenceau et le maréchal Foch (comme à la mairie de Vert, peinture par Jean-Henri Tayan, réf. IM40003005). Le recours à l'allégorie classique (la Paix et la Renommée, Clio et Mnémosyne) se retrouve, plus discrètement, sur le tableau commémoratif de Gaston Gélibert à la mairie de Boos (ancienne commune fusionnée avec Rion en 2017). La figure de Clio est inspirée d'une peinture antique découverte à Herculanum et maintes fois gravée (par Tommaso Piroli dans les Antichità di Ercolano en 1789, puis par des graveurs anonymes en 1878 et 1881). Les portraits de Clemenceau et de Foch sont copiés d'après des clichés photographiques.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1919, porte la date
Lieu d'exécutionCommune : Vieux-Boucau-les-Bains
Auteur(s)Auteur : Saint-Laurent Pierre Gustave
Saint-Laurent Pierre Gustave (1844 - 1926)

Peintre, né le 2 février 1844 à Vieux-Boucau-les-Bains (Landes) et mort à Paris le 30 janvier 1926, fils du peintre dacquois puis parisien Pierre Eugène Saint-Laurent (1825-1881), d'origine bayonnaise, et de Marie Boulbe, fille d'un brigadier des douanes landais. Marié en premières noces, à Paris le 15 octobre 1879, à Célinie Stéphanie Noël (1846-?), fille de Maurice François Noël et de Sophie Huot. Divorcé le 9 mai 1892, il épouse en secondes noces à Paris, le 21 août 1909, Marie Louise Bouquet (1859-?), fille de Louis François Bouquet et de Sophie Dubeau. Pierre Gustave Saint-Laurent travailla l'essentiel de sa vie dans son village natal de Vieux-Boucau. Le musée national des Douanes à Bordeaux conserve de lui les portraits du Capitaine Saint-Jours et de Madame Saint-Jours, datés 1896.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre signature
Personnalité : Poisson Albert
Poisson Albert (1855 - 1931)

Jacques Bernard Albert Poisson (1855-1931), industriel, fut maire de Rion-des-Landes de 1888 à 1925, conseiller général, président de la Chambre de commerce des Landes et propriétaire du château Bellegarde (actuelle mairie de Rion). Fils de Bernard-Victor Poisson et de Madeleine Dufourcq, il épousa à Taller, le 16 janvier 1882, Antoinette Jeanne Marie Courros (1861-1911), dont il eut neuf enfants.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire attribution par source

L'œuvre, peinte à l'huile sur trois toiles marouflées, occupe toute la largeur du mur nord de l'ancienne salle du conseil. Elle se compose d'un grand panneau central rectangulaire horizontal, surmontant un lambris d'appui, et de deux panneaux carrés latéraux placés en dessus-de-portes. Les figures allégoriques du panneau central sont peintes en camaïeu de blanc et de violine sur fond vert ; les portraits des panneaux latéraux sont peints au naturel.

Catégoriespeinture
Structuresrectangulaire horizontal, carré
Matériauxtoile, support, en plusieurs lés peinture à l'huile, camaïeu, marouflé
Mesuresh : 214.0
la : 842.0
Précision dimensions

Dimensions totales. Panneau central : h = 214 ; la = 636.

Iconographiesallégorie, monument aux morts, stèle, urne, la paix, renommée, Clio, Mnémosyne, drapeau
portraits, homme, ministre, maréchal, en buste, en médaillon
Précision représentations

Le panneau central, peint en vert pâle et bordé d'une course de laurier rubanée, porte sur quatre colonnes les noms des soldats morts avec leur grade et la date de leur décès. Au centre, entre les colonnes, une stèle de marbre en forme de gaine ou de scabellon supporte une urne funéraire frappée d'une croix rouge, flanquée de deux casques Adrian et à laquelle est accrochée une croix de guerre ; la stèle est posée sur un degré devant lequel se détachent une couronne de laurier, deux palmes en sautoir nouées d'un nœud tricolore et une banderole. Deux allégories féminines ailées, toutes deux couronnées de laurier et le front timbré d'une étoile dorée, se tiennent debout sur le degré, de part et d'autre de la stèle : à gauche, la Paix tenant une couronne végétale et brandissant une branche d'olivier au-dessus de l'urne ; à droite, la Renommée tenant une trompette et un rouleau de parchemin. Le groupe se détache devant un faisceau de dix drapeaux représentant les puissances alliées : sont reconnaissables, à gauche, les drapeaux de la Grande-Bretagne, des États-Unis d'Amérique, du Portugal (?), du Monténégro ou de la Serbie (?) ; à droite, ceux de la Belgique, de l'Italie, de la Roumanie ou de la Serbie (?) et de la Grèce. Deux autres figures féminines occupent les extrémités du panneau : à gauche, Clio, muse de l'Histoire, assise sur une chaise à l'antique, sa trompette posée à son côté près d'un cylindre empli de rouleaux de parchemin, écrit à l'aide d'une plume sur une feuille maintenue sur une tablette ; à droite, une femme laurée, sans doute Mnémosyne, déesse de la Mémoire et mère des Muses, assise, montre à un garçonnet vêtu en écolier contemporain une tablette sur laquelle est écrit "Souviens-toi de la barbarie allemande". En partie haute du panneau, six cartels à cadre doré portent les noms des principales batailles de la Grande Guerre sur le sol français.

Chacun des panneaux latéraux (dessus-de-portes), à fond bleu ciel, est orné d'un portrait en buste, au cadre doré en trompe-l'œil, entouré de rameaux d'olivier en sautoir noués d'un nœud de ruban tricolore et surmontant un cartel dédicatoire : à gauche, Georges Clemenceau, à droite, le maréchal Ferdinand Foch.

Inscriptions & marquessignature, peint
date, peint
dédicace, peint
inscription concernant l'iconographie, peint
Précision inscriptions

Signature et date (en bas à gauche du panneau central sur le socle de Clio, en bas à droite du portrait de Clemenceau, en bas à gauche de celui de Foch) : P.G. Saint-Laurent 1919.

Dédicace : 1914 1918 / En Souvenir / de nos Héros / Le Conseil / Municipal / A.t POISSON / étant Maire (sur la stèle) ; COMMUNE DE RION (sur la banderole au-dessus de la stèle) ; MORTUIS PRO PATRIA (sur la banderole sous la stèle).

Inscriptions concernant l'iconographie : METZ ; LA MARNE ; L'YSER ; VERDUN ; LA SOMME ; STRASBOURG (sur les cartels en partie haute du panneau central) ; CLIO / HISTORIA (près de Clio) ; SOUVIENS-TOI / DE LA / BARBARIE / ALLEMANDE (sur la tablette de la Mémoire) ; G. CLÉMENCEAU (sic) / Ministre de la Guerre en 1918 / A bien mérité de la Patrie (sous le portrait de Clemenceau) ; FOCH Maréchal de France / Refoula les Allemands en 1918 / A bien mérité de la Patrie (sous le portrait de Foch).

État de conservationbon état
Statut de la propriétépropriété de la commune (?)
Intérêt de l'œuvreÀ signaler
Protectionsinscrit au titre objet, 1987/06/18
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe