Dossier d’œuvre objet IM40005866 | Réalisé par
  • inventaire topographique, patrimoine mobilier des Landes
Statue : Vierge à l'Enfant, dite Notre-Dame de Maylis (n° 1), Ancienne église paroissiale Notre-Dame de Maylis
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Mugron
  • Commune Maylis
  • Emplacement dans l'édifice choeur, niche axiale
  • Dénominations
    statue
  • Titres
    • Vierge à l'Enfant dite Notre-Dame de Maylis
  • Numérotation artificielle
    1

La statue de Notre-Dame de Maylis est, avec celle de Buglose (réf. IM40004675), la plus célèbre des statues mariales du diocèse d'Aire et Dax. Sa facture non savante, le canon court des figures et la polychromie moderne dont l’œuvre est revêtue rendent sa datation malaisée. Traditionnellement datée du XIVe siècle au moins depuis les travaux du chanoine Daugé, elle a été plus tard assignée au XVIe, voire au XVIIe siècle par certains auteurs, qui associent son exécution à la restauration du sanctuaire par le prieur Hugues Dufaur en 1659. Une datation à la charnière des XVe et XVIe siècle semble toutefois plus vraisemblable. Exposée à partir de la fin du XVIIe siècle dans la niche centrale de l'ancien retable majeur de la vieille église (détruit, réf. IM40005865), elle fut déplacée en 1883 à la nouvelle église de pèlerinage, avant de retrouver sa place dans le chœur du vieux sanctuaire restauré en mai 1980.

  • Période(s)
    • Principale : limite 15e siècle 16e siècle , (incertitude)
  • Stade de création
    • oeuvre de série

Statuette monoxyle à revers ébauché, avec socle équarri à angles antérieurs abattus, homogène avec la figure ; polychromie moderne.

  • Catégories
    sculpture
  • Structures
    • revers ébauché
  • Matériaux
    • bois, peint, polychrome
  • Mesures
    • h : 60 (hauteur totale approximative)
  • Iconographies
    • Vierge à l'Enfant, couronne
  • Précision représentations

    La Vierge, vêtue d'une robe rouge serrée à la taille par une ceinture et d'un manteau bleu sombre à revers jaune-or, la tête couverte d'un voile et ceinte d'une couronne à pointes et fleur de lys, porte sur son bras gauche l'Enfant entièrement revêtu d'une robe verte. Les deux visages, légèrement souriants, sont tournés vers le fidèle.

  • État de conservation
    • repeint
  • Précision état de conservation

    Polychromie moderne.

  • Statut de la propriété
    propriété de la commune
  • Intérêt de l'œuvre
    À signaler

Bibliographie

  • LABARRÈRE Antoine. Histoire de N.-D. de Maylis. Bordeaux : veuve Justin Dupouy et Compagnie, 1864.

  • DAUGÉ Césaire. Notre Dame de Maylis, son histoire & pèlerinage. Aire-sur-l'Adour : Laffitau et Labonne, Imprimerie centrale, 1936.

  • Notre-Dame de Maylis, son sanctuaire, son abbaye. Lyon : Lescuyer et Fils, 1962.

  • Frère Emmanuel Marie. Abbaye Notre-Dame de Maylis. Oullins : Baulieu, 2013.

  • CUZACQ René. Les statues de la Vierge dans l'Art ancien landais. Pau : Marimpoey, 1970.

  • CUZACQ René. Perspectives de l'Art landais. Arts monumentaux et arts populaires. Mont-de-Marsan : éd. Jean Lacoste, 1955.

    P. 17.
Date d'enquête 2015 ; Date(s) de rédaction 2016
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel