Logo ={0} - Retour à l'accueil

Saint-Clément-des-Baleines : présentation de la commune

Dossier IA17050498 réalisé en 2015

Fiche

Œuvres contenues

Aires d'étudesÎle de Ré
AdresseCommune : Saint-Clément-des-Baleines

La commune de Saint-Clément-des-Baleines est créée le 11 mars 1874 après avoir acquis son indépendance de la commune d'Ars. Ce territoire était auparavant appelé "Villages d'Ars" et se composait des hameaux du Godinand, , du Griveau, du Chabot et du Gillieux.

Il faut attendre 1843 pour qu'une église soit construite dans la commune, il n'existait auparavant aucun édifice religieux.

L'économie de Saint-Clément était fondée sur le sel et la vigne : quelques distilleries à eau-de-vie et quatre moulins à vent ont fonctionner jusqu'à la fin du 19e siècle avant que la crise salicole ne cause la chute de son économie et la diminution de sa population.

En 1908, le président du Conseil, Emile Combe, vint dans la commune pour inaugurer le musée William Barbotin, musée d'histoire locale au pied du phare des Baleines.

La commune de Saint-Clément-des-Baleines occupe l'extrémité nord-ouest de l'île. Elle est limitrophe à l'est de la commune des Portes et au sud-est de celle d'Ars-en-Ré. D'une superficie de 6,8 km2, elle est formée de deux bandes de terre formant entre elles un angle d'environ 60°, entre lesquelles s'étend une large zone de marais salants constituant le fond du Fier d'Ars.

La partie nord-est, étroite et sablonneuse, est dépourvue de tout habitat et s'étire sur environ 2 km. En majeure partie couverte par la forêt domaniale du Lizay, elle est bordée au nord par la conche des Baleines, longue grève où venaient s'échouer les cétacés.

La partie méridionale de la commune est bordée à l'ouest et au nord-ouest par un important banc rocheux qui, à la pointe des Baleines, s'avance dans la mer sur deux kilomètres et est signalée par le phare des Baleineaux.

La population se répartit entre le Gillieux et le Chabot où ont été construits la mairie et l'église. Le phénomène touristique y a permis le développement d'un habitat secondaire, qui représente 72,1% des logements de la commune contre 25,7% de résidences principales.

(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes de l'Île de Ré (c) Communauté de communes de l'Île de Ré - Aoustin Agathe
Aoustin Agathe

Chargée de mission Inventaire. Communauté de communes de l'Ile de Ré (2013- 2020)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.