Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Dax nord
  • Commune Herm
  • Emplacement dans l'édifice sacristie

Comme la console en bois sculpté (IM40004055), cet angelot pourrait provenir d'un retable du XVIIIe siècle aujourd'hui disparu. Le "Registre concernant les nominations des marguilliers de l'église d'Herm..." (IM40004058) nous permet d'en comprendre la composition. D'une part, le retable comportait un "tableau de Ste Magdelaine", mentionné en 1761 lors de sa restauration par le peintre Silva. En 1784, cette toile est remplacée par une "Sainte Madeleine pénitente" réalisée par le peintre Joseph Cévère. D'après l'abbé Lamaignère (1951, p. 50), deux anges aux ailes déployées encadraient ce tableau, un "crucifix ouvragé finement" surplombait l'ensemble et deux effigies en relief se détachaient des deux cotés du tabernacle. Cet angelot habilement sculpté et aujourd'hui déposé dans la sacristie pourrait correspondre à l'une des "deux effigies" du tabernacle. D'après le registre, la paroisse fit appel, en 1771, à un sculpteur nommé Floché pour réaliser "six chandeliers, un crucifix, et le tout argenté". Ce sculpteur est très probablement Jean Floché (1734-1810), de Mont-de-Marsan, qui reprend en 1769 l'activité familiale fondée dans la seconde moitié du XVIIe siècle par Pierre Ier Floché. Si, dans l'état actuel des connaissances, rien de permet d'attribuer la réalisation du retable à la famille Floché, on peut néanmoins admettre l'hypothèse que la paroisse ait fait appel à elle une première fois pour le réaliser. Les caractéristiques stylistiques de ce relief se rapprocheraient davantage de l’œuvre de Pierre II Floché (1701-1769), fils de Pierre Ier et père de Jean.

Ce relief en bois présente un décor dans la masse, habilement sculpté. Sur les éléments du décor végétal, les marques laissées par les coups de burin sont apparentes. Le visage a fait l'objet d'une finition plus approfondie.

  • Catégories
    sculpture
  • Structures
    • revers plat
  • Matériaux
    • bois, décor en relief, décor dans la masse
  • Précision dimensions

    h = 14 ; la = 20,8.

  • Iconographies
    • angelot
    • ornementation : guirlande, tournesol, lys
  • Précision représentations

    Cette tête d'ange au visage joufflu porte deux ailes repliées sur le devant ; une guirlande passant derrière la nuque est composée de tournesols et de lys épanouis.

  • Inscriptions & marques
    • inscription concernant une restauration, manuscrit, sur étiquette
  • Précision inscriptions

    Inscription sur un papier cartonné collé sous la sculpture, écriture 19e siècle : Ange remis à neuf / du / même autel.

  • État de conservation
    • élément
  • Précision état de conservation

    Bois vermoulu.

  • Statut de la propriété
    propriété de la commune
  • Intérêt de l'œuvre
    À signaler
Date d'enquête 2011 ; Dernière mise à jour en 2011
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel