Dossier IA17051092 | Réalisé par
Redoute dite fort du Treuil (détruite)
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
  • (c) Conseil général de la Charente-Maritime

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Vallée de la Charente - cantons du département 17
  • Commune Fouras
  • Dénominations
    redoute
  • Appellations
    Fort du Treuil

La redoute, dite fort du Treuil, est bâtie en 1778 par la marine sur un terrain acheté à des particuliers. Flanquée par deux redans aménagés en 1779-1780, elle fait partie d'un ensemble d'ouvrages - lunettes (sortes de demi-lunes détachées), batteries - édifié pour empêcher des troupes ennemies, débarquées dans l'anse nord de Fouras, d'avancer vers Charras. Sa construction fait vraisemblablement suite à l'abandon d'un ambitieux projet d'enceinte autour du bourg de Fouras vers 1768. Elle est remise au département de la guerre en 1820.

En 1868, son réduit est décrit comme un corps de garde, pouvant loger 20 homme et comprenant un magasin à poudre, en très mauvais état. En 1872, elle fait toujours partie des ouvrages des défenses militaires nationales. Elle est déclassée, en 1888, en même temps que les autres forts de Fouras, de Vergeroux et de Lupin, ainsi que ceux de Port-des-Barques à l'exception de celui de l'île Madame.

Dans les années 1890, les terrains sont vendus à des particuliers et la rue de la Tour, actuellement Amiral Juin, est percée au sud. Dans ces mêmes années, une forte pression immobilière, désormais débarrassée de la contrainte des servitudes militaires, entraîne la complète restructuration du quartier et la disparition de la redoute dont ne subsiste que quelques traces dans le parcellaire actuel.

  • Période(s)
    • Principale : 4e quart 18e siècle , (détruit)
  • Dates
    • 1778, daté par source

Seul le parcellaire conserve, par endroits, la trace de cet ouvrage.

Documents d'archives

  • Hecker de Vialis, "Reconnaissance militaire de l'isle d'Aix et des deux rives de la Charente jusqu'à Rochefort", mémoire de 1779.

    Service historique de la Défense, Vincennes : 1V62, pièce 15b
  • Atlas des bâtiments militaires, Génie, Direction de La Rochelle, place de Rochefort, 1826-1868.

    Archives du génie, La Rochelle : carton B
    feuille A

Bibliographie

  • La lune de Fouras : gazette des bains de mer de Fouras-sur-l'Océan, 23 février 1896.

    p. 6

Documents figurés

  • Plan cadastral de Fouras, 1810.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 3 P 5006
  • Plan du port de Fouras, s. n., s.d. [avant 1881].

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : S 13015
  • Atlas des bâtiments militaires, feuille 6 : plans des bâtiments militaires situés dans les forts de la rive droite de la Charente, par le capitaine ingénieur en chef Savary, en 1826.

    Archives du génie, La Rochelle : carton B
  • Fortifications Rochefort, 1779, ouvrages de la rive droite de la Charente : Plans des lunettes du ¨Port et du Château, ainsi que d'un redan flanquant la redoute du Treuil.

    Médiathèque Michel-Crépeau, La Rochelle : 3 Pl 379

Annexes

  • Extrait du mémoire : Reconnaissance militaire de l'isle d'Aix et des deux rives de la Charente jusqu'à Rochefort, 1779. Service Historique de la Défense, Vincennes, 1V62, pièce 15b bis.
Date d'enquête 2020 ; Dernière mise à jour en 2020
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel