Dossier IA79000201 | Réalisé par ;
Moisdon-Pouvreau Pascale
Moisdon-Pouvreau Pascale

Chercheur Service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Sucrerie Cail, puis distillerie d'alcool de betteraves, puis usine de produits chimiques, actuellement Rhône-Poulenc
Copyright
  • (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Deux-Sèvres - Melle
  • Hydrographies la Légère
  • Commune Saint-Léger-de-la-Martinière
  • Lieu-dit Mardre
  • Cadastre 1981 B 288 à 295, 446
  • Dénominations
    sucrerie, distillerie, usine de produits chimiques
  • Appellations
    dite sucrerie Cail, puis distillerie Charbonneaux, Lelarge et Cie, puis Distilleries des Deux-Sèvres, puis usine de produits chimiques dite les Usines de Melle, actuellement Rhône-Poulenc
  • Parties constituantes non étudiées
    atelier de fabrication, chaufferie, cheminée d'usine, cuvage, pièce de stockage du combustible, château d'eau, bassin de décantation, bureau, laboratoire, bureau d'études, entrepôt industriel, magasin industriel, atelier de réparation, vestiaire d'usine, infirmerie, cantine, logement patronal, cour, étang, cité ouvrière

La sucrerie de betterave, fondée en 1872, est transformée en 1887 en distillerie d'alcool de betteraves. Dans les années 1900, la société des Distilleries des Deux-Sèvres se tourne vers les matières amylacées et la chimie. De ces premières années ne subsistent que la salle de distillation et les chais à vin, en raison d'un incendie en 1908, qui a entraîné la reconstruction de la plupart des bâtiments. Un atelier de fabrication d'alcool absolue est édifié en 1910, un autre d'acétates l'est vers 1912. Lors de la Première Guerre mondiale, l'usine fabrique de l'acétone et du furfurol utilisés dans les explosifs. Après la guerre, le site évolue continuellement jusqu'en 1965. La société continue de s'orienter vers la production chimique et son laboratoire de recherches va très vite occuper une place de tout premier plan. Des logements sont édifiés à Melle pour les ouvriers et les ingénieurs de l'usine en 1923, 1930 et 1939. En 1956 est montée la première installation entièrement pilotée depuis une salle de contrôle centralisée. L'usine de produits organiques de synthèse est rachetée en 1972 par le groupe Rhône-Poulenc nationalisé en 1982. L'appareil de fabrication de cyclopentatone est installé en 1980 et la chaufferie 5 en 1988.

En 1912 : 90 employés, en 1972 : 730, en 1990 : 585.

Existence d'un fonds d'archives privées.

  • Période(s)
    • Principale : 3e quart 19e siècle
    • Principale : 4e quart 19e siècle
    • Principale : 20e siècle
  • Dates
    • 1910, daté par source, daté par travaux historiques, daté par tradition orale
    • 1920, daté par source
    • 1923, daté par source
    • 1925, daté par source
    • 1928, daté par source
    • 1930, daté par source
    • 1937, daté par source
    • 1939, daté par source
    • 1950, daté par source
    • 1952, daté par source
    • 1960, daté par source
    • 1965, daté par source
    • 1980, daté par source
    • 1988, daté par source

Site industriel desservi par embranchement ferroviaire.

Les bâtiments antérieurs à 1930 sont en moellon enduit ; atelier d'acide butirique et chaufferie 3 en pan de fer avec remplissage de brique. A partir de 1946 les bâtiments sont en pan de béton avec remplissage de brique ou de parpaing enduits et terrasse en béton en couverture. A partir de 1962-1965, les appareils de production ne sont plus enfermés mais montés sur des plate-formes en acier de 4 ou 5 étages. La plupart des toits sont couverts de ciment amiante, mais l'ancien logement patronal est doté d'un toit d'ardoise.

  • Murs
    • calcaire moellon enduit
    • brique
    • béton béton armé
    • béton parpaing de béton
    • fer pan de fer essentage de tôle
  • Toits
    tuile mécanique, ardoise, béton en couverture, ciment amiante en couverture, fer en couverture
  • Étages
    1 étage carré
  • Couvrements
    • charpente métallique apparente
    • charpente en bois apparente
  • Couvertures
    • terrasse toit à longs pans pignon couvert
    • lanterneau
    • croupe
  • Énergies
    • énergie thermique produite sur place
    • énergie électrique achetée
  • Statut de la propriété
    propriété privée
  • Protections
    édifice non protégé MH